Discours du Trône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Gouverneur général du Canada lit le discours du trône au Parlement en 1938.

Le discours du trône (également appelé discours de la reine ou discours de la couronne) est un évènement dans certaines monarchies durant lequel le monarque ou son représentant lit un discours aux membres du parlement sur le programme du gouvernement pour la session parlementaire qui s'ouvre.

Cet évènement est généralement annuel, mais dans certaines juridictions il peut avoir lieu plus ou moins souvent en fonction du calendrier parlementaire. Certaines républiques ont adopté une pratique similaire dans laquelle le chef de l'État, généralement le président, s'adresse à la législature (par exemple, le discours sur l'état de l'Union aux États-Unis).

Historiquement, le discours du trône servait au monarque à annoncer ses priorités et politiques. Dans les monarchies constitutionnelles contemporaines, le monarque ou son représentant lit un discours préparé par les ministres du gouvernement.

Commonwealth[modifier | modifier le code]

Dans les royaumes du Commonwealth, le discours du trône est prononcé devant la législature (les deux chambres du parlement bicaméral ou la chambre unique du parlement unicaméral) au cours d'une cérémonie marquant l'ouverture du parlement[1]. Dans tous les cas, le discours est écrit par le cabinet, avec ou sans la participation de l'orateur, et il décrit le programme législatif pour la session parlementaire qui s'ouvre.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Aux Pays-Bas, le discours du trône se déroule le troisième mardi de septembre et est accompagné de la présentation du budget selon un rituel précis impliquant le premier ministre et le ministre des Finances. Ce jour s'appelle le Prinsjesdag.

Références[modifier | modifier le code]

  1. What is the Queen's Speech?. BBC. 3 décembre 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]