Discussion:Mary Baker Eddy

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

ce pour ce la que Le gourou--Heho 31 oct 2004 à 17:25 (CET) link et POV. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

avant enléver un texte on le discute --Frueh 30 oct 2004 à 23:24 (CEST)


texte sous copyright ?[modifier | modifier le code]

message vandalisé par Frueh
Grosse ressemblance avec http://www.sciencechretienne.org/site/mary.htm ! Il semble que l'utilisateur maîtrise des bases de français, donc, il n'est certainement pas l'auteur d'un texte pareil. sebjd 30 oct 2004 à 23:50 (CEST)


assez neutre comme ca?--Frueh 31 oct 2004 à 01:18 (CEST) .

J'ai neutralisé. Être neutre signifie :

  1. on ne déclare pas de vérités établies, on explique qui affirme quoi ;
  2. on ne met pas de tract publicitaire (venez acheter le bouquin à telle adresse).

Turb 31 oct 2004 à 11:24 (CET)


on ne déclare pas de vérités établies, on explique qui affirme quoi ; = secte est POV gourou aussi --Heho 31 oct 2004 à 17:25 (CET)

debloquer?[modifier | modifier le code]

pourquoi c'est bloqué?--Frueh 7 nov 2004 à 15:57 (CET)

ca avance?????--Frueh 8 nov 2004 à 01:48 (CET)

c'est quoi la dispute sur cette article? sans dispute il n'y a pas de comrpomis je suppose--Frueh 9 nov 2004 à 23:40 (CET)

plus des informations[modifier | modifier le code]

Évidemment, tout cela est une copie d'un site par notre ami Frueh. Mes commentaires ne visent que les info, pas le texte en lui même qui est de toute façon entièrement à reformuler. NoJhan

"Mary Baker Eddy découvreuse et fondatrice de la Christian Science (Science Chrétienne) est largement reconnue en dehors de son Eglise comme l’une des figures religieuses les plus remarquables des temps modernes.

POV, reconnue par qui ? remarquable en quoi ? pas vraiment intéressant NoJhan
une figure remarque ? jamais entendu parler. qu'on dise que le Pape ou encore le Dalaï Lama est une figure majeure, j'aurai compris. mais là, c'est "sensiblement" exagéré, quand meme... Darkoneko

Parmi les différentes distinctions que Mrs Eddy a obtenues il y a celle donnée par le gouvernement français en 1907 lors de l’Exposition Internationale du Livre à Paris où elle a été nommée « officier d’académie ».

Je propose :
Elle a été nommée « officier d’académie » par le gouvernement français en 1907, lors de l’Exposition Internationale du Livre à Paris. NoJhan

En octobre 1995, elle a fait partie des dix huit femmes américaines éminentes sélectionnées pour figurer au Panthéon National des femmes célèbres.

Je propose :
En octobre 1995, elle a fait partie des dix huit femmes sélectionnées pour figurer au Panthéon américain des femmes célèbres.
Mais j'aimerais bien une vérification, dit-on vraiment "Panthéon des femmes célèbres ?" qui donne ce titre ? NoJhan

Le 25 septembre 2002, le Congrès des Etats-Unis a adopté à l’unanimité une résolution reconnaissant que Mary Baker Eddy

« a occupé le devant de la scène internationale de son vivant en tant que fondatrice de la Christian Science et [qu’elle] a été la première femme aux Etats-Unis à fonder et à diriger une religion qui est devenue un mouvement international dont les membres se comptent dans 139 pays ».

Cette récente résolution rend hommage à Mary Baker Eddy pour son œuvre et sa contribution remarquables. De nombreuses résolutions similaires ont été adoptées dans divers états et diverses municipalités des Etats-Unis. SA jeunesse [retour]

Complétement POV, à virer. NoJhan


Mary Baker est née le 16 juillet 1821 en Nouvelle Angleterre, dans une ferme à Bow, dans le New Hampshire aux Etats-Unis. Elle fut élevée dans une famille calviniste avec ses trois frères et deux sœurs. La Bible fut au centre de son éducation, sa mère lui parlant souvent du pouvoir guérisseur de Dieu.

Depuis sa plus tendre enfance et jusqu’à sa découverte de la Science Chrétienne, elle fut de santé délicate, raison pour laquelle il ne lui fut pas possible de suivre une scolarité normale.

sa "découverte", pitié, disons la "fondation". Le mythe de la santé délicate demanderait à être précisé, ou viré. NoJhan

Elle fut donc instruite à la maison, en particulier par son frère Albert qui était avocat et travaillait à l’étude de Franklin Pierce. Albert lui donna des leçons notamment de langues anciennes (hébreux, grec et latin). Très tôt, elle fut attirée par la spiritualité. Dans son autobiographie intitulée Rétrospection et Introspection elle écrit : « Dès mon enfance même, j’étais poussée, par une faim et une soif des choses divines – par un désir de quelque chose de meilleur, de plus élevé que la matière, et en dehors d’elle – à rechercher diligemment la connaissance de Dieu comme étant le seul grand soulagement toujours présent au moment des malheurs humains. » (p.31)

Le début de sa vie d’adulte fut marqué par des événements très pénibles.

