Discussion:LSD

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]

Carte discutable[modifier | modifier le code]

Est-il pertinent, sur la page du LSD, de mettre la carte "Opium_cannabis_coca.png" ? NicolasB 30 juillet 2005 à 17:25 (CEST)

corrigé via le modèle. Sand 31 octobre 2005 à 17:51 (CET)

Lien externe mort[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Pendant plusieurs vérifications automatiques, et dans le cadre du projet correction des liens externes un lien était indisponible.

Merci de vérifier si il est bien indisponible et de le remplacer par une version archivée par Internet Archive si c'est le cas. Vous pouvez avoir plus d'informations sur la manière de faire ceci ici. Si le lien est disponible, merci de l'indiquer sur cette page, pour permettre l'amélioration du robot. Les erreurs rapportées sont :

Eskimbot 31 janvier 2006 à 22:52 (CET)

Fait.Sand 1 février 2006 à 09:07 (CET)

Effets et conséquences[modifier | modifier le code]

On connait très peu de choses sur l'action du LSD sur le système nerveux. Je trouve que c'est aller un peu vite que de dire que "le LSD agit sur les connections entre les neurones". Dans son livre Hoffman décrit une expérience sur des souris auxquelles il injecte du LSD radioactif (pour pouvoir le tracer). Cette expérience a montré que la plus faible concentration se trouve dans le cerveau. De plus, la concentration maximale est atteinte 10 à 15 minutes après la prise, puis décroit rapidement. Le LSD est plus un facteur déclencheur qui provoque une réaction en chaîne. Pendant la plus grande partie du trip, le LSD a déjà disparu du corps mais les effets continuent.

"As the psychic effects of LSD persist even after it can no longer be detected in the organism, we must assume that LSD is not active as such, but that it rather triggers certain biochemical, neurophysiological, and psychic mechanisms that provoke the inebriated condition and continue in the absence of the active principle. " (Albert Hofmann, LSD, my problem child)

Je ne veux pas passer pour un vandale, alors je préfère exposer mon point de vue avant toute modification.

C'est gentil tout le monde n'a pas cette délicate intention, mais tu sais si l'article ne semble par particulièrement polémique (page de discussion calme) et si tu commentes ta modification, tu n'es pas obligé de passer par la page de discussion, si ta modif gêne quelqu'un soit sûr que tu en sauras informé ;-). sand 19 juillet 2006 à 22:44 (CEST)

@ Sand[modifier | modifier le code]

Merci d'avoir tué l'introduction que j'avais traduite. --Hyphy 7 août 2006 à 12:53 (CEST)

C'est marqué dans le commentaire cf [1], la plupart de ce qui avait été ajouté été des redites partielles de ce qui est déjà dans l'article, j'ai reppris les éventuels éléments nouveaux pour les placer au endroits adéquates du plan. sand 7 août 2006 à 13:02 (CEST)
A l'inverse rien dans tes modifications ne permettait de savoir qu'il s'agissait d'une traduction partielle de en:. sand 7 août 2006 à 13:04 (CEST)
Et si je comprends bien le sens de ton message tu dis traduire l'article anglais, je ne suis pas convaincue de traduire l'intégralité de l'article anglais quand le nôtre est déjà bien avancé. Eventuellement y reprendre des informations omises dans le notre mais le traduire... sand 7 août 2006 à 13:02 (CEST)
C'est marqué dans mon profile que je traduis et l'article LSD est considéré comme un article de qualité à traduire. Mais d'accord, j'arrête de le traduire si tu penses que le tien est bien. Préviens-moi ! =] --Hyphy 7 août 2006 à 13:20 (CEST)
Je pense que ce genre de choses devraient d'abord être débattu avec les contributeurs de l'article. Article qui n'est pas plus le mien que le tien cf l'historique et la liste des contributeurs. Je répète y reprendre des informations omises dans le notre mais de là à le traduire mot pour mot, non je ne suis pas convaincue. sand 7 août 2006 à 13:34 (CEST)
  • Peut t'on specifier dans la plupars des articles parlans de substance comme celle ci d'une pars les effets sur l'ossature à long terme, qui est largement verifiable chez les anciens usagé?

quand au hallucination decrite elle sont du a la presence d'autre produits dans les buvards vendu, notament la strichnine qui produits les effets de detachement de couleur. quand à la descente, elle dois etre le meilleur moment puisqu'elle signifie la fin de la substance ;-) pour le bad trip souvent engendré par une terreur de ne pas redescendre, une impression de distorsion peut alors se produire, et conduire à un diagnostique de psychose. es ce vraie? je ne crois pas ;-)

