Discographie des jeux vidéo Streets of Rage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du jeu vidéo Streets of Rage.

La série des Streets of Rage, composée de jeux vidéo de beat'em up et d'action et commercialisée par la branche Sega de 1991 à 1994, est connue pour ses musiques créées par le compositeur de musiques vidéoludiques japonais Yuzo Koshiro. La série a inspirée trois albums dérivés des jeux vidéo.

Les albums appartiennent aux branches musicales expérimentales[1], de type chiptune[2], de musiques électroniques, de dance[3] et autres types de musiques électroniques incluant electro, house[4], techno, hardcore, jungle[3], ambient[5], breakbeat[6], gabber[7], musique bruitiste[8] et trance[4],[6],[9]. Les musiques ont été composées à l'aide d'une synthèse FM Yamaha de la console Mega Drive / Genesis (YM2612) et d'un ordinateur NEC PC-88 (YM2608)[2],[10]. Les musiques sont considérées comme avancées sur leur temps[4],[5] et également comme les meilleures de tous les temps dans la branche vidéoludique[11]. Ces musiques ont inspiré un grand nombre de musiciens parmi les genres electronica, grime et dubstep tels que Ikonika[12],[13],[14], BT[5], Labrinth[14], Martyn, Joker, Darkstar[13], Childish Gambino[15] et Danger.

Albums[modifier | modifier le code]

Streets of Rage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Streets of Rage.

Dès le développement du premier jeu vidéo de la série en 1990, Koshiro a été influencé par la musique électronique, ou musiques de types club, en particulier la techno et la house, tentant ainsi de mélanger ses sons avec les branches musicales chiptune et vidéoludiques. Les musiques sont également influencées par le R&B contemporain et le hip-hop ; Yuzo Koshiro explique qu'il a été influencé par la musique noire, qui se popularisait en parallèle à la house et la techno, et tentera alors de mélanger ces genres. Il a également été influencé par les rythmiques qui caractérisent le breakbeat notamment[16]. D'autres artistes qui l'ont influencé incluent Black Box, Maxi Priest et Caron Wheeler alors qu'il composait.

No Titre Durée
1. The Street of Rage
2. Player Select
3. Fighting in the Street
4. Attack of the Barbarian
5. Round Clear
6. Dilapidated Town
7. Moon Beach
8. Keep the Groovin'
9. Beatnik on the Ship
10. Stealthy Steps
11. Violent Breathing
12. The Last Soul
13. Big Boss
14. My Little Baby (Good Ending)
15. You Became the Bad Guy!
16. Up & Up
17. The Super Three
18. Name Entry
19. Game Over
20. The Street of Rage (Arrange version)
21. Fighting in the Street (Arrange version)
22. The Last Soul (Arrange version)
23. Keep the Groovin' (Arrange version)
24. You Became the Bad Guy! (Arrange version)

Streets of Rage 2[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Streets of Rage 2.

Bare Knuckle II /
Streets of Rage 2
Original Soundtrack

Album de Yuzo Koshiro
Sortie 21 janvier 1993
Genre Ambient[5], breakbeat[20], chiptune[20] dance[3], D&B[16], electro[4], electronica[6], vidéoludiques, hardcore[3], house[4], jazz, progressive[6], techno[20], trance[6], trip hop[6]
Producteur Yuzo Koshiro
Kyoji Kato
Label GMO Records / Alfa Records [19] (Japon)
Mars Colony Music (É-U.)

Les bandes sons du jeu vidéo Streets of Rage 2 sont moins difficiles à trouver contrairement à celles de Streets of Rage car elles ont été commercialisées aux États-Unis. L'album contient les bandes-sons identiques à celles diffusées dans le CD japonais original intitulé Bare Knuckle II. Elles ont été principalement composées et jouées par Yuzo Koshiro, et d'autres musiques ont été jouées par Motohiro Kawashima. L'album est considéré comme l'un des meilleurs composés par Koshiro et montre la puissance du YM2612 16-bit de la Mega Drive/Genesis. Il est décrit par Koshiro comme « hard-core techno[3]. » Le jeu a également été noté comme le premier jeu vidéo faisant apparaître le nom du compositeur, Yuzo Koshiro, dans le titre du jeu[5].

L'album est influencé par les musiques électroniques dance, en particulier la house, la techno, la techno hardcore[3], techno progressive[6], breakbeat[20]. La bande son de Streets of Rage 2 (1992) est considérée comme « révolutionnaire » et avancée sur son temps[4],[5] pour ses musiques qui seraient « idéales lors de soirées en boite de nuit[4]. »

No Titre Durée
1. Go Straight
2. In The Bar
3. Never Return Alive
4. Spin on the Bridge
5. Ready Funk
6. Dreamer
7. Alien Power
8. Under Logic
9. Too Deep
10. Slow Moon
11. Wave 131
12. Jungle Base (M.K.) & (Y.K.)
13. Back to the Industry
14. Expander (M.K.)
15. S.O.R. Super Mix
16. Max Man (M.K.)
17. Revenge of Mr. X
18. Good End
19. Walking Bottom
20. Little Money Avenue (M.K.)

