Discussion:Réseau PERT

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Pour Éviter les Retards Traditionnels[modifier | modifier le code]

Dans ma conférence en "mangament" à l'université Aix-Marseille sur PPBS (Panning, Programming Budgeting System) et CPM (Crital Path Method), pour faire rigoler l'assistance, j'ai traduit à ma façon en f"ranco-français hexagonal" le PERT. En effet, c'est un réflexe culturel d'être en retard illustré par des proverbes comme "Pourquoi faire maintenant quand on peut faire plus tard"?

Toutes ces techniques managéeriales viennent directement de la culture anglo-américaine installée depuis l'école primaire. avec l'enseignement par objectifs dont le delai est la dimension temporelle de l'objectif. L'objectif d'apprentissage est défini en termes de compétences attendues à exhiber pour fin d'évaluation de fruits de l'apprentissage. Alors, l'enseignant et les élèves, ensemble, choisissent les moyens , les voies et les contenus pour atteindre ces objectifs d,apprentissage.

J'ai critiqué violemment la traduction française du PPBS par "rationalisattion des choix budgétaires", occultant l'algorithme de la planification d'un schéma daction très large et flou avec seulement quelques balises précisées par la programmation dans les détails qui permet l'allocation des ressources et des delais de réalisation. Tout ceci vient de l'approche écosystémique des années 60-70 vivante et vécue dès l'école primaire par nos enfants dans les Elemenstary Schools et ensuite Junior/Senior High School. Le CPM est l'établissement des carrefour et le pilotage (monitoring) des activiés de chaque élève à chaque carrefour.

Takima 4 mars 2006 à 02:52 (CET)


  • La méthode "bien de chez nous" (en France) est en fait le réseau MPM (Méthode des Potentiels Metra). Les deux méthodes ont chacunes leurs avantages et inconvéniants (principalement dans la facilité de calcul des marges). Bien entendu, les résultats finaux (chemin critique, durée minimale du projet) sont les mêmes. Il me semble que les Anglais avaient également leur propre méthode mais j'ai plus le nom en tête. --Ning 4 mars 2006 à 04:01 (CET)

Effectivement[modifier | modifier le code]

Je ne comprennais pas non plus comment 150 + 90 pouvait donner 210...je vais modifier puisque ça semble faux. Je viens de modifier l'image pour les 2 erreurs existantes et dans le même temps l'article en lui-même (car il n'y a donc plus d'erreur).

Mais personnellement à la place du numéro de la tâche on m'a appris à mettre la MARGE.

calcul date au plus tôt[modifier | modifier le code]

petite faute dans la phrase d'explication du calcul de la date au plus tôt : il me semble qu'il faut lire "parcourir le diagramme de gauche à droite et calculer le temps DU plus long des chemins menant du début du projet à cette tâche".

les initiales PERT[modifier | modifier le code]

C'est "Project" et non "Program" qu'il faut voir derrière la première lettre de PERT, sigle désignant une méthode de gestion de projet(s).--Elnon 7 mars 2007 à 00:26 (CET)

Calcul du chemin critique[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Je participe également pour la première fois sur Wikipedia et je tiens a signaler une erreur dans cet article. En effet il est dit : <<Les tâches possédant une date au plus tôt égale à leur date au plus tard font partie du chemin critique>>.

Il est vrai que les étapes possédant une date au plus tôt égale à leur date au plus tard sont forcément sur le chemin critique, cependant les tâche reliant de telles étapes ne sont pas forcément sur le chemin critique. J'insiste sur la différence entre tâche et étape laquelle n'est pas claire dans la phrase que je cite.

La vrai définition est : On dit qu'une tâche de a vers b est critique si la différence entre la date au plus tard de b et la date au plus tôt de a est égale à la durée de la tâche à accomplir.

Cette définition reflète bien le fait qu'un chemin est critique si et seulement si un retard pour cette tâche retarde tout le projet. Autrement dit, le temps alloué ( date au plus tard de b - date au plus tôt de a) est exactement le temps dont on a besoin -> il n'y a pas de marge.