La strychnine est un mythe. sur un buvard il y a du LSD ou rien, pas du LSD avec de la strychnine. ça ne "fixe" pas le LSD, comme on l'entend dire. Voir Shulgin sur ce point, qui n'a pas vu un atome de strychnine dans des analyses d'échantillons de saisies de LSD en 30 ans à bosser pour le DEA en Californie. Alors oui, des fois on vend autre chose pour du LSD, du PCP par exemple. Mais une dose active de PCP tourne autour de 2mg or c'est le poids du carré de buvard : donc ça ne tient pas dessus, CQFD. En fait, seuls deux produits sont assez actifs pour qu'une dose efficace tienne sur un buvard : le DOB et le LSD. C'est pourquoi le buvard est une forme "sure" de LSD, celle qui limite de mieux le risque de se faire vendre un autre produit pour du LSD.
Pour le bad trip : l'état mental déclenché par le LSD est, au sens de la psychiatrie, une forme de psychose. Quand ça se passe mal et que l'usager consulte un médecin sans lui dire qu'il a pris du LSD, celui-ci diagnostique une psychose, voire une schizophrénie. Dans Il n'y a pas de drogués heureux Olievenstein raconte un cas ou un garçon sous LSD qu'il voit un soir le fait diagnostiquer une schizophrénie sans hésitation avant de s'apercevoir de son erreur le lendemain matin, quand le LSD a cessé d'agir.
Pour la descente : avec le LSD, il n'y a pas de contre-effet. On parle plus d'atterrissage que de descente : les effets diminuent graduellement jusqu'à laisser l'usager dans son état normal. Ce n'est pas un contrecoup. Il n'y a pas de syndrome de sevrage ou de gueule de bois. Jusquiame 25 mars 2009 à 00:52 (CEST)

Petite correction[modifier | modifier le code]

Contrairement à une rumeur tenace, Lucy in the skies with diamonds des Beatles ne fait pas allusion au LSD. Cette rumeur n'a jamais été confirmée par aucun membre du groupe ou de son entourage, et a été niée à plusieurs reprises (notamment dans la vidéo et le livre Anthology) par Lennon et McCartney. J'ai donc corrigé ... Guilll 11 décembre 2006 à 17:54 (CET)

Oui mais c'est sans arret remis... Amha, il serait peut être mieux de mentionner qq chose du genre :
« selon une légende urbaine, Lucy in the skies with diamonds des Beatles ferait allusion au LSD, cependant cette rumeur n'a jamais été confirmée par aucun membre du groupe ou de son entourage, et a été niée à plusieurs reprises (notamment dans la vidéo et le livre Anthology) par Lennon et McCartney. »
sand 11 décembre 2006 à 20:45 (CET)
La rumeur n'en est pas une, et ça sera bien de laisser à la prochaine modification : Lucy In The Sky faisait bien évidement allusion au LSD. Les membres du groupe avaient dit à l'époque qu'il n'y avait aucun rapport, parce qu'il trouvaient ça tellement évident qu'on ne pouvait pas prendre cette déclaration comme autre chose qu'une blague. Comme si Obama disait "en fait je suis blanc". Mais devant l'amnésie collective, Sir McCartney a quand même fini par le dire clairement en 2004, déclarant au Daily Mirror : "'Day Tripper,' that's one about acid. 'Lucy In The Sky,' that's pretty obvious" il l'a redit au producteur George Martin dans un documentaire sur Sgt. Pepper's et concluait : “Désolé George, mais Sgt. Pepper’s est bien un disque de drogués.”
Jusquiame 13 mars 2011 à 23:52 (CEST)

Graphie allemande[modifier | modifier le code]

L'article dit: "Lyserge Säure-diäthylamid" mais de: écrit "Lysergsäurediethylamid" (sans "e" après "lyserg", et en un seul mot; pour diäthylamid/diethylamid, est-ce la nouvelle orthographe allemande qui est passée par là ?) Apokrif 9 avril 2007 à 18:50 (CEST)

Amha, la séparation est là pour la lisibilité. Et sur en: l'orthographe est la même que sur de:, je serais d'avis de les suivre, la source citée (et qui ajoute le e) peut très bien se tromper. Sinon j'ai aussi le Dictionnaire des drogues et des dépendances de Larousse, qui écrit Lysergik Saüre Diethylamide... sand 9 avril 2007 à 19:10 (CEST)

Je cite la version allemande du livre de Hoffman "LSD mein Sorgenkind" "W. A. Jacobs und L. C. Craig vom Rockefeller Institute in New York gelang es durch chemische Spaltung, den allen Mutterkornalkaioiden gemeinsamen Grundbaustein zu isolieren und zu charakterisieren. Sie nannten ihn »Lysergsäure« (lysergic acid)" Ce qui montre que le terme pour l'acide lysergique (lysergide en français) d'origine n'est pas allemand mais anglais. Hoffman décrit le LSD comme "Lysergsäure-diäthylamid". La tradition en allemand est d'agglutiner, ce qui donnerait "Lysergsäurediäthylamid" mais Hofmann décide de casser ce monstre en introduisant un trait d'union. La wikipédia allemande écrit sans trait d'union. La langue anglaise aime séparer les mots por des des espaces même s'ils sont intimement liés. "Lysergic acid diethylamid". Il semble que l'orthographe allemande soit passée au diethylamid au lieu de diäthylamid (comme écrit Hofmann dans son brouillon de 1943). C'est une modification courante. Je change l'article en conséquence. Emĉjo (d) 13 octobre 2009 à 00:28 (CEST)

Production...[modifier | modifier le code]

Pour proposition AdQ...