Pénible ? POV, à virer. NoJhan

1841 fut l’année du décès de son frère Albert pour lequel elle avait une grande affection et beaucoup d’admiration. Deux ans plus tard elle épousa George Glover, un entrepreneur en bâtiments avec qui elle partit s’établir à Charleston, en Caroline du Sud. Mais six mois après leur mariage son mari contracta la fièvre jaune et mourut. La jeune veuve retourna vivre dans la maison de ses parents, où elle mit au monde un fils qu’elle prénomma Georges.

Malheureusement sa santé se détériora encore et elle ne put s’occuper de son enfant qui fut placé en nourrice. Son mauvais état de santé chronique et des difficultés personnelles de plus en plus nombreuses la poussèrent à approfondir la question de la responsabilité de Dieu dans les souffrances humaines.

à vérifier NoJhan

L’idée que Dieu avait le pouvoir de guérir ne la quitta jamais. Elle fut amenée, dans sa recherche personnelle de la santé, à expérimenter simultanément diverses méthodes de guérison, parmi lesquelles l’homéopathie et le mesmérisme pratiqué par Phinéas Quimby. Elle n’en reçut aucune guérison permanente. Mais ces différentes expériences renforcèrent en elle la conviction que la maladie était de nature essentiellement mentale. Elle se trouva par là même stimulée dans sa recherche d’un principe spirituel universel qui avait dû, elle en était de plus en plus convaincue, être à la base des guérisons mentionnées dans le Nouveau Testament. En 1853 elle épousa Daniel Patterson, dentiste itinérant.

Il lui avait promis de reprendre son fils à la maison, mais il ne tînt jamais parole. Ce mariage n’apporta pas à Mary le foyer stable qu’elle espérait. Après une douzaine d’années de mariage chaotiques, elle finit par divorcer.

Sa découverte [retour]

"découverte", par pitié, un peu de bon sens ! NoJhan

En février 1866, Mary Baker fit une mauvaise chute sur un trottoir recouvert de glace et resta inanimée. Le médecin diagnostiqua une commotion cérébrale et une paraplégie consécutive à une dislocation de l’épine dorsale. A sa demande, on la transporta chez elle mais son état empira. Alors qu’on la croyait mourante, elle demanda à rester seule avec sa Bible.

Qu'on la croyait mourante... qui ça "on" ? ne serait-ce pas un peu exagéré comme le reste de l'article ? NoJhan

Voici comment Mary Baker Eddy décrit elle-même ce qui se passa :

« Le troisième jour après l’accident, je demandai ma Bible et l’ouvris au chapitre neuf de Matthieu, verset 2. Pendant que je lisais, la Vérité qui guérit se fit jour dans mon esprit, et le résultat fut que je me levai, m’habillai et que, par la suite, je fus en meilleure santé que je ne l’avais été auparavant. Il y avait dans cette brève expérience une lueur de la grande vérité que j’ai cherchée depuis à rendre claire aux autres, savoir la Vie dans l’Esprit et de l’Esprit, cette Vie étant la seule réalité de l’existence. » (Ecrits divers, p.24)

Elle consacra les trois années qui suivirent, de 1866 à 1869, à une étude approfondie de la Bible et travailla à comprendre et à démontrer ce système de guérison qu’elle appela Christian Science. Durant cette période, ses possibilités financières étant limitées, elle passait d’une pension à l’autre, tout en continuant à développer ses idées grâce à la prière et à l’étude de la Bible, en pratiquant la guérison et en enseignant autour d’elle. Pour ses élèves, elle écrivit une brochure intitulée « Science of Man » [ La science de l’homme ], pour laquelle

en "pratiquant la guérison" ? y a t-il des preuves tangibles de ça ? Darkoneko
si on parle de la « science chrétienne » il faut évidemment neutraliser les trucs du style « comprendre et démontrer » qui sont inappropriés NoJhan

elle obtint un copyright en 1870.

Mary Baker Eddy se rendit compte qu’il était nécessaire d’écrire un livre qui expliquerait comment ces lois divines pouvaient être mises en pratique.

ces lois divines ? pfff, franchement.... Darkoneko


En 1875 elle publia Science et Santé avec la Clef des Ecritures qui est l’ouvrage fondamental de la Science Chrétienne et en contient l’exposé complet. Il est aujourd’hui traduit en 17 langues ainsi qu’en Braille.
ah bon, le braille n'est pas une langue ? Darkoneko

En 1877, elle épousa Asa Gilbert Eddy, l’un de ses élèves qui fut le premier étudiant à se déclarer publiquement praticien de la Science Chrétienne.

