Discussion:Guerre civile algérienne

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives





Terme "extremiste"

Bonjour. Je m'étonne qu'une encyclopédie utilise ce genre de terme qui renferme en lui même un jugement de valeur. Wikipedia, comme toute les encyclopédies sérieuses, devrait avoir un devoir de neutralité sur les activités de tel ou tel groupe. On peut dire que tel ou tel mouvement est présenté par tel ou tel parti comme extremiste. Mais de là à s'en faire le porte parole... C'est à mon sens la porte ouverte à des dérives assez difficiles à gérer.

Cordialement


Je propose un autre Titre à cet article. Pour moi il n'y a pas eu vraiment de guerre civile en Algérie, mais y'a eu une guerre contre les civils et contre l'Algérie en elle même donc je propose à ce que le titre soit modifié dans ce sens, on met par exemple : L’Algérie durant la décennie noire La crise Algérienne Le terrorisme en Algérie La crise sécuritaire en Algérie depuis 1988…etc.

Je pense que se serait une erreur de renommer cet article, car il s'agit bien d'affrontements entre différente factions de la population algérienne (Voir guerre civile). Dom 10 décembre 2006 à 21:07 (CET)

Je vous conseille, concernant ce conflit, un roman autobiographique d'une journaliste : La vie, là-bas, comme le cours de l'oued, de Dominique Sigaud. Il décrit assez bien le climat qui régnait en Algérie au milieu des années 90 (et m'a accessoirement permis de découvrir ce conflit ^^)

Terme stupide[modifier | modifier le code]

il ya meme le FFS qui etait avec le FIS. J'aime moi, le terme Revolution islamique, ou terrorisme islamique.

J'aime moi, le terme: Rébellion Islamique. 213.42.21.154 (d) 22 décembre 2007 à 22:38 (CET)

Titre Guerre civile à discutter[modifier | modifier le code]

Le terme guerre civile reste gênant pour ma part parce que il ne s'agit pas vraiment de guerre civile à proprement dire. Je trouve d'ailleurs que la définition faite de Guerre civile dans l'article de wikipédia manque de pertinence concernant le sujet et n'est pas assez approfondi (je m'en occuperai).

Le terme n'est d'ailleurs pas utilisé en Algérie ni dans la presse, ni chez les historiens, sociologues etc... même les protagonistes ne la nomment pas guerre civile.

Pour en revenir à la définition fine de l'expression Guerre civile, on peut remarquer que :

- Une guerre civile oppose parfois des forces armées légales à des forces illégales mais ce n'est pas toujours le cas, souvent il s'agit d'affrontements entre deux groupes illégaux et ou impliquant des forces d'un pays étrangères

Exemples : Conflits Ougandais, Angolais...)

- Autre supposé dans une guerre civile c'est surtout qu'il y une guerre et affrontement direct et continue qui suppose des territoires sous commandement adverse.

Exemples : Guerre civile espagnole, guerre civile ivoirienne. Dans le cas de la crise ivorienne ce n'est pas une guerre entre civiles mais une guerre civile parceque les forces "illégales" occupaient près de la moitié du territoire.

- Le terme guerre civile est correct quand on prends en compte le fait que ce sont deux communautés qui s'affrontent.

Exemples : La guerre civile rwandaise ce sont deux communautés (pour pas dire ethnies) qui s'affrontent.

Remarque : On appel pas toujours guerre civile les affrontements en Irlande du Nord mais on parle de la Guerre civile irlandaise pour le conflit des années 1920. d'ailleurs le terme de guerre civile en Irlande du Nord c'est avant tout pour nommer les affrontements de civils à Belfast.

Pareil en Amérique du Sud il faut voir les nuances : En Argentine il y a eu 30 000 morts en 6 ans sous Videla mais on n'appelle pas ça guerre civile parce que le régime Videla n'avais pas de groupe armée en face. Et pourtant ce sont des civiles qui sont morts.

Contre-exemple : Au Nicaragua les belligérants (contras) interviennent depuis un territoire étranger (bases arrieres au Honduras) et sont composés de civiles.

Pour résumer une Guerre civile c'est quand on a :

  • Forces armées légales ou des factions dissidentes face à des forces armée illégales de civiles ou soutenue pas des civiles.
  • Une guerre qui suppose que les forces adverses tiennent un territoire.
  • Affrontement entre deux communautés civiles.
  • Conflit de souveraineté (revendication de territoire ou d'indépendance).

