Discussion:Harki

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives


Report du débat de neutralisation[modifier | modifier le code]

Série de modifications à visée propagandistes faites par l'IP 139.174.166.128. Je n'ai pas envie de me fatiguer à reverter plus longtemps les modifications partisanes et totalement anti-françaises de ce personnage. Wikipédia est censé être neutre, mais on se demande encore à quoi peut servir la page Wikipédia:La neutralité de point de vue dans ces conditions. Ma'ame Michu | Discuter 26 sep 2004 à 05:37 (CEST)

Il aurait été bon d'engager un minimum de dialogue. Je ne vois pas en quoi une version est plus neutre que l'autre pour ma part. Marc Mongenet 26 sep 2004 à 05:56 (CEST)
Le dialogue ne doit pas être à sens unique. Il y avait des versions qui jusqu'à présent ne dérangeaient pas grand monde, relativement équilibrées, etc. Arrive cette IP, qui démolit systématiquement ce qui a pu être positif dans la présence française, etc. Premier revert, aussitôt annulé par le personnage. Je suis navré, mais je ne vois pas pourquoi ce serait à moi d'engager le dialogue. Jusqu'à preuve du contraire, le démolisseur d'équilibre est celui qui dérange tout sans se soucier de savoir si cela peut heurter quelques consciences (éventuels Pieds-Noirs ou Harkis lecteurs de Wikipédia, « catégories » auxquelles je n'appartiens d'ailleurs pas). Ma'ame Michu | Discuter 26 sep 2004 à 06:06 (CEST)
Des expressions telles que « libération nationale » au lieu de « guerre d'indépendance », passé purement et simplement à la trappe, ou « occupation française » pour remplacer « colonisation de peuplement » (qui était un fait objectif) sont tout sauf neutres. Ma'ame Michu | Discuter 26 sep 2004 à 06:10 (CEST)
Pour « libération nationale » et « guerre d'indépendance », le premier me semble effectivement adopter un PdV algérien. Mais c'est assez léger. Ça se remarque surtout car le PdV n'est pas français, alors que le PdV français est souvent infiniment plus marqué dans les articles les plus divers. :-) Marc Mongenet 26 sep 2004 à 06:56 (CEST)
Occupation et colonisation : les deux semblent également objectifs, mais colonisation est plus précis (on peut occuper sans coloniser). Marc Mongenet 26 sep 2004 à 06:56 (CEST)
J'ajouterai que je ne vois pas pourquoi je prendrais de gants avec un « contributeur » qui efface purement et simplement ([1]) l'Algérie de la liste des pays parlant le français (je n'avais pas prêté attention, c'est le revert fait par Roby qui m'a alerté). Ma'ame Michu | Discuter 26 sep 2004 à 06:29 (CEST)
  • TraceRoute 139.174.166.128 : chaos.dynamik.tu-clausthal.de. Cela semble donc provenir d'un site islamiste située en Allemagne. Semnoz 26 sep 2004 à 08:17 (CEST)
  • J'ai redéveloppé entièrement l'article. Semnoz 26 sep 2004 à 09:27 (CEST)

Les historiens estimèrent...[modifier | modifier le code]

J'ai supprimé la phrase:

"Les historiens estimèrent pendant longtemps, malgré les dénégations des associations de harkis, que seulement une dizaine de milliers d'entre eux furent massacrés en contradiction avec les accords pourtant signés par le FLN (Front de libération nationale)."

car il est bien évident que sur un sujet controversé, on doit citer les historiens que l'on invoque. J'ai mis à la place un petit développement exposant quels historiens avaient dit quoi.

--EdC 19 août 2005 à 21:38 (CEST)

M.AZNI n'est ni historien ni représentant des harkis, il est un militant actif de l'UMP qui se sert de cette cause pour se faire valoir, serait-il possible de ne citer que des vrais auteurs dignes de ce nom ou du statut d'historien. - 21 août 2005 à 23:16 82.224.109.89 (traceroute aqu33-2-82-224-109-89.fbx.proxad.net)

Faux ! Boussad AZNI est harki et est l'un des militants le plus actif qui soit. Il a vécu la guerre d'Algérie ailleurs que dans un salon de thé. Je l'affirme et j'ai un site qui le confirme : Harkis.info.
Nous, nous assumons ce que nous disons et nous défions quiconque d'apporter d'apporter des des démentis.
Quant aux Historiens vous pensez sans doute aux trotskistes style Benjamain Stora ?
Les historiens digne de ce nom nous ont caché la vérité depuis plus de 40 ans.
Mais grâce à internet les Harkis vont pouvoir se rebiffer !!!
Et déjà ça dérange au point de voir que régulièrement cette partie qui traite des Harkis est régulièrement déformée.
Actus

"harkis.info" essaie d'imposer un site comme "lien externe". Or, il n'est dit nulle part qui était à l'origine de ce site, par ailleurs en chantier. On peut mettre beaucoup de sites comme "lien externe", à condition que le lecteur puisse savoir qui en est l'auteur. --EdC 22 octobre 2005 à 15:06 (CEST)

Si, il est dit que c'est un groupe de Harkis. Vous n'avez qu'à lire ce qui est écrit.
A moins que seul les harkis n'ont pas droit de mettre de liens de leurs sites.
Quant au site présent : harkis.com il ne réponds plus et ça, ça ne vous dérange pas.
Notre site est actif et les parties en chantier sont à remplir par tout le monde.
Harkis.info est un portail collaboratif qui appartiens à plusieurs harkis.
Alors je ne vois pas pour quelle raison vous avez supprimé notre lien à plusieurs reprises.
Etes vous finalement objectif ?
Vous ne connaissez même pas Boussad Azni, écrivain et Vice-Président du Haut conseil au Rapatrié.

Alors soit vous nous ignorez et effacez les partie nous concernant, soit vous essayez de restez objectif et acceptez notre présence.
Mais en aucun cas, nous vous laisserons raconter n'importe quoi sur nous.
Ce temps est révolu.
Actus

PS : j'ai essayé d'effacer cette phrase "alors que 15 000 harkis ont préféré déserter, notamment au printemps 1962."
mais vous la remettez sans cesse.
Vous ne relisez pas ce qui est écrit ?
Où avez vous été pêcher ça ? Vous ne savez pas que le "cessé le feu" a été déclaré pour le 26 mars 1962 ?
Que dans ce cas il ne pouvait pas avoir de désertion de Harkis après cette date ? mais c'était de leur massacre qu'il s'agit au printemps 1962 ?
Arrêtez de lire "de Gaulle, mon père" et soyez plus sérieux.

