Discussion:Internet

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]

Internet vs WWW[modifier | modifier le code]

Beaucoup trop de personnes confondent Internet et le World Wide Web. Il est donc plus que nécessaire d'en faire la distinction dans les premières lignes de la page internet. Je vous propose pour cela de nous mettre d'accord sur le texte qui viendra se rajouter, en donnant une petite description des deux termes et de leurs inventeurs (le web=CERN / l'internet=a voir)

  • Il semble qu'il y ai une confusion entre web et internet : le web n'est qu'une partie d'internet (utilisant le protocole http) au même titre que l'irc, le ftp, gopher et d'autre.
  • Je suis entièrement de cet avis. J'ai été un peu "perturbé" en lisant cette entrée. le Web n'est qu'une petite partie d'Internet. Mokona
  • pour marquer les esprits on pourrait reprendre et adapter cette citation du Dr Web: What punk was to rock, the Web is to the Internet. Izwalito 9 fev 2005 à 00:57 (CET)
  • Ben moi, je dirais plutôt "Johnny Halliday a été au rock ce que le Web a été à internet".
  • Je crois que ce qui marquerait surtout les esprits est l'ajout suivant à 'Internet ayant été popularisé par l'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti' ... 'C'est ainsi qu'un navigateur Web s'appelle Internet Explorer'. Papourazzi 21 juillet 2007 à 17:09 (CEST)
"web" signifie "toile d'araignée", et est depuis l'origine un synonyme par illustration du mot "réseau", voire "inter-réseau". Nulle part il n'est spécifié que web soit un synonyme de "pages HTML véhiculées par le procotole HTTP". Les francophones n'ayant pas le réflexe d'associer web à son sens premier (son sens naturel, tel que le perçoivent les anglophones), ont bâti sur ce mot opaque pour eux une mythologie sémiotique : "Internet est le support, Web c'est les pages et les sites." Écrire ici en lettres de marbre dans ce sens serait prolonger et affirmer avec poids (tout le poids de Wikipedia) une assertion non vérifiée, simplement véhiculée par l'usage et l'incompréhension, et sans doute fausse. Notez également que quand les francophones parlent de "la toile", l'automatisme "toile = page HTML" est nettement moins évident. Sxilderik 30 octobre 2007 à 16:40 (CET)
Tout à fait d'accord avec ce que dit Sxilderik mais je pense aussi que l'on a besoin de faire la distinction entre les différents moyens de communication supportés par l'internet. Et si l'on avait le droit de dire que web=internet, il serait alors difficile de distinguer les "pages HTML véhiculées par le protocole http" du reste de l'internet.--LoX 30 octobre 2007 à 17:01 (CET)

Bonjour, je me suis permis de mettre "mon grain de sel" dans ce débat. Ma proposition est issue des nombreuses conférences et cours que j'ai effectué, où il m'a semblé que ma définition apportait un peu de clarté. Merci. -- SvS 8 octobre 2008.

Mieux structurer la page[modifier | modifier le code]

Il serait bon de transformer cette page en un sommaire structuré, en gardant une partie "Internet pour les newbies" au debut de l'article. Emacs

L'internet ou Internet[modifier | modifier le code]

  • Ceux qui défendent l'utilisation en tant que nom propre estiment qu'on ne peut pas le mettre au pluriel : "Les internets" est un non sens (de même qu'on ne peut dire "les Henries IV") alors qu'on peut dire "les téléphones". Par concéquent, ils considèrent qu'Internet n'est pas un nom commun. Pour eux le terme l'internet revient simplement à reprendre l'appellation anglosaxone the internet.
  • On peut dire les internets; en principe n'importe quel interconnection de reseaux d'ordinateurs est un internet. On dit aussi "le web", "la chimie", "la France". Je propose de supprimer le paragraphe. -- Tarquin 15:49 fév 23, 2003 (CET)
  • Internet est l'internet mondial exactement comme la Lune est la (seule) lune de la Terre. Vu qu'il y a malcompréhension grave de ceci dans le chef de certains rédacteurs, j'ai ajouté un paragraphe précisant que c'est un nom propre différent du nom commun. ex: http://www.worldwidewords.org/topicalwords/tw-int1.htm cf aussi ci-dessous Papourazzi 3 mars 2007 à 22:52 (CET)
  • le mot "internet" en tant qu'adjectif peut-il prendre un s au pluriel ou pas ? Raph soutient que non, je n'en ai aucune idée, mais c'est assez peu courant, et j'imagine mal l'académie française par exemple, céder à ce type de choses. En revanche je suis loin d'être une référence en matière d'orthographe... (loin, très loin...). Dans tous les cas, le débat, et le pourquoi du comment m'intéresse...AGiss 06:24 fév 24, 2003 (CET)
Salut,pas de 's' à Internet (je préfère avec une majuscule) ou internet, car ce n'est pas un adjectif. Dans l'expression, les technologies internet, c'est un nom, comme dans une spécialité maison. Yann 09:45 fév 24, 2003 (CET)
Merci de cette précision, Yann, tu as tout à fait raison. Comment s'appelle cette forme stylistique ? Il me semble qu'elle a un nom particulier, qui m'échappe. J'ai viré de l'article mon explication hasardeuse et fausse...
Raph 14:24 fév 24, 2003 (CET)
Jamais il ne faut mettre de 's' à Internet! Je ne suis pas d'accord que n'importe quelle connexion réseau peut s'appeler 'Internet' comme Tarquin le suggère. Dans mes dictionnaires, ceci fait toujours référence au réseau mondial Internet. Le réseau qu'un particulier installe avec son voisin n'est pas Internet. Pfv2 13 août 2005 à 04:44 (CEST)
Internet est le nom du plus grand reseau. Par ailleurs la definition donne ici d'un internet est fausse. Une interconnexion de reseaux est un autre reseau, juste plus grand. a ce titre, il s'agit d'un reseau, ou net en anglais. Internet est un nom propre, quoiqu'il arrive.cr0vax
  • Tarquin a parfaitement raison. On ne peut connecter entre eux pour en faire un réseau (juste plus grand) que des réseaux de même technologie, par exemple Ethernet avec Ethernet; cela s'appelle du bridging (pontage) (et, pour l'IP, on doit alors garder une seule adresse réseau). Pour interconnecter des réseaux de technologies différentes (Ethernet, LocalTalk, FDDI, ligne ADSL, liaison satellite, ad infinitum) il faut utiliser une technique appelée internetworking utilisant des routeurs et le résultat s'appelle un internet (et on doit alors utiliser plusieurs adresses de réseau IP). On peut, pour d'autres raisons, aussi raccorder en internet des réseaux de même technologie. Il y a de nombreux internets déconnectés dans le monde (par exemple entre voisins). À partir du moment où on raccorde de nombreux internets pour construire un internet planétaire, cet internet devient LE Internet dont on parle dans cet article et chacun de ces internets en devient une partie. Papourazzi 3 mars 2007 à 22:40 (CET)
  • Je suis d'accord avec Tarquin et Papourazzi sur le fait que l'on doit appelé le réseau des réseaux, l'internet.

L'internet n'étant pas une marque, on ne devrait pas utiliser de majuscule pour le désigner et de ce fait, l'utilisation de l'article s'impose naturellement. Un contre exemple serait de dire "J'utilise Téléphone pour appeler un ami". Ainsi, de la même façon que l'on dit bien "J'utilise le téléphone pour appeler un ami", nous devrions dire, "J'utilise l'internet pour me connecter à mon site web préféré".--LoX 30 octobre 2007 à 15:56 (CET)

je suis sûr que les défenseurs les plus acharnés de l'article ne diront toujours pas "une adresse d'internet", "une page d'internet", "un site d'internet", mais utiliseront comme tout le monde (y compris les anglo-saxons, pun intended) ces expressions sans l'article ou le partitif - ce qui limite assez drastiquement l'analogie avec le "numéro de téléphone". Sxilderik 30 octobre 2007 à 16:06 (CET)
C'est sans doute vrai... Mais alors, on doit classé ce mot à part tant qu'il n'y a pas d'officialisation connu et une encyclopédie n'a pas le droit de trancher sur le sujet comme le fait la partie Terminologie actuellement.--LoX 30 octobre 2007 à 17:07 (CET)
Pour revenir sur vos exemples, ils ne correspondent pas vraiment à l'internet mais plutôt au Web ou au courriel. (Oui, oui ! J'insiste même près de deux ans plus tard ;) )--LoX (d) 7 septembre 2009 à 16:05 (CEST)
  • Mais l'article ne parle pas simplement des réseaux interconnectés, des internets, mais du plus grand système de réseaux qui soit, Internet. Si nous décidons d'utiliser "l'internet", alors, ne faudrait-il pas préciser duquel, puisqu'un internet n'est qu'une interconnection de réseaux, parmis des centaines d'autres ? L'internet ? Mais de quel internet parlez vous ? L'avantage d'un nom propre est évident. À moins que l'idée de donner un nom propre à une chose définie, précise et unique, vous semble un concept bien trop étrange. Mr Hart (d) 19 janvier 2009 à 23:02 (CET)
C'est un faux problème. Le contexte peut facilement nous orienté implicitement vers le bon choix. De plus, dans la majorité des cas, lorsque nous parlons d'internet, nous désignons le réseau des réseaux mondial. Il suffit de précisé de quel internet nous parlons lorsque l'on parle d'un internet en particulier. --LoX (d) 7 septembre 2009 à 16:10 (CEST)

Même si on lécrit avec une minuscule, internet n'est pas un adjectif. Dans des expressions telles que adresse internet, le mot internet est mis en apposition du mot adresse. L'Académie française nous dit alors que l'accord ne se fait que s'il existe une relation d'équivalence entre les deux mots : des danseurs étoiles mais des films culte, les films n'étant pas des cultes mais faisant l'objet d'un culte. Une adresse n'étant pas équivalente à internet, il n'y a pas d'accord : des adresses internet. Pour le reste, je rejoins l'avis d'A Pirard/Papourazzi. — mro [d] 27 septembre 2009 à 16:40 (CEST)

  • La revue américaine Wired a adopté "the internet" à la place de "the Internet" dans son style maison, et ce commentateur (http://www.worldwidewords.org/topicalwords/tw-int1.htm) pense que l'usage va évoluer dans ce sens : "internet" sera utilisé comme "téléphone", marquant le fait que l'Internet est désormais considéré comme un medium de communication à part entière. Il explique l'origine de l'emploi du majuscule. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Lestrad (discuter).

Le Internet et un internet[modifier | modifier le code]

Marc Mongenet a complètement détruit mes modifications qui consistent à faire remarquer au lecteur de cet article qu'il aborde sans autre avertissement un mot qui a deux sens (et pas deux orthographes débattues). L'introduction ne contient plus le mot internet. En toute logique, l'introduction de l'article doit d'abord définir suffisamment le mot internet (en renvoyant à un éventuel autre article s'il existe et à son intérieur autrement) pour ensuite en venir au fait qu'il y a un internet qui s'appelle Internet (ce qui a été retiré parlait d'Internet avant d'internet). J'ai donc réinstallé mes modifications, quitte à marc Mongenet d'ajuster des points de détail. Comme je le dis plus bas, si Marc insiste pour maintenir le lecteur dans le brouillard créé par Microsoft, je consacrerai mon temps à aider les gens autrement que par le canal de Wikipedia.