Hors pour ce que l'ont appel la décennie noire en Algérie,

  • Les affrontements sont entre l'armée et des groupes terroristes qui ne représentent qu'eux même ou plutôt l'idéologie qu'il defendent.
  • Les islamistes armés n'ont pas eu de territoires sous leur contrôle, ils étaient cachés dans les maquis ou agissaient anonymement dans les villes.
  • Il ne s'agit pas d'affrontement entre deux communautés mais entre l'armée de l'État en place et des terroristes armés.
  • Il ne s'agit pas d'un conflit de souveraineté mais un conflit idéologique.

Pour moi ça se rapproche du conflit du type Colombie du point de vue intensité (forte violence au début, puis longue guerilla d'usure).

P.S. : En gros il s'agit pas de minimiser bien au contraire, par exemple ce qu'on appel le Printemps Noir (affrontement en Kabylie en 2001) eux relèvent d'évènements civiles puisque c'était des populations civiles qui affrontaient des gendarmes.

P.S. 2 : Je remarque aussi qu'on a toujours tendance a minimiser les termes de guerre civile dans les conflits "modernes" qui se déroulent dans les pays développes ex : Pays basques, Corse (il s'agit pas de guerre bien sur et même si le nombre de mort et bien moindre il s'agit groupes armés qui défient l'état et s'en prennent aux civils). La guerre en Turquie orientale avec le PKK n'est pas appelée guerre civile.

N.B. : Ce n'est pas à un hasard si la France a longtemps (jusqu'à la fin des années 1990 ou début 2000) nommé officiellement la Guerre d'Algérie Les énervements d'Algérie. Ca relève de la mythologie coloniale et de la vision étriquée qu'elle porte sur les indigènes, qui voit les guerres comme intrinsèques aux pays sous-développés et systématiquement de type tribales, c'est pour ça qu'on colle beaucoup plus facilement l'étiquette de "civile" ces guerre qu'on ne comprends pas assez bien ou aux quelles on s'intéresse d'assez loin.

Je n'ai pas de proposition de titre particulier même si les appellations les plus courantes devraient être utilisées à savoir : Décennie noir.

ou d'autres termes qu'on utilise dans des sujets connexes : Guerre de basse intensité... Sale Guerre (Guerre sale)

--Sandervalya 26 octobre 2007 à 04:35 (CEST)

Les commentateurs ont raison de contester le titre, qui aurait pu être "La violence islamiste en Algérie". C'est un article qui fait la part belle à la thèse du "Qui tue qui ?", célébrée internationalement mais unanimement décriée en Algérie par ceux-là même qui étaient dépéchés sur les lieux des crimes, à savoir les journalistes et photographes de presse qui enquêtaient et posaient des questions aux victimes. Ce sont ceux là qu'il faut croire, pas les islamistes, pas l'armée et pas Souaïdia.

Je rapelle que cette thèse imagine une théorie d'un complot gigantesque, effectué dans le plus grand secret par les militaires des services de renseignement, pour discréditer les "combattants" islamistes et orienter la violence vers des cibles civiles. Les auteurs (Souaïdia, Samraoui, Yous) sont tous des miltaires dénués de toute formation sociologique ou en sciences humaines. Le livre de Souaïdia pose des problèmes connus quant à son auteur véritable. On peut voir dans l'adhésion à cette thèse un déni de réalité et une élucubration de la part de musulmans croyants qui vise à innocenter leur religion du crime contre l'humanité commis par les islamistes, au nom de l'islam. C'est le cri d'un musulman sincère : non, ma religion est innocente de tout cela, c'est le Taghout (le Tyran, le Faraon) qui a tout fait !

Et je remarque que l'article est fondé sur des références favorables à cette thèse qui innocente l'islamisme politique. Très peu de journalistes algériens sont cités, très peu d'intellectuels algériens, très peu d'observateurs indépendants de la réalité algérienne, bref, très peu d'information de première main. On ne peut pas se passer des archives des journanux algériens de cette période.

Je recommande au lieu et place de cet article : Autopsie d'une tragédie, DVD, de Malek Aït Aoudia; Le massacre des innocents, livre de Nacéra Belloula.