Il y aurait évidemment une place dans cet article pour donner des éclaicissements sur toutes les associations harkis. Votre aide serait la bienvenue. pouvez-vous répondre, par exemple aux questions suivantes:
  • Les associations suivantes existent-elles ? AAFPA, AJIR, UNH, UNHAS, les SAS. Ont-elles un site ?
  • Est-ce que "harkis.info est une association 1901 ? Le groupe a-t-il des responsables ?
  • Quel est le lien entre harli.com et harki.info ?
--EdC 22 octobre 2005 à 16:48 (CEST)

Bonjour-,

Il faut savoir qu'il existe au moins 400 associations de Harkis.
AAFPA Amicale des Anciens de la Force de Police Auxiliaire. ça peut paraître étonnant mais il existait des "musulmans" dans la police en Algérie. Il faut comprendre que ce pays était malgré tout Français. Il ne faut pas comparer avec d'autre situation (France Allemande ou même Maroc ou tunisie).
AJIR, je les connais de nom et pour cause, ce sont les plus remuants et ce sont eux qui ont obtenus le plus pour la communauté Harkie.
UNH, Union Nationale des Harkis.
UNHAS, Association des Anciens des Affaires Algériennes et Sahariennes.
Les SAS se passent d'explications.
Ce sont les plus connus.
Ce sont elles qui intentent aussi des procès pour les nombreux cas de diffamation dont nous faisont toujours et régulièrement l'objet 43 ans après la fin.
"harkis.info" est un site pour l'instant. Je suis l'un des responsable.
Nous faisons ce site pour réunir tous les témoignages vivants et réels de ce qui c'est passé.
Ça va être long mais on y arrivera.
Le problème de l'Histoire est politique. Aucun historien digne de ce nom (comme vous dites) ne prendra le risque d'égratigner le mythe de De Gaulle pour la droite, et pour la gauche personne ne voudra admettre que la livraison de L'Algérie à une bande de dictateurs qui n'avait que faire de leur univeralisme a été un échec pour la population.
Alors ils s'enferment chacun dans leur errements idéologiques.
Puisque vous êtes si prudent, pourquoi est ce que l'histoire est vue sous l'angle Algérien sur ce site ?
J'ai beaucoup lu de bêtises surtout la page de Sétif. Les événements ont été assez terrible comme ça pour qu'il y est besoin de rajouter une propagande FLN par dessus.
A mon avis ce genre de chose ne rend pas service à ceux qui doivent cohabiter ensemble.

Des membres de Ajir et Harkis.com passent par nous pour leurs communiqués.

Cordialement,
Actus

6000 combattants de l'ALN, 15000 harkis[modifier | modifier le code]

Il est écrit dans le texte actuel de l'article "6 000 combattants de l’ALN se seraient ralliés «avec ou sans armes» à l’armée française, alors que 15 000 harkis ont préféré déserter, notamment au printemps 1962." Il est clair que si, dans les quinze jours, personne n'est capable de citer une source, il faut supprimer cette phrase. --EdC 22 octobre 2005 à 16:54 (CEST)

Le FLN et le génocide des Harkis[modifier | modifier le code]

Où avez vus lu que le FLN a revendiqué le massacre de 150 000 harkis?

Je ne sais pas qui avait glissé cette phrase qui n'avait guère de sens. une IP (c'était peut-être toi) l'a supprimée hier, et personne na contesté cette suppression. Bienvenue sur Wiki. --EdC 15 décembre 2005 à 14:49 (CET)
Oui c'est bien moi qui ai supprimé cette phrase. Merci pour ton message de bienvenue.Strombi
C'était moi qui originellement avait mis cette information qui est apparue l'année dernière selon le FLN actuel, lui-même, qui aurait reconnu ce chiffre supérieur à ce que les historiens affirmaient. IL y avait eu alors tout un débat à retrouver. -Semnoz 17 décembre 2005 à 00:35 (CET)
Semoz! Peux tu donner plus de précisions sur cette information et ta source. Pur ma part je maintiens que le FLN en tant qu'organisatin n'a jamais revendiqué ni reconnu sa participation dans des opérations de massacres. Tout au plus est il admis que des membres du FL/ALN ( y compris et/ou en particulier les "Marsiens" ralliés de la dernière minute; en référense au mois de mars )ont pu commetre de tels actes de leur propre initiative. Aucun ordre ou plan n'a émané du FLN u de l'ALN. 17 décembre 2005 à 09:09 (CET)
Oui je sais, c'était sur une des nombreuses revues politiques que je suis, mais malheureusement je n'ai pas de documentaliste à ma disposition. Il va falloir que je m'organise autrement en notant les sources de tous mes apports même ceux qui me semble anodins. Je te confirme bien mes propos, mais bon pour le moment je laisse tomber, désolé, dès que j'y retombe dessus je relancerais le débat. -Semnoz 17 décembre 2005 à 09:17 (CET)

Quelques sites intéressants où il y aurait peut être des infos à récupérer à ce sujet :

Les Harkis et les accords d'Evian[modifier | modifier le code]

Les Accords d'Evian ne prévoient nulle part de dispositions particulières relatives aux Harkis. Ils ne sont mentionnés nulle part dans ces accords. Strombi 16 décembre 2005 à 11:29 (CET)

Tu as supprimé la phrase "Ces Algériens et leurs familles furent désarmés après le 19 mars 1962 conformément aux accords d'Évian signés sous le général de Gaulle.". Tu as parfaitement raison de dire que ce n'est pas conformément aux accords d'Evian que les harkis ont été désarmés. Il fallait quand même rétablir les circonstances dans lesquelles les Harkis ont été désarmés et abandonnés. Ce que j'ai fait, et qui m'a amené à chambouler tout l'article, ce que je m'étais pourtant promis de ne pas faire. --EdC 16 décembre 2005 à 18:24 (CET)
La phrase supprimée laissait entendre que ce sont les accords d'Evian qui ont ptévu le désarmement et l'abandon des harkis.Strombi 16 décembre 2005 à 18:53 (CET)

date d'origine des Harkis ?[modifier | modifier le code]

Dans le texte qui est resté en place, il était écrit "De 1830 jusqu'en 1962, les harkis furent des soldats autochtones engagés aux côtés des Français...". Strombi a remplacé 1830 par 1956. J'ai cherché dans la doc que j'avais sous la main, et j'ai trouvé 1954 dans Encyclopedia Universalis, alors, j'ai mis 1954, mais Strombi a rectifié en 1957, probablement avec certains arguments. Quelqu'un pourrait-il nous dire, arguments à l'appui, où est le vrai ? --EdC 16 décembre 2005 à 19:55 (CET)

Je crois que Harki vient du mot Harka, qui est une unité traditionnelle. Je pense donc que les unités indigènes sont issus de l'armée coloniale, comme les zouaves ou les tirailleurs sénégalais. L'existence des harki date donc de bien avant, sans doute de 1830, mais peut-être sous un autre nom. --Powermonger·(kongossa)Nuvola apps kmail.png 31 décembre 2005 à 10:06 (CET)
Powermonger peux tu m'expliquer pourquoi les accords d'Evian prévoient des DISPOSITIONS PARTICULIERES TRES PRECISES ET TRES CLAIRES sur la sécurité et les droits des Français d'origine et pas sur les harkis
Il est normal que la France insiste sur ses ressortissants. Mais ce n'est pas un "bon pour tuer les autres" pour autant. De toute façon, tu n'est que la caisse de résonnance du pouvoir "démocratique" actuel. Il n'y a que l'Algérie pour croire qu'elle était en droit de massacrer ces gens. --Powermonger·(kongossa)Nuvola apps kmail.png 5 janvier 2006 à 12:31 (CET)

Nouveau plan de l'article[modifier | modifier le code]

Merci à Powermonger pour son travail de modification de l'article. Il faut à présent je pense déplacer certains paragraphes ou changer des titres pour corriger les erreurs de chronologie des faits.

