Discographie de Lady Gaga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La discographie de Lady Gaga, une chanteuse pop américaine, se résume à cinq albums studio, trois compilations, trois maxis (EPs), dix-huit singles, deux collaborations, deux singles promotionnels, deux mashups promotionnels, deux albums vidéo et dix-huit vidéoclips. Elle a vendu une estimation de 152 millions de disques à travers le monde, soit environ 27 millions d'albums, et près de 125 millions de singles selon Billboard[1].

Gaga sort son premier album studio, The Fame, en août 2008. Il est inspiré par la musique des années 1980 et incorpore une musicalité dance-pop. Mondialement, l’album s’est vendu avec sa réédition à plus de 15 millions d’exemplaires[2]. The Fame atteint la deuxième position du hit-parade américain et français en plus d’être certifié triple disque de platine par la RIAA et disque de diamant par le SNEP. D’autre part, il bénéficie d’un succès en Europe, où il touche le premier rang des palmarès du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Les premiers singles de l’album, Just Dance et Poker Face, atteignent tous deux la première position du classement des États-Unis et sont respectivement certifiés sextuple et septuple platine pour leurs 6 millions et 7 millions de copies vendues dans ce pays. Ils disposent aussi d’un succès dans d’autres pays et atteignent la première place des palmarès australien, canadien et britannique. Trois autres singles sont issus de l’album: Eh, Eh (Nothing Else I Can Say), LoveGame, qui devient dans de nombreux pays son single le moins populaire, et Paparazzi, qui atteint le « top dix » dans plusieurs pays et la première position en Allemagne.

Le succès commercial et critique du premier album mène à la création d’un nouvel opus intitulé The Fame Monster, qui sort en novembre 2009. Il touche la première place du hit-parade de l’Australie et se classe dans le « top cinq » du palmarès américain, où il est certifié disque de platine. Le premier single en étant extrait, Bad Romance, devient un succès commercial international et accède au premier rang des palmarès de plus de vingt pays, touchant la deuxième place aux États-Unis et la première en France. Les deux singles suivants, Telephone et Alejandro, parviennent au « top dix » de nombreux territoires tandis que l’ultime single, Dance in the Dark, se positionne dans le « top 40 » de quelques nations. Comprenant différents remixes de chansons issues de The Fame et The Fame Monster, la première compilation de Gaga, The Remix, sort en mars 2010. Elle touche le sixième numéro du hit-parade des États-Unis, le dix-neuvième du palmarès français et se classe dans le « top cinq » de pays tels que le Canada et le Royaume-Uni. Au total, la compilation s’écoule à 500 000 exemplaires, devenant un des albums de remix les plus vendus de tous les temps[3]. Regroupant tous les singles extraits de ses deux premiers albums, la seconde compilation de Gaga, The Singles, sort en décembre 2010 uniquement au Japon et s’y classe dans le « top 200 ».

La chanteuse publie son troisième album studio, Born This Way, en mai 2011. Il atteint la première place des classements américain, belges (wallon et flamand), canadien, français ainsi que de ceux de vingt-trois autres pays. La chanson éponyme de l’album et premier single en étant issu, Born This Way, se révèle être un succès commercial international, parvenant à la première place de dix-neuf territoires dont les États-Unis devenant ainsi son troisième numéro un dans ce pays. Deux autres singles sortent par la suite : Judas, qui bénéficie d’un succès malgré la critique, et The Edge of Glory, qui atteint le « top 3 » de la plupart des pays. Quelques mois plus tard, la commercialisation de l'album se continue avec deux nouveaux extraits, Yoü and I, qui trouve son succès en Amérique du Nord, et Marry the Night.

Albums[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Une femme aux cheveux blonds portant d'imposantes lunettes parlant dans un microphone. Derrière elle, se trouve un drapeau des États-Unis recouvrant un mur de brique.
Born This Way, le troisième opus de Gaga, a été composé en grande partie en fonction des injustices politiques et sociales dont les États-Unis sont la cible.