Streets of Rage 3[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Streets of Rage 3.

Le style musical de Streets of Rage 3 est différent des deux opus précédents. Il est décrit par Yuzo Koshiro comme « de la techno rapide comme du jungle »[3]. L'album possède également des éléments de type abstract, expérimentale, gabber[7] et trance[9]. Comme pour Streets of Rage 2, l'album diffuse des musiques composées par Koshiro et Motohiro Kawashima[7].

No Titre Durée
1. Fuze (M.K.)
2. Spinning Machine (Y.K.)
3. Boss (M.K.)
4. Beat Ambiance (Y.K.)
5. Cycle II (M.K.)
6. KAMADECOCO (Y.K.)
7. The Poets I (M.K.)
8. Shinobi Reverse (Y.K.)
9. Percussion (M.K.)
10. Moon (M.K.)
11. Happy Paradise (Y.K.)
12. The Poets II (M.K.)
13. Random Cross (Y.K.)
14. Dub Slash (M.K.)
15. Inga Rasen (Y.K.)
16. Bulldozer (M.K.)
17. Crazy Train (Y.K.)
18. Cycle I (M.K.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ken Horowitz, « Interview: Yuzo Koshiro », Sega-16 (consulté le 6 août 2011)
  2. a, b, c et d (en) Barnholt, Ray, « The Magic of FM Synth », sur 1UP.com,‎ 2012 (consulté le 6 août 2012)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Jeff Davis, « Interview with Yuzo Koshiro », Gaming Intelligence Agency (consulté le 6 août 2011)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Joe McNeilly, « Game music of the day: Streets of Rage 2 », GamesRadar,‎ 2010 (consulté le 28 juillet 2012)
  5. a, b, c, d, e et f (en) Mustin, « Streets of Rage 2 Original Soundtrack (US): Review », Square Enix Music Online (consulté le 31 juillet 2012)
  6. a, b, c, d, e, f et g (en) Ryan, « Streets of Rage 2 Original Soundtrack (US): Review », Square Enix Music Online (consulté le 7 août 2012)
  7. a, b, c, d et e (en) « Yuzo Koshiro / Motohiro Kawashima – Bare Knuckle III », Discogs (consulté le 7 août 2012)
  8. a et b (en) « Streets of Rage », Hardcore Gaming 101 (consulté le 5 août 2012)
  9. a, b et c (en) « Streets of Rage 3 review - Mega Drive », Mean Machines (consulté le 1 août 2012)
  10. (en) John Szczepaniak, « Retro Japanese Computers: Gaming's Final Frontier », Hardcore Gaming 101,‎ 2009 (consulté le 29 mars 2011)
  11. (en) Brett Elston, « Game music of the day: Streets of Rage », GamesRadar,‎ 2010 (consulté le 31 juillet 2012)
  12. (en) Eddy Lawrence, « Ikonika interview: Producer and DJ, Ikonika had an incredible 2010 », Time Out,‎ 2011 (consulté le 5 août 2011)
  13. a et b (en) « Recording Under the Influence: Ikonika », Self-Titled Magazine (consulté le 5 août 2011)
  14. a et b (en) Eddy Lawrence, « Ikonika interview: Dubstep has taken the world by storm over the past 12 months », Time Out,‎ 2011 (consulté le 6 août 2011)
  15. (en) « Yuzo Koshiro », WhoSampled (consulté le 30 août 2011)
  16. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Yuzo Koshiro, « Liner Notes », Bare Knuckle Original Soundtrack,‎ 2012 (consulté le 28 août 2012)
  17. a, b et c (en) « Yuzo Koshiro – Bare Knuckle - Original Soundtrack », Discogs (consulté le 7 août 2012)
  18. a, b et c (en) Don, « Bare Knuckle: Review », Square Enix Music Online (consulté le 7 août 2012)
  19. a, b et c (en) « Yuzo Koshiro », VGMdb (consulté le 7 août 2012)
  20. a, b, c et d Streets of Rage 2 sur Discogs :
  21. a et b (en) Don, « Bare Knuckle III: Review », Square Enix Music Online (consulté le 7 août 2012)
  22. (en) Kombo, « Streets of Rage 3, Kirby's Avalanche, Legend of Hero Tonma », GameZone,‎ 2007 (consulté le 8 août 2012)