Je remarque que, dans cette discussion de l'article Internet où on patauge un peu, beaucoup de choses on été dites inutilement parce que le mot internet n'a ni été défini ni été utilisé à la place de réseau [informatique]. Or il est pourtant assez simple à comprendre, il suffit même de proposer d'utiliser traceroute. J'ai même vu des gosses trouver ça amusant.

En fait (dernier ajout) la définition d'Internet que devrait contenir l'introduction, tient le plus rigoureusement et simplement dans les deux paragraphes ordonnés et "désambiguants" suivants (où remettre les liens) :

Un internet (nom commun moins connu, abréviation du mot anglais internetwork) est un réseau informatique constitué par l'interconnexion de plusieurs réseaux locaux (LAN) au moyen de routeurs utilisant une technologie appelée internetworking (en).

L'Internet (nom propre) est l'internet[work] mondial (utilisant le protocole de communication IP (Internet Protocol)) qui rend accessibles au public des services très variés comme le courrier électronique, le World Wide Web et bien d'autres (lien vers la liste). Ses utilisateurs sont désignés par le néologisme « internaute ». Pour cette raison (internet=interconnexion), on appelle aussi Internet le réseau des réseaux. La taille de l'Internet augmente chaque fois qu'on y connecte un internet (par exemple le vôtre).

(J'aime beaucoup faire remarquer que l'Internet n'est pas, au sens du réseau, une entité extérieure à l'utilisateur, mais que celui-ci en fait partie.)

Voir ci-dessous le cœur du problème dans le paragraphe traitant de l'application des règle d'homonymie de Wikipédia. Ce paragraphe ne se comprend bien qu'après avoir lu (au moins deux fois) le développement qui suit.

La discussion l'internet ou Internet ci-dessus montre à suffisance par sa conjonction ou que si les rédacteurs de cet article hésitent à propos de ce que connaissent comme idées fondamentales et précises ceux qui ont participé à l'invention de ces réseaux internet et vécu leur mises en route, a fortiori le grand public s'y perd, lui que Microsoft maintient dans le brouillard en entretenant la confusion entre Web et réseau et bien d'autres choses. Wikipédia existe pour vulgariser ces idées précises

La différence entre internet et Internet n'est pas une question de choix d'écriture. C'est une dualité matérielle (dont la grammaire française nous impose l'orthographe). Un internet[work] (et mettre l'article en gras n'est pas une futilité) est une interconnexion, au moyen de routeurs, de réseaux locaux de différente technologies (Ethernet, Token-Ring, Appletalk, ligne série, communication téléphonique, et j'en passe des plus exotiques) pour les unifier au moyen d'un protocole de réseau (niveau 3) qui n'est pas nécessairement l'IP. C'est ce que chacun peut facilement réaliser chez lui à condition de comprendre ce dont il s'agit. C'est une réalisation de concepts extrêmement mieux définis que réseau ou réseau informatique et le lecteur d'une encyclopédie a intérêt qu'on lui présente des termes et concepts précis plutôt que de naviguer dans la vague. L'Internet est une instance particulière d'un internet qui 1) utilise l'IP et 2) est mondial et, de ce fait, unique. C'est la même dualité que celle qui existe pour une lune (un satellite d'une planète) et la Lune (la lune de la Terre), ou pour une académie et l'Académie française. Il ne faut donc pas, au lieu de parler de "réseau", avoir plus peur de dire, comme je le constate, que l'Internet est l'internet mondial que l'on dit que la Lune est la lune de la Terre.

Pour la question subsidiaire de l'orthographe, celle-ci suit donc la règle qu'un nom propre prend un article défini et une majuscule et qu'un nom commun prend un article indéfini et une minuscule (sauf en début de phrase, pour embrouiller les choses). On doit donc dire un internet et (pas ou) l'Internet. Je me demande (mais ce n'est pas mon souci majeur) pourquoi certains veulent supprimer l'article défini si ce n'est pour faire comme les biologiste quand ils utilisent des mots latins pour nommer plantes et animaux. Je m'étonne aussi qu'on aie retiré mon clin d'œil respectueux à l'Académie française dont on dit qu'elle voudrait appliquer au mot Internet une autre règle que celle qu'elle applique au sien (Académie).

Wikipédia traite l'homonymie soit dans un article particulier, soit, faute d'un triplet d'articles, dans un même article, bien introduit bien en tête. Je ne comprends pas pourquoi des homonymies telles que lune et académie sont traitées ainsi alors que l'on voudrait reléguer celle concernant internet au rang des anecdotes grammaticales en fin d'article. Car la seule différence que je vois en pratique, est que le lecteur peut construire un internet chez lui alors que c'est beaucoup plus difficile d'y construire une lune ou une académie.

J'ai donc remis le mot commun internet en tête (ce qui a déjà comme avantage qu'on se demandera pourquoi certains se demandent d'où vient le nom Internet), tout comme l'anti-confusion avec Web. Que tout ce qu'on veut concernant l'explication de ce qu'est un internet[work] soit reporté à un endroit ailleurs que dans l'introduction, je suis parfaitement d'accord, mais à condition 1) que l'introduction fasse comprendre qu'il y a deux mots distincts dans leurs définitions pour mener à la compréhension de ce qu'est un internet tout autant qu'à celle de l'Internet 2) que cet ailleurs soit dédicacé au sens du mot internet au même titre que celui d'Internet et pas à des questions grammaticales, 3) qu'on utilise bien le mot internet, internetwork ou inter-réseau (au lieu de réseau) là où c'est de cela qu'on parle.

J'envisage, c'est une question de temps, de non pas traduire mais de réécrire de manière plus correcte l'article anglais Internetworking avec l'espoir de mettre dans la tête d'autres les idées précises qui me permettent d'avoir dans la pratique les réactions qui les épatent. Il est bien évident que je ne le ferai pas si je vois systématiquement détruite toute modification que j'ai faite à l'article Internet pour aller dans ce sens.

Désolé de, faute de discussion préalable à cette destruction, n'avoir pu que remettre mes modifications sans distinction.

Papourazzi (d) 26 septembre 2009 à 20:49 (CEST)

Bonjour, je vous remercie d'avoir exposé en détail la logique qui sous-tend vos modifications. Je crains que ma réponse soit un peu partielle et confuse, car il est difficile de répondre à un si long message. Ce n'est heureusement pas grave, car je pense que nous sommes globalement d'accord, et que nous nous basons simplement sur des hypothèses parfois différentes, d'où des conclusions différentes sur l'orientation à donner à certaines sections de l'article.
Je suis heureux que la discussion soit ouverte. Mais je prépare un voyage (en France!) et je dois répondre très rapidement.
J'aime aussi faire remarquer qu'Internet n'est pas une entité extérieure, mais qu'en se connectant, l'internaute l'étend pour en faire partie.
Il serait effectivement intéressant de traduire l'article Internetworking. Quel serait son titre en français ?
Effectivement, je n'ai jamais vu de traduction française du verbe to internetwork, mais pourquoi ne pas utiliser le substantif, voir ci-dessous? Papourazzi (d) 13 novembre 2009 à 22:00 (CET)
Nous sommes d'accord sur le fait qu'un article doit clairement indiquer son sujet lorsque son titre laisse une ambiguïté. L'article Lune le fait très bien avec une ligne en italique, qui précède le corps de l'article, et en est séparée par une ligne horizontale. On pourrait faire de même avec un article sur ce qu'est « un internet », lorsqu'on en aura un... J'ai cependant des doutes sur l'existence, en français, du nom commun internet. Je serais curieux de voir une publication utiliser ce mot. Dans l'attente, je suis très réticent à l'usage du mot internet au sens commun dans Wikipédia, car Wikipédia doit éviter de créer son propre vocabulaire. Je vois bien que ça rend tout clair d'utiliser internet et Internet comme vous le faites. Mais pour l'instant, j'ai « peur » d'écrire que l'Internet est l'internet mondial.
Bon. Je constate qu'on a de nouveau retiré le mot internet de l'introduction, et cela sans du tout en parler dans cette discussion qui s'est ouverte à ce propos, et même probablement sans la lire. Il faut donc tirer les conclusions suivantes. L'anglais utilisant un mot internetwork et son diminutif internet dans le sens bien précis d'une interconnexion de réseaux locaux de technologies différentes, il est spontané pour l'anglophone de comprendre que l'Internet est construit sur cette technologie. Il se forge alors progressivement une image de ce qu'est l'Internet avec en tête dès le début l'idée correcte d'un grand maillage où circulent des paquets d'information de diverses fonctions. Il trouve aussi tout naturel que internet et Internet soient des noms commun et propre qui se correspondent comme académie et Académie. Le lecteur francophone, lui, serait privé de l'existence du mot internet, remplacé par les mots réseau informatique très poétiques mais de définition tout à fait fantaisiste et, de ce fait, passerait grandement à côté de ces explications préliminaires. Il en développerait une idée tout à fait embrouillée de ce qu'est l'Internet du fait de la privation des concepts fondamentaux de base. C'est comme vouloir expliquer la Poste sans pouvoir utiliser le mot facteur.
Bref, le fait que le nom internet n'existerait qu'en anglais ferait que les notions et usages seraient différents pour le francophone.
Le premier effet est que quand une personne à l'esprit clairvoyant vient amorcer dans l'introduction de cet article-ci cette définition fondamentale de ce qu'est l'Internet, une autre vient dire kèskèksa un internet et il efface le travail du premier.
Non, j'abandonne tout espoir de donner aux francophones des idées claires. Qu'ils surfent sur leur réseau informatique et j'irai modifier les articles anglais qui ne freinent pas l'éducation pour des questions de lacunes dans le vocabulaire. Papourazzi (d) 13 novembre 2009 à 22:00 (CET)
Si il y a eut une discussion mais tout en bas de la page. Et comme je l'ai dit j'ai jamais vu le mot internetworking en anglais. De plus l'article anglais correspondant n'existe pas, j'en conclu donc que ce mot n'est pas utilisé en anglais. Dans les livres anglais que j'ai lu c'est l'expression "computer networks" qui est utilisée, qui est donc parfaitement équivalant à réseau informatique, idem dans l'article Internet en anglais. Alors arrêter d'inventer des mots qui n'existe pas, ou alors donnez nous des sources filable--Anarion9998 (d) 1 octobre 2009 à 10:54 (CEST)
C'est fort pénible de vouloir collaborer à Wikipedia quand une population entière insiste pour passer à côté d'une notion parce qu'elle refuse un mot dans sa langue. Non seulement dire que le mot Internetworking n'existe pas est très bizarre quand in suffisait de cliquer sur le lien ci-dessus, et que je répète ici, pour ouvrir l'article qui porte ce nom. Quant au mot internet, où penserait-on le trouver mieux à sa place que dans RFC 791 qui régit le fonctionnement d'un internet? Et où vouloir chercher "une publication en français qui utilise le mot internet" ailleurs que dans la traduction en français de RFC 791? Malheureusement, le traducteur de cet RFC a traduit le nom commun anglais internet par le nom propre Internet. Et si j'en crois donc ceux qui disent que l'académie Française voudrait traduire le mot propre Internet par le mot commun internet, on en arrive à la conclusion que la francophonie veut, en plus, embrouiller l'esprit des gens en faisant tout à l'envers. Car il est certain que l'RFC 791ne régit pas (que) le fonctionnement de l'Internet mais celui de tous les internets, qu'ils soient raccordé à l'Internet ou non. Papourazzi (d) 13 novembre 2009 à 22:00 (CET)