Son travail en tant que fondatrice [retour]

En 1879, Mrs Eddy créa à Boston, L’Eglise du Christ, Scientiste. Son but était d’ « organiser une église destinée à commémorer la parole et les œuvres de notre Maître [Jésus Christ], et à rétablir le christianisme primitif et son élément perdu de guérison. » Manuel d’Eglise p.17. L’autorisation légale d’établir cette église fut obtenue en juin 1879 et

les membres demandèrent à Mrs Eddy de devenir leur pasteur.

Durant l’année 1880 elle donna de nombreuses conférences sur la Science Chrétienne devant de larges audiences à Boston, New York, Philadelphie, Washington et Chicago.

En 1881 elle établit à Boston le "Massachusetts Metaphysical College" avec l’autorisation de l’Etat. Une loi relative aux collèges ayant été votée, cette loi lui donna le droit de fonder cet institut dans un but médical. Elle y enseigna les méthodes scientifiques de guérison spirituelle. Quatre mille élèves y furent instruits par Mrs Eddy. En 1889, elle décida de fermer son College alors en pleine prospérité, pour se consacrer exclusivement à la préparation de la révision de Science et Santé.

"méthodes scientifiques de guérison spirituelle" ? un peu de sérieux, voyons. Aucune soit disant guérison spirituelle n'est reconnue par la Science. Darkoneko

Suite au décès soudain de son mari en 1882, elle dut beaucoup lutter pour vaincre le chagrin et un sentiment d’abandon. Mais, convaincue qu’elle avait une mission à accomplir et fermement arrimée à ses convictions, elle poursuivit son œuvre.

Un an plus tard, en 1883, elle lança le premier périodique de son Eglise "The Christian Science Journal". Elle en fut la première rédactrice. Grâce à ce mensuel, elle put atteindre un public plus nombreux, répondre aux questions que posaient de nombreuses personnes et montrer clairement ce qui distingue la Science Chrétienne des autres systèmes de guérison.

à rapprocher de l'article sur le journal... où le même Frueh qui a collé ça ici affirmait que le journal ne servait pas d'organe de propagande... NoJhan

Rapidement elle fut amenée à créer de nouveaux outils permettant d’approfondir l’étude de la Science Chrétienne, tels que, en 1890, la Leçon biblique publiée dans le "Livret trimestriel de la Christian Science". Ce livret propose une étude hebdomadaire de 26 sujets définis par Mrs Eddy et qui reviennent donc deux fois par an.

Il me semble qu'il faut considérer le terme « science chrétienne » comme un nom propre pour le mouvement, et non pas comme signifiant la « science » qui est « chrétienne ». On ne peut donc décemment pas dire permettant d’approfondir l’étude de la Science Chrétienne par exemple NoJhan

En 1889 Mrs Eddy prit la décision de dissoudre l’Eglise qu’elle avait organisée auparavant et dont la structure initiale ne la satisfaisait pas. Trois ans plus tard, elle réorganisait l’institution en la dotant d’une structure qui n’a pas changé depuis : L’Eglise Mère, La Première Eglise du Christ, Scientiste, à Boston www.churchofchristscientist.org et ses filiales dans le reste du monde. Elle fit adopter de nouveaux statuts, de nouvelles règles de fonctionnement et des articles de foi qui furent publiés dans le Manuel d’Eglise en 1895.

Il me semble que ce bout de texte a été recopié tel quel quelquepart dans un article de wikipédia. Il faut retrouver cet article et reformuler. NoJhan

La même année, Mrs Eddy modifia le sermon du dimanche en remplaçant la prédication personnelle par la lecture, faite par deux membres élus démocratiquement, de la Bible et de son livre d’étude Science et Santé avec la clef des Ecritures. Elle institua ainsi un pasteur impersonnel pour son église et les filiales à travers le monde.

idem que le paragraphe précédent NoJhan

A Boston, un édifice fut construit et achevé en 1894 pouvant accueillir 1100 personnes. Le bâtiment étant devenu trop petit, une annexe fut édifiée et inaugurée en 1906, pouvant accueillir cinq mille personnes.

rien à faire dans l'article sur M.B.E. NoJhan

Au cours des années suivantes, Mary Baker Eddy créa d’autres périodiques comme en 1898 l’hebdomadaire, "The Christian Science Sentinel", en 1903 le mensuel en allemand intitulé "Der Christian Science Herold" qui paraîtra également en d’autres langues comme le français en 1917, (Le Héraut de la Christian Science). De nos jours ce magazine est publié en douze langues. www.leherautcs.com

Ce lien aurait été mieux placé dans une section "lien externes" en bas de la page Darkoneko

En 1908, à quatre vingt huit ans, elle lança un quotidien qui existe toujours aujourd’hui et est mondialement connu : "The Christian Science Monitor". Publié de nos jours à 125 000 exemplaires.

un quotidien est-il vraiment "mondialement" connu avec si peu de ventes ? Darkoneko

