Discussion:Compétence et performance

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

à rajouter[modifier | modifier le code]

1)Compétence et performance. Structures syntaxiques 1957 en anglais 1969 en français Aspect de la théorie syntaxique 1971 en français


La définition de la grammaire selon la tradition générative : ensemble fini de règles qui permettent de produire l’infinité des énoncés et la Chomsky dans la foulée se rapproche de Saussure (qui distingue langue et parole) distingue compétence et performance. La compétence, c’est l’acquisition et la connaissance des règles. La performance, c’est la production et la compréhension infinie d’énoncé.

Chaque utilisation individuelle relève de la performance. Compétence = innée Compétence = individuelle Performance = individuelle

Nicolas Ruwet « Tout sujet adulte parlant une langue donnée est à tout moment capable d’émettre spontanément ou de percevoir et de comprendre un nombre infini de phrases que pour la plupart il n’a jamais prononcées ni entendues auparavant. » L’idée de base de Chomsky est bien le concept d’innéité selon lequel tout locuteur natif possède une connaissance innée des mécanismes du langage. Il peut distinguer une phrase grammaticale d’une phrase agrammaticale. La distinction compétence, performance rappelle celle que Saussure opère entre langue et parole mais toutefois avec une différence notable c’est

Innéité???[modifier | modifier le code]

innéité ou innéisme?

--Kozaru (小猿) 24 février 2006 à 22:24 (CET)

Linguistique structuraliste ou structurale?

--Kozaru (小猿) 24 février 2006 à 22:26 (CET)

Limites et infini en linguistique[modifier | modifier le code]

Citation : "Selon Chomsky, l'ensemble des phrases possibles dans une langue donnée est infini, mais limité par la pragmatique. De cette manière, la linguistique générative se distingue de la linguistique structuraliste qui se limitait à des corpus".

La linguistique structurale n'exclut en aucun cas la possibilité de construire des phrases à l'infini à partir du "système", pour reprendre cette vieille terminologie. Quant au corpus, c'est un ensemble d'échantillons rassemblés pour les besoins de l'étude, pas une limitation des énoncés potentiels. Il n'y a ici, à proprement parler, aucune opposition entre les deux approches, même si elles ne sont pas équivalentes.

S7 – 11/16/2011 – 10:02 (CET)