Enfin, concernant la grammaire, je ne comprends pas pourquoi vous écrivez qu'un nom propre prend un article défini. Il me semble au contraire que la plupart des noms propres ne prennent aucun article. Exemples : Jean a faim. Jupiter est une planète. Intel fabrique des microprocesseurs.
Je ne suis pas linguiste, mais mon habitude de la langue française me fait penser qu'un nom propre prend un article défini quand son nom commun existe et pas d'article autrement. Je n'ai jamais vu un jean, un jupiter ou un intel. Par contre, vous savez probablement ce que sont une lune, une académie, une terre et ... un internet. Et vous touchez même là du doigt un problème : en faisant de Internet le nom commun internet, on nie l'existence des internets qui le constituent (oui, je réalise bien que cette phrase demande une compréhension au carré :-) ) Papourazzi (d) 13 novembre 2009 à 22:00 (CET)
Marc Mongenet (d) 27 septembre 2009 à 17:49 (CEST)

AUTRE[modifier | modifier le code]

  • Bonjour, j'ai commencé à retravailler un peu cette page en créant des nouvelles pages auxquelles le sommaire renvoie, comme pour l'histoire et la gouvernance. Certes "gouvernance" ce n'est pas joli et certains pourraient préférer "gestion". Mais il se trouve que c'est sous le terme de gouvernance et non de gestion qu'est traité le sujet qui concerne surtout les règles en matière de nom de domaine, attribution des adresses IP et autres normes techniques.

Philippe Batreau 25 aoû 2003 à 23:22 (CEST) Vous etes sur que SMTP sert également à la réception ? Athymik

  • Hé ! HTML n'est pas un protocole, c'est un language ! Tim
  • HTML (Hyper Text Markup Language), le langage hypertexte utilisé pour décrire les documents sur Internet.
  • Je trouve que cet article meriterait des remaniements de fond.
    • Confusion Internet et Web
    • (avis personnel) je n'aime pas trop le terme "surfer", il est selon moi reserve aux journalistes qui ne "surfent" jamais, ou autres observateurs lointains qui veulent paraitre dans le coup
    • GROSSES confusions sur les protocoles.
      • Internet n'a rien a voir avec le modele OSI ou autre.
      • le protocole IP s'inspire du modele OSI par couche pour le vocabulaire mais dans l'esprit il marque une rupture avec l'esprit OSI. Pour resumer: OSI c'est carre avec des regles claires, on sait qui doit parler et qui doit se taire et IP c'est tout le monde parle quand il veut, pas de chef, et si il y a une collision on reessaye de parler
      • On ne doit pas limiter les protocoles d'Internet au web, au mail et au ftp. Il fut un temps ou il existant aussi gopher, et les differents protocoles de messageries instantanees (Jabber, ICQ, MSN...) ainsi que les P2P sont arrives recement. Et demain ? On doit presenter les protocoles possibles comme des exemples.
      • Effectivement, SMTP ne gere que l'envoi.
  • C'est un peu la honte, pour une encyclopédie sur Internet, de ne pas avoir de véritable article "Internet". Les articles de la wiki anglaise ("Internet" et "History of the Internet") me semblent excellents (clairs et complets). Il n'y aurait pas quelques volontaires pour les traduire? -- Curry
  • Internet est une interconnection de réseaux qui, eux-mêmes, sont une interconnection de machines (ordinateurs, ou autres). On pourrait comparer cela à une interconnection de ... routes, d'autoroutes, de chemin et de maisons.
  • Ce que l'on appelle le web, c'est le fait d'utiliser cette interconnection pour atteindre une machine d'un certaine manière. Pour garder l'image de la route, ca serait comme si tu demandais à quelqu'un de venir te montrer des propectus (ou des livres voire mêmes des encyclopédies :)) ). On peut envoyer des courriers par internet (équivalent de la poste), on peut faire du chat (équivalent au papotage avec la concierge :) ), on peut envoyer des paquets (équivalent au ftp). Bref Internet n'a rien de nouveau en ce sens que l'on retrouve tout ce que l'on a (avait) l'habitude d'utiliser dans la vie réelle dans cette vie virtuelle, l'homme après avoir copié la nature se copie lui-même :) Mais là je m'égare.
  • SMTP permet uniquement d'envoyer du courrier ou de transporter du courrier entre deux centres de tri (de serveur smtp à serveur smtp).
  • Il y a un article Internet-V2, c'est quoi ? une ancienne version ?Aoineko 04:59 nov 29, 2002 (CET)
bizarre. La page discussion redirigeait sur la V2 aussi, j'ai repare ca. On devrait les merger. -- Tarquin 17:54 déc 10, 2002 (CET)
  • Le parallèle avec le téléphone est très peu judicieux, selon moi : téléphone désigne aussi bien le réseau téléphonique que le combiné téléphonique. Pour Internet, ce n'est pas du tout cela....
  • Je vote pour une traduction de la version anglophone, pour autant que les particularités qui présentent un plus dans notre version actuelle soient intégrées. De plus, ce serait bien que les thématiques qui suivent fassent l'objet d'articles à part, non ?Raph 23:59 fév 23, 2003 (CET)
  • Il me semble qu'il y ait un problème avec Histoire de l'internet: cette page contient du matériel de CCM.net. Mais la section "Histoire" a été déplacée hors d'Internet sans discussion préalable... et l'avertissement en bas de l'article n'est

plus à la bonne place... doit-on redéplacer Histoire de l'internet pour avoir un article cohérent ou l'avertissement ?

  • Cet article (ainsi que Histoire de l'internet) tombe dans le cliché retenu par les médias, à savoir celui qu'Internet est à l'origine une invention destinée à des fins militaires, ce qui n'est pas vrai. Un bon ouvrage comme les Les sorciers du net (Hafner et Lyon, chez Calmann-Lévy), le montre très bien et explique d'où vient cette rumeur (en gros : les médias américains ont considéré que cela rendait le nouveau concept plus vendable et spectaculaire). En effet, les premiers usages étaient universitaires. Ce n'est que plus tard que l'utilisation d'un tel réseau a semblé applicable dans le domaine militaire. L'article en anglais mérite d'être traduit. Vincent 21 fév 2004 à 15:28 (CET)
  • J'ai également lu l'ouvrage que tu cites : Les sorciers du net (vraiment passionnant !), et je confirme ton résumé. Ce document souligne également que le contexte de la création d'Arpanet (mais non le projet lui-même !) était inextricablement lié à la guerre froide, en raison du rôle actif de certains chercheurs et organismes dans des projets de défense, avant leur travail sur Arpanet. Ajouté au rôle de l'ARPA, ceci a contribué à alimenter la confusion. Au passage, est-il pertinent de faire un article Histoire de l'internet distinct alors qu'il contient à peu près les mêmes informations qu'Internet ? Almak 21 fév 2004 à 16:45 (CET)
Il faudrait faire comme sur en: : une page générale sur Internet contenant une synthèse de ce que l'on trouve dans celle consacrée à l'histoire. Vincent 21 fév 2004 à 17:45 (CET)
  • Je ne suis pas d'accord avec l'introduction de l'article. Le mieux (et plus simple) serait de traduire l'intro de l'article anglais, qui est impeccable, et qui ne contredit pas le sous-chapitre Terminologie. Marc Mongenet 4 mai 2004 à 10:06 (CEST)
Entièrement d'accord. Vincent | 討論 4 mai 2004 à 14:02 (CEST)
  • Bonjour, Il y a dans cet article deux interprétations de l'origine du nom Internet : International Network et la contraction inter+net, net suggérant networking. Il y a dans la version US de cet article une interprétation similaire qui indique qu'Internet serait la forme raccourcie d'inter-network. Ces interprétations sont contredites par les informations publiées par l'Internet Society.
  • Vinton Cerf, un des fondateurs d'Internet, dans un article [1] sur le site de l'Internet Society ISOC présente Internet comme issu du projet Internetting de l'agence américaine Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), qui visait à interconnecter différents réseaux d'ordinateurs avec un même protocole. Ce système de réseaux a été baptisé Internet, du nom du projet Internetting. Sur le même site de l'ISOC on trouve une liste d'organismes qui assurent l'organisation et la standardisation (plutôt que la "gouvernance") d'Internet : [2]. Le lien vers le site commentcamarche.net [3] me semble être une très mauvaise idée dans la mesure où cet article est incomplet et surtout contribue à propager une fausse rumeur prétendant qu'Internet serait le fruit d'une stratégie militaire. Les fondateurs d'Internet tordent le cou à cette croyance sur le site de l'ISOC. Les logiciels cités comme permettant d'"exploiter" Internet ne se limitent pas aux butineurs/fureteurs/navigateurs et aux logiciels clients de courriel. Il faudrait ajouter les logiciels clients FTP, les logiciels de messagerie instantanée, les lecteurs de fils RSS, les logiciels qui s'appuient sur des protocoles peer to peer (P2P) comme la téléphonie ou la vidéoconférence sur IP ou les logiciels d'échange de fichiers... wikimirabeau 20 juin 2004
Je ne sais pas d'où sort le "INTERnational-network" dont parle l'article, il est probablement faux. En revanche, "Internet" dans le sens "Inter-network" me semble crédible; n'est-ce pas le sens du mot "Internetting"? Voici un intéressant extrait du RFC801
  It was clear from the start of this research on other networks that
  the base host-to-host protocol used in the ARPANET was inadequate for
  use in these networks.  In 1973 work was initiated on a host-to-host
  protocol for use across all these networks.  The result of this long
  effort is the Internet Protocol (IP) and the Transmission Control
  Protocol (TCP).
  These protocols allow all hosts in the interconnected set of these
  networks to share a common interprocess communication environment.
  The collection of interconnected networks is called the ARPA Internet
  (sometimes called the "Catenet").
Marc Mongenet 20 jun 2004 à 15:59 (CEST)


  • Bonjour, Je me demanadais où (dans quelle section ?) faudrait-il mettre un ou plusieurs articles sur la notion des logiciels sociaux qui prolifèrent désormais sur Internet...