La phrase suivante est incorrecte et pour le moins pâteuse, mais si j'y touche, je ne suis pas sûr de l'améliorer sur le fond.

Si le marché est restreint, il comporte cependant une dimension marketing où dans les pays développés, l'accélération des tendances favorise un renouvellement des produits qui se traduit notamment dans la diversité des logos et autres motifs présents sur les buvards de LSD[2].

TigHervé@ 30 juillet 2007 à 16:57 (CEST)
Bonjour, merci de ta relecture.
Etant à l'origine de la première formulation, j'avoue que je serais bien en peine d'en trouver une autre...
Bien que le marché soit restreint, il comporte cependant une dimension marketing, dans les pays développés, où l'accélération des tendances favorise un renouvellement des produits visibles dans la diversité des logos et autres motifs présents sur les buvards de LSD[2]. ?
sand 30 juillet 2007 à 17:37 (CEST)
Bonjour, je ne savais pas que tu étais dans les coulisses de cet article ... pas mal ;-)
En prenant le dénominateur commun des deux propositions, je propose simplement :
Bien que le marché soit restreint, on peut observer une dimension marketing, notamment une émulation dans la diversité des logos et autres motifs présents sur les buvards de LSD[2].
Est-ce qu'il y a une perte de contenu ? TigHervé@ 30 juillet 2007 à 18:40 (CEST)
Erf, oui, je suis derrière la plupart de ces articles... (on ne se refait pas...)
Non pas vraiment, on perd la notion de dans les pays développés mais vu que ce trafic ne concernent guère que ces pays, est-ce nécessaire ? sand 30 juillet 2007 à 18:57 (CEST)
(J'allais répondre la même chose), alors simplement +1. K!roman | ☺‼♫♥☻ 30 juillet 2007 à 19:05 (CEST)

Bon, j'ai finalement modifié en :

Bien que le marché soit restreint, on peut observer une dimension marketing, notamment une émulation dans la diversité des logos et des motifs mettant en valeur les buvards de LSD.

Maintenant, puisque j'ai à faire à des spécialistes, je ne suis pas gêné d'avouer ne pas connaître l'usage desdits buvards. On les découpe ? on les roule et on s'en met un dans l'oreille ? Sourire Peut-être une banalité manquant dans l'article ? TigHervé@ 30 juillet 2007 à 19:31 (CEST)

Mouarf, moqueur. Je pensais que c'était clair dans l'article quand il est précisé les mode de consommation (usage détourné et récréatif) cad voie orale (cad on avale) ou encore dans l'argot avec gober. sand 30 juillet 2007 à 19:47 (CEST)
Bon ça se précise : tu veux dire qu'on machouille le buvard ? c'est de la cellulose, c'est bon pour les "fibres" ? TigHervé@ 30 juillet 2007 à 20:00 (CEST)
Je peux préciser dans l'article mais si ça ne l'est pas c'est que je n'ai pas de source (autre que ce que WP considère comme de l'expérience personnelle), dans ces milieux quand on dit par voie orale ou avaler ça veut dire gober (avaler vite avec ou sans eau, à la manière d'un médicament), plus rarement le buvard est mis dans une boisson où il se dissout mais la légende urbaine voulant que le LSD bousille les dents la plupart des usagers évitent le garder en bouche. (tout cela etant sans source reconnue' soyons d'accord). sand 30 juillet 2007 à 20:21 (CEST)
Bon, là je vois : c'est plus simple que je ne pensais. Tu ne me dis toujours pas explicitement si le buvard est découpé ; et d'ailleurs sais-tu pourquoi du buvard (est-ce vraiment du buvard?) ? D'accord, c'est parce que la dose est très faible, mais ce n'est pas suffisant. Il y aurait peut-être une sorte de tradition dans ce conditionnement (là j'attends pas de réponse...).
Autrement, je préfère un article clair sans source qu'un article qui me laisse des questions dans la tête. Personne ne va contester un mode d'emploi universel !
Si le buvard se dissout, c'est que ce n'est pas de la cellulose (ou alors ...), ni de la pâte azyme, etc. Encore une question !
Ok, je te tente quelque chose. sand 30 juillet 2007 à 21:55 (CEST)
Merci de ton zèle. Il faudrait presque une section entière sur les modes de commercialisation. Je m'aperçois maintenant que déjà dans la version que j'ai relue, il était question de carrés prédécoupés ; je n'étais pas encore si préoccupé de tout comprendre... Bonne continuation TigHervé@ 30 juillet 2007 à 22:20 (CEST)

Historique[modifier | modifier le code]

Bonjour

Je butte ce matin sur la phrase :

les années 1964 à 1966 sont les pires en terme de publicité autour du produit ; Sandoz décide donc d'en arrêter la distribution en avril 1966.

