Discussion:Steam

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Les choses à faire[modifier | modifier le code]

  • Sourcer un peu mieux ou avec des articles en Français
  • Rajouter des images, mais je ne sais pas encore si c'est autorisé et acceptable sur Commons
  • Vérifier et préciser l'historique de Steam.

--MarkHavel (d) 11 avril 2010 à 22:37 (CEST)

Revente d'occasion[modifier | modifier le code]

Il serait bon de préciser que la vente d'occasion de jeux vidéos est, peu importe que ce soit lié à Steam ou non, illégal "Veuillez donner vos sources, il semble étonnant qu'un DVD/livre/CD le soit et pas un jeu ==> Il suffit de lire les EULA" (et oui, malgré le fait qu'il existe des magasins pignons sur rue). Sinon on peut séparer un jeu d'un compte Steam moyennant quelques euros (10$ la dernière fois que j'avais regardé). Regnareb (d) 24 avril 2009 à 21:07 (CEST)

Non, on ne peut séparer un jeu d'un compte Steam. 1 acheteur, 1 jeu, 1 compte Steam. Mais il est possible de demander un regroupement de ses jeux vers un unique compte Steam au cas où on aurait plusieurs comptes, mais cela requiert l'envoi des factures, d'emails, et cela n'est accepté que très rarement.
Concernant la revente d'occasion, je crois bien que la revente du support physique (CD/DVD) est légale, mais la licence (EULA - End-User License Agreements) attaché au produit qui donne le droit de l'utiliser n'est pas revendable, d'où l'ambigüité légale des magasins spécialisés en jeux-vidéo d'occasion, qui se contenterait de vendre le support physique, l'acheteur étant le seul responsable de l'utilisation sans licence légale du jeu... vous avez dit bizarre :s --86.201.84.211 (d) 25 juin 2009 à 16:43 (CEST)

La revente d'un produit légalement acheté est évidement légale peut importe le produit (exception faites pour le nucléaires, armes chimiques ou tout autres produits illicites.... Une licences,tout comme un simple règlement intérieur n'est PAS LA LOI ! Tout comme la vente par lot, qui est strictement interdite en France, il est possible de considérer le rattachement d'un jeu et d'un compte steam comme une violation des droits du consommateur en l'obligeant a faire une sorte d'achat en lot : Le compte = le jeu. le citoyen, en France, et par la législation, peut obtenir, et il est en droit de l'obtenir, n’importe qu'elle produits sans obligation de dévoiler sont identité ou d'avoir ses données personnels sur un serveur informatique (loi sécurité informatiques)(hormis les produits dit classé par le législateur) Steam ne laisse pas le choix aux consommateurs, ceci est donc un délit.


C'est exactement cela. Et pour la séparation d'un jeu d'un compte Steam, c'était possible il y a quelques années, ça a peut-être changé depuis Regnareb (d) 29 avril 2010 à 13:46 (CEST)

* Concernant la revente d'occasion d'une œuvre de l'esprit (ici en l'occurrence un jeu vidéo) sur support physique celle-ci est tout à fait légale, et aucune licence d'exploitation ne peut s'opposer à la revente sur le marché de l'occasion dans l'espace Européen et ce au titre de l'article L.122-3-1 du Code de la propriété intellectuelle relatif à l'épuisement du droit de distribution (directive communautaire du 22 mai 2001 loi françaises de 2006).

Art. L. 122-3-1 du Code de la propriété intellectuelle

Dès lors que la première vente d'un ou des exemplaires matériels d'une œuvre a été autorisée par l'auteur ou ses ayants droit sur le territoire d'un État membre de la Communauté européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, la vente de ces exemplaires de cette œuvre ne peut plus être interdite dans les États membres de la Communauté européenne et les États parties à l'accord sur l'Espace économique européen.

La difficulté provient de l'amalgame entre l'œuvre et la licence d'utilisation. En matière de logiciel, le propriétaire ne vend pas l'exemplaire matériel d'une œuvre, mais en concède l'usage, à certaines conditions, tout en en conservant la propriété, contrairement au livre ou au CD/DVD. Cette façon de faire est admissible au regard de la législation de plusieurs pays (on peut bien entendu penser tout d'abord aux USA). J'avoue ignorer si cette interprétation a été admise par la jurisprudence française ou communautaire, ce qui serait intéressant à savoir (sources à l'appui, of course). En tous les cas se posera la question de l'applicabilité de l'art. L. 122-3-1 du Code de la propriété intellectuelle avec une entreprise basée à l'étranger, le droit international privé prévoyant souvent l'application du droit du vendeur et non de l'acheteur, sauf disposition contraire, soit en l'espèce du droit de l'état de Washington. Le droit communautaire peut toutefois y faire exception, mais à nouveau, je ne me suis pas penché sur cette question. 145.232.108.202 (d) 13 janvier 2012 à 12:00 (CET)


==>>

Jugement de principe récent : Un créateur de logiciels ne peut s'opposer à la revente de ses licences d'occasion permettant l'utilisation de ses programmes téléchargés via Internet (il faut s'attendre à ce que steam soit obligé à le permettre dans quelques années) [Cour de Justice de l'Union Européenne, 3 juillet 2012, affaire C-128/11, UsedSoft GmbH c/ Oracle International Corp.]

<<==

Régionalisation[modifier | modifier le code]

Il serait important de préciser que Steam désormais utilise sur l'ensemble de son catalogue un outil de géolocalisation (pays) de l'utilisateur, qui détermine ainsi :

  • La langue du jeu (si disponible)
  • La version (censuré ou pas, complété par un expansion/add-on ou pas => suivant les droits d'édition/publisher)
  • Sa disponibilité (date de lancement ou autorisation de vendre le jeu dans cette pays ou encore suivant les droits d'édition)
  • Les offres (réductions ou "pack" => suivant les droits d'édition)

Le prix : auparavant offrant un prix unique en dollars américains (USD), les prix sont à présent spécifiques aux régions (€ euro, $ dollars US, £ livre anglaise).