Exemples:

Paragraphe 331.position des associations de Harkis vis à vis de la France après les accords d'évian!

Il n'y avait pas d'association de Harkis au lendemeain des accords.

Paragraphe 441 Position de l'Etat Algérien vis-à-vis des Harkis pendant la guerre d'Algérie

L'état Algérien n'existait pas encore pendant la guerre d'Algérie Strombi 13 janvier 2006 à 12:06 (CET)

Vraiment Strombi, il faut faire un effort pour résumer. Les déclarations sont trop longues et l'habillage qui précède pire encore. Une phrase comme
  • "Le 10ème congrés de l'ONM (Organisation des anciens combattants de la guerre d'Algérie) a conclu que la porte de l’Algérie reste définitivement fermée aux harkis et aux pieds-noirs coupables d'atrocités. Certains observateurs y voient un signal envoyé au président Bouteflika"
dit exactement la même chose que ton ENORME paragraphe mais est bcp plus facile à lire. --Powermonger·(kongossa)Nuvola apps kmail.png 13 janvier 2006 à 12:23 (CET)
J'ai essayé de résumer au mieux. Ne garder que la déclaration donne une image incomplète des conclusions et des débats du congès. L'ONM a actuellement une position beaucoup plus nuancée que par le passé, qui montre une évolution des esprits. Le lien avec les débats sur la chate de laréconcialiation nationale est impotant à soulignerStrombi 13 janvier 2006 à 12:33 (CET)
Oui, mais la position de l'ONM est assez peu intéressante, car ils étaient ennemis d'armes hier, on se doute qu'ils ne sont pas super-potes aujourd'hui ! En plus, quand on lit ONM, on lit en filigrane FLN, autant pour l'indépendance de la position. C'est ce genre de discours à la Fidel Castro (l'énorme tartine) qui fait dire à Actus que tu est le perroquet du FLN. Je pense d'ailleurs que la position de l'ONM sur le sujet n'est pas plus pertinente que la position de l'Amicale des Pêcheur de Tamanrasset ou que celle du club de golf d'Oran. On a bien compris la position étatique de l'Algérie, mais maintenant, il serait plus intéressant de savoir si c'est un consensus national, ou si il y a des voix discordantes (notamment de l'opposition démocratique et des réfugiés politiques en France). --Powermonger·(kongossa)Nuvola apps kmail.png 13 janvier 2006 à 14:35 (CET)

Déplacement en page de discussion[modifier | modifier le code]

J'étais pressé, et je ne n'ai pas voulu révoquer la contribution. Je me suis contenté de la déplacer ici. Vanished2012 4 août 2006 à 15:53 (CEST)

Ce qui va suicre est la contribution projetée d'un algérien ayant vécu (enfant) cette guerre et dont le père a été égorgé par le fln.Adulte et cadre il a vecu dans une algérie qui est restée figée sur le mythe de la révolution "ayant chassé la France" et subit l'exclusion.

Le plus difficile était cet acharnement de personnes qui voulaient garder vivaces des souvenirs qu'ils savaient insupportables mais qu'ils essayaient de faire revivre dans les esprits avec une espèce de sadisme qui cachait mal des rancunes refoulées ou peut être simplement par jalousie . Ils avaient l'impression de vous dire : « bien que vous ayez réussi dans la vie ; voilà ce que vous aviez vécu ou plus exactement enduré »  ;souvent j'avais l'impression qu'ils me narguaient en me disant : " votre place n'est dans notre société " . Ces gens qui ne trouvaient pas des raisons et des mots ou tout simplement le courage pour injurier, essayaient de puiser dans la guerre de libération nationale pour le faire indirectement ou ,pensaient qu'en agissant ainsi ils portaient atteinte à mon l'honneur parce que j’étais fils d’un « égorgé du Front » donc un renégat.

Face à mon intégrité morale et mon dévouement ces gens m'opposaient le passé . Quel que soit le sujet abordé ou la discussion entamée le thème récurrent pour combler le déficit intellectuel et la faiblesse morale c'était la révolution et les événements y afférents. Pour faire face à ces comportements j'avais toujours été fort intellectuellement. Je m'étais moi-même étonné du calme et de la sagesse avec lesquels j'avais toujours affronté ces comportements . Mais une tare est restée quelque part en moi c'est celle de ne pouvoir exprimer ,raconter tous ces souvenirs que je ne peux refouler en moi; parce que les refouler risque de me nuire mentalement sans que je ne m'aperçoive . Surtout ce qui est très important de mon point de vue, je veux que « les autres » sachent la vérité, le point de vue d'une «victime » des moudjahidine ou des révolutionnaires de Novembre 1954, ceux qui avaient libéré l’Algérie. Je veux assumer ma responsabilité vis à vis des « autres » qui doivent savoir faire la distinction et éviter les amalgames entre victimes des exactions de la révolution et les gens qui n'aiment pas leur pays ou qui se mettent automatiquement contre leur patrie quelques soient les circonstances; car cet amalgame est malheureusement sciemment entretenu pour des raisons de profits et de conservation de la rente . A travers mon histoire je veux que ceux qui se trompent sur certaines choses rectifient leurs erreurs .Je veux rétablir certaines vérités, non pas historiques, je n'en ai ni la stature, ni l'envie, ni la prétention ; et encore moins la compétence ; mais, être un témoin, qui, bien que n'ayant pas été mêlé, en subi les conséquences en l'an 2001: c'est à dire un témoin des temps modernes des conséquences des actes irréfléchis. Des ignorants au sens propre du terme qui, sans s'y être préparés, s'étaient trouvé investis par les circonstances du moment, que les tenants actuels du pouvoir appellent les " nécessités révolutionnaires ", du pouvoir de supprimer quelqu'un pour des raisons personnelles et souvent mesquines ;plus grave encore ,la manière atroce et horrible de l'acte ( égorgement) qui pèsera lourdement pour l'avenir des enfants qui restent marqués à jamais. Notre société est impardonnable dans ce genre de situations.