Terminologie[modifier | modifier le code]

la contraction de international networks, se retouve dans le dictionnaire francophone des acronymes, sigles et abbréviation informatique @crodict [4] Izwalito 8 fev 2005 à 21:38 (CET)

A propos des origines de international network il faut probablment s'intéresser à des entités antérieure à 1985 ayant international ou international network dans leur nom comme l'International Network Working Group (INWG) ou à des evènement particuliers comme In October 1972 Kahn organized a large, very successful demonstration of the ARPANET at the International Computer Communication Conference (ICCC). This was the first public demonstration of this new network technology. Izwalito 9 fev 2005 à 00:29 (CET)
sur The Most Complete Database of IRaniaN Engineering Services [5] j'ai trouvé une référence à INTERNATIONAL Computer Network (Inter-net) et International Network (Inter-Net)
un article supposé provenir du Wall Street Journal du 27 mai 1997, intitulé ORACUCO INDUSTRIES AND CYBER PROMOTIONS ANNOUNCE MERGER, il y est fait référence à International Network of computers, or "Inter-net." puis une nouvelle fois à the Inter-Net. voici le lien vers cet article [6].
Id. at 832, 837, 838 (emphasis added). Congress has defined the Inter-net as "the international computer network of both Federal and non-Federal interoperable packet switched data networks." 47 U.S.C.A. 230(f)(1) (1998). ici [7]
trouvé dans un document des archives parlementaires de la chambre des communes du canada ``Internet`` means the international computer network commonly known by that name. [8]
voir aussi [9] Izwalito 9 fev 2005 à 00:29 (CET)

En recoupant ICCC et INWG J'ai trouvé que la première ICCC d'octobre 1972 coïncinde avec la création de l'INWG et qu'il y a été exposé les principes architecturaux d'une interconnection international de réseaux (international interconnection of networks. voici l'extrait en question In October 1972, the First International Conference on Computer Communications was held in Washington, D.C. A public demonstration of the ARPANET was given setting up an actual node with 40 machines. Representatives from projects around the world including Canada, France, Japan, Norway, Sweden, Great Britain and the U.S. discussed the need to begin work on establishing agreed upon protocols. The InterNetwork Working Group (INWG) was created to begin discussions for such a common protocol and Vinton Cerf, who was involved with UCLA Arpanet was chosen as the first Chairman. The vision proposed for the architectural principles for an international interconnection of networks was "a mess of independent, autonomous networks interconnected by gateways, just as independent circuits of ARPANET are interconnected by IMPs." [10] ça devient assez facile maintenant de deviner que de international interconnection of networks sont nés les deux appelations international network et interconnected network Izwalito 9 fev 2005 à 00:46 (CET)

Attention toutefois à ne pas confondre une définition d'Internet avec une étymologie du mot. Il est normal qu'une définition parle d'un réseau international. Cela ne signifie cependant aucunement que le mot Internet vient de International. Il semble cependant que les mots international, internetwork, interconnected, internetting, etc. flottaient dans l'air à l'époque. Comme j'indique plus bas, il est très probable qu'Internet ne soit la contraction de rien de précis. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 01:16 (CET)
ou pourquoi pas de tout ces mots, puisque internet peut être une évolution de chacun d'entre eux, ça semblerait un choix judicieux pour mettre tout le monde d'accord.Izwalito 9 fev 2005 à 01:31 (CET)

Concernant la confusion possible entre un internet et l'Internet (je préciserais le net pour éviter les confusions): l'ajout dans l'article est à vocation préventive et mériterait AMHA d'être plus détaillée. Selon le journal officiel de la république française, il faut se référer à l'Internet (le net) comme à un nom commun et donc l'écrire internet (le net). Voila une première source de confusion, internet (le net) en français est bel et bien l'équivalent d'Internet en anglais et non pas d'internet. bien évidemment cette première confusion ne se pose que lors d'échanges entre les deux langues. Une autre source de confusion est qu'un internet, transite parfois par l'Internet, cette confusion opère au niveau non pas des mots mais des entités, il est en effet aisé de croire que l'internet transitant par l'Internet (le net) est l'Internet (le net) lui même. dans le cadre d'un conflit sur un renommage un peu trop rapidement expédié [[Utilisateur:Céréales Killer m'a expliqué, je cite: Internet est l'acronyme de interconnected networks (...) ©éréales Kille® |☺ 8 fev 2005 à 07:31 (CET) cet exemple récent illustre bien l'existence de cette confusion. interconnected networks une fois contracté fait référence à un internet, et non pas à l'Internet. Bien que techniquement le net soit le plus grand des internets, il est aussi devenu bien plus que ça, une entité qui pose les bases de la société du futur, média de communication, phénomène de société, etc. La définition du net en tant que simple internet est devenu trop étroite et trop réductrice. (voir le jargon francais sur linux-france [11]) Et pourtant on trouve encore comme définition d'Internet sigle signifiant Inter Networks ou Interconnected Networks comme par exemple sur alexa [12]. Vous avez sûrement déjà entendu quelqu'un dire j'ai Internet (le net) à la maison, et bien selon certains cette approximation de langage remonterait à la confusion entre internet et Internet, mais pour celle là je n'ai pas de sources. J'espère que c'était suffisament clair, si il faut éclaircir certains points, il ne faut pas hésiter à me solliciter. Izwalito 8 fev 2005 à 23:28 (CET)

Globalement d'accord, d'ailleurs quelqu'un est venu pourrir ma formulation [13] : « Le mot « Internet » vient de l'idée de « réseaux interconnectés », soit interconnected networks en anglais.» J'avais sciemment laissé beaucoup de flou avec le « vient de l'idée de », mais quelqu'un a dû croire que ce flou n'était pas voulu. Et bien ça veut dire qu'il faut réintroduire le flou et en plus insister sur le fait qu'il est voulu et qu'il correspond à la réalité qui est effectivement floue, du moins d'après ce que je comprend de http://www.isoc.org/internet/history/brief.shtml Marc Mongenet 9 fev 2005 à 00:50 (CET)

À mon avis, ces « Internet signifie Inter Networks/Internetworking/Interconnected Networks/Internetting » (souligner ce qui convient) qu'on trouvent au quatre coins du Web viennent de gros malins qui pensent indépendamment avoir trouvé ce que signifie « vraiment » Internet. Alors que l'origine de ce mot me semble authentiquement floue. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 00:55 (CET)

A mon avis, d'après ce que je savais déjà, d'après les recherches que je viens de faire, et en bouchant les trous avec un peu de bon sens, je dirais qu'à l'origine le concept d' internetting à été présenté devant un panel international et dans le cadre d'un projet traitant d'international interconnection of networks. De cette réunion est né un concept réseau, puis une architecture réseau Interconnected Networks tandis que d'un autre cote il y avait le projet International Networks basé sur le concept réseau dInternetworking et dInterconnected Networks. Inter Network est probablement apparu à l'usage des spécialistes qui utilisaient couramment les deux concepts, comme cela est courant dans l'informatique. Et qu'au cours du temps et avec l'usage et avec l'avancement du projet d'international interconnected, ça s'est encore simplifié pour finalement devenir Internet.
Il y a bien sûr une bonne part de spéculation dans cette hypothèse, mais ça me parait assez probable et plutôt cohérent. En rédigeant bien cette hypothèse et en gardant bien le coté imprécis, ça peut donner un bon résultat. Dans l'évolution des mots dans le jargon informatiques, quand plusieurs origines différentes sont possibles elles ne sont pas toutes fausses. Il ne faut pas oublier qu'entre 1972 et aujourd'hui de nombreuses étapes ont été franchies, de nouveaux concepts pensés, développés, et mis en place. Que les investisseurs ont pu changer, que le projet à été redefini, ainsi que les intérêts, le rôle et l'influence gouvernementale, militaire et universitaire ont pu jouer. Quand on à un projet on a souvent un nom administratif, qui est souvent différent de celui utilisé par les acteurs du projet en interne, et avec les partenaires. Bref les possibilités sont multiples et variées, ce qui rends possible plusieurs appelations subtilement différentes. Izwalito 9 fev 2005 à 01:27 (CET)
Mmmh, je suis opposé à toute spéculation. Donnons les éléments vérifiables que nous avons, mais ne nous lançons pas dans des hypothèses. Il y a déjà une tonne d'éléments vérifiables dont je sens qu'il va être difficile de faire quelque-chose de digeste. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 02:56 (CET)

Dans http://www.everything2.com/index.pl?node_id=171588 il y a des infos assez détaillées sur l'usage du mot internet et des liens. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 02:38 (CET)

alors pour les faits datés on a :
  • Fin 1969, Le réseau ARPANET alors constitué de 4 ordinateurs entre en fonctionnement
  • Décembre 1970 : Le NWG (Network Working Group) dirigé par Stephen Crocker met au point le NCP (Network Control Protocol) protocole de communication entre ordinateurs destiné au réseau ARPANET.
  • Mars 1972 mise au point du premier logiciel de messagerie electronique par Ray Tomlinson.
  • entre Mars et Octobre 1972: Le courrier électronique s'enrichit de nouvelles possibilités (lister, lire sélectivement, archiver, répondre, faire suivre) gràce à Lawrence G. Roberts
  • Octobre 1972 premiere ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington, D.C. où à lieu la première démonstration publique d'ARPANET avec 40 machines et devant une trentaine de représentants de plusieurs pays dont le Canada, la France (Remi Despres qui a travaille sur RCP et Transpac, Louis Pouzin qui a travaillé sur le projet de recherche Cyclades/Cigale à l'IRIA), le Japon, la Norvège, L'Iralie (Gesualdo LeMoli), la Suède (Kjell Samuelson du Swedish Royal Institute), le Royaume Uni (Donald Davies du National Physical Laboratory, John Wedlake de British Telecom ou BT, Peter Kirstein de l'University College London) et les USA (Larry Roberts and Barry Wessler). Un accord international sur la nécéssité d'un protocole de communication commun mène à la création de l'INWG (International Network Working Group qui deviendra par la suite InterNetwork Working Group) affilié à l'IFIP (International Federation of Information Processing) avec Vinton Cerf à sa tête sur proposition de Stephen Crocker. première apparition du concept d'internetting qui prends la forme de principes architecturaux d'une interconnection internationale de reséseaux (international interconnection of networks) basée sur un système de passerelle. c'est la naissance du projet dont l'aboutissement sera Internet
  • Automne 1973 premiere version du protocol TCP (Transfer Control Protocol).
  • Septembre 1973 Reunion de l'INWG pour se pencher sur TCP à l'University of Sussex.
  • Mai 1974, publication dans l'IEEE Transactions on Communications d'un article sur TCP par Bob Kahn et Vinton Cerf.
  • Decembre 1974, publication de la première specification du protocole TCP, qui débouche sur une implémentation internationale et simultanée à Stanford, BBN, et à l'University College London. c'est le début de la mise en place d'Internet.
  • Juillet 1975, ARPANET est considéré comme un réseau opérationnel par le DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) qui le transfére à la DCA (Defense Communications Agency qui devint par la suite la DISA pour Defense Information Systems Agency).
  • Juillet 1977, première démonstration d'un internet regroupant 3 réseaux (triple network internet) l'un basé sur un système de paquet radio (packet radio system), SATNET (Atlantic Packet Satellite network ) et ARPANET. Les paquets réseaux parcourent 94 000 miles sans qu'un seul bit se perde.
  • Entre Juillet 1977 et fin 1978, séparation du protocole IP depuis le protocole TCP, création de l'UDP (User Datagram Protocol)
  • Entre 1979 et 1980, formation de l' ICCB (Internet Configuration Control Board) par Vinton Cerf pour assiter le DARPA dans la planification et la mise en oeuvre de l'évolution de TCP/IP
  • Août 1980 : Vinton Cerf propose un plan d'interconnexion (inter-network connection) entre les réseaux CSNET et ARPANET utilisant le protocole TCP/IP.
  • 1982 la conversion dcomplète d'ARPANET à TCP/IP au détriment de NCP est décidée
  • Vers la mi-1982, arrêt du protocole NCP sur ARPANET pendant 1 jour.
  • Automne arrêt du protocole NCP sur ARPANET pendant 2 jours.
  • 1 er Janvier 1983, arrêt définif du protocole NCP, le nom Internet déjà en usage dans la communauté pour désigner l'ensmeble d'ARPANET et des réseaux qui y sont connectés, devient officiel. c'est la naissance officielle d'Internet. Izwalito 9 fev 2005 à 05:37 (CET)