"Sont les pires en terme de publicité" : certes, mais encore. Ce n'est pas la publicité faite par Sandoz, ok. Alors peut-être expliciter ce qu'on reproche au produit et sans employer le mot publicité qui est ambivalent.

2) Je serais partisan de remplacer en titre Historique par Histoire, mais sans véritable argument. TigHervé@ 31 juillet 2007 à 08:57 (CEST)

Le terme publicité est celui d'hofmann lui même, il entend par là le nombre de publication (non-scientifique voire à sensation) sur le thème du LSD qui eurent lieu dans cette période où selon son témoignage le LSD ne cessait de faire la une de divers magazines (en bien type prenez-en ça guéris tout ou en mal la drogue de folie a encore frappé avec le suicide de..., etc). Cette publicité a engendré une sorte de pression médiatique sur Sandoz qui était visé comme source et découvreur de cette « drogue de la folie », la perte des brevets signifiant la perte de profit ET une mauvaise image, sandoz arrête la fabrication.
2/ Je préfèrais qu'on garde historique c'est un terme commun avec le projet:botanique et ça permet une cohérence (oui c'est mon toc) globale sur ces articles. sand 31 juillet 2007 à 09:41 (CEST)
D'accord, c'est mieux quand tu le dis...
Je propose quand même : les années 1964 à 1966 voient la multiplication d'articles de presse tant alarmants que dangereusement laudateurs, [...]. ça serait plus clair. TigHervé@ 31 juillet 2007 à 09:54 (CEST)
Oui si tu préfères. sand 31 juillet 2007 à 10:40 (CEST)

Miraculeux[modifier | modifier le code]

Sand - je n'avais pas vu ton revert de ma proposition de remplacement par Stupéfiants.

On ne va pas non plus couper les cheveux en quatre et je ne suis pas sûr de moi, cependant le terme miraculeux est très négativement connoté et son contenu variable d'un milieu l'autre. Si tu as des éléments probants, je m'incline, mais autrement je crois que le terme stupéfiant a été justement utilisé à cette époque pour montrer le caractère étonnant des résultats. Bien sûr, il y a le sens actuel droguo-centré, mais ça vaut peut-être mieux que miraculeux qui fait allusion à des mécanismes incompréhensibles, etc. Histoire de discuter... TigHervé@ 31 juillet 2007 à 10:15 (CEST)

Je ne suis pas pro-miraculeux non plus, tu peux le changer pour un autre mais pas stupéfiant dont le sens originel est bien de désigner les effets d'un groupe de produit mais il s'agit des opiacés non des hallucinogènes. Stupéfiant pour qui stupéfie, quiconque a déjà pris des opiacés et des hallucinogènes te confirmera que l'un abrutie (stupéfie) et l'autre est plutot un stimulant de ce point de vue. Donc outre le droguo-centrage sémantique du terme, stupéfiant visait originellement les opiacés et c'est plutôt ce type d'assimilation que je combats en refusant le terme (cad non il n'est pas possible de regrouper l'ensemble des psychotropes sous un seul terme). sand 31 juillet 2007 à 10:46 (CEST)
Sidérants, peut-être ? sinon je passe ((je crois quand même que tes distinctions et craintes ne sont pas vraiment justifiées, au sens où il se serait pas grave selon moi qu'on utilise un terme valable pour autre chose que le LSD ; à cette époque, devant un but d'une incroyable audace au foot par exemple, on se serait exclamé : "c'est stupéfiant" et pourtant c'est bien dans le même sens que les articles ou effets dont on parle ; on disait aussi devant une innovation "C'est formidable !"...)). TigHervé@ 31 juillet 2007 à 11:48 (CEST)
prodigieux ? sand 31 juillet 2007 à 12:16 (CEST)
D'accord, on perd en force mais c'est compensé par le gain de neutralité. TigHervé@ 31 juillet 2007 à 12:20 (CEST)

POV à attribuer[modifier | modifier le code]