Lady Gaga est à ce jour l'auteur de trois albums studio. Bien qu’elle ait composé certains opus n’ayant jamais été publiés ou commercialisés d’une moindre façon sous le nom de Stefani Germanotta, seuls trois sont édités par une maison de disques[4].

En août 2008, son premier album officiel, The Fame, sort sous le label Interscope[5]. Il est peu à peu dévoilé partout à travers le monde et bénéficie de ventes graduelles. Traitant des différentes formes de la célébrité et de ses inconvénients, il s’est entre autres vendu à plus de 4 400 000 exemplaires aux États-Unis, à 475 000 au Canada, à 535 000 en France et à 2 625 000 au Royaume-Uni[6],[7],[8],[9],[10]. Mondialement, plus de 16 millions d’exemplaires en sont écoulés[2]. Celles-ci lui permettent d’être notamment certifié disque de platine ou multi-platine en Autriche, au Brésil, au Danemark, en Finlande ou encore en Grèce[11],[12],[13],[14],[15]. Au niveau critique, l’album est en général favorablement bien accueilli par les journalistes, recevant une moyenne de 71 % selon Metacritic[16]. Un an plus tard, en novembre 2009, la chanteuse sort son second album, The Fame Monster[17]. Il se révèle être une continuation à The Fame. Celui-ci aborde certaines paranoïas, représentées métaphoriquement par des monstres, dont Gaga est victime[18]. Il traite ainsi de la sexualité, du rejet, de l’amour et même de la surcharge[19]. Contrairement à The Fame, son succès commercial est immédiat, se vendant à 1,4 millions de copies aux États-Unis et à 177 122 en France[20],[21]. Toutefois, ne contenant que huit chansons, il est considéré dans un nombre important de pays comme une réédition, ses ventes étant donc combinées à celles de The Fame. Malgré cela, il est certifié disque de platine ou multi-platine dans des pays tels que le Brésil, le Danemark, la Finlande, l’Indonésie et l’Italie[22],[23],[14],[24],[25]. Les journalistes accordent une moyenne de 77 % à l’album, surpassant donc The Fame[26].

En 2010, entamant sa tournée mondiale, Gaga débute l’écriture de son troisième album studio, Born This Way[27]. Après l’avoir enregistré, elle effectue une courte pause musicale. En mai 2011, il est finalement publié[28]. Prônant l’acception de soi-même et la diversité, sa thématique est concentrée sur les désaccords de la chanteuse face à plusieurs enjeux actuels[29]. Il est par ailleurs certifié disque de platine ou multi-platine dans plusieurs pays, dont le Brésil, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et la Russie[30],[31],[32],[33]. Le succès critique n’est néanmoins pas au rendez-vous, touchant une note de 71 %, ne surpassant donc pas The Fame Monster, mais égalant The Fame[34].

En fin 2011, Gaga annonce qu'elle travaille déjà sur un nouvel album, un projet mélangeant art et musique donnant naissance à Artpop. C'est le quatrième album studio de la chanteuse qui sort mondialement le 11 novembre 2013, soit plus de deux ans après Born This Way. Les critiques ne sont malheureusement pas très tendre et l'album s'est vendu à environ 258 000 exemplaires aux États-Unis dès sa première semaine soit le troisième meilleure démarrage pour un album en 2013.

Titre Détails de l'album Meilleure position Ventes Certifications
ALL
[35]
AUS
[36]
WAL
[37]
CAN
[38]
É-U
[39]
FRA
[40]
JAP
[41]
R-U
[42]
SUI
[43]
The Fame 1 3 8 1 2 2 6 1 1
  • Monde : 15 000 000[44]
  • É-U : 4 572 000[45]
  • FRA : 630 000[46]
  • R-U : 2 799 889[47]
The Fame Monster A
  • Sortie : 23 novembre 2009
  • Label : Interscope
  • Formats : CD, téléchargement digital, USB
1 1 5 6 5 2 2 1 1
  • É-U : 2 500 000[45]
  • FRA : 177 122[56]
Born This Way
  • Sortie : 23 mai 2011
  • Label : Interscope
  • Formats : CD, téléchargement digital
1 1 1 1 1 1 1 1 1
  • Monde : 8 000 000[58]
  • É-U : 2 326 000[45]
  • FRA : 200 000[59]
  • R-U : 940 000[47]
Artpop
  • Sortie : 11 novembre 2013
  • Label : Interscope
  • Formats : CD, téléchargement digital
3 2 2 3 1 3 1 1 2
Cheek to Cheek
(avec Tony Bennett)
  • Sortie : 23 septembre 2014
  • Label : Interscope
  • Formats : CD, téléchargement digital
5