  • Les développeurs indépendants peuvent choisir un prix spécifique à chaque pays pour s'adapter aux conditions économiques des acheteurs potentiels (ex : Tripwire Interactive pour Killing Floor, ou encore Valve qui a récemment essayé un système de "sous-région" pour la région "Europe", baissant le prix pour les pays aux plus faibles revenus).
  • Tandis que les éditeurs/producteurs importants du marché comme Electronic Arts ont alors la possibilité d'aligner leurs prix "digital" (sur Internet en téléchargement, sur Steam) avec leur prix "retail" (en boîte, en magasin), alignement qui est fait systématiquement depuis cette modification survenue le 17 Décembre 2008.

=> un jeu d'un éditeur important auparavant vendu $50 (prix "retail" aux USA) sur Steam, est à présent vendu 60€ sur Steam (prix "retail" en Europe) pour ceux se connectant à Steam en Europe.

nb : en prenant en compte le taux de change $ <=> €, il apparait que les prix ont ainsi augmentés de plus de 50%.

nb² : Certains utilisateurs de Steam mécontents ont formés un groupe (SteamUnpowered, plus de 20 000 membres) pour protester contre cette disparité de prix entre les Etats-Unis et l'Europe. Leur activité est principalement axée autour de la demande d'explication/informations auprès de Steam, la sensibilisation des développeurs indépendants à ce problème et plus récemment la promotion d'autres plateformes de distribution de jeux vidéos en ligne appliquant un prix unique.

La régionalisation du contenu et des prix est une caractéristique importante des plateformes de distribution en ligne, c'est pour cela que je pense qu'il faudrait l'indiquer avec précision dans cet article --86.201.84.211 (d) 25 juin 2009 à 16:43 (CEST)

--> Ca serait une excellente chose en effet, c'est d'ailleurs très clairement expliqué sur la version anglaise de la page. --82.233.152.227 (d) 16 août 2009 à 19:36 (CEST)

Piratage[modifier | modifier le code]

Je réagis par rapport à la phrase : "Ce faisant, Steam a un autre avantage, celui de rendre les jeux en réseau presque impiratables, grâce au système d'activation et de comptes Steam, ceci représente donc un plus considérable pour les éditeurs." Je crois bien que la plupart des jeux proposés sur Steam ont été piratés, tout du moins les plus populaires. Cependant je pense que pour la majorité seule la partie solo ou hors ligne est disponible. Cela dit vu la vitesse à laquelle les 'pirates' opèrent il est peut-être possible que des modifications existent pour jouer en ligne malgré tout (sur des serveurs officiels ou non ?). Bref c'est un sujet à creuser, mais la phrase en tant que telle est à reprendre car fausse.--82.233.152.227 (d) 16 août 2009 à 19:36 (CEST)

Lenteur des téléchargement[modifier | modifier le code]

On pourra ajouter que les jeux télécharger sur steam sont extrêmement long, n'utilisant pas de réseau de type bittorrent. Exemple le dernier GTA IV avec un iso de 16Go mets plus d'une journée à être télécharger, les débits n'allant que très rarement au delà de 200 Ko/s. On peut aussi ajouter que leur de sortie de certain jeux célèbre les serveurs de steam tombe souvent. Borkmadjai (d) 26 décembre 2009 à 00:04 (CET)

On peut télécharger facilement à plus de 2mo/sec sur Steam, et ce parfois même quand les serveurs saturent, il suffit de changer son serveur de téléchargement et c'est bon en règle générale. Regnareb (d) 29 avril 2010 à 13:48 (CEST)

jE COMFIRME POUR MOI 3MO/SEC !!!

Et moi 1,5mb/s

Steam a été hacké (novembre 2011)[modifier | modifier le code]

en.wikipedia.org/wiki/Steam

Il faudrait l'ajouter sur la page.

http://www.sur-la-toile.com/.../Steam-a-ete-hackee.html

Et trouver des sources plus claires que ces sites. recherche Google

C'est rajouté. Dosto (d) 12 novembre 2011 à 15:05 (CET)

Linux ou pas[modifier | modifier le code]

Je ne vois pas l'intérêt de la rumeur sur le support probable ou non de linux dans le paragraphe "le client steam et ses fonctionnalités", d'autant plus que le principal intéressé, Valve, dément cette rumeur. Sanchezn (d) 14 décembre 2011 à 13:37 (CET)

Valve a annoncé depuis fin avril 2012 qu'ils portaient Source ( Et Steam ) sous Linux, et ont même fait la démo de Left 4 Dead 2 tournant sous Ubuntu 11.10, ce n'est donc plus vraiment une rumeur ni un "probable" support mais une réalité. :)

Nouvelle interface[modifier | modifier le code]

Bonjour, je ne vois pas pourquoi la capture d'écran de la nouvelle interface de Steam que j'ai faite à été supprimé

Jouer hors-ligne[modifier | modifier le code]

Je ne comprends pas pourquoi l'article prétend qu'il est impossible de jouer hors-ligne (Fonctionnalités, De ce fait, une connexion internet est nécessaire pour jouer. et Controverses, La connexion internet est également nécessaire pour lancer le jeu, qui n'est donc pas jouable hors-ligne.). Personnellement, je joue à tous mes jeux hors-ligne. Ce n'est peut-être pas possible pour tous les jeux, mais dans tous les cas les deux affirmations sont fausses, du moins telle que je comprends la situation. Thouny (discuter) 3 mars 2014 à 13:04 (CET)