J'ai fait une refonte de toute la section terminologie, pour y inclure tout ce qui s'est dit ici, il faudrait faire une relecture pour voir si j'ai pas oublié ou mal formulé quelque chose. j'ai aussi fait un peu de menage dans la page de discussion qui commence à devenir lourde (64ko)Izwalito 20 fev 2005 à 18:28 (CET)

Origine du mot internet[modifier | modifier le code]

Ce que je vais vous dire va vous scier: la première utilisation d'internet pour désigner un réseau global date d'entre 1847 et 1852, et est la version simplifiée de International Industrial Network of Steam Gulleys and Mechanical Actuators [14] tiré du site de l'IOIH (Institute Of Internet History. [15] Izwalito 17 fev 2005 à 20:55 (CET)

Faute de français[modifier | modifier le code]

je lis dans l'article L'usage de la minuscule se répand, notamment lorsque le mot est utilisé comme un adjectif (fournisseur d'accès internet). FAI signifie Fournisseur d'Accès à Internet ou parfois Fournisseur d'Accès à l'Internet. De même FCI signifie Fournisseur de Contenu sur l'Internet et FHI Fournisseur d'Hébergement sur l'Internet. Cette erreur vient d'une traduction approximative d'ISP pour Internet Service Provider car en anglais les deux phrases suivantes sont correctes et équivalentes An ISP is providing access to (the) Internet/An ISP is providing Internet access et se traduisent en français par un FAI fournit un accès à (l')Internet. L'erreur est parfois justifiée par l'espression accès internet en provenance du jargon informatique où l'on a pour usage de définir un objet (ici un accès) par son type (ici internet). je corrige cette erreur immédiatement, et je vérifie l'article FAI si il existe. Izwalito 9 fev 2005 à 01:48 (CET)

Pourquoi accès Internet est du jargon informatique ? Ça ne me paraît ni plus jargonesque ni plus faux que recette maison. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 02:59 (CET)
est ce que recette maison est grammaticalement correct en français?

recette maison c'est la version raccourcie de recette fait maison si je ne me trompe pas. Et ça serait à mettre en parallèle avec son équivalent anglais homemade, homemade recipe est grammaticalement correct en anglais. Le processus qui mène de Internet Service Provider à fournisseur d'accès internet est peut être le même que celui qui mène de homemade à fait maison, c'est à dire une traduction mot à mot. Izwalito 9 fev 2005 à 03:36 (CET)

Question grammaire, je ne sais pas trop. Il y a http://fr.wikipedia.org/wiki/Morphologie_de_l%27adjectif#Cas_sp.C3.A9ciaux qui en parle (« un meuble Renaissance »), mais il faut demander des précisions aux experts pour être sûr. Cela dit, littéralement, Internet Services Provider = Fournisseur de services Internet. Marc Mongenet 9 fev 2005 à 04:04 (CET)
attention ISP veut dire Internet Service Provider il n'y a pas de s à service. Il me semble, mais c'est à vérifie,r que Fournisseur de services Internet est l'équivalent québécois de FAI. Comme en français un service internet n'a pas de sens, et correspond à fournir la possibilité d'accèder à Internet, la traduction littérale de Internet Service Provider est Fournisseur d'accès à Internet. Je sais c'est pas très logique, mais la langue française n'est pas toujours très logique. Izwalito 9 fev 2005 à 05:51 (CET)
Tiens, j'avais jamais remarqué le service au singulier. Comme ça, c'est vrai « service Internet » n'a pas de sens. Marc Mongenet 13 fev 2005 à 00:48 (CET)
on m'a dit aujourd'hui qu'en fait ça s'écrirait recette-maison et que ça serait un néologisme. J'ai pas pris le temps de vérifier, le vocabulaire de la cuisine étant bien plus obscur pour moi que le jargon informatique. Si quelqu'un peut confirmer ou infirmer... Izwalito 11 fev 2005 à 22:49 (CET)

yeux marron, bleu ciel, mètre étalon, roi soleil, homme serpent, femme enfant, enfant roi, boule unité (en maths). J'en passe et des meilleurs. CD 13 fev 2005 à 01:08 (CET)

qu'y a t'il d'exceptionnel à yeux marrons? bleu ciel' est la dénomination d'une couleur et relève d'un jargon de la couleur (le bleu ciel n'est plus utilisé dès que l'on touche avec précision au monde des couleurs), boule unité je ne connais pas cette expression (et c'est pas faute d'avoir fait des maths) mais elle appartient sans conteste à un jargon de spécialistes et d'expert, les autres sont tous des cas particulier ou chaque partie peut remplacer l'autre, un soleil roi, un serpent homme, un enfant femme, un roi enfant, ce qui n'est pas possible avec Internet accès car Internet est utilisé ici comme un nom propre. Izwalito 15 fev 2005 à 17:11 (CET)

"yeux marrons" est une faute d'orthographe ; on écrit aussi "yeux noisette", "timbres lie-de-vin", "cieux orange", etc. Puis "rouge carmin ou vermillon", "vert amande ou émeraude", "bleu nuit ou turquoise". La "boule unité" dans un espace normé est l'ensemble des vecteurs de norme majorée par un. Le "Roi soleil" est un surnom pour Louis XIV. Eleveur de chevaux pur-sang, vendeur de voitures Peugeot, réparateur de moteurs diesel (auparavant, Diesel) ; et très tendance, avec mon budget loisirs je vais me payer un accès internet. CD 15 fev 2005 à 19:40 (CET)
Le cas des couleurs est un cas particulier et tu sembles le savoir, et cette flopée d'exemple provenant de jargon spécifique ne regroupant que des noms communs n'aide pas à faire avancer le débat. L'utilité de cette provocation ne m'est pas évidente et si tu pouvais m'indiquer en quoi cela aide à la discussion je serais de reprendre cette discussion. Izwalito 17 fev 2005 à 06:32 (CET)

Si j'ai bien compris le début de la discussion, il s'agissait de savoir si "accès internet" peut être du français correct, et il a été cité "recette maison" comme autre exemple d'emploi d'un nom comme adjectif. Au passage, "recette maison", qui est tout à fait correct et n'a rien à voir avec "fait maison", signifie à peu près "recette originale". J'ai donc donné de multiples exemples de ce type de construction en français (mais, il est vrai qu'en anglais on peut utiliser à peu près n'importe quel nom comme adjectif alors que ce n'est pas le cas en français - c'est l'usage qui décide). J'en ai donnés avec nom propre (Peugeot, mais cela marche pour toute marque) et avec nom qui fut propre (Diesel). Il est clair que l'usage français fait de "internet" un nom commun, sans lettre capitale (l'anglais à tendance à mettre des lettres capitales aux noms communs dans certaines circonstances - ce n'est pas le cas du français), même si Internet peut se justifier. Enfin "accès pompiers" et "accès internet" sont à mon avis désormais acceptés par la langue (il existe déjà d'ailleurs, comme nom de marque, club internet ; la présence ou l'absence de trait d'union dans ce genre de mots est un problème subsidiaire) ; ce ne sont pas des exemples bidon. CD 17 fev 2005 à 15:40 (CET)

Permets moi de citer le TLFi à propos de l'usage de maison comme adjectif inverse: A. Dans le domaine de l'hôtellerie. Qui a été fait sur place, à la maison et non acheté au dehors; qui est de bonne qualité. [[16]] tu conviendras que fait sur place, à la maison a à voir avec fait maison et que ton affirmation posée manque tout d'un coup de crédibilité, ce qui peut causer du tort au reste de ton propos.
Recette originale comme synonyme à peu près de recette maison, Passons sur une approximation qui n'est pas à sa place et voyons un peu originale? dans quel sens ? dans le sens d'origine c'est inexact, la recette maison est une variation de la recette d'origine. Prenons l'exemple du chocolat, de nombreuses marques de chocolat en tablette se vantent sur les paquets au travers du terme recette originale, l'appelation exacte serait recette maison originale, dérivant elle même d'une autre recette maison, n'ayant plus vraiment de rapport avec la recette d'origine. Dans le sens original par opposition à classique, on peut accorder un coté nouveauté à la recette maison car faite à la maison, on utilise que les ingrédients qu'on a à disposition, amenant parfois à certaines originalités non dépourvues d'interêt qui peuvent être plus au goût des convives et donner ainsi naissance à une recette maison. (n'ayant pas eu besoin de faire de recherches pour cette argumentation je n'ai pas de sources à citer).
Multiplier des exemples pour montrer l'existence d'une utilisation d'adjectif inverse en français n'explicite pas les raisons grammaticales. De plus les exemples que tu cites ne sont pas grammaticalement proche du cas qui nous intérésse (Internet n'est ni une couleur, ni un nom comun, ni une marque). Rudolf Diesel à donné son nom au moteur Diesel lorsqu'il l'a breveté en 1892, il est courant de donner son nom à une invention ou une oeuvre tour Eiffel, Internet à t'il inventé l' accès Internet ça reste à prouver.
Si il est clair pour toi que l'usage français fait de internet un nom commun, il est clair pour moi que cet usage auquel tu fais référence n'est en fait qu'une recommandation officielle Normalement, selon certains et en particulier selon le Journal Officiel de la République française, il faut utiliser le mot Internet comme un nom commun, i.e. sans majuscule [17]. Je n'ai pas pris le temps de retrouver cette publication, toutefois une rapide recherche dans les parutions aux Journal Officiel de la République Française [18] mets en évidence que cet usage français est historiquement faux [19] en 1998 toute référence à Internet prenait une majuscule dans les JO. on peut même y observer la dérive qui pour parler de site web mène de site sur Internet à site Internet puis à site internet (merci Lionel [20]), on peut y voir aussi l'apparition soudaine d'un l' devant Internet. On peut noter que bien qu'on puisser relever l'orthographe internet dès 1999, l'orthographe Internet est toujours utilisée au moins jusqu'au 30 janvier 2005 [21] Par contre on remarquera que les termes accès internet n'apparaissentqu'avec un à pour les lier. Donc même l'organisme officiel où est paru la recommandation officiel de suppression de la majuscule n'utilise pas accès internet, étrange pour un usage désormais accepté par la langue non?.
Maintenant pour la suite de la discussion si tes proposo pouvaient contenir des sources et être contruit en argumentation , ça m'éviterait de passer du temps à vérifier ce que tu avances, surtout quand il s'avère qu'après vérification c'est faux, hors sujet , ou biaisé. Izwalito 17 fev 2005 à 20:30 (CET)