Compilations[modifier | modifier le code]

En mai 2010, la première compilation de Gaga, The Remix, sort au Japon[64]. Sa sortie doit initialement être limitée au territoire nippon, mais, suite à son succès, est élargie au commerce international[65]. Celle-ci regroupe plusieurs remixs de chansons issues de The Fame et de The Fame Monster[66]. À l’exception de Boys Boys Boys et The Fame, tous les titres en étant extraits sont des singles[66]. Les ventes de The Remix s’élèvent à 141 000 aux États-Unis, et à 500 000 au niveau mondial[67]. Celle-ci est certifiée disque d’or dans trois pays, dont le Brésil et la Russie[68],[69]. Particulièrement bien accueilli par le public canadien et japonais, elle touche respectivement la 47e et 41e position de leur classement annuel[70],[71]. Toutefois, sa réception de la part des critiques est mitigée, obtenant une moyenne de 50 %[72]. Quelques mois plus tard, en décembre 2010, la seconde compilation de Gaga, The Singles, sort au Japon[73]. Tout comme The Remix, The Singles est d’abord publié au Japon, mais, en comparaison, ne voit pas sa commercialisation s’étendre en dehors de ce dernier pays. La compilation regroupe les huit premiers singles de la chanteuse, tous issus de The Fame et The Fame Monster[74]. Sa production étant limitée, elle se vend uniquement à 5000 exemplaires et n’est pas remarquée par les médias[74].

Titre Détails de l'album Meilleure position Ventes Certifications
AUS
[36]
BE-W
[37]
CAN
[38]
É-U
[39]
FRA
[40]
JAP
[41]
R-U
[42]
The Remix 12 6 5 6 19 7 3
  • Monde : 500 000[75]
  • É-U : 308 000[45]
  • FRA : 50 000[76]
  • R-U : 132 000[77]
The Singles B
  • Sortie : 8 décembre 2010 (Japon)
  • Label : Interscope
166
Born This Way: The Remix
  • Sortie  : 21 novembre 2011
  • Label : Interscope
62 69 4 105 71 77
« — » indique que la compilation ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays.

EPs[modifier | modifier le code]

Début 2009, Gaga se rend à la Cherrytree House, le siège du label Cherrytree Records, et y interprète quelques chansons[79]. En février 2009, à la suite de sa performance, un maxi en direct contenant ses interprétations est publié[80]. Celui-ci, intitulé The Cherrytree Sessions, se vend à 9000 exemplaires aux États-Unis[81]. Au Mexique, l’endroit où est il est le mieux accueilli commercialement, le maxi se classe à la 32e place du hit-parade national et y reste plus de 8 semaines[82]. N’attirant pas l’attention des médias, il ne bénéficie pas d’une note moyenne. La même année, en août 2009, Lady Gaga publie un second maxi seulement au Canada, Hitmixes[83]. Celui-ci regroupe sept remixs de différents singles, dont un en collaboration avec Marilyn Manson[84]. Au niveau commercial, il se positionne à la 8e place du palmarès canadien[85]. Se trouvant dans la même situation que The Cherrytree Sessions, il ne dispose pas d’une moyenne.

Titre Détails de l'album Meilleure position Ventes
CAN
[38]
É-U
[39]
The Cherrytree Sessions
  • É-U : 9 000[86]
Hitmixes C
  • Sortie : 25 août 2009
  • Label : Interscope
8

A Very Gaga Holiday
  • Sortie : 25 novembre 2011
  • Label : Interscope
74 52
  • É-U : 42 000[45]
« — » indique que le maxi ne s'est pas classé dans le hit-parade de ce pays.