, ce journal a reçu depuis sa création sept prix Pulitzer. www.csmonitor.com

parlons-en de ces soi-disant sept Prix Pulitzer ; en fait, ce ne sont pas les journaux mais les journalistes qui les reçoivent (actuellement 22 catégories de prix différentes). D'autre part, certains des sept journalistes, non seulement ne sont pas membres de ton Église mais émargaient la même année comme pigistes hors du cercle du Monitor. Enfin, pour donner une meilleure idée du prestige, tout relatif, de ce prix Pulitzer, je cop'colle intégralement, issue de sa quinzième édition, ceux que mon exemplaire de l'Encyclopædia Britannica y jugeait comme les plus illustres de ses récipiendaires : Ernie Pyle, Bill Mauldin, Stephen Vincent Benét, Tennessee Williams

Mary Baker Eddy décéda le 3 décembre 1910. Elle laisse une œuvre considérable dont l'ensemble des écrits sont notamment accessibles au public à Boston à « The Mary Baker Eddy library for the Betterment of humanity » [ Bibliothèque Mary Baker Eddy pour le progrès du genre humain ] inaugurée en septembre 2002."

considérable est peut être à reformuler, genre conséquente NoJhan

un pourrait untilisé ces information, si l'artctle ne serait pas bloquer--Frueh 10 nov 2004 à 08:11 (CET)

Je te rappelle -- au cas ou -- qu'il ne faut pas copier/coller des articles existant dans wikipédia (comme tu l'as fait avant). NoJhan 5 déc 2004 à 21:40 (CET)

pas de conflit[modifier | modifier le code]

pas de débat alors pas de conflit--Frueh 22 nov 2004 à 16:16 (CET) tout le monde est d'accord sur le text prposée là haut--Frueh 5 déc 2004 à 17:54 (CET) ALORS CA J'EN DOUTE FORTEMENT Darkoneko 5 déc 2004 à 20:41 (CET)


@ nojahn ca c#est claire, mais je prend d'abord le sens, et après petit à petit je voudrais prolonger l'article. si ca c#est possible--Frueh 8 déc 2004 à 19:59 (CET)

proposition[modifier | modifier le code]

Petite note préliminaire pour Cspromo : j'espère que ce texte est une production personnelle et pas une traduction ou une recopie d'un texte existant, merci de préciser ce point.
D'une manière général ce texte est écris comme un scénario, il serait bon de contribuer à l'article d'une manière factuelle : en présentant les faits, accompagné des ressentis des protagonistes. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Mary Baker Eddy découvreuse et fondatrice de la Christian Science (Science Chrétienne) est largement reconnue en dehors de son Eglise comme l’une des figures religieuses les plus remarquables des temps modernes.

Ça n'est pas neutre. Reconnue par qui ? Des termes comme « largement » et « des plus remarquables » n'ont rien à faire dans wikipédia si ils ne sont pas accompagné de guillemets et de citation de source, et encore, si ça apporte réellement quelque chose à l'article. C'est d'autant plus vrai que c'est l'introduction. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Parmi les différentes distinctions que Mrs Eddy a obtenues il y a celle donnée par le gouvernement français en 1907 lors de l’Exposition Internationale du Livre à Paris où elle a été nommée « officier d’académie ».

En octobre 1995, elle a fait partie des dix huit femmes américaines éminentes sélectionnées pour figurer au Panthéon National des femmes célèbres.

Le 25 septembre 2002, le Congrès des Etats-Unis a adopté à l’unanimité une résolution reconnaissant que Mary Baker Eddy « a occupé le devant de la scène internationale de son vivant en tant que fondatrice de la Christian Science et [qu’elle] a été la première femme aux Etats-Unis à fonder et à diriger une religion qui est devenue un mouvement international dont les membres se comptent dans 139 pays ». Cette récente résolution rend hommage à Mary Baker Eddy pour son œuvre et sa contribution remarquables. De nombreuses résolutions similaires ont été adoptées dans divers états et diverses municipalités des Etats-Unis.

Il faut faire un paragraphe séparé, après l'introduction. Les distinctions ne sont pas aussi intéressante que sa biographie... Il faut aussi supprimer des passages comme celui entre guillement (qui a dit ça ?) et des adjectifs comme « remarquable », si il y a de « nombreuses résolutions », soit on cite lesquelles, soit on ne dit rien. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Sa jeunesse