A propos de [2], je ne doute pas que ces POV existent et soient notables. Mais ce sont les POV de qui au juste ? De Hoffman ? Des historiens ? Des hippies ? Ce n'est en tout cas surement pas les POV des autorités américaines ni des soccer moms. Il faut attribuer ces POV. Qui soutient que Le LSD est interdit pour des raisons idéologiques ? Qui soutient que le matérialisme conduit à l'insatisfaction ? Qui soutient que le LSD porte une valeur de contact avec la nature ? Qui soutient que l'industrialisation génère un manque de perspective ? Marc Mongenet 2 août 2007 à 18:29 (CEST)

Qui soutient que Le LSD est interdit pour des raisons idéologiques ?
De nombreux auteurs dont hofmann mais c'est aussi dit dans le larousse des drogues par exemple.
Qui soutient que le matérialisme conduit à l'insatisfaction ?
Les usagers de LSD dans les années 1960 selon hofmann
Qui soutient que le LSD porte une valeur de conteact avec la nature ?
Les usagers de LSD dans les années 1960 selon hofmann
Qui soutient que l'industrialisation génère un manque de perspective ?
Les usagers de LSD dans les années 1960 selon hofmann
sand 2 août 2007 à 18:36 (CEST)
Merci, je regarde si j'arrive à préciser cela dans l'article avec un style raisonnablement léger. Marc Mongenet 2 août 2007 à 18:55 (CEST)

Chapitre Usage privé et récréatif[modifier | modifier le code]

Je suis pour supprimer le « et récréatif ». En effet, les usages récréatifs font partie des usages privés. Les usages privés englobent l'ensemble des usages dont l'usager prend la responsabilité (responsabilité piétinée par les lois, mais c'est un problème qui ne regarde pas Wikipédia). Marc Mongenet 3 août 2007 à 00:31 (CEST)

Fait. sand 3 août 2007 à 08:12 (CEST)

Molécule instable[modifier | modifier le code]

J'ai retiré de l'introduction :

Chimiquement, c'est une molécule instable, ce qui rend sa synthèse délicate.

Les rapports entre la stabilité d'une molécule et la facilité de synthèse sont trop complexes (pour ce que j'en sais) pour admettre un tel raccourci. Cela est peut-être vrai pour cette molécule, mais en l'état, cela ne se justifie pas dans l'introduction. Ou alors, il faut développer cet aspect chimique en bonne place. Si elle est instable, elle se dégrade en quoi ? TigHervé@ 6 août 2007 à 20:46 (CEST)

Bonjour, j'ai essayé de remanier l'intro conformément au vote attendre sur la page de proposition en ADQ où cette personne disait en substance de s'inspirer de en: et en: mentionne notamment la chimie dans l'intro d'où la phrase.
Quand à savoir si ce raccourci est valable ailleurs, je n'en sais rien mais il doit être vrai pour le cas du LSd vu la récurence à laquelle je lis cette phrase ou ses équivalents. Manifestement si le LSD n'était pas si instable, sa synthèse ne serait pas si délicate.
Quand à la dégradation du LSD, ça fait parti des ajouts que j'ai fait aujourd'hui dans chimie, en gros ça concerne surtout l'asymétrie du carbonne 8 qui peut facilement être altérée (voir l'article et les références pour les détails). sand 6 août 2007 à 20:53 (CEST)
Bonjour
Ce que j'ai compris de la partie chimie me conforte dans l'idée d'un raccourci un peu dérangeant dans l'intro. J'ai cependant remis une phrase qui détend un peu la causalité étroite de la première formulation. J'ai aussi fait mention de l'isomérie, le LSD a proprement parlé n'étant qu'un des quatre isomères possibles ; j'espère que sur ce point, je ne me trompe pas (je n'ai que l'article pour en juger).
Bonne continuation dans ta recherche de l'excellence. TigHervé@ 7 août 2007 à 09:08 (CEST)
Ah, oui j'avais pas vu l'ajout (plongée que j'étais dans les miens :o). J'aime bien ta formulation. Je me demande juste si épimèrisation ne devrait pas être directement lié sur épimère vu que sur en: c'en est une redirection ? sand 7 août 2007 à 09:49 (CEST)
Bien sûr 100% d'accord pour le redirect. TigHervé@ 7 août 2007 à 12:49 (CEST)

Armes de guerre pharmacologiques[modifier | modifier le code]

Lu là :[3]. "Il y a déjà une quarantaine d'années que les médicaments sont étudiés pour leurs possibilités de transformation en armes de guerre. Du célèbre LSD au gaz BZ..." par Steve Wright. Professeur à la School of Applied Global Ethics. Leeds Metropolitan University, Royaume -Uni. Mon modeste caillou à l'édifice. -- Perky ♡ 7 août 2007 à 14:50 (CEST)