Chansons[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Lady Gaga a sorti quinze singles au cours de sa carrière. Écrits et composés par celle-ci, ils sont tous, à l’exception de deux d’entre eux, destinés au marché mondial.

Une femme aux cheveux blonds courts, portant un chapeau de cuir noir ainsi qu'un justaucorps de la même couleur, pointant du doigt un objet alors que plusieurs hommes dansent derrière elle.
Le second single de Gaga, Poker Face, qu'elle interprète sur l'image ci-dessus, se positionne au premier rang de la quasi-totalité des hit-parades.

Le tout premier single de Gaga, Just Dance, est enregistré au cours de l’année 2008 et sort en avril de la même année[87],[88]. Celui-ci traite des fêtes et de la joie qu’elles peuvent apporter[89]. Il est particulièrement bien reçu en Amérique du Nord ainsi qu’en Océanie, mais reçoit un accueil plus froid en Europe et en Asie[90]. Malgré sa réussite commerciale limitée, il trône sur plusieurs palmarès tels que celui de l’Irlande et des Pays-Bas[91],[92]. S’ensuit alors Poker Face, le second single de la chanteuse, qui, contrairement à son prédécesseur, réussit à atteindre le public européen et asiatique en plus de préserver son succès en Amérique du Nord et en Océanie[93],[94]. Ainsi, il touche la première position de la plupart des hit-parades, incluant celui de l’Autriche, du Danemark, de la Hongrie et de la Slovaquie[95],[96],[97]. Abordant la bisexualité et la confusion qu’elle peut engendrer, il s’intéresse à la fois au jeu[98]. Pour poursuivre l'exploitation de The Fame vient ensuite Eh, Eh (Nothing Else I Can Say), une pièce réservée seulement à l’Océanie et à l’Europe[99]. Le titre parle des ruptures amenant la rencontre de nouvelles personnes[100]. Il est froidement reçu par ses destinataires, mis à part en Suède et en France, où il atteint respectivement le 2e et le 7e rang des hit-parades nationaux[101],[102]. Dans le but de mettre fin à cet échec, LoveGame sort rapidement en tant que quatrième single de la chanteuse, et donc également de l’album The Fame[103]. Celui-ci est bâti autour d’une métaphore, « disco stick », représentant le mot pénis[104]. Il réussit à surpasser la performance commerciale de Eh, Eh (Nothing Else I Can Say) mais n’égale pas celle de Poker Face, ou même de Just Dance[105]. Se classant toutefois à la 4e position du palmarès hongrois et à la 12e du hit-parade néo-zélandais, il est certifié disque de platine dans ce dernier pays[106],[107],[108]. Pour conclure l’exploitation du premier album de la chanteuse, Paparazzi est mis sur le marché en guise de cinquième single[109]. Celui-ci suggère que posséder l’amour et la célébrité simultanément est quelque chose d’impossible[110]. Il touche de hauts sommets dans les palmarès partout à travers le monde, et, dans certains cas, notamment en République tchèque, atteint leur première position[111],[112].

Une femme aux cheveux blonds portant une longue robe blanche tandis que différents hommes s'agrippent à ses pieds.
Le huitième single de Gaga, Alejandro, qu'elle interprète sur l'image ci-dessus, devait initialement être le septième single de la chanteuse, remplaçant donc Telephone.