Mary Baker est née le 16 juillet 1821 en Nouvelle Angleterre, dans une ferme à Bow, dans le New Hampshire aux Etats-Unis. Elle fut élevée dans une famille calviniste avec ses trois frères et deux sœurs. La Bible fut au centre de son éducation, sa mère lui parlant souvent du pouvoir guérisseur de Dieu. Depuis sa plus tendre enfance et jusqu’à sa découverte de la Science Chrétienne, elle fut de santé délicate, raison pour laquelle il ne lui fut pas possible de suivre une scolarité normale. Elle fut donc instruite à la maison, en particulier par son frère Albert qui était avocat et travaillait à l’étude de Franklin Pierce. Albert lui donna des leçons notamment de langues anciennes (hébreux, grec et latin). Très tôt, elle fut attirée par la spiritualité. Dans son autobiographie intitulée Rétrospection et Introspection elle écrit : « Dès mon enfance même, j’étais poussée, par une faim et une soif des choses divines – par un désir de quelque chose de meilleur, de plus élevé que la matière, et en dehors d’elle – à rechercher diligemment la connaissance de Dieu comme étant le seul grand soulagement toujours présent au moment des malheurs humains. » (p.31)

On dirait un mauvais scénario à l'eau de rose. Il faudrait mettre en guillement « pouvoir guérisseur de Dieu ». De plus on ne peut pas parler de « découverte » de la science chrétienne ! C'est un mouvement qu'elle a fondée, certes, les faits parlent d'eux même, parler de « découverte » est non neutre. Le style n'est pas terrible non plus, mais on peut corriger ça par la suite. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Le début de sa vie d’adulte fut marqué par des événements très pénibles. 1841 fut l’année du décès de son frère Albert pour lequel elle avait une grande affection et beaucoup d’admiration. Deux ans plus tard elle épousa George Glover, un entrepreneur en bâtiments avec qui elle partit s’établir à Charleston, en Caroline du Sud. Mais six mois après leur mariage son mari contracta la fièvre jaune et mourut. La jeune veuve retourna vivre dans la maison de ses parents, où elle mit au monde un fils qu’elle prénomma Georges. Malheureusement sa santé se détériora encore et elle ne put s’occuper de son enfant qui fut placé en nourrice. Son mauvais état de santé chronique et des difficultés personnelles de plus en plus nombreuses la poussèrent à approfondir la question de la responsabilité de Dieu dans les souffrances humaines. L’idée que Dieu avait le pouvoir de guérir ne la quitta jamais. Elle fut amenée, dans sa recherche personnelle de la santé, à expérimenter simultanément diverses méthodes de guérison, parmi lesquelles l’homéopathie et le mesmérisme pratiqué par Phinéas Quimby. Elle n’en reçut aucune guérison permanente. Mais ces différentes expériences renforcèrent en elle la conviction que la maladie était de nature essentiellement mentale. Elle se trouva par là même stimulée dans sa recherche d’un principe spirituel universel qui avait dû, elle en était de plus en plus convaincue, être à la base des guérisons mentionnées dans le Nouveau Testament. En 1853 elle épousa Daniel Patterson, dentiste itinérant. Il lui avait promis de reprendre son fils à la maison, mais il ne tînt jamais parole. Ce mariage n’apporta pas à Mary le foyer stable qu’elle espérait. Après une douzaine d’années de mariage chaotiques, elle finit par divorcer.

La première phrase n'a aucun intérêt. Il faudrait remanier certaines phrases pour adopter un point de vue plus factuel. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Sa découverte

Ce n'est pas une découverte, c'est à la limite la fondation ou le lancement d'un mouvement. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

En février 1866, Mary Baker fit une mauvaise chute sur un trottoir recouvert de glace et resta inanimée. Le médecin diagnostiqua une commotion cérébrale et une paraplégie consécutive à une dislocation de l’épine dorsale. A sa demande, on la transporta chez elle mais son état empira. Alors qu’on la croyait mourante, elle demanda à rester seule avec sa Bible.

Voici comment Mary Baker Eddy décrit elle-même ce qui se passa :

« Le troisième jour après l’accident, je demandai ma Bible et l’ouvris au chapitre neuf de Matthieu, verset 2. Pendant que je lisais, la Vérité qui guérit se fit jour dans mon esprit, et le résultat fut que je me levai, m’habillai et que, par la suite, je fus en meilleure santé que je ne l’avais été auparavant. Il y avait dans cette brève expérience une lueur de la grande vérité que j’ai cherchée depuis à rendre claire aux autres, savoir la Vie dans l’Esprit et de l’Esprit, cette Vie étant la seule réalité de l’existence. » (Ecrits divers, p.24)

Elle consacra les trois années qui suivirent, de 1866 à 1869, à une étude approfondie de la Bible et travailla à comprendre et à démontrer ce système de guérison qu’elle appela Christian Science. Durant cette période, ses possibilités financières étant limitées, elle passait d’une pension à l’autre, tout en continuant à développer ses idées grâce à la prière et à l’étude de la Bible, en pratiquant la guérison et en enseignant autour d’elle. Pour ses élèves, elle écrivit une brochure intitulée « Science of Man » [ La science de l’homme ], pour laquelle elle obtint un copyright en 1870.