Pour ceux qui ne sont pas convaincus, il suffit de prendre un exemple simple avec 3 étapes 0, 1 et 2 ainsi que 3 tâches A, B et C organisées comme suit :

(0)---A--->(1) avec A de durée 10

(1)---B--->(2) avec B de durée 10

(0)---C--->(2) avec C de durée 1

on a donc,

étape 0 : date au plus tôt = 0 , date au plus tard = 0

étape 1 : date au plus tôt = 10, date au plus tard = 10

étape 2 : date au plus tôt = 20, date au plus tard = 20

Clairement les dates au plus tôt pour les étapes 1 et 3 sont identiques donc on peut penser que (0)---C--->(3) fait partie du chemin critique. Bien sûr ce n'est pas le cas puisque C a une durée de 1 et que l'on peut avoir énormément de retard sur C avant que cela ait une conséquence sur le projet.

Cordialement. Ludovic 20 octobre 2007 à 01:50 (CEST)

corrigé le 23 mars 2008 à 10:23 (CEST)

Petit désaccord[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Concernant l'exemple, la tâche D (nettoyer la table) n'a pas de prérequis, en particulier il n'y a aucune raison d'attendre que le menu soit composé — par exemple on peut composer le menu au dernier moment avec « ce qu'il y a dans le frigo » (invité surprise) ou « ce qu'amènent les gens » (repas défis) ou encore devant le prospectus du vendeur de pizzas livrées à domicile, la table ayant été nettoyée le matin…

cdang | m'écrire 13 mars 2008 à 16:38 (CET)

Bonjour, Les durées et taches proposées ne correspondent pas aux schémas. On retrouve sur un autre site les bonnes taches et durées (curieux, non ?)

Par exemple, les tâches suivantes sont à effectuer lors de la préparation d’un repas:

  • A : préparer le menu (30 min)
  • B : acheter les ingrédients (90 min)
  • C : préparer l’apéritif (30 min)
  • D : nettoyer la table (10 min)
  • E : mettre la table (10 min)
  • F : préparer les ingrédients (30 min)
  • G : cuisiner les plats (60 min)
  • H : servir le repas (10 min)

Lien où l'on peut récupérer ces données : http://www.cultureco.com/leblog/419/la-methode-pert-par-lexemple/

Cordialement.

Dis papa, c'est qui Napoléon ?[modifier | modifier le code]

Je me demande quand même si un dialogue aussi enfantin a sa place dans une encyclopédie. Je veux dire, prendre un exemple est une très bonne chose, et ça contribue à la qualité de Wikipedia ; mais mettre en scène le dialogue de papa, maman et bébé pour expliquer les réseaux PERT me paraît... douteux. Ne devrait-on pas mettre à la place un article sur un ton plus formel ?

Je pense que vous avez raison. J'avoue avoir été plus surpris que géné par ce mode explicatif puéril et les explications sont claires, mais je reconnais que garder les questions pertinentes et nécessaire dans le cheminement de l'explication en retirant le dialogue enfantin serait souhaitable. Qui est d'accord ? PS : Sur la forme, est-ce bien comme ça que je suis supposé répondre, dans le cadre d'une discussion ?

--Ryfe (d) 9 janvier 2011 à 06:29 (CET)

L'exemple est assez parlant, mais il n'est pas une définition. Caviar d'Aberdeen (d) 21 septembre 2012 à 14:08 (CEST) 21 septembre 2012 à 14:08 (CEST)

L'application au gâteau meringué n'est pas terminé et laisse sur sa faim[modifier | modifier le code]

Bonjour,

On ne voit pas la fin de la 3ème étape, c'est à dire une présentation du diagramme associé à la confection du gâteau meringué :-( Par ailleurs, la dernière phrase "En rassemblant ces éléments, j'obtiens un diagramme PERT 'vierge'. Il me donne l'enchaînement mais pas l'heure à laquelle je dois commencer mes tâches. Pour le moment, je ne sais pas encore si je pourrai terminer à temps." n'a pas de sens sans explication supplémentaire. Ce n'est pas mon article et je ne pense pas avoir les compétences pour le terminer dignement, mais il manque réellement quelque chose pour le finaliser. --Ryfe (d) 9 janvier 2011 à 06:21 (CET)

G60[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Je ne sais pas modifier Wikipedia, mais voilà une mise à jour à faire.