En octobre 2009, après un court répit, Gaga sort un sixième single, Bad Romance[113]. Celui-ci traite de la solitude que peut apporter une mauvaise relation amoureuse[114]. Partout à travers le monde, il réussit à s’imposer dans les hit-parades, atteignant la première place du classement autrichien, bulgare, roumain, slovaque ou encore espagnol[115],[116],[117],[118],[119]. Côté critique, il est prôné par la plupart des journalistes qui saluent son innovation[120]. Suite au succès de Bad Romance, Telephone est commercialisé[121]. Initialement destiné à la chanteuse Britney Spears, il parle de comment le travail peut oppresser les gens[122],[123]. Il trône sur quelques classements, dont celui de la Belgique néerlandaise, du Danemark, de l’Irlande et de la Norvège[124],[125],[126]. Malgré son succès commercial, il n’est pas particulièrement apprécié par les journalistes, qui saluent toutefois son rythme[127]. Originalement destiné à conclure l’exploitation de The Fame Monster, Alejandro sort en tant que huitième single de la chanteuse[128]. Abordant le sexe et différents amants de Gaga, il est bien accueilli commercialement en Europe mais boudé en Amérique du Nord et en Asie[129]. Se classant à la première place du palmarès brésilien, bulgare, tchèque, polonais et roumain, il ne réussit pas à se positionner dans le Oricon Chart, le hit-parade japonais[130],[131],[132],[133],[134]. Décrit comme un des meilleurs morceaux de The Fame Monster, les rédacteurs attestent que son ambiance latino est un précieux atout[135]. Finalement, contrairement aux plans initiaux, Dance in the Dark sort en tant que neuvième single de la chanteuse uniquement en Australie, en France ainsi que dans certains pays européens[136]. Parlant de la vie et de sa valeur, il est destiné aux gens recherchant un sentiment de liberté[137]. Louangé par les critiques, qui à de nombreuses reprises certifient qu’il s’agit de la meilleure chanson de l’album, le titre n’est toutefois pas bien accueilli commercialement[138],[139]. Mis à part en Slovaquie et en République tchèque, où il se positionne respectivement au 6e et au 10e rang, Dance in the Dark n’est pas popularisé[140],[141].

Une femme aux cheveux blonds courts, qui a les yeux fermés, jouant des notes sur un piano blanc tout en chantant. Derrière elle se trouvent plusieurs personnes l'observant.
Le treizième single de Gaga, Yoü and I, qu'elle interprète sur l'image ci-dessus, est la première ballade de la chanteuse à être commercialisée.

Au cours d’une cérémonie se déroulant en août 2010, après avoir chanté un extrait acoustique de Born This Way, Gaga annonce que ce dernier titre sera le premier single de son nouvel album, portant le même nom, et par la même fait son dixième single[142],[143]. Quelques mois plus tard, en février 2011, le morceau est dévoilé puis commercialisé[144]. Abordant l’acceptation de soi-même et le mouvement d’autonomisation musicale des gays et des femmes, il est bien accueilli par les journalistes, qui déplorent toutefois certaines ressemblances avec Express Yourself, une chanson de Madonna[29],[145]. Malgré ces reproches, il touche la première position de la plupart des hit-parades majeurs, dont celui de la Corée du Sud, de l’Irlande, du Japon, des Pays-Bas et de la Pologne[146],[147],[148],[149],[150]. Le même mois, février, Gaga atteste dans un article dédié au magazine de mode Vogue que son onzième single se trouvera à être un morceau intitulé Judas[151]. Celui-ci sort finalement en avril 2011[152]. Concernant plusieurs sujets, il suggère qu’une mauvaise personne peut devenir bonne, en plus de relater des histoires erronées auparavant vécues par la chanteuse[153]. Généralement bien reçu par les critiques, le titre est néanmoins la cible de similitudes avec un précédent single de Gaga, Bad Romance[154]. Ces ressemblances au niveau musical s’évaporent toutefois au niveau commercial[155]. En effet, Judas n’a pas pris place au sommet des hit-parades, atteignant exclusivement le premier rang du palmarès sud-coréen[156]. À peine un mois plus tard, en mai 2011, est commercialisé The Edge of Glory, initialement censé devenir uniquement un single promotionnel[157]. Mis en vente dans le cadre d’une promotion organisée par iTunes, il obtient rapidement un succès commercial, ce qui encourage le label de Gaga à donner le statut de single au morceau[158]. Celui-ci est particulièrement apprécié par les critiques, qui dans bien des cas estiment qu’il s’agit du meilleur titre de l’album[159]. En dépit de sa thématique sombre, la