Pour "recette maison", tu te trompes. Si je me réfère à la version imprimée du TFL, p. 200, 2e colonne, II, au A le sens est bien "fait maison" pour "pâté maison", etc., mais pour "recette maison" c'est le C qui est le plus proche du sens (sans être totalement satisfaisant) : un pâté maison peut être fait ou non selon une recette maison ; le premier "maison" équivaut à "fait maison" mais le second à "propre à la maison". Les raisons grammaticales suivent l'usage, non l'inverse ; pour les noms employés comme adjectifs on trouve facilement des règles d'orthographe (par exemple, dans le bon usage de Grevisse, mais c'est plutôt une litanie d'exemples que je pourrais ajouter à la mienne) mais pas de règle de formation. Je n'ai pas eu besoin de référence pour savoir que "internet" est devenu un mot commun en français ; c'est l'évidence - un puriste pourra s'indigner de ce mot franglais, un spécialiste d'informatique du dévoiement de son (ses) sens suivant l'écriture et l'emploi, cela ne changera rien. Dans un dictionnaire de termes techniques de l'informatique à l'usage des professionnels, on pourra finasser (après tout, les typographes ont une espace fine, etc.), mais dans un article s'adressant à un large public dans une encyclopédie comme wikipédia, "internet" est un nom commun, qui peut être un adjectif. Mais bien sûr je ne tonnerai pas contre "fournisseur d'accès à l'I(i)nternet" ou "fournisseur d'accès à I(i)nternet" (quoique je n'aime pas la majuscule), qui sonnent aussi français, mais si j'étais tomber sur le titre "fournisseur d'accès I(i)nternet" je l'aurais trouvé au moins aussi bon. J'aimerais savoir ce qu'auparavant j'ai pu dire de faux (pour "yeux marrons" et "recette maison" c'est toi qui étais dans l'erreur), hors sujet (si le sujet est seulement "accès internet", il fallait le dire dans le titre et ne pas disserter sur "recette maison"), et biaisé (j'ai à chaque fois abordé les sujets discutés dans le message précédent le mien). CD 17 fev 2005 à 23:05 (CET)

Le TLFi donne des pages d'exemples pour maison : II. Adj. inv. [En appos. avec valeur expressive valorisante] pour ce qui nous intéresse. Marc Mongenet 13 fev 2005 à 00:43 (CET)
moi ce qui m'intéresse encore dans ce que le TLFi dit de maison dans son utilisation en tant qu'adjectif c'est qu'il s'agit d'une utilisation provenant d'un domaine précis: de l'hôtellerie, et donc qui relève d'un certain jargon hotellier, lié à celui de la cuisine. Ou d'un usage particulier à l'esprit, à la mentalité, aux habitudes d'une famille, d'un groupe ou d'une entreprise.. Ce qui pourrait définir le jargon.
Il est facile de saisir la différence entre un accès internet et un accès à Internet quand on connait les significations anglaise de ces termes. Il suffit de savoir qu'un accès à Internet se fait à travers un internet, et que tous les accès internet ne mènent pas forcèment jusqu'a Internet. La nuance est subtile mais précise et mérite qu'on lui accorde notre attention. Dans les faits un FAI est souvent un Fournisseur d'Accès internet à Internet. Izwalito 15 fev 2005 à 17:11 (CET)
Il me semble que tu es assez seul à t'arrêter (encore) sur ce principe générique d'internet. Ce concept est à peu près inutilisé, y compris en anglais, où l'article en:Internetworking (et pas internet) est lié depuis en:Internet par la remarque An internet is suggested by some to be a more general term for any set of interconnected computer networks that are connected by internetworking. (mon emphase).Marc Mongenet 15 fev 2005 à 18:07 (CET)
Pense à vérifier la fiabilité de tes sources, il se trouve que ce texte à été modifié le 14 février soir hier pour y introduire cette notion de doute, par une IP non enregistrée pour laquelle on recense 4 contributions, dont celle ci est la 3eme. Avant cette modification récente non justifiée, le texte disait This article is about the Internet, the extensive, worldwide computer network available to the public. An internet is a more general term for any set of interconnected computer networks that are connected by internetworking. La notion d'internet et d'Internet étant présente depuis 2001 dans l'article In the general sense, an internet (with a lowercase "i") is a computer network that connects several other networks. The art of connecting networks in this way is called internetworking. See also the related terms intranet and extranet. As a proper noun, the Internet is the world-wide, interconnected system of computers (plus the information and services they provide and their users) that uses the TCP/IP suite of protocols. Thus, the largest internet in the world is called simply "the" Internet., De là à qualifier la modification récente de vandalisme il n'y a pas loin. Izwalito 15 fev 2005 à 20:22 (CET)
La coïncidence est effectivement troublante. Je n'ai pas vérifié la fiabilité car je trouve le some juste, quoique c'est un contenu évasif qui mériterait précision (pas facile en une ligne cependant). Je remarque cependant que l'article sur le concept s'appelle internetworking (et pas internet), depuis semble-t-il toujours. Marc Mongenet 15 fev 2005 à 21:10 (CET)
Ce qui me parait plutôt cohérent pour un article traitant du concept appelé internetworking, pas toi? Que la confusion entre internet et Internet soit discutable en français, je veux bien, mais douter de l'existence des internets c'est tout simplement doute de celle d'Internet. Izwalito 17 fev 2005 à 06:32 (CET)
Si l'on veut rapporter fidélement la connaissance humaine existante, je ne pense pas qu'il y a lieu de largement utiliser ce concept, qu'on retrouve il me semble assez peu (voire pas du tout ?) dans la littérature actuelle. Bien sûr, il y a lieu de ramener le fait que ce concept était assez largement discuté, il y a 20 ou 30 ans, et que l'Internet représente en quelque sorte sa réalisation. Marc Mongenet 15 fev 2005 à 18:07 (CET)
ce concept d'inter connexion des réseaux est toujours utilisé aujourd'hui, il fait même le cadre de recherches universitaires notamment dans le cadre d'une recherche sur les réseaux neuronaux à Dijon. En fait ce concept est moins abordé de nos jour car il est aujourd'hui transparent pour ses utilisateurs gràce notamment au protocole TCP/IP. Mais ceux qui ont taté des autres protocoles réseau savent bien ce qu'il en est du concept d'interconnexion des réseaux et de sa réalité. Le concept d' internet est absent de la langue française éffacé par celui l'existence d'Internet, il est donc difficile d'en trouver la trace. Mais pourtant tout réseau utilisant le protocole TCP/IP à vocation d'être un internet, et le concept d'internet et de TCP/IP à transformé les réseaux hétérogènes bien avant la création d'Internet, l'existence du concept d' internet se retrouve à différents endroits, pour différents usages. Izwalito 15 fev 2005 à 20:22 (CET)
D'abord tu écrit que le concept « est toujours utilisé aujourd'hui », bien que « moins abordé de nos jour ». Jusque là je suis d'accord. Puis que « Le concept d' internet est absent de la langue française ». Là il faut préciser. Le terme internet n'est pas utilisé en français pour nommer le concept d'inter-connexion de réseaux. C'est ça ? Marc Mongenet 15 fev 2005 à 21:29 (CET)
Le concept dinternet est absent de la langue française (ai je besoin de préciser à ma connaissance), mais il n'est certainement pas absent de l'informatique en France. le concept d' interconnexion de réseau est proche de celui d' internetworking, par contre si on parle d' une interconnexion de réseau en particulier alors on peut considérer qu'on parle d'un internet. Ma formulation n'étant pas très claire, je reformule « Le concept d' internet est absent de la langue française éffacé par celui l'existence d'Internet» par «Le terme anglais internet n'avait pas à ma connaissance d'équivalent en français, le concept lié aux internet n'ayant pas atteint le grand public éclipsé par le phénomène Internet»
Bref, accès internet et accès à l'Internet représentent aujourd'hui la même chose et réintroduire cette distinction dans Wikipédia, alors qu'elle n'est guère présente, à ma connaissance, dans la littérature actuelle, ne représenterait pas fidèlement la connaissance humaine existante, tout en embrouillant l'article avec des homonymes. Le manque de fidélité constitue le fond de ma réticence devant la généralisation de ce distingo, comme le fait d'avoir renommé fournisseur d'accès Internet en fournisseur d'accès à l'internet. Pour lever ma réticence, il me faudrait que je voie de la littérature actuelle, pertinente dans le domaine d'Internet, qui se sert effectivement de ces concepts. Marc Mongenet 15 fev 2005 à 18:07 (CET)
Pour ce qui a trait a la discussion sur FAI, j'ai élargi un peu la recherche google en y incluant une faute de frappe courante et le rapport de force s'est inversé, j'ai aussi ajouté de nouveaux éléments de références, et les définitions de POP et OSP. si tu as besoin de plus de précisions, n'hésite pas.
Je ne vois pas ce que tu as fait avec Google. Lien ? Où as-tu ajouté des éléments de référence ? Marc Mongenet 15 fev 2005 à 21:47 (CET)
Je me suis posé le problème différemment, est ce que la confusion entre accès internet (en tant que synonyme d'accès à Internet) et accès Internet en tant que POP [22])? et si oui dans quel(s) cas. Une autre question plus intéréssante est celle ci, tout savoir ayant sa place dans une encyclopédie et particulièrement dans wikipédia, la difficulté étant de savoir où, notamment dans une structure en construction. Où dévrait apparaître ce savoir concernant internet et Internet? Izwalito 15 fev 2005 à 20:22 (CET)

Concernant la « question intéressante », la vue selon laquelle « tout savoir » a sa place dans une encyclopédie est partagée à des degrés très divers. Les principes fondateurs attachent une grande importance à la pertinence du contenu. Ça donne lieu a des discussions acharnées... Marc Mongenet 15 fev 2005 à 21:43 (CET)

Que des crétins ignorants se bataillent pour des points de détails autour d'un projet au lieu d'y contribuer sans savoir précisément ce qu'est ce projet n'est pas nouveau dans l'histoire d'Internet, ni même dans l'histoire de l'humanité. (voir les blagues sur les projets et les chef de services).