Oui, il semble que ça soit de nouveau d'actualité cf [4]. Mais à moins que je n'ai pas trouvé où, manifestement l'article n'est pas lisible en ligne (logique si c'est dans le numéro d'août) ceci dit, amha, cette partie de l'article est maintenant largement développée cf N,N-diéthyllysergamide#Usage pour soumission chimique. sand 7 août 2007 à 15:52 (CEST)

<br />[modifier | modifier le code]

Bonjour, pour faire un paragraphe dans un article, il faut introduire une ligne vide. La balise HTML <br /> ne fait que couper la ligne en restant dans le même paragraphe. Il n'y a pas de raison de l'utiliser au sein d'un chapitre. Marc Mongenet 16 août 2007 à 16:55 (CEST)

italique et guillemet[modifier | modifier le code]

L'italique des mots d'origine étrangère a été remplacé par des guillemets : bad trip est devenu « bad trip ». Mais ces guillemets sont faux, on n'a pas affaire à une citation ni à une « mise entre guillemets » comme pour « buvard ». Je trouve d'ailleurs la mise entre guillemets problématique dans Wikipédia : en général ça sert à faire passer un sous-entendu. Mais dans Wikipédia, on ne fait pas passer des sous-entendus, on doit être explicite. Marc Mongenet 31 août 2007 à 02:51 (CEST)

Justement c'est suite à une remarque de Salle sur le même thème que ce remplacement a eu lieu... sand 31 août 2007 à 08:53 (CEST)
Ah oui, pour les mots d'origine étrangère, je suis d'accord avec Marc. Ce dont je parlais, c'était bien des cas comme buvard (où il ne semble pas critiquer les guillemets). Salle 31 août 2007 à 09:22 (CEST)
Difficile de comprendre ce que vous voulez, m'enfin, j'ai encore fait un passage au cas où. sand 31 août 2007 à 11:03 (CEST)
En fait, ce que j'aimerais, c'est qu'on respecte les règles de typo. Mais comme je les connais mal, je ne m'exprime probablement pas bien, et mes remarques doivent toutes être lues dans le sens « je crois que ..., vous pouvez, si vous avez le temps, le courage, etc., vérifier s'il en est bien ainsi. » Donc, il me semble que les règles suivantes existent : (1) les mots d'origine étrangère sont en italique (jusqu'à quel niveau d'usage ? aucune idée : par exemple, mettre « week-end » en italique me ferait bizarre) ; (2) les mots ou expressions qu'on souhaite souligner en disant au lecteur : « ça sonne bizarre, mais c'est un terme technique, ou spécifique au contexte, ou ça s'appelle comme ça », on les met entre guillemets. (3) Il y a aussi la question des titres de revue, des titres d'article. Je n'ai aucune idée de ce qu'il en est. Salle 31 août 2007 à 11:59 (CEST)
Au demeurant, dans l'exemple de bad trip (je ne mets volontairement rien), ne pourrait-on pas écrire : « bad trip » ? Salle 31 août 2007 à 12:00 (CEST)
Pour les titres, je suis affirmative sur l'usage de l'itallique. Pour le reste, j'ai sincérement essayé de faire au mieux.
Pour bad trip amha il faut choisir « bad trip » ou bad trip parce que « bad trip » , j'ai peur que ça ne fasse un peu trop, surtout pour un terme répété plusieurs fois d'ans l'article. sand 31 août 2007 à 12:22 (CEST)
Dans un article, les termes techniques ne sont pas en italique ni entre guillemets (« N,N-diéthyllysergamide » n'est pas entre guillemets dans l'article). Dans le cas de « buvard », les guillemets servent à indiquer un usage détourné du terme (il ne s'agit pas réellement de papier buvard, si j'ai bien compris). Je ne pense pas qu'il soit bon d'utiliser un terme détourné tout au long de l'article. Je suis donc pour remplacer « buvard » par « papier imbibé de LSD » partout sauf dans la section sur l'argot. Ou alors si « buvard » est le vocabulaire technique consacré dans la littérature, utiliser des guillemets alourdi en donnant l'impression fausse d'utiliser de l'argot. Bref, à bas les guillemets ! :-) Pour « bad trip », il s'agit de la définition (en français) de l'expression : il n'y a pas usage détourné. Des guillemets me semblent donc de trop.
Pour le mélange guillemet-italique, je sais que quand on cite, c'est l'un ou l'autre, mais pas les deux. Mais en l'occurrence il ne s'agit pas de citation, alors je ne sais pas. Cela dit, on écrit encore aujourd'hui « a priori » en italique, alors pourquoi pas « week-end » ? Marc Mongenet 31 août 2007 à 21:06 (CEST)
« usage détourné », voilà, je n'arrivais pas à mettre la main dessus. Salle 31 août 2007 à 22:30 (CEST)
Je ne sais pas ce que Marc Mongenet entend par vocabulaire technique consacré mais oui le terme buvard est généralement employé par quiconque parle du LSD comme ceux qui parlent du MDMA parlent de cachet. Parce que sincérement « papier imbibé de LSD », je n'ai jamais lu ça ailleurs qu'ici, outre le fait qu'on passe d'un terme précis, connu, utilisé par tous et dont le sens est clair (buvard = papier absorbant (pour absorber le LSD)) pour un périphrase floue.
Quand à « usage détourné », le terme a été retiré de l'article suite à discussion sur son caractère non-neutre (jugement implicite), c'est Marc Mongenet qui a proposé le « usage personnel » utilisé à la place. sand 1 septembre 2007 à 09:00 (CEST)
Si buvard est le terme qu'on trouve communément dans la littérature, alors je suppose qu'il figure sans guillemets, ou bien ? Pour l'usage détourné, rien à voir, hier j'ai juste écris que les guillemets s'utilisent pour indiquer qu'un terme est détourné. Simple question typographique. Marc Mongenet 1 septembre 2007 à 12:12 (CEST)
Oui et c'est bien pour ça que j'ai retiré ceux de l'article. sand 1 septembre 2007 à 12:58 (CEST)