C'est pour dire que subir le mal peut être un stimulant dans la vie comme c'est dans mon cas .C'est l'adage " à quelque chose malheur est bon " qui est vérifié .

L'épreuve que peut vivre une personne malheureuse surtout pour un enfant tel que j'étais peut servir de catalyseur pour réussir dans la vie .Je prétends que j'ai réussi dans la vie surtout quand je me compare aux épreuves que nous avions enduré moi et ma famille mais je le sens plus que les autres membre de la famille parce que d'une part je suis le fils unique ensuite de part ma position intellectuelle et « administrative » parce je suis confronté quotidiennement aux contradictions de la société et tentatives de brimades morales de la part de personnes avides de vengeance et impitoyables ;ceux là même qui, par leur ignorance et leur inculture avaient causé et causent encore beaucoup de mal au pays . Ce sont ces mêmes personnes , aux quels le régime attribue, malheureusement, des pouvoirs soit directement en leur donnant les moyens matériels et légaux, usant à satiété des biens publics, soit indirectement en les poussant par des moyens insidieux à se distinguer du peuple « ordinaire », qui essaient de maintenir le clivage en remuant le couteau dans la plaie parce que ces personnes n'ont aucune compétence ni aptitudes intellectuelles à faire valoir. Ils essaient alors d'éliminer d'autres algériens par la résurgence de souvenirs malheureux et douloureux qu'eux ou leurs semblables avaient manigancé. Ces personnes , je les rencontre et côtoie quotidiennement. Cette division du peuple entre ceux qui étaient pour l'indépendance de l'Algérie, «  les vrais nationalistes, patriotes et révolutionnaires » et ceux qui étaient contre, « les renégats, vendues à la France », s’est perpétuée pour devenir dans les années soixante dix "ennemis de l'intérieur et de l'extérieur " et " contre révolutionnaires ". Dans les années quatre vingt dix, l'expression "famille révolutionnaire " fit son apparition pour distinguer les rentiers du régime du reste de la population. En fait cette évolution dans la terminologie sert les rentiers de l'Algérie pour s'adapter aux situations politiques et socio-économiques du pays .C'est leur manière de perpétuer la domination par des moyens insidieux, populistes et démagogiques d’où l’exclusion de franges entières de la population.

message de 213.140.58.165[modifier | modifier le code]

a titre de renseignements : une veuve de 91 ans maintenant vis à Hammam Bou Hadjar, veuve de G.M.S. tué par le FLN en 1961, elle a vécu avec 3 enfants sans aucune ressources depuis l'indépendance. Ils ont été spoliés de tous leurs droits. Ni retraite ni pensions ni allocations. Ils voudraient être rappatrier afin de pouvoir jouir de tous les droits qui leur revoiennent. Est ce possible maintenant ? Merci si vous pouvez rendre une réponse à ces malheureux car ils ont vécus très malheureux à cause du passé de leur père même actuellement ils sont hais, et montrés du doigt et le pire c'est que ses petits enfants subissent les conséquences, ils ne peuvent ni travailler ni même se marier . Que dieu vous bénissent

Je pense qu'il faudrait que vous preniez contact avec les associations de harkis. Il y a quelques adresses de sites sur la page de l'article en bas. Salutations et tenez nous au courant. -Semnoz 29 septembre 2006 à 19:39 (CEST)

Appel à l'aide[modifier | modifier le code]

Une jeune fille de Harki a étéviolée en Algérie, par son propre père. Elle vit actuellement dans la région parisienne et va de clinique psychatrique en clynique psychatrique. Pour ce type de crime -30 de réclusion criminelle en france-, quelle est la responsabilité de l'Etat français. N.B. En droit française elle est forclose. Quid en Algérie?81.249.23.213 29 septembre 2006 à 14:21 (CEST)

Réduire le paragraphe sur Georges Frêche[modifier | modifier le code]

Est-ce que l'incident "Georges Frêche" mérite d'avoir une place aussi grosse dans cet aricle généraliste sur les harkis. Personne verrait-il un inconvénient à ce qu'on réduise le paragraphe à quelques phrases ? --EdC / Contact 15 octobre 2006 à 02:04 (CEST)

Je pense qu'il faut le conserver en détail tants que le procès n'a pas eu lieu, ou alors il faut le reporter dans l'article sur Georges Frêche avant de le réduire. -Semnoz 15 octobre 2006 à 06:33 (CEST)

Par un jugement en date du 25 janvier 07, le Tribunal correctionnel de Montpellier a condamné à 15 000 € d’amende . Si personne ne s'y oppose plus, je réduirai le paragraphe "Georges Frêche" à sa juste dimension. --EdC / Contact 29 janvier 2007 à 23:00 (CET)


Comment peut-on donner crédit aux déclarations du FLN ?[modifier | modifier le code]

Je suis surpris qu'on donne le point de vue du FLN sur les Harkis alors qu'ils sont responsables de leur massacre. Ce massacre a été prémédité afin de dissimuler celui des Messalistes, autre groupe qui menaçait leur accession au pouvoir. La France a contrôlé et facilité cette prise de pouvoir afin de faire respecter les accords secrets quelle avait signé avec leurs poulains. Elle a pu ainsi continuer à assurer son approvisionnement en Hydrocarbure et ses essais chimiques et nucléaires au Sahara (qui ne faisait pas partie de l'Algérie).

Ça vous paraît surprenant. Et bien pas plus que d'apprendre que la De Gaulle avait accepté en 1959 de verser une sorte d’"impôt révolutionnaire" au Front de libération nationale (FLN) en échange de la promesse que les pipelines qui évacuaient les hydrocarbures du Sahara ne seraient pas sabotés. Cette info parut au Figaro a vite disparu, mais les journaux Algériens l'ont conservée (http://www.algerie-dz.com/article1194.html). Faîtes une recherche sur google, de même cherchez aussi après Melouza et vous aurez une indication sur la nature du FLN.

Alors raconter l'Histoire des Harkis, on veut bien, mais il faut éviter de sortir certains faits de leur contexte. On ne peut parler des Harkis sans parler de ce qu'a été cette guerre. Reprendre les déclarations de ces anciens terroristes qui ont imposé une dictature en Algérie qui a fait leur fortune pendant que leur peuple crie son désarroi, je trouve ça incongrue. Alors une fois pour toute les Algériens s'en foutent des Harkis, ils ont d'autres problèmes plus importants. L'amnistie votée par le FLN aux assassins des 200000 Algériens pendant les années 90 les choque plus car ils savent que certains islamistes étaient manipulés par le FLN. Les déclarations que vous avez reprises étaient destinées à semer la confusion et faire oublier leurs agissements. Un groupe d'officier Algériens réfugiés en Espagne ont déjà dénoncé leurs méthodes (http://www.anp.org/communique/miseaupoint.htm).