C'est assez simple: le terrorisme en Algérie a été soutenu et nié à la fois par les occidentaux qui ont voulu mettre à bas l'Algérie, leader de la lutte contre le colonialisme, pour le Droit des Peuples à disposer d'eux mêmes. On a en face de nous des lobbys, des milieux et des services d'intelligences puissants. Qui imposent leur propagande visant l'Algérie. Ce qui est détestable,c'est que malgré les faits, nombre de citoyens se sont fait bernés. Ce qui est condamnable, c'est que des politiques, pour des raisons de pouvoir, se sont associés aux ennemis de l'Algérie pour casser l'ANP. C'est simple, ils ont repris exactement les 3 phases d'intoxication: -Phase 1 : celle de légitimation des groupes subversifs, appelés "groupes armés d'opposition", par CIA (rapport Rand Group) , ses satellites(RSF), les milieux français anti-Algériens et leur propagandistes professionnels ( au premier desquels le groupe Vivendi, avec "la Découverte" et Canal+, proche du Parti sioniste). -Phase 2 : "qui tue qui?" Lorsque leurs protégés visiblement n'arriveraient pas à prendre le pouvoir et détruire l'Algérie, ils sont passé dans la négation. pire, ils ont cherché à faire porter le chapeau à l'ANP. - Phase 3 , post 9/11 (authentique false flag dont, "La Découverte" via un livre, a cherché à défendre les théories officielles de 19 arabes et des cutters, en dépit des faits qui démontrent que c'est beaucoup plus compliqué et qu'il y'a des moyens lourds engagés. Bref, pour ne pas porter atteinte à la "war on terror", série de guerres coloniales,et pmour en pas avoir à se déjuger, ils ont imposé le terme de "guerre civile", pour qualifier le terrorisme en ALgérie. Cette intoxication n'a pas été faite par hasard, elle a été parfaitement coordonnée et se poursuit avec un entrisme que l'on constate en la personne du locataire d'El Mouradia. La seule constante est que la cible prioritaire de ces gens reste l'ANP. Parce qu'il s'agit de la seule institution qui permet à l'Algérie de conserver ses idéaux de Novembre.

"Le conflit armé se termina par la victoire du gouvernement..." ?[modifier | modifier le code]

© AFP - 11 déc. 2007 Deux attentats à la voiture piégée, de loin les plus meurtriers de ces dernières années en Algérie, ont fait au moins 62 morts ce mardi matin dans les hauteurs de la capitale Alger, devant des bâtiments officiels dont des locaux de l'ONU.Algérie: 43 morts dans l'attentat le plus meurtrier depuis huit mois

(AFP) – 19 août 2008 ALGER (AFP) — Un attentat suicide contre une école de gendarmerie des Issers, à l'est d'Alger, a fait mardi 43 morts et 45 blessés, le bilan le plus meurtrier des attaques perpétrées ces huit derniers mois en Algérie et attribuées aux islamistes


(AFP) – 29 janv. 2008 THENIA (AFP) — Au moins quatre personnes, dont trois policiers, ont été tuées mardi en Algérie dans un attentat suicide à la voiture piégée visant un commissariat de police de Thénia, à 50 km à l'est d'Alger.


23/02/2009 - AFP Neuf gardes de sécurité ont été tués dimanche soir et trois blessés au cours d'une attaque menée par des islamistes contre le bâtiment qui leur servait de base à Ziama Mansouriah près de Jijel (360 km à l'Est d'Alger), ont indiqué des résidents et des journalistes locaux.

Algérie: 18 gendarmes tués dans l'attentat le plus meurtrier depuis dix mois De Pierre-Yves JULIEN (AFP) – 18 juin 2009 ALGER (AFP) — Dix-huit gendarmes au moins ont été tués mercredi près de Bordj Bou Arreridj, à 200 km environ au sud-est d'Alger, dans l'attentat le plus meurtrier commis par les groupes islamistes en Algérie depuis dix mois, ont indiqué jeudi des sources locales...


18/08/2009 Jeune Afrique L’ex-GSPC, devenu Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a multiplié les embuscades meurtrières contre les convois militaires au cours du mois de juillet... à Damous (une vingtaine de soldats tués, leurs armes récupérées par les assaillants).

Fusion?[modifier | modifier le code]

Salut il serait possible de neutraliser Démission de Chadli Bendjedid et Janviéristes (Algérie) ? Il faudrait parler aux membres du projet politique. --Panam2014 (discuter) 1 février 2014 à 11:16 (CET)

Vaut-il mieux choisir une matraque ou un Tazer ? JÄNNICK Jérémy (discuter) 1 février 2014 à 11:29 (CET)
Comme on a pas d'autres articles pour d'autres présidents et pays d'articles sur la démission, je propose de fusionner Démission de Chadli Bendjedid avec Guerre civile algérienne puisque ils sont liés par un lien de cause/conséquence. Je propose cela au projet politique. --Panam2014 (discuter) 1 février 2014 à 11:47 (CET)