Dans les dessins, il y a G90 alors qu'il faudrait qu'il y ait G60.

Cordialement, Guillaume.

Bonjour, j'ai modifié l'image Pert2.jgp. Cordialement. Callyope 15 septembre 2006 à 12:34 (CEST)

Workflow ?[modifier | modifier le code]

Peut-on considérer un diagramme PERT comme une sorte de diagramme de workflow ? Si oui, il faudrait peut-être relier les articles. Si non, il faudrait pointer les différences.

lagaffe (d) 10 juillet 2012 à 17:46 (CEST)

Tâches, étapes, dates ?[modifier | modifier le code]

Je suis un peu gêné par l'ensemble de cet article. Fort bien fait par ailleurs mais mélangeant beaucoup de notions.

Un Diagramme de PERT s'entend comme étant un réseau de tâches reliant des étapes menant d'un début à une fin de projet. On perçoit (pédagogiquement) une tâche comme étant un chemin que l'on parcourt pour aller de l'étape A à l'étape B. On débute au mieux une tâche lorsqu'on se trouve à l'étape A au temp tA0=date au plus tôt de l'étape. On arrivera au plus tôt à la date tB0 date au plus tôt de l'étape B, si tout c'est bien passé dans un temps D (durée de la tâche) <= tB0-tA0. On ne peut donc pas parler de dates d'une tâche. C'est une confusion fréquente mais fausse, ou alors devrait-on parler de dates de début et dates de fin (au plus tôt et au plus tard). Pédagogiquement il faut s'en tenir là car parler ainsi de dates d'une tâche est un abus de langage lié certainement à un jargonnage dû à la pratique courante et cotidienne des concepts. Pour l'auteur c'est implicite, ça l'est moins pour le lecteur profane ou jeune étudiant. Les dates des étapes et les durées des tâches sont deux concepts à dissocier aussitôt que l'on a fini le calcul par application de Bellman. Après c'est un autre débat. Je suis complétement d'accord avec la remarque concernant les tâches pouvant être concourantes à une étape du chemin critique et qui pourraient très bien ne pas être critiques.

Enfin tout cela conduit à une vraissemblable confusion au niveau du calcul des marges. Mais ceci n'est pas l'exclusivité de cet article. Il semble que différentes universités, consultants, ou produits du marché n'aient pas la même façon de les calculer ni de les nommer. J'effectue en ce moment une "recherche" sur le sujet pour démêler tout cela.

J'ai noté que vous parliez dans le calcul de la marge libre de la recherche du minimum des "dates au plus tôt des taches suivantes". Si on retient que lorsque vous parlez de "date de tâche" il s'agit de l'étape de début. la cherche de minimum dans ce cas est curieuse. En effet Bellman effectue un calcul en "montant" effectuant la recherche de la date au plus tôt maximum et dans l'autre sens (donc les suivantes pour vous) la recherche d'un minimum sur les dates au plus tard.

Je vous ferai part dans un prochain message de l'état d'avancement de mes "recherches" concernant le mode de calcul des marges.

Cordialement --Jihelgé

Jihelge (d) 9 décembre 2012 à 10:07 (CET)

TACHE FICTIVE[modifier | modifier le code]

Dans l'exemple qui est montré, il n'y pas lieu d'avoir des tâches fictives puisque il n'y a aucune ambiguïté dans la lecture du diagramme. Une tâche fictive est nécessaire uniquement lorsque une tâche est antériorité de plusieurs tâche Exemple: M antériorité de L et M-N antériorités de K