SVP, ne jouez pas le jeu du FLN !

Massi

Harkis.info

Dans un article de Wikipedia, lorsqu'on cite la position d'une personne physique ou morale sur une question, cela ne signifie pas qu'on lui donne crédit. Ce que les contributeurs doivent s'efforcer de faire, c'est de donner le maximum de précision à leurs citations et aux références. Par exemple une phrase du genre "Le FLN a toujours soutenu que..." n'est guère satisfaisante. Par contre "XXX, qui avait telle responsabilité à telle date a écrit dans tel journal que ... " est beaucoup plus satisfaisant. --EdC / Contact 25 novembre 2006 à 12:40 (CET)
Mais lorsqu'on cite l'avis du bourreau, que peut-on espérer ? Quant ce bourreau raconte n'importe quoi, peut-on le citer  ? Dans quel but si ce n'est conforter sa propagande. Les Harkis n'ont pas de ministre ni de pays pour qu'on écoute leurs avis ou leurs réponses, alors qu'et-ce qu'il reste ? Les accusations ? En tout cas, si wékipédia est fréquenté par de jeunes élèves, il serait intéressant de voir ce qu'ils retiennent des déclarations du FLN. Surtout que quand ces déclarations se situent dans un cadre de propagande et de désinformation dirigées vers un peuple qui souffre afin de le détourner de ses problèmes actuels.
Massi

passage peut-être à neutraliser[modifier | modifier le code]

voici le passage:

« 

Crimes perpetrés par des harkis
De nombreux harkis ont commis des crimes de guerre ou crimes contre l'humanité durant la guerre d'Algérie tant en Algérie que sur le sol de la métropole comme l'illustre notamment la répression sanglante du 17 octobre 1961: les algériens raflés lors des ratonnades à Paris lors desquelles des centaines d'algériens furent jetés à la seine finissaient parqués au vel d'hiv'. Il y avait alors entre autres soudards des harkis pour torturer comme le précise Einaudi dans son ouvrage "La bataille de Paris : 17 octobre 1961".
Certains harkis ont su exceller dans la torture et le sale boulot comme l'indique avec des développements plus précis le livre de Benjamin Stora et Mohamed Harbi "La guerre d'Algérie" qui décrit certaines de ces atrocités. L'historien Mohamed Harbi montre néanmoins également dans certains de ses ouvrages comment les exactions de l'ALN avaient poussé des musulmans à rejoindre l'armée française et à vouer une haine sans mesure à ceux qui les regardaient comme des traitres et comme des "collabos". Il n'en demeure pas moins qu'en France les harkis apparaitront souvent comme des mercenaires tandis que l'Algérie les regardera surtout comme les complices plus ou moins zélés de ce crime contre l'humanité qu'est à ses yeux le colonialisme.

»

autre passage dans La loi française du 23 février 2005 :

« 

Contrairement à une idée très répandue toutes les associations de harkis n'approuvent pas la thèse que la colonisation ait présenté des "aspects positifs", thèse affirmée par l'article 4 de la loi qui a d'ailleurs été abrogé<ref> Appel d’enfants de harkis contre les articles 4 et 13 de la loi du 23 février 2005, sur http://www.harki.net/ et L’Association Harkis et droits de l’Homme dénonce la loi du 23 février 2005, par Fatima Besnaci-Lancou, Présidente de l’Association Harkis et Droits de l¹Homme</ref>

»

pour ma part je pense pas que soit si npov que ça, mais d'autre utilisateur le considère non-neutre, alors voila, pour ceux qui s'occupe de l'article, c'est vous qui voyez. le passage est mis en commentaire dans l'article après le chapitre 5 Les massacres (1954-1962).

C'est tout à fait possible que ce soit le cas, je n'en trop rien pour ma part. Mais ce que je sais, c'est que toute une section concernant ce sujet n'a pas à être écrite sur cette page. c'est comme si l'on mettait une section de 20 lignes sur la page de la France recensant tous les crimes commis par des français. Donc, prière de vous informer par rapport à la non-neutralité... Deadhoax (Disc | Contr) 29 novembre 2006 à 15:00 (CET)
« Mais ce que je sais, c'est que toute une section n'a pas à être écrite sur cette page. » !!? je comprend vraiment pas votre argumentation, si des infos peuvent être ajoutées, et ce sur n'importe quelle article de l'encyclopédie, il n'y aucunes raisons pour qu'elles ne le soit pas. maintenant comme je l'ai précisé, si il y un problème de neutralité, de pertinence, cela peut être discuter et c'est pourquoi j'ai mis en commentaire le passage et l'ai proposé ici en discussion.
J'ai corrigé mon écrit, j'avais oublié une précision. Deadhoax (Disc | Contr) 29 novembre 2006 à 15:09 (CET)
oui mais ça ne change rien. je ne vois pas pourquoi, si biensur les infos sont justes, elles ne pourraient pas être ajouter. ce qui pourrait justifier qu'elles ne soient pas ajoutées serait qu'elles soient fausses, non-pertinentes, hors-sujet,… aussi je pense qu'en plus d'être neutraliser le passage nécessite en effet également des sources.
Pour info : j'ai protégé la page le temps qu'une solution soit trouvée. Vous pouvez cependant toujours vous exprimer ici. Benji @ 29 novembre 2006 à 15:33 (CET)
ben.. je pense que c'est dommage de bloquer la page; pour moi l'article en l'état et comme il était avant ne me pose pas de problème, je me répètes mais j'ai simplement proposé les passages en discussion. maintenant, 193.52.198.250 (d · c · b) étant bloqué je ne pense pas que le résolution du conflit va aller bien loin. tant pis, et bonne continuation.

17 octobre 1961[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier paragraphe: Sa place dans cet article "harki" est plus que discutable. Le vrai nom des unités d'Algériens qui servaient dans la Police, en métropole, en 1961, était FPA (Force de Police Auxiliaire". On leur a donné le nom de "Harkis de Paris" (Paulette Péju), je crois, mais ils ont en gros, une autre histoire et ne répondent pas à la définition "individu servant dans une harka". introduire ce sujet dans cet article plutôt que dans l'article Massacre du 17 octobre 1961 ou ce qui serait mieux, dans une ébauche d'article "Guerre d'Algérie en métropole" me semble révélateur d'une intention polémique de la part de l'IP. --EdC / Contact 29 novembre 2006 à 23:38 (CET)

En attendant ce qui fait polémique c'est un article qui ne fait à aucun moment mention des crimes perpetrés par des harkis en tant que harkis alors que des développements sont apportés sur les massacres dont ils ont été victime et sur les exactions de l'ALN. Les harkis eux non plus n'ont pas fait dans la dentelle en matiere de droit de l'homme.