Toutefois en prenant le temps de cliquer sur la définition d'encyclopédie pour y lire traiter de façon exhaustive et l'ensemble du savoir humain on s'apercoit de l'évidence du fait que la notion de pertinence appliquée à une encyclopéde ne sert pas à déterminer ce qui doit ou ne doit pas figurer dans l'encyclopédie, (voir la définition d'exhaustif) mais bel et bien de un savoir donné doit figurer dans l'encyclopédie pour être pertinent. Le rôle d'une encyclopédie est de classer les réponses, en leur associant une question, afin que le lecteur et puisse facilement trouver une réponse (si elle est connue) à partir d'une question. D'ailleurs l'article parfait pour wikipedia ne comporte pas cette notion de pertinence en:Wikipedia:The_perfect_article de contenu. Il est pourtant évident que du point de vue encyclopédique, c'est le contenant qui doit être pertinent et non pas le contenu. D'ailleurs a voir les titres d'articles sur le wiki fr, il est flagrant que le système de prise de décision sur les conventions de nommage s'est éloigné des principes de base d'une encyclopédie. Je n'ai personnellement pas de temps à perdre à discuter d'interprétations basées sur des glissements sémantiques, j'ai une encyclopédie à écrire, si tu vois ce que je veux dire. Donc plutôt que de mettre de coté un problème qui a déjà pris trop de proportion. Je préfère m'attaquer directement au problème, le décortiquer, essayer d'en comprendre l'essentiel, et réfléchir à comment corriger le tir, autrement dit je préfére l'approche encyclopédique partir de la réponse (certains wikipédiens discutent de la pertinence du contenu) pour arriver à la question (comment faire pour rappeller que la pertinence encyclopédique porte sur le contenant et non sur le contenu?). Et dans ce cas j'applique le plus souvent le KISS. Izwalito 16 fev 2005 à 17:12 (CET)

"il est flagrant que le système de prise de décision sur les conventions de nommage s'est éloigné des principes de base d'une encyclopédie" j'aimerai savoir quelle(s) alternative(s) pourrait nous proposer le sieur Izwalito en tenant compte des spécifités techniques et pratiques de Wikipedia... ou se contente-t-il de critiquer à tout bout de champs ("La critique est facile...") Treanna °¿° 16 fev 2005 à 17:22 (CET)
Cette provocation inutile cherchant encore à me décrédibiliser (ta tournure de phrase laissant penser que si je ne peux fournir de solution au problème alors c'est que je suis incompétent), je m'abstiendrais donc de donner suite. En t'invitant à faire un effort pour éviter les attaques personnelles, dans une discussion, on s'attaque aux propos et non à leur auteur. Izwalito 17 fev 2005 à 15:31 (CET)

Qu'est-ce qu'Internet[modifier | modifier le code]

Juste pour mettre les choses au point :

  • Internet N'EST PAS un réseau qui relierait les réseaux publiquement accessibles utilisant TCP/IP.
  • Internet EST le réseau constitué par l'ensemble des réseaux publiquement accessibles utilisant TCP/IP.

Marc Mongenet 15 fev 2005 à 18:07 (CET)

COmme punition pour une mise au point un peu floue, j'ai dabord pensé à te demander des ave et des pater, et puis pour être plus constructif voici sous forme de questions, quelques points appelant à un réglage de la focale pour une mise au point plus précise:

  1. Internet n'est il pas aussi constitué des réseaux ou éléments de réseaux utilisant TCP/IP mais qui ne sont pas accessible publiquement (comme un routeur par exemple) ?
  2. Une bibliothèque universitaire dispose d'un réseau local basé sur TCP/IP et publiquement accessible, ce réseau local fait il aussi partie d'Internet ?
  3. Comment appelle t'on le plus grand réseau reliant des réseaux publiquement accessibles utilisant TCP/IP? Izwalito 15 fev 2005 à 19:02 (CET)

Réponses :

  1. Non, je n'aurai pas écrit publiquement sinon.
    Je ne vois pas ce que les routeurs viennent faire ici, il y a encore de la focale à régler. :-)
  2. Oui, ce réseau d'université fait partie d'Internet. D'ailleurs de nombreux étudiants ingénieurs profitent du réseau de leur uni pour installer des serveurs (plus ou moins légaux). Yahoo! a par exemple commencé sur le réseau de l'uni de Stanford.
    1. Et en son temps Valentin Lacambre avait monté son hébergement Mygale sur les serveurs de sonuniversité Treanna °¿° 15 fev 2005 à 21:12 (CET)
  3. Le plus grand réseau, on ne l'appelle pas car il n'y a pas de nom pour « le plus grand ». Ce qu'on peut dire, c'est que le réseau d'UUnet était cité comme le plus grand (par exemple [23], d'ailleurs il y a un bonne explication de base qui pourrait accorder nos focales). Il semble que ce soit le réseau de MCI le plus grand aujourd'hui [24].

Marc Mongenet 15 fev 2005 à 21:04 (CET)

  1. les routeurs sont l'élément actif du réseau clé la mise en place de TCP/IP et donc d'Internet possible. Ces éléments font partie intégrante d'Internet et leur accès est le plus souvent privé afin d'éviter que n'importe qui n'en change la configuration.
  2. tu viens de dire Oui à la question "un réseau local fait il partie d'Internet?" désolé mais tu viens d'échouer au permis de l'informaticien dans la section connaissances de base :p .
    1. Et il existait même une passerelle minitel. D'ailleurs altern.org à survécu à mygale et à Estelle Hallyday.
  3. C'était bien évidemment une question piège, ayant pour objectif de mettre en évidence l'imprécision de ta mise au point. Comment se fait il que lorsqu'on te pose la question simple dont la réponse évidente est Internet d'après ta propre mise au point, amène une réponse complètement différente? Se pourrait il que ça soit lié à une certaine imprécision de ta mise au point? ;p Izwalito 16 fev 2005 à 16:20 (CET)
la page geocities que tu cites n'est pas accessible depuis ma machine, probablement bloquée par le firewall, j'y jetterai un oeil plus tard depuis une autre machine histoire qu'on accorde un peu ces focales. Izwalito 16 fev 2005 à 16:20 (CET)

Réponses :

  1. La distinction public/privé pertinente pour définir Internet n'opère pas au niveau de ces protocoles et je ne crois pas que quelqu'un de compétent puisse faire cette confusion de bonne foi.
  2. pfff
  3. Petite précision de vocabulaire : Lorsqu'on dit que A relie B et C, alors A est un tiers, pas simplement l'union de B et C. Mon vocabulaire est clair. Si je veux utiliser le mot relier, alors je peux écrire qu'Internet est le plus grand réseau public reliant des réseaux privés (des intranets).

Marc Mongenet 20 fev 2005 à 14:02 (CET)

  1. je ne parle pas de protocole mais d'accès au serveur web qui permet de configurer certains routeurs. enfin c'était juste un contre-exemple. Mais j'aurais pu parler du .htaccess, des serveurs ftp, et de tout ce qui est privé et fait partie intégrante du Net. En fait je ne vois pas vraiment ce que vient faire la notion d'accès public/privé pour une définition d'Internet.
  2. Ce que je voulais mettre en évidence par ma question de question portant sur un réseau local, c'est que dans ta mise il y a un flou qui laisse croire qu'un réseau accessible publiquement quelqu'il soit, fait partie d'Internet. Or un réseau local ne fait pas partie du Net et pourtant il peut être accessible publiquement.
  3. Internet n'est pas un réseau public, il a pour vocation de l'être, mais il en est encore très loin, par exemple: la Chine, l'Afrique, les FAI, les amendes à FT, ... On parle parfois d'Internet comme un réseau public mais il ne faut ignorer que bon nombres des éléments d'Internet ne sont pas public et que le terme réseau public n'est pas la même chose que réseau public. On précisera aussi que les réseaux privés peuvent être des réseaux public. Il faut aussi préciser que les intranets [25] ne sont pas reliés entre eux (Un paquet émis sur une machine faisant partie d'un intranet A ne peut pas atteindre une machine faisant partie d'un intranet B), mais qu'une partie du traffic d'un intranet transite par Internet (un paquet émis par une machine X d'un intranet A peut passer par Internet pour atteindre une machine Y faisant partie du même intranet A). Donc comment Internet pourrait il relier des réseaux qui ne sont pas réliés entre eux? Et Il ne faut pas oublier non plus de préciser qu'un intranet est un exemple de réseau privé, mais qu'il en existe d'autres. On peut dire beaucoup de choses sur Internet qui peuvent sembler cohérente tant qu'on entre pas dans le détail, et cette vulgarisation autour d'Internet augmente le flou et les confusions sur ce qu'est Internet.
j'ai regardé le txt sur le backbone, et je crois qu'en fait je me suis mal exprimé dès le départ en parlant d'accès direct à Internet. J'ai utilisé direct dans le sens se connecter à Internet directement ou encore sans passer par un intermédiaire (le FAI).Je ne voulais pas dire se connecter directement à Internet sans passer par un internet, je n'avais pas précisé ce point parce que ça me semble évident qu'il est impossible d'accéder à Internet sans passer par un internet, et que la confusion n'était donc pas possible.
que penses de regrouper au sein d'un article une liste regroupant différent sur ce qu'est Internet et ce que n'est pas Internet. Une sorte de page de désambiguisation (si c'est comme ça que ça s'écrit). Izwalito 20 fev 2005 à 17:10 (CET)

Pour rendre les notions claires, il faut surtout arrêter de mélanger des niveaux d'abstraction différents et parfois très éloignés, genre routeur, .htaccess, FTP et Point of Presence et se concentrer sur ceux qui ont un sens pour définir techniquement Internet. Pour le reste, je pense qu'il est préférable de donner toutes les explications nécessaires dans un seul article. Marc Mongenet 20 fev 2005 à 18:20 (CET)

tout ces niveaux d'abstraction n'ont il pas leur place dnas une définition technique d'Internet ? Izwalito 20 fev 2005 à 19:30 (CET)
Non. Marc Mongenet 21 fev 2005 à 23:03 (CET)

Internet est effectivement public dans un sens technique aussi précis que particulier, qui demande précisions dans l'article, et qui n'a rien à voir avec le public étatique des fonctionnaires. Marc Mongenet 20 fev 2005 à 18:20 (CET)

En écrivant les lignes sur la différence entre réseau public et réseau public, j'avais en tête l'aspect public d'Internet et la définition du dictionnaire: ouvert à tous, accessible librement, appartenant à une population entière, ... Izwalito 20 fev 2005 à 19:40 (CET)
En l'occurrence, c'est l'aspect d'accès libre, au niveau TCP/IP, qui prime. C'est notamment celui qui est exploité lorsqu'on mesure de la « taille » d'Internet (nombre d'hôtes) et par les robots d'indexation en général. L'appartenance à la population entière est également vraie (et à l'origine du succès d'Internet) au niveau d'abstraction définissant Internet : TCP/IP est effectivement dans le domaine public. En revanche, c'est faux si l'on se place au niveau de l'infrastructure matérielle. Si on se place au niveau des protocoles au-dessus de TCP/IP, il y a de tout (libres, secrets, brevetés, etc.) Marc Mongenet 21 fev 2005 à 23:03 (CET)