« tout en continuant à développer ses idées grâce à la prière et à l’étude de la Bible, en pratiquant la guérison et en enseignant autour d’elle » On ne recul devant rien pour mettre des petits touches de propagande par ci par là... On ne peut pas mettre qu'elle pratiquait la guérison, désolé. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Mary Baker Eddy se rendit compte qu’il était nécessaire d’écrire un livre qui expliquerait comment ces lois divines pouvaient être mises en pratique. En 1875 elle publia Science et Santé avec la Clef des Ecritures qui est l’ouvrage fondamental de la Science Chrétienne et en contient l’exposé complet. Il est aujourd’hui traduit en 17 langues ainsi qu’en Braille. En 1877, elle épousa Asa Gilbert Eddy, l’un de ses élèves qui fut le premier étudiant à se déclarer publiquement praticien de la Science Chrétienne.

Il n'y a pas de « lois divines » si ce n'est entre guillemets. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Son travail en tant que fondatrice


En 1879, Mrs Eddy créa à Boston, L’Eglise du Christ, Scientiste. Son but était d’ « organiser une église destinée à commémorer la parole et les œuvres de notre Maître [Jésus Christ], et à rétablir le christianisme primitif et son élément perdu de guérison. » Manuel d’Eglise p.17. L’autorisation légale d’établir cette église fut obtenue en juin 1879 et les membres demandèrent à Mrs Eddy de devenir leur pasteur.

Durant l’année 1880 elle donna de nombreuses conférences sur la Science Chrétienne devant de larges audiences à Boston, New York, Philadelphie, Washington et Chicago.

Larges comment ? NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

En 1881 elle établit à Boston le "Massachusetts Metaphysical College" avec l’autorisation de l’Etat. Une loi relative aux collèges ayant été votée, cette loi lui donna le droit de fonder cet institut dans un but médical. Elle y enseigna les méthodes scientifiques de guérison spirituelle. Quatre mille élèves y furent instruits par Mrs Eddy. En 1889, elle décida de fermer son College alors en pleine prospérité, pour se consacrer exclusivement à la préparation de la révision de Science et Santé.

Il n'existe pas de « méthodes scientifiques de guérison spirituelle » reconnue par les ... scientifiques justement, donc, terme à éviter comme la peste. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Suite au décès soudain de son mari en 1882, elle dut beaucoup lutter pour vaincre le chagrin et un sentiment d’abandon. Mais, convaincue qu’elle avait une mission à accomplir et fermement arrimée à ses convictions, elle poursuivit son œuvre.

Un an plus tard, en 1883, elle lança le premier périodique de son Eglise "The Christian Science Journal". Elle en fut la première rédactrice. Grâce à ce mensuel, elle put atteindre un public plus nombreux, répondre aux questions que posaient de nombreuses personnes et montrer clairement ce qui distingue la Science Chrétienne des autres systèmes de guérison.

« montrer clairement ce qui distingue la Science Chrétienne des autres systèmes de guérison » tourné comme cela, ça ne fait pas franchement neutre... Mais au moins on comprends qu'elle fait de ce journal un organe de diffusion de ses idées... NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Rapidement elle fut amenée à créer de nouveaux outils permettant d’approfondir l’étude de la Science Chrétienne, tels que, en 1890, la Leçon biblique publiée dans le "Livret trimestriel de la Christian Science". Ce livret propose une étude hebdomadaire de 26 sujets définis par Mrs Eddy et qui reviennent donc deux fois par an.

Encore une fois, on ne pas parler d'« étude ». NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

En 1889 Mrs Eddy prit la décision de dissoudre l’Eglise qu’elle avait organisée auparavant et dont la structure initiale ne la satisfaisait pas. Trois ans plus tard, elle réorganisait l’institution en la dotant d’une structure qui n’a pas changé depuis : L’Eglise Mère, La Première Eglise du Christ, Scientiste, à Boston www.churchofchristscientist.org et ses filiales dans le reste du monde. Elle fit adopter de nouveaux statuts, de nouvelles règles de fonctionnement et des articles de foi qui furent publiés dans le Manuel d’Eglise en 1895.

Le lien n'est pas à mettre ici, mais à la fin. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

La même année, Mrs Eddy modifia le sermon du dimanche en remplaçant la prédication personnelle par la lecture, faite par deux membres élus démocratiquement, de la Bible et de son livre d’étude Science et Santé avec la clef des Ecritures. Elle institua ainsi un pasteur impersonnel pour son église et les filiales à travers le monde.

« pasteur impersonnel » ne veut rien dire pour le commun des mortels, c'est du jargon, à expliquer. Il serait également bon de faire une section pour illustrer ce « à travers le monde » qui sonne un peu trop comme un voeux pieux. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

A Boston, un édifice fut construit et achevé en 1894 pouvant accueillir 1100 personnes. Le bâtiment étant devenu trop petit, une annexe fut édifiée et inaugurée en 1906, pouvant accueillir cinq mille personnes.