En tout cas, le buvard rend bavard :D ©éréales Kille® | Speak to me* | en ce 1 septembre 2007 à 13:02 (CEST)

Mouarf, quand je pense que j'ai failli te demander de relire l'article mais bon c'était pas la bonne période à ce moment-là. Dis donc puisque tu es là d'ailleurs... sand 1 septembre 2007 à 13:19 (CEST)

Décès indirects[modifier | modifier le code]

Il me semble que le LSD est responsable de nombreux décès par hallucination faisant que le drogué se prend pour un animal, comme par exemple un oiseau qui s'envole du 4eme étage de son immeuble, et atterrit assez mal. Pourriez-vous me le confirmer? Et si oui, je pense qu'il est très important de le noter clairement, car l'article est quelque peu léger à ce sujet: "son usage peut avoir entraîné des morts par accident ou suicide". On a l'impression que c'est rarissime. PierreM75 (d) 6 juillet 2008 à 12:57 (CEST)

C'est effectivement rarissime. Contrairement au message propagé par tous les états ou groupes interdisant ou décourageant l'usage de la substance en question, elle a fait, malgré des centaines de millions de prises, très peu de morts. La molécule en tant que telle n'est pas somatiquement nocive, et n'a jamais causé de mort directement. Et quant aux accidents, il y a eu quelques morts, surtout dans la circulation routière, mais les accidents que vous citez (défenestration parce qu'on croit être un oiseau), sont à ranger dans les légendes urbaines. Je n'en ai pas trouvé un cas avéré dans toute la littérature que j'ai parcourue sur le sujet, dont celle très abondante des années 60-70. En fait je n'ai trouvé que six morts avérés, dont deux défenestrations. L'une causée par les expériences de la CIA sur Olson, mais il a sauté plusieurs jours après sa prise de LSD, pour se suicider. Et encore on n'est pas certain que la CIA ne s'en soit pas débarrassé parce qu'il menaçait de parler, voir la polémique faite par sa famille en 1994 à ce sujet. Dans l'autres cas, il y a eu maladresse (la jeune fille, d'après les témoins, a perdu l'équilibre et pas sauté de la fenêtre d'où elle se penchait). Dans aucun cas avéré il n'y a eu conviction de pouvoir voler. Jusquiame 25 mai 2009 à 00:31 (CET)
Dans ce cas à quelle drogue ce genre d'effets peut-il être dû? Car les défenestrations dues à une hallucination me semblent bien être monnaie courante. PierreM75 (d) 20 août 2009 à 14:36 (CEST)
Monnaie courante, c'est peut-être un peu exagéré. J'ai fait ma petite recherche la dessus, et en effet, si on trouve sur tous les sites de prévention des addictions, une référence à des suicides suite à la prise de LSD, aucun ne sont capables de donner des chiffres concrets, encore moins un quelconque exemple.
"Selon les statistiques, aucun décès n'est directement attribué aux effets pharmacologiques du LSD mais on a signalé certains décès attribuables au suicide et aux accidents associés au LSD." ICI
Mes autres trouvailles : http://www.drogues.gouv.fr/IMG/pdf/IT_5.pdf ; http://www.sfa-ispa.ch/DocUpload/id_hallucinogenes.pdf ; http://www.drogue-danger-debat.org/eclairage/eclairage_abcdaire6.htm ; http://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/lsd/fr ; http://www.danger-sante.org/category/l-acid-lsd/ Regmoelle (d) 20 août 2009 à 23:46 (CEST)

Le LSD, un alcaloïde?[modifier | modifier le code]

