Discussion:Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

justification

  • maximum : c'est un des articles pour renter dans le projet

Silanoc 15 avril 2007 à 16:06 (CEST)

Attention aux traductions en anglais : "female" (n.) : femme /(adj.) : féminin ; "male" (n.) : homme /(adj.) : masculin. Eh oui...

Signification de chaque terme[modifier | modifier le code]

J'ai supprimé les sections « Signification de chaque terme » vu qu'il ne s'agissait que de définitions minimales qui renvoyaient pour chacune à un article principal déjà facilement accessible grâce à la magie des liens hypertexte. --Superbenjamin (d) 19 décembre 2012 à 15:02 (CET)

LGBTIPQ, LGBTIOQ, LGBTIOPQ...[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Je sais que l'acronyme LGBT est souvent complété, cependant il faudrait veiller à ne pas raconter n'importe quoi. Si on fait une simple recherche Google :

Rien de suffisamment notable pour être écrit ici. Pour comparer : LGBT a plus de 49 millions d’occurrences. --Superbenjamin (d) 30 mai 2013 à 16:32 (CEST)

À réintégrer lorsque sourcé[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux années 1960, il n'y a aucun terme répandu pour décrire les personnes non hétérosexuelles autre que des expressions péjoratives. Pendant la révolution sexuelle, alors que s'organisent des mouvements de défense des droits homosexuels, le besoin s'est fait sentir de trouver un terme positif d'autodésignation.

Tandis que les femmes homosexuelles peuvent se désigner par le terme « lesbienne », les hommes homosexuels se détachent du terme « homosexuel », apparu à la fin du XIXe siècle et à l'image médicale voire négative, et adoptent pour se désigner le mot « gay » (parfois francisé en « gai »). Ces deux termes, « gay » et « lesbienne », jouent un rôle dans la reconnaissance politique et sociale des homosexuels et à partir des émeutes de Stonewall ; ils sont également des éléments forts d'identification de chacune des catégories de personnes qu'ils désignent.

Dans les années 1980, on commence à utiliser l'acronyme « LGB » afin d'inclure les bisexuels, puis « LGBT » pour les transgenres dans les années 1990. L'utilisation de cet acronyme veut ainsi souligner la diversité des personnes non hétérosexuelles, au delà de la seule homosexualité. Elle met également en avant l'unité des revendications du militantisme contre la norme hétérosexiste.

Melancholia (discuter) 6 janvier 2014 à 00:49 (CET)