Pour le point 3 et les intranets, il y a encore beaucoup, beaucoup plus à dire (Extranet, NAT, VPN, etc.). Disons déjà que l'ordinateur que j'utilise pour taper ces mots est sur un intranet, ça m'empêche pas d'envoyer des paquets aux serveurs Wikipédia... Marc Mongenet 20 fev 2005 à 18:31 (CET)

les serveurs wikipédia ne font pas partie d'un intranet. je ne vois pas ce que tu veux dire par là. Izwalito 20 fev 2005 à 19:40 (CET)
À ce sujet: est-ce qu'il ne faudrait pas remanier certains passages, qui laissent croire que le "public" (les gens normaux) ne peuvent accéder qu'en lecture à Internet? Par exemple, au tout début de l'article: "Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés". Le 'public' dont il est question peut aussi proposer ses propres services, dès qu'il dispose d'un accès à Internet. Ça me paraît bon de, soit expliquer qu'Internet "rend accessible" des services mais permet aussi d'en proposer, soit tourner ça autrement. Afin de ne pas entretenir la distinction artificielle entre "grand public, client passif" et "professionnel qui propose un service". Idem pour les logiciels dans la section 'Connexions grand public': aucun logiciel serveur n'est cité, comme si le grand public ne pouvait utiliser que des clients ou des logiciels P2P. Un serveur HTTP, FTP, SSH, sont aussi accessibles au grand public et lui permettent également d'utiliser Internet. Si je lis l'article avec un oeil totalement naïf, j'ai l'impression qu'Internet est un réseau où tout le monde vient accéder à des informations qui sortent magiquement d'on ne sait où. Grand grunt (d) 8 mars 2011 à 20:35 (CET)
Les intranets reliés à Internet sont reliés à « sens unique ». On peut (plus ou moins) consulter Internet depuis de tels intranets, mais pas l'inverse. Il est vrai que les intranets ne sont pas reliés « entre eux », car il faudrait prendre un sens unique. Pour préciser, disons qu'Internet est le plus grand réseau publique auquel sont reliés des réseaux privés. Enfin bon, cette définition, quoiqu'elle me semble techniquement correcte, n'est pas vraiment classique, plutôt tirée par les cheveux. Marc Mongenet 21 fev 2005 à 23:12 (CET)

xDSL[modifier | modifier le code]

xDSL c'est pas analogique, c'est du numerique Voir article dans cette meme wiki

Exact. D'ailleurs j'en ai profité pour modifier un peu ce qui concernait la ligne de téléphone fixe : pas de sous-sections analogique et numérique car entre un pc et un point du réseau Internet, l'information circule au minimum sur du numérique et éventuellement aussi sur de l'analogique (le coeur des réseaux nationaux et internationaux sont numériques, seule la boucle locale de l'abonné est éventuellement analogique si elle est ancienne). Houston83 (d · c)

Accès internet[modifier | modifier le code]

Il n'y a rien sur l'accès internet. Il faut se benchmarker par rapport à l'article anglais !!! Pautard 13 septembre 2006 à 09:09 (CEST)

Je supprime l'image[modifier | modifier le code]

je supprime l'image car je na vois aucune relation entre le Titre INTERNET et cette image § ?

Je crois au-contraire que l'image est très adaptée. Kelson 6 octobre 2007 à 11:43 (CEST)

Pénurie d'adresses IP[modifier | modifier le code]

Le RIPE a annoncé qu'il y aurait probablement pénurie d'adresses IPv4 dans 2 à 4 ans. Ca me semble être une information importante car elle va soit imposer le passage à IPv6 soit contraindre les utilisateurs (les FAI pourraient fournir des adresses privées)[26]. Mais je vois pas très bien où mettre l'info. Les articles concernés (Internet, Adresse IP, IPv4, Histoire d'Internet, Réservation des blocs d'adresses IP) sont nombreux et un parfois (souvent ?) redondants. --Piglop 29 octobre 2007 à 08:01 (CET)

Et les câbles ?[modifier | modifier le code]

On peut dire qu'internet est une interconnexion de réseaux, certes ; mais cela reste abstrait.

Toutefois cela ne devrait pas dispenser de donner quelques informations concrètes sur les éléments actifs et passifs de ce réseau: cables, interconnexions de réseaux, postes clients, datacenter notamment.

On pourrait notamment dire que des cables sous-marin en fibre optique sont vraisemblablement utilisés; sans-doute un sous-ensemble de la liste suivante: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_c%C3%A2bles_de_communication_sous-marins

et citer quelques uns de ces cables sous-marin en fibre optique d'importance, avec un ordre de grandeur de leur débit; notamment:

Oui, l'article gagnerait à être complété. Marc Mongenet (d) 27 juin 2008 à 18:18 (CEST)


Il est possible qu'il suffise d'agréger certaines des informations issues des articles Dorsale Internet Catégorie:Dorsale Internet et Renater pour donner une image plus matérielle du réseau des réseaux. L'article de Renater est plus concret que l'article sur internet!

Renommage en Réseau mondial Internet[modifier | modifier le code]

Bonjour.

Je propose de renommer cet article en « Réseau mondial Internet » car le sujet, c'est-à-dire la chose dont l'article raconte l'histoire, est le réseau mondial de télécommunication baptisé Internet.

  1. Le sujet n'est pas l'internet en général mais un réseau spécifique qui porte le nom d'Internet. Le sujet n'est pas la liste des sens du mot « internet » et de ses différentes graphies. Le sujet n'est pas la différence entre un réseau de type internet et le réseau mondial Internet. Merci aux auteurs de ne pas entretenir la confusion.
  2. Il faudrait un autre article sur ce qu'est un réseau de type internet, article que je nommerais « Réseau de type internet ». Et l'article « Réseau mondial Internet » serait un article détaillé de l'article « Réseau de type internet ».
  3. Le titre « Internet » deviendrait celui d'une page dite d'homonymie pour faire la distinction entre les deux sujets.
  4. A tout cela, s'ajouteraient les scissions et les fusions nécessaires.

Cordialement. --Bruno des acacias 26 septembre 2009 à 22:41 (CEST)

Je 100% d'accord avec le point 1, mais contre le renommage. Je suis contre le renommage, car en français (encore plus qu'en anglais), lorsqu'on utilise le mot « Internet », c'est pour désigner le réseau mondial appelé Internet, et non pas un technologie d'interconnexion. Bref, nous sommes dans un cas où un sens éclipse les autres. Marc Mongenet (d) 27 septembre 2009 à 16:16 (CEST)
+1 avec Marc Mongenet concernant la désignation et la conservation du titre (le titre proposé induira en fait un doublon). D'autre part, je signale qu'il existe l'article Histoire d'Internet pour se faire une idée de l'évolution de ce réseau. GLec (d) 27 septembre 2009 à 16:44 (CEST)
Merci. Au moins, là, c'est déjà plus clair. Pour information, je ne trouve pas pratique le principe de l'éclipse mais pour ce cas spécifique, je le comprends, sous réserve que tous les co-auteurs de l'article le comprennent aussi, j'entends, comprennent que le sujet n'est pas ce qu'est un réseau de type internet mais bien Internet, comme on écrit chez nous. --Bruno des acacias 27 septembre 2009 à 19:42 (CEST)
Mouais je comprends pas tout le temps que vous passez sur des détails de tèrmes. L'intro est sans cesse éditée pour des broutilles, ce qui résulte en un bordel incompréhensible. Je comprends pas pourquoi les Francais invente ainsi des mot comme internet (nom commmun) alors que j'ai jamais vu ca dans le moindre litérature technique en anglais (j'ai rien lu en francais alors je sais pas d'ou ca vient). Il faudrait traduire l'introduction de l'article anglais qui est bien plus clair et bien plus en accord avec le vocabulaire utilisé par les informaticiens, et par monsieur et madame tout le monde. C'est à dire, Internet (peu importe la facon dans on l'écrit avec un article ou nom) pour désigner le réseau mondial. Et le mot réseau informatique pour tout le reste, comme c'est le cas en anglais: "The Internet is a global system of interconnected computer networks that use the standardized Internet Protocol Suite (TCP/IP) to serve billions of users worldwide.". Donc ce que vous appelez internet (nom commun) est simplement appelé network en anglais. Je vois donc pas pourquoi changez le nom de l'article. Pour le point 2, comme je l'ai dit on appelle ca un réseau informatique(sans précision de protocole particulier) et sinon on parle d'Internet pour le réseau qui utilise le protocole IP. J'ai pas le temps pour amélioré tout l'article mais je pourrais au moins le faire pour l'intro en prenant de l'article anglais, mais pour ca faudrait que les gueguerre d'édition cessent--Anarion9998 (d) 28 septembre 2009 à 23:12 (CEST)
Ne vous génez pas pour refaire l'introduction. Ca peut difficilement être moins bon de toute façon. Marc Mongenet (d) 29 septembre 2009 à 22:10 (CEST)

Baisse de débit (saturation)[modifier | modifier le code]

Ce serait bien d'évoquer les variations de débit en fonction de l'heure, car de très nombreuses personnes rapportent sur les forums une baisse de débit. Le site speedtest.net, font des statistiques, mais je ne retrouve plus. Je sais que j'ai déjà vu des courbes de débit en fonction de l'heure. Le problème de diminution de débit doit être aussi mondial. Se serait, bien d'ajouter du contenu et illustration des débits en 2008 dans les différents pays (la capital avec le moins de débit se situe en Éthiopie avec moins de 0,3 Mb / s). Ce qui suit a été reverté et j'en suis d'accord car ce qui précède montre bien qu'il reste beaucoup de travail sur ce point :

Le débit baisse lorsque de nombreuses personnes utilisent internet [1] Vi..Cult... dial. 27 octobre 2009 à 14:46 (CET)

Utilisation de la majuscule[modifier | modifier le code]

Il faudrait vraiment clarifier ce gros roman expliquant la règle de l'emploi de la majuscule pour le terme « internet ». Parce que c'est totalement incompréhensible et impossible à suivre. Je l'ai lu quatre fois et je n'y comprends absolument rien et je ne sais toujours pas quand placer une majuscule ou une minuscule. Il faudrait vraiment expliquer de façon à ce que tout le monde puisse comprendre. Ajouter un paragraphe qui résume en gros quand écrire avec la majuscule et quand ne pas le faire. Genre, ça prend une majuscule quand c'est un nom et une minuscule quand c'est un adjectif: « je vais sur Internet / je visite un site internet ». Je ne sais pas si c'est la règle, mais c'est comme ça que j'ai toujours fait personnellement. J'insiste.

Enfin, ça c'est évidemment si quelqu'un ici a suffisamment réussi à comprendre la règle pour pouvoir l'expliquer de façon concise... --Miacix le lionceau (δ) 30 avril 2010 à 04:19 (CEST)

Bonjour. A défaut peut-être d'avoir rendu les choses plus claires, j'ai supprimé les passages n'apportant strictement aucune information. Cordialement, Freewol (d) 30 avril 2010 à 10:07 (CEST)

Applications et services variés[modifier | modifier le code]

L'introduction générale de l'article mentionne qu'Internet permet des "applications et [...] services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web". Mais aucune liste n'est donnée, et aucune synthèse n'est faite. Un lecteur averti peut s'y retrouver sans doute avec la section "protocoles logiciels", mais ce n'est pas gagné pour tout le monde. Pourrait-on mettre un lien vers la page décrivant cela, ou développer une section ? 2mtauveron (d) 27 décembre 2012 à 10:09 (CET)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Infos du net, février 2007