Au risque de soulever un vain débat de classification/systématique/taxonomie intempestive... le lsd est-il vraiment un alcaloïde? Sur wikipédia, tout le monde semble s'entendre (alcaloïde), n'empêche que le lsd est un semi-synthétique, ce qui constitue une première dérogation à la définition généralement retenue de "composé d'origine naturelle" (personne ne considère l'héroïne comme un alcaloïde...). De plus, le cas des dérivés de l'indole m'apparaît ambigu: ils ne sont pas toujours classés comme des alcaloïdes, malgré la présence de l'azote dans l'un des cycles. Ainsi, le cas du lsd est doublement douteux... J'ai vérifié dans un Merck Index (13e édition, no 5654), et le terme "alcaloïde" n'est mentionné nul part dans la définition. C'est un détail sans grande importance, j'en conviens, mais un article aussi consulté que celui-ci devrait contenir le moins d'imprécisions possible, surtout dans les premières lignes...

En effet, cela semble logique. Cependant, dans le même genre l'héroïne, un dérivé qui n'existe pas non plus à l'état naturel, est également listée sur l'article alcaloïde. Bizarrement le même article liste des "alcaloïdes semi-synthétiques" et "synthétiques", ce qui me paraït curieux, mais je ne suis pas un très grand connaisseur non plus. Un expert dans les parages ? Xic [667 ] 17 septembre 2008 à 23:43 (CEST)
AU passage l'article anglais, qui est très complet, n'utilise pas le terme d'"alkaloid". Xic [667 ] 17 septembre 2008 à 23:45 (CEST)
La Britannica parle pour les deux de dérivés possibles d'alcaloides, mais pas d'alcaloides, ça me semble en effet une erreur. Je poste un mot sur la pdd d'alcaloïde. Si on n'a pas de réponse on pourra toujours demander au café des biologistes. Xic [667 ] 18 septembre 2008 à 00:09 (CEST)
Simple, le lsd n'est pas un composé naturellement présent dans un plante, ça ne peut donc pas être un alcaloïde. Un dérivé d'alcaloïde à la rigueur. Je retire donc ces mentions dans l'article. — Rhadamante 21 août 2009 à 01:08 (CEST)

L'état dépressif[modifier | modifier le code]

Quand je lis "un état dépressif peut s'installer", on peut lire que ça vide autant que le MDMA... Or on est d'accord ça vide pas tant que ça :) wikignome (d) 18 juillet 2010 à 02:08 (CEST) Bon ça a déjà été dit ça, de toute façon y'a plein de trucs qui vont plus avec cet article, la partie historique par exemple... hein

Contestation de label[modifier | modifier le code]

Fairytale bookmark gold.svg Question mark 3d.png

J'ai l'intention de contester prochainement le label « article de qualité » de la page « LSD ». Vous pouvez peut-être me faire changer d'avis en me faisant part de vos arguments ou en apportant des améliorations.
Vote précédent : Proposition « Article de qualité »
Aemaeth [blabla] [contrib] 23 juillet 2010 à 10:12 (CEST)

Il me semble que l'article est très loin des critères actuels de l'AdQ, beaucoup d'affirmations non sourcées (même si elle peuvent être justes), rédaction et organisation à revoir, une partie sur l'ergotisme un peu trop longue amha, la partie historique assez brouillon, … Qu'en pensez-vous ? -Aemaeth [blabla] [contrib] 23 juillet 2010 à 10:12 (CEST)

Excès de liens internes[modifier | modifier le code]

Un grand nombre de mots très communs sont liés à une page Wikipédia. Cela me semble excessif : j’ai lu en Wikipédia:Liens_internes que c’est à éviter. Je pense par exemple qu’un lecteur de cette page en français sait ce qu’est de la farine. Cela me semble arbitraire : pourquoi pas tous les mots tant qu’à faire ? Dominique Meeùs (d) 26 septembre 2010 à 21:11 (CEST)

Notes à sourcer[modifier | modifier le code]

De mémoire, les 2 notes (105 et 126) pour lesquelles il est demandé des sources sont des anecdotes mentionnées dans Hippies de Barry Miles. Je n'ai plus le bouquin actuellement, je vérifierai à mon prochain passage à la bibli si personne ne l'a fait avant. Mica (d) 17 novembre 2010 à 15:08 (CET)

La note 105 me semble particulièrement étrange. Les Beatles sont connus pour avoir pris pas mal de fois du LSD (voir par exemple l'AdQ John Lennon). Je me souviens d'une interview de Lenon où il disait avoir pris dans la période Beatles des milliers de trip (ce que McCartney jugeait exagéré). --Aemaeth 17 novembre 2010 à 15:40 (CET)
J'ai retiré la partie de la note dans laquelle une référence était demandée. Xic [667 ] 17 novembre 2010 à 15:46 (CET)