Au cours des années suivantes, Mary Baker Eddy créa d’autres périodiques comme en 1898 l’hebdomadaire, "The Christian Science Sentinel", en 1903 le mensuel en allemand intitulé "Der Christian Science Herold" qui paraîtra également en d’autres langues comme le français en 1917, (Le Héraut de la Christian Science). De nos jours ce magazine est publié en douze langues. www.leherautcs.com

Idem pour le lien (un seul lien sur une publication suffirait, pas la peine de bourrer l'article de lien vers des sites scientistes). NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

En 1908, à quatre vingt huit ans, elle lança un quotidien qui existe toujours aujourd’hui et est mondialement connu : "The Christian Science Monitor". Publié de nos jours à 125 000 exemplaires, ce journal a reçu depuis sa création sept prix Pulitzer. www.csmonitor.com

Ce n'est pas le journal qui reçoit les prix Pulitzer, mais les journalistes. De plus, il y a déjà un article sur ce journal, paragraphe à supprimer, donc. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

Mary Baker Eddy décéda le 3 décembre 1910. Elle laisse une œuvre considérable dont l'ensemble des écrits sont notamment accessibles au public à Boston à « The Mary Baker Eddy library for the Betterment of humanity » [ Bibliothèque Mary Baker Eddy pour le progrès du genre humain ] inaugurée en septembre 2002

« considérable », je dirais plutôt « fournie » ou un autre synonyme plus neutre. NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

--Cspromo 19 jan 2005 à 00:11 (CET)


Je résumerais ainsi ma position :
Je suis content que Cspromo ai pris la peine de nous proposer une biographie, assez complète je dois dire, de la vie de madame. Cependant, je pense qu'il faut un peu recentrer l'article sur une biographie factuelle. On a l'impression en lisant cette proposition, de ne voir que les bons coté de la vie, les contradictions entre le message de la science chrétienne et la vie de M. Baker Eddy sont vite passés sous silence...
Je pense qu'il y a facilement moyen de ne présenter que les faits, dans un premier temps, puis de revoir le style. Ceci, évidemment, si nous sommes certain que ce texte est bien l'oeuvre de Frueh, Cspromo, et pas une recopie d'une biographie « officielle » NoJhan 25 jan 2005 à 11:24 (CET)

discussion[modifier | modifier le code]

je soutiens la proposition de Cspromo.--Frueh 19 jan 2005 à 08:00 (CET)

alors, d'accord?--Cspromo 25 jan 2005 à 07:38 (CET)




(chuuut... regardez-le, il est si mignon...) Turb 25 jan 2005 à 22:52 (CET)

j'allais le dire... On appelle ça comment, déjà ? Spizo... strizo... quelque chose frénie, non ? ©éréales Kille® | |☺ 26 jan 2005 à 06:37 (CET)
peut-on deploquer Mary Baker Eddy?--Friends 6 fev 2005 à 13:07 (CET)

texte proposé[modifier | modifier le code]

tu peux expliquer ton revert. J'ai commencé de introduire les texte proposé par promo et nojahn.--Friends 16 mar 2005 à 00:22 (CET):

"Mary Baker Eddy découvreuse et fondatrice de la Christian Science (Science Chrétienne) est largement reconnue en dehors de son Eglise comme l’une des figures religieuses les plus remarquables des temps modernes. Lors de l’Exposition internationale du livre de Paris en 1907, le gouvernement français, représenté par Aristide Briand, nomme Mary Baker Eddy « Officier d’académie ».

En octobre 1995, elle a fait partie des dix huit femmes sélectionnées pour figurer au Panthéon américain des femmes célèbres. Le 25 septembre 2002, le Congrès des Etats-Unis a adopté à l’unanimité une résolution reconnaissant que Mary Baker Eddy « a occupé le devant de la scène internationale de son vivant en tant que fondatrice de la Christian Science et [qu’elle] a été la première femme aux Etats-Unis à fonder et à diriger une religion qui est devenue un mouvement international dont les membres se comptent dans 139 pays ». Cette récente résolution rend hommage à Mary Baker Eddy pour son œuvre et sa contribution remarquables. De nombreuses résolutions similaires ont été adoptées dans divers états et diverses municipalités des Etats-Unis."

3 jours de tanquilité = je mets cette partie dans l'article--Friends 20 mar 2005 à 14:15 (CET)

revert sans discussion[modifier | modifier le code]

J'ai suivi tours les règles. J'ai proposé une partie d'un nouveau texte par introduire la discussion. Mias tout ca n'aboutit à rien. --Friends 20 mar 2005 à 17:41 (CET) Utilisateur:Turb Paris efface le texte sans discussion.--Friends 21 mar 2005 à 14:59 (CET)

texte proposé[modifier | modifier le code]

"Mary Baker Eddy découvreuse et fondatrice de la Christian Science (Science Chrétienne) est largement reconnue en dehors de son Eglise comme l’une des figures religieuses les plus remarquables des temps modernes. Lors de l’Exposition internationale du livre de Paris en 1907, le gouvernement français, représenté par Aristide Briand, nomme Mary Baker Eddy « Officier d’académie ».

