Discussion:Horloge

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives


Je suis assez d'accord avec 83.145.68.100, c'est incohérent. Quand j'avais modifié l'article j'avais laissé le dernier paragraphe par....politesse, je n'y avais rien compris (et n'y comprends toujours rien). On pourrait le supprimer sans problème et sans dommage : l'auteur initial n'est jamais revenu sur l'article.Lady9206 (d) 17 juin 2008 à 14:42 (CEST)

De même j'y comprends absolument rien! Vu que l'auteur ne donne plus signe de vie wikipédienne et que la suppression semble faire l'unanimité, je m'en charge. Il sera toujours possible de rétablir si quelqu'un y voit un quelquonque intérêt mais en faisant un effort de clarté parce que là....
Gringo le blanc [Bureau des pleurs] 17 juin 2008 à 15:29 (CEST)
Merci, une bonne chose de faite !Lady9206 (d) 18 juin 2008 à 14:29 (CEST)

Ce paragraphe est une relique de la création de l'article, [1] le "ceci" avait alors parfaitement son sens, puisque la paragraphe était lié au précédent. C'est marrant de voir comment les choses se sont intercaler, sans que personne ne revienne sur ce vieux truc. Je suppose que, comme Lady9206, là plupart des contributeurs n'ont rien compris mais rien osé modifier. Quoi qu'il en soit, les reliques ne sont pas sacrées, il vaut mieux supprimer ce qui n'est pas clair.

J'avais mis ça pour rappeler qu'on ne connait pas d'horloge qui existe depuis le Big bang : par exemple, on définit la seconde par rapport à une vibration liée à l'atome de césium, mais l'atome de césium n'est apparu qu'un certain temps après le Big Bang. Alors, comment on fait pour compter, avant ? On peut essayer de traduire dans une autre horloge encore plus primordiale (une vibration de l'hydrogène, par exemple), mais bis, l'atome d'hydrogène non plus n'existe pas depuis l'origine, et la conversion introduit une approximation, et le fonctionnement de l'horloge n'a aucune raison a priori de rester insensible aux profonde variation des conditions physiques.

gem (d) 19 juin 2008 à 01:13 (CEST)

La photo située sous le texte "horloge révolutionnaire" est en fait une montre signée I.Droz (collection privée)datant de 1794. Voir le carré de remontage situé à la hauteur de la manche droite.John 2nd (d) 25 février 2010 à 23:06 (CET)

Référence pour la date de 1176 pour l'horloge de Sens[modifier | modifier le code]

Dans le paragraphe Pendules mécaniques anciennes, il est indiqué "il existe un document décrivant l'installation en 1176 d'une « horloge » dans la cathédrale de Sens mais le mécanisme utilisé est inconnu.". Il manque une référence, comme le fait très justement remarquer quelqu'un sur la version en anglais de l'article.

On trouve facilement les "Chroniques d'Enguerrand de Monstrelet", Volume 8, page 370, une note de J. A. Buchon de 1824 : "l'horloge de Magdebourg, fabriquée par Gerbert, moine de l'abbaye de Saint Gerand d'Aurillac, depuis pape, sous le nom de Silvestre II, date de la fin du Xe siècle [...] D'après les notices données dans le Mémorial portatif par M. de Laubépin, qui met toujours tand d'exactitude dans ses recherches, "on vit à Londres en 1326 une horloge fabriquée par Wallinford, [...] une autre horloge placée en 1345 sur la tour de Padoue [...] L'abbaye de Westminster à Londres, eut une horloge publique en 1368 ; Charles V, roi de France, fit venir d'Allemagne, en 1370, Henri de Vic, et lui assigna six sol parisis par jour, pour établir l'horloge du palais à Paris ; cette horloge sonnoit les heures. Horloge de la cathédrale de Sens, exécutée en 1377; du château de Montargis en 1380, etc." 1377 est 201 plus tard. Peut-être qu'elle aurait été commancée en 1376, et qu'une erreur l'aurait ensuite fait rajeunir de deux siècles. Ou bien, comme l'année 1176 est celle du début de la construction de la cathédrale de Strasbourg, célèbre pour son horloge, on pourrait penser qu'il y aurait eu une confusion.

Que nenni, la référence est donnée dans le Bulletin de la société archéologique de Sens, année 1867, tome IX, page 390 (consultable sur le site www.archive.org), dans un article de G. Julliot : Les chroniques ne nous disent point à quelle époque la cathédrale de Sens eut sa première horloge ; mais ce qui est certain, c'est qu'au XIIe siècle, elle en avait une. C'était une horloge à poids et à timbre, et le soin en était confié à quatre marguilliers laïques établis en 1176. Si le marguillier de semaine oubliait de remonter la machine aux heures fixées, il était condamné à payer une amende de six deniers à l'oeuvre de l'église, comme on peut le voir dans le règlement rédigé par l'archevêque Michel de Corbeil en 1198, et conservé à la Bibliothèque de Sens : Si horologium septimanarius (matricularius) horis debitis non tetenderit, 6 denarios persolvet. Malgré la sollicitude des marguilliers sénonais pour leur horloge, et peut-être aussi à cause de leur exactitude, la machine à force de marcher finit par s'user ; en 1319 ses indications n'étaient plus exactes, une réparation était nécessaire. On fit venir de Paris un Anglais nommé Robert, habille en ce genre d'ouvrage. Il démonta le mécanisme, le remit en état [...]"

--Rene1596 (d) 4 janvier 2012 à 20:04 (CET)

"aiguille", "minute", "seconde" ?[modifier | modifier le code]

…pas trouvé. --Jérôme Potts (discuter) 17 septembre 2013 à 01:27 (CEST)