Fusion abandonnée entre Démission de Chadli Bendjedid et Guerre civile algérienne[modifier | modifier le code]

Informations sur les historiques

Démission de Chadli Bendjedid (h · j · ) : 149 révisions sur 10 mois
Guerre civile algérienne (h · j · ) : 313 révisions sur 8 ans
La fusion des 2 historiques entraînera 27 changements d'articles (6%) sur 462 révisions.
Méthode suggérée pour respecter la licence (en cas de transfert de contenu) : utiliser {{Crédit d'auteurs|interne|titre de la source}} sur l'article et optionnellement {{auteurs crédités après fusion}} sur la page de discussion.

Comme on a pas d'autres articles pour d'autres présidents et pays d'articles sur la démission, je propose de fusionner Démission de Chadli Bendjedid avec Guerre civile algérienne puisque ils sont liés par un lien de cause/conséquence. Je propose cela au projet politique. --Panam2014 (discuter) 1 février 2014 à 11:47 (CET)

Pour Proposant. --Panam2014 (discuter) 1 février 2014 à 14:16 (CET)
 Plutôt pour A priori une transformation en Coup d'État du 11 janvier 1992 en Algérie pourrait aussi être possible, vu la quantité d'informations de l'article (à retravailler entièrement il est vrai). --Superbenjamin | discuter | 1 février 2014 à 15:35 (CET)
Démission pas coup --Panam2014 (discuter) 1 février 2014 à 18:36 (CET)
Je dis justement qu'un renommage est possible. --Superbenjamin | discuter | 1 février 2014 à 22:53 (CET)
Contre fort : S'il s'agit de la cause de la boucherie qui a suivi, ça n'est pas rien et ça vaut bien un article séparé ! L'article s'est appelé « Arrêt du processus électoral... », puis « Coup d'État... ». On peut ne pas être d'accord avec ces titres, mais renommer en « Démission... » puis expliquer le lendemain qu'une démission ne vaut pas un article séparé, c'est une curieuse façon d'éradiquer le problème ! --Fanfwah (discuter) 2 février 2014 à 02:07 (CET)
-? Plutôt contre On a déjà fait pareil en 2014 pour obtenir au bout de 3 procédures la suppression de "Collaboration de juifs sous le nazisme". Le Renomage/Fusion : mode d'emploi et son équivalent pour Renomage/Suppression va bientôt mériter une place de choix pour le traitement des sujets sensibles sur Wikipédia. Pour moi je soutiens plutôt (sans passion) le maintien et la proposition de renomage après travail de Superbenjamin. Et ce en dépit du jugement d'opportunité qu'on peut porter sur le dit coup d'état : sans épiloguer sur celui-ci, un coup d'Etat peut s'avérer parfois un moindre mal. Pourquoi avoir peur des mots ? Cette proposition a au moins le mérite d'être claire et d'appeler un chat ... un minou--Claude PIARD (discuter) 3 février 2014 à 18:52 (CET)
Ce n'est pas un coup d'état puisque Chadli a déclaré qu'il a démissionné de son plein gré et il n'a pas intérêt à mentir. --Panam2014 (discuter) 4 février 2014 à 22:39 (CET)
Contre au vu des discussions sur la pàs de:[1] il s'avère que de nombreuses sources sur les évènements de Janvier sont disponibles, et comme c 'est deja le cas pour plusieurs articles liés à la guerre civile il n'est pas un luxe d'avoir un article détaillé sur ces événements déclencheurs. Si fusion il doit y avoir ce pourrait être entre Janviéristes et "ce qui s est passé le 11 Janvier sous le moins mauvais nom possible" sachant que certaines sources parlent de coup d'état, un grand nombre parle à minima de démission sous la pression des généraux, le fait charnière et le plus important est le résultat: interruption du processus législatif et la prise de pouvoir d'un coté, l'entrée en opposition de l'autre qui crée les événements que l'on connait. au contraire l'article mériterait un enrichissement, une présentation des differents points de vue (la controverse sur le qui fait quoi n'est pas wikipedienne mais concerne une réélle opposition de points de vue entre les parties concernées)- 82.127.45.15 (discuter) 4 février 2014 à 10:22 (CET). Restera la question du nom

Presque tout le monde a l'air d'accord pour le renommage, au moins comme possibilité à envisager : le plus simple me semble de commencer par là, et d'en discuter sur la PdD de l'article. --Fanfwah (discuter) 4 février 2014 à 22:41 (CET)