En octobre 1995, elle a fait partie des dix huit femmes sélectionnées pour figurer au Panthéon américain des femmes célèbres. Le 25 septembre 2002, le Congrès des Etats-Unis a adopté à l’unanimité une résolution reconnaissant que Mary Baker Eddy « a occupé le devant de la scène internationale de son vivant en tant que fondatrice de la Christian Science et [qu’elle] a été la première femme aux Etats-Unis à fonder et à diriger une religion qui est devenue un mouvement international dont les membres se comptent dans 139 pays ». Cette récente résolution rend hommage à Mary Baker Eddy pour son œuvre et sa contribution remarquables. De nombreuses résolutions similaires ont été adoptées dans divers états et diverses municipalités des Etats-Unis." --Friends 6 avr 2005 à 00:04 (CEST)

Biographie...Quelques ajouts et un résumé avec qques dates...[modifier | modifier le code]

Bonjour,

J'ai ajouté quelques faits et dates concernant la vie de Mary Baker Eddy dans les chapitres déjà existants : - dans "Récit"qques précisions sur sa vie privée sourcées ds les biographies déjà citées - dans "Publication" des revues qu'elles a créées - dans "Reconnaissance" une reconnaissance sourcée.

D'autre part pour les lecteurs de Wikipédia qui aimeraient ds un premier tps avoir un aperçu général, rapide sur la vie de M.B.Eddy sans avoir besoin de lire tous les détails de sa biographie, je proposerais d'ajouter un résumé avec qques dates clé tout au début. Ceci pour expliquer mon intervention sur l'article. Cordialement Frederique.S.

Biographie de Mary Baker Eddy amélioration...[modifier | modifier le code]

Bonjour, J'ai participé avec plusieurs contributeurs de Wikipédia et principalement avec Red Star, à l'élaboration et l'amélioration de l'article sur la Science Chrétienne ces 3 dernières années. Mes échanges avec Wikipédia ayant été très cordiaux et efficaces, il me tient à coeur, dans le même esprit d'améliorer la biographie de Mary Baker Eddy fondatrice de la Science Chrétienne. L'article est assez succint et surtout incomplet comparé à d'autres biographies publiées sur Wikipédia. Pour celà j'ai lu vos consignes en ce qui concerne les biographies et je ferai donc tout mon possible pour respecter une certaine objectivité, rester sur des données factuelles et non "romancées"... Je pense procéder par étapes : d'abord allonger un peu l'introduction, développer la biographie elle-même et ajouter des paragraphes pour définir et détailler son oeuvre. Espérant pouvoir travailler dans un esprit de dialogue avec un de vos contributeurs sur cet article, je préfère vous informer avant toute intervention de ma part sur l'article. Bien cordialement Frederique S.

Bonjour. La biographie peut être étoffée, n'hésitez-pas. Vous connaissez les règles de toute évidence : les sources sont prioritaires. Je vous conseille de signer vos messages comme ceci ~~~~ ou cliquant sur le petit crayon bleu en haut de la fenêtre. Cordialement, K õ a n--Zen 14 février 2011 à 17:54 (CET)
Bonjour,
Merci de votre réponse rapide, je vais donc commencer à "étoffer" l'introduction. --Frederique S (d) 16 février 2011 à 15:11 (CET)
Bonjour. Essayez de trouver des sources récentes qui ne soient pas que primaires, c'est-à-dire pas seulement l'oeuvre de la personne concernée et qui ne datent pas seulement du début du XXe siècle. Il doit exister des analyses d'universitaires ou de sociologues du religieux par exemple qui pourraient apporter un regard extérieur. K õ a n--Zen 17 février 2011 à 08:18 (CET)

Biographie de Mary Baker Eddy amélioration...[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Je propose un premier paragraphe de la biographie : " Enfance religieuse ". Je l'ai sourcé le plus possible ainsi que vous me l'avez conseillé Koan. Bien cordialement.--Frederique S (d) 7 mars 2011 à 10:35 (CET)

Biographie de Mary Baker Eddy amélioration...[modifier | modifier le code]

Merci Cereales Killer d'être intervenu sur l'article pour le rendre plus conforme au style de Wiki et d'avoir créé des liens. Bien cordialement--Frederique S (d) 8 mars 2011 à 10:05 (CET)

Ajout de chapitres sur la biographie[modifier | modifier le code]

Afin d'améliorer la biographie de Mary Baker Eddy, je rajoute des chapitres que je rédige petit à petit dans l'ordre chronologique. Je pratique par étapes quitte à ce que je supprime certains passages lorsque la biographie sera plus avancée afin de garder un équilibre entre les chapitres. Merci de votre compréhension Frederique S --Frederique S (d) 16 mars 2011 à 18:05 (CET)