Expliquer l'animosité de la population algérienne envers les harkis parait également important. (repression contre une population maintenue sous le joug colonial avec un état d'exception permanent)

Je regrette mais ceux servaient à Paris et pratiquaient les pires ratonnades en faisant le sale boulot étaient bien issus à l'origine issus des harkas: ce sont bien des harkis importés d'Algérie à Paris par le préfet Maurice Papon qui savait qu'ils avaient fait leur preuve puisqu'il a lui même occupait juste avant des responsabilités importantes dans le constantinois durant cette m^me guerre d'Algérie

Les Harkis en Algérie[modifier | modifier le code]

il s'agit du deuxième paragraphe. De plus amples développements sur l'histoire des Harkis pendant la guerre d'Algérie, y compris les aspects les moins reluisants ont évidemment leur place dans cet article à condition de faire l'effort de rédiger une nouvelle section un peu complète. Je ne peus pas le faire, je n'ai pas le livre de Stora.--EdC / Contact 29 novembre 2006 à 23:38 (CET)

Les associations de Harkis[modifier | modifier le code]

Il s'agit du troisième paragraphe. Je serais partisan de créer une section "Les associations de Harkis" qui renverrait à un article détaillé "Les associations de Harkis en France". Je ne sais pas s'il y a une référence concernant les associations de Harkis, je sais juste qu'il exisqte des dizaines d'associations. En tous cas, ici comme ailleurs, il faut proscrire les liens externes dans le texte. La plupart d'entre eux ont une durée de vie qui ne dépasse pas l'année. La phrase qui existait dans le texte "Les harkis contestent... " est évidemment indéfendable et ne pouvaient qu'attirer la réplique "D'autres associations de Harkis pensent que..." Ces considérations seraient mieux à leur palce dans l'article sur les associations de Harkis qui sera, je n'en doute pas, un champ de bataille, mais il faut savoir faire la part du feu.--EdC / Contact 29 novembre 2006 à 23:38 (CET)

Forum[modifier | modifier le code]

Ce lieu n'étant pas un forum de discussion, j'ai coupé à la hache dans ce qui me semblait ne pas apporter à l'article. Si vous trouvez ma coupe un peu brutale, révoquer ma modification. Je voulais juste réorganiser cette page. Je n'ai pas lu tout ce que j'ai virer mais j'espère avoir garder l'essentiel. Ces questions n'étant pas dans mes considérations, je ne pense pas avoir privilégié quiconque.

Certaines rêgles en page de discussions n'avaient pas pas été respectées juste là et j'aimerais attirer votre attention dessus.

  • Pour respecter une certaine logique, les discussions peuvent (doivent) être indentées. Pour cela, il suffit d'ajouter autant de ":" que la réponse précédente + un. Cela permet d'avoir des textes organisés tels que:

Question?

Réponse 1
Réponse 2
Réponse 3
... etc ...
  • Les contributions doivent être signées. Les signatures à l'aide d'un simple pseudo sont peu recommandées car elles ne datent pas l'intervention. Préférez utiliser les 4 "~" (tildes) qui remplacent automatiquement ces symboles par un lien vers la page de l'utilisateur et la date. Exemple:

"~~~~" donnera: "--LudoR./discuter 15 avril 2007 à 20:23 (CEST)".

  • Les sujets abordés ici ne doivent pas être éloigné d'un but d'apport à l'article lié. On évite donc les questions qui n'y sont pas liées ou alors on limitera les réponses au strict nécessaire en proposant si besoin d'en parler ailleurs.
  • On évite aussi en général de juger les opinions des contributeurs en les classifiants dans telle ou telle casse. Cela permet notamment d'éviter l'envenimement des conflits et de blesser les succeptibilités.
  • Les sujets sont placés en ordre d'arrivée et non pas n'importe comment. Cela organise la lecture de la page.

J'espère qu'avec ces consignes, cette page retrouvera sa sérénité passée et servira à faire progresser le contenu de l'article.

Cordialement à tous et toutes. Bonne soirée.

--LudoR./discuter 15 avril 2007 à 20:23 (CEST)

ps: je laisse le lien du site où continue le débat si j'ai bien compris: http://dialoguer.over-blog.com

Faut-il mettre "Les harkis à Paris" dans la bibliographie ?[modifier | modifier le code]

Le livre de Paulette Péju, Les Harkis à Paris date de 1961. Il traite bon pas des membres des harkas mais des Force de police auxiliaire (Guerre d'Algérie).

Personnellement, je ne suis pas partisan de faire figurer ce livre dans la biblio de cet article, et j'interprête, peut-être à tort, son introduction dans l'article comme une geste essentiellement polémique. --EdC / Contact 1 mai 2007 à 15:18 (CEST)

J'ai réverté le retrait d'Actus ce matin/midi. Je n'ai pas jugé le fond car je ne connais pas le sujet. En revanche c'est la forme qui m'a déplue. Pas de discution préalable, pas de commentaire dans la boite de résumé... bref voila pour expliqué mon révert et l'accusation de vandalisme dans mon commentaire. Clin d'œil. --LudoR./discuter 1 mai 2007 à 16:03 (CEST)


Bonjour,

Cette page de discussion a été sérieusement remanié et donc les discussions précédentes ont disparu. C'est tout de même agaçant de se justifier sans cesse alors qu'on s'était expliqué dessus.

Voici le lien d'une discussion similaire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Harkis_pendant_la_guerre_d%27Alg%C3%A9rie

Maintenant si je peux me permettre, je vous ferais juste remarquer que vous avez donné une description de l'origine des Harkis. Il ne vous reste plus qu'à comparer ce que vous en dite et ce qu'en dit Mme Péju.

Et pour finir, je dirais que Papon en recrutant des Algériens musulmans, il n'a fait que rééditer une situation qui existait en 40, bien avant l'arrivée des Harkis :

http://www.netlexfrance.com/weblogs/?p=100

Je serais de mauvaise foi de faire l'amalgame entre ces "policiers" et le reste de la population Algérienne.

Cordialement,

Actus

merci de ne pas faire de cette page de discussion une tribune politique. Ce n'est pas un forum mais une page destinées à discuter des éventuelles améliorations de l'article ~Pyb | 7 mai 2007 à 13:20 (CEST)


Je n'ai fait que répondre à la question "Faut-il mettre "Les harkis à Paris" dans la bibliographie ?"

Merci de ne pas déformer mes intentions ni de détourner le sujet.

Actus

Effectivement. Une question est posée concernant l'article, Actus répond à la question posée dans la page de discussion plutôt que d'intervenir directement dans l'article. Jusque là, tout va bien. Puisqu'il n'y a pas, depuis le 1er mai, d'objection sur le fond à ma proposition, je supprime Paulette Péju de la biblio. Par contre, elle figure dans Force de police auxiliaire (Guerre d'Algérie) --EdC / Contact 7 mai 2007 à 14:02 (CEST)
Comme unique référence hélas.Actus

Je regrette mais comme son nom l'indique le livre "Les harkis à Paris" parle bien des harkis à Paris et ce n'est pas un abus de langage puisque comme l'explique l'historien Pierre Vidal-Naquet qui est agrégé d'Histoire et qui a ecrit la préface de ce livre les personnes dont il est question (des tortionnaires) sont bien issus des harkas: Papon qui a occupé d'importantes responsabilité dans le constantinois et qui avait pu ainsi apprecier combien ils avaient fait leurs preuves les a fait venir d'Algérie pour faire le sale boulot à Paris lorsqu'il était préfet... C'est un livre incontournable et d'un grand sérieux--Nbvcxw 3 juillet 2007 à 23:32 (CEST)

Passage sur Si Boutef'[modifier | modifier le code]

as-Salam alaïkoum,
un paragraphe a été rajouté à l'article sur Boutef', je pense qu'il a plus sa place ici

«Comme l'indiquent de nombreux historiens comme par exemple Pierre Vidal-Naquet, ce massacre n'a du reste jamais été planifié, "il a été le fait non de l'Etat mais de l'absence d'Etat" dans une logique de vendetta, c'est à dire de vengeance aveugle, avec tout ce que la vindicte populaire peut avoir de terrible et déplorable. (source Préface de "Les harkis à Paris" de Péju éd. La Découverte) Il convient donc de préciser que l'abandon des harkis à un pays qui leur été hostile comme cela été d'ailleurs tout à fait prévisible, est bien le fait du gouvernement français, l'armée française a désarmé les harkis et les a laissé à leur sort en étant parfois témoins des massacres sans intervenir, alors qu'il lui appartenait en pareil cas d'inventer le droit d'ingérence. Mais les militaires français n'en avaient apparemment rien à faire des harkis, qu'elle a laissé au camp adverse après les avoir utilisé. Le gouvernement français a donné des instructions pour interdire le rapatriment des harkis, les officiers qui passaient outre ces instuctions criminelles ont même été sanctionnés. Le gouvernement dont faisait partie P.Messmer est donc directement responsable de cette tragédie, d'autant que des harkis qui parvenaient au port de Marseille étaient souvent aussitôt rembarqués pour Alger où ils étaient executés dès leur arrivée»

(:Julien:) 14 mai 2007 à 00:32 (CEST)

Un paragraphe écrit quelque part sur WP n'est pas quelque chose de sacré. S'il ne vaut rien, il faut le jeter et non pas le refiler à un autre article. Le paragraphe en question, plein de points de vue non sourcés n'a pas sa place ici. Je crains qu'il ne relance un débat de trois mois sur cette page de discussion. J'ai beaucoup de mal à dire merci pour ce cadeau empoisonné. --EdC / Contact 14 mai 2007 à 01:10 (CEST)
Non, j'abandonne. Puisque "Les harkis à Paris" de Péju" est devenue une source fiable, il n'y a plus rien à ajouter. De toute façon on est loin de la vérité historique lorsqu'on essaie de balancer la responsabilité du massacre des Harkis sur seulement la France alors que "la vindicte populaire" était pro-française jusqu'en 1961, jusqu'à ce qu'elle comprenne que DE Gaulle allait lâcher l'Algérie (mais pas ses hydrocarbures ni ses essais atomiques et chimiques). Actus

appel de challe[modifier | modifier le code]

pour ceux qui se demanderaient ce que vient faire l'appel de challe dans la partie sur de gaulle. lisez l'article consacré. challe critique la position de de gaulle, présente la sienne vis-à-vis des harkis, et prédit le massacre d'oran 1962. Madame Grinderche 23 mai 2007 à 14:10 (CEST)

N'importe quoi ! Ce que je lis, c'est DE gaulle qui craignait l'envahissement de la France s'il était obligé d'accorder les mêmes droits aux Algériens musulmans qu'aux Algériens chrétiens. C'est ce que je disais depuis le début : DE gaulle en livrant l'Algérie aux brigands du FLN, ils s'est débarrassé des Arabes et des Berbères sans renoncer au Hydrocarbures et aux essais nucléaires et chimiques. Ça ne concerne pas seulement les Harkis mais les Algériens de toutes confessions.
à l'IP anonyme qui s'emballe pour rien, challe était membre du quarteron de généraux lors du putsch de 1961, il était donc totalment contre de gaulle, et favorable aux harkis puisqu'il met en garde contre la purge effectuée contre les harki par le FLN et qui a eu lieue en juillet 1962. Jean-Claude62 10 juin 2007 à 21:14 (CEST)
Pour la partie qui concerne les Harkis, ça n'a plus rien à voir avec l'appel de Challe. Ce sont les justifications de l'abandon des Harkis par ce gouvernement. Il n'y a qu'à demander à nos politiques pourquoi ils avaient instauré des CAMPS MILITAIRES pour enfermer les Harkis. De peur qu'ils roupillent de trop ? ou pour cacher leur infâmie au reste des Français ? Enfin c'est vrai qu'en racontant que les Arabes étaient des fénéants, c'était sans doute pour eux plus crédible que dire que DE gaulle avait trahis ses propres soldats parcequ'ils avaient le tort d'êtres Arabes. Surtout qu'il doit sa carrière à ces indigènes qu'ils l'avait installé à la table des négociations des Alliés en 45. Actus
je crains que ces remarques, bien qu'elles ne soient pas entièrement fausses, n'ai pas grand chose avec à voir avec "l'ultimatum de challe" et non "l'appel" (le titre étant à changer). veuillez garder votre sang froid et signer vos commentaires svp en utilisant ~~~~ Jean-Claude62 10 juin 2007 à 21:14 (CEST)

L'affaire Georges Frêche[modifier | modifier le code]

Bonjour, je viens retirer le passage suivant :

« En février 2006, Georges Frêche, le président socialiste de l'Agglomération de Montpellier, et président de la région Languedoc-Roussillon a été pris à partie lors d'une cérémonie par les membres de l'association harki Ajir 34. Il a alors lancé à ses contradicteurs : "Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocu jusqu'à la fin des temps. (…) Vous êtes allés à Palavas avec les députés gaullistes qui ont laissé les harkis se faire massacrer en Algérie. (…) Faut-il vous rappeler que 90.000 harkis ont été égorgés comme des porcs. Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore vous allez leur lécher les bottes. Mais vous n'avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n'avez aucun honneur." Cette affaire a connu un grand retentissement médiatique, surtout à cause de l'utilisation du terme de "sous-homme". Par un jugement en date du 25 janvier 07, le Tribunal correctionnel de Montpellier a condamné à 15 000 € d’amende. Georges Frêche a ensuite été exclu du PS. »

Pour la raison que les problèmes judiciaires d'une personne, l'homme politique Georges Frêche, n'ont strictement aucun intérêt sur un article généraliste sur les Harkis, cette condamnation n'a pas plus d'intérêts que les certainement centaines d'autres similaires. La passage a seulement sa place dans Georges Frêche, c'est un élément biographique qui concerne seulement cette article. 86.69.230.182 15 juillet 2007 à 14:52 (CEST)

Bonjour, IP 86.69.230.182, vous avez fait des modifications, qui vont, en gros, dans le sens de la rigueur. Ceci étant dit, pour un sujet sensible, il est toujours plus agréable de travailler avec un contributeur inscrit, qui se présente un peu sur sa page utilisateur, et à qui on peut adresser un mot sur sa page de discussion.--EdC / Contact 15 juillet 2007 à 21:22 (CEST)
Rigueur, si on veut, car on lit dans l'article Georges Frêche : Mis en examen en mars 2006 pour injures à caractère racial, il est relaxé le 13 septembre 2007 en appel; la Cour d'appel estimant que « les propos ne s'adressaient d'aucune manière à la communauté harkie mais à deux individus ». Cette « rigueur » est plus souvent nommée dans la presse diplomatique du nom sans doute plus rigoureux de désinformation. 212.198.146.203 (d) 24 novembre 2008 à 00:48 (CET)

Religion[modifier | modifier le code]

Bonsoir, Un harki ne se définit pas par sa religion mais par son appartenance à la communauté maghrébine engagée du côté de l'armée françaises contre les indépendantistes algériens. Cordialement. Tibo217 (d) 16 juillet 2008 à 05:01 (CEST)

Pourquoi pas ? mais ce n'est pas ainsi que s'expriment les historiens qui traitent de la guerre d'Algérie, par exemple François-Xavier Hautreux dans la revue Vingtième Siècle n°90 (2006), article L'engagement des Harkis, (1954-1962), Essai de périodisation, ou bien Mohand Hamoumou dans l'article L'histoire des harkis et Français musulmans: la fin d'un tabou du livre La guerre d'Algérie, Robert Laffont, 2004, ou Maurice Faivre, dans Guerres mondiales et conflits contemporains, janvier 2002, article L'Histoire des Harkis, pour ne citer que les documents qui me tombent sous la main. L'histoire de cette appellation, qui se réfère plus à un groupe social qu'à une religion à proprement parler, est assez bien développée dans l'article Harkis pendant la guerre d'Algérie. La « communauté maghrébine », expression que l'on emploie parfois dans la France du XXIeme siècle pour désigner des groupes originaires de l'Algérie de la Tunisie et du Maroc, est anachronique pour l'Algérie des années cinquante.--EdC / Contact 16 juillet 2008 à 23:36 (CEST)

Lapsus révélateur[modifier | modifier le code]

En Algérie, les enfants de harkis n’ont pas eu le droit d’accéder à l'instruction supérieure, déscolarisés très tôt, du au désintéressement de la part du gouvernement français. On devine que ce passage a été rédigé par un auteur dont le français n'était pas la langue maternelle. Peut-être le pays d'origine suggéré par l'IP de son auteur pourrait-il confirmer ou infirmer ? 212.198.146.203 (d) 24 novembre 2008 à 00:43 (CET)

Paragraphe sur Bouteflika dans la partie "après 2004"[modifier | modifier le code]

Je pense qu'il manque une information de lieu et de date pour le passage " Le président Bouteflika déclara par ailleurs au cours de cette visite : « Nous ne faisons pas les mêmes erreurs qu’en 1962 : le massacre de toute une famille, voire de toute une tribu apparentée à un harki ! »."" Or, on ne sait pas de quelle visite il s'agit. Quelqu'un a-t-il des références ? Faqscl (d) 17 juillet 2010 à 18:07 (CEST)

Harki Français par le sang versé[modifier | modifier le code]

Bonjour, j'ai supprimé votre contributuion en début de l'article Harki où vous écrivez " En France, les harkis sont considérés comme français par le sang versé" avec 2 citations en annexe. Cette suppression a été annulée par un autre intervenant. Pour ne pas rentrer dans une guerre de reverts, je vous explique d'abord ma position:

Cette phrase n'a pour moi pas sa place dans la définition du mot harki, qui est globalement l'objet de ce premier paragraphe. La tentation est grande de faire un contrepoids à la phrase précédente concernant le mot harki en Algérie. Mais je pense qu'on n'est pas sur le même registre : en Algérie, le mot harki est devenu synonime de traitre et c'est la façon dont il est souvent utilisé dans la presse ou dans les forums, ou par les hommes politiques ; il s'agit de comprendre pourquoi en Algérie, untel traite un autre de " harki". On est donc bien dans une explication de la façon dont est utilisée un nom avec sa signification. Ce n'est pas le cas de votre contribution.

J'aimerais proposer un jour cet article comme article de qualité et dans cette optique je suis attentif à apporter des références et de la rigueur à cet article. Peut-être votre contribution a-t-elle une place dans un autre paragraphe, existant ou à créer.

je suis prêt à lire votre argumentation.

Cordialement Faqscl (d) 21 novembre 2010 à 20:05 (CET)

Bonjour, effectivement vous parlez de "faire un contrepoids à la phrase précédente concernant le mot harki en Algérie". Tout le problème est là... La plupart des articles traitant de la guerre d'Algérie manquent de neutralité et ont toujours tendance à mettre en avant, même de manière subtile, le seul point de vue du FLN (ou des pro-FLN). Pourquoi donc mentionner la "traitrise des harkis" qui est effectivement utilisée par une certaine presse, certains forums ou par certains hommes politiques mais qui reste le point de vue "algérien/FLN" (ou de leurs partisans, quelle que soit leur nationalité, gauche anti-colonialiste etc). Il y a au moins autant de journaux, de forums ou d'hommes politiques pour qui les harkis ne sont justement pas des traitres mais au contraire des hommes d'honneurs fidèles à la France et effectivement considérés comme "français par le sang versé". Donc absolument aucune raison de ne mentionner que le point de vue "algérien/FLN", ce qui est sans aucun doute possible non neutre...
Cordialement
APayan (d) 23 novembre 2010 à 21:21 (CET)

Bonjour, pour ma part j'estime maintenant que votre dernière modification, avec la référence à Harbi, peut avoir sa place là où vous l'avez mis.

Cordialement

Faqscl (d) 24 novembre 2010 à 14:44 (CET)

Je pense qu'il faudrait faire la même modification sur la version en langue anglaise.

--Faqscl (d) 24 novembre 2010 à 20:23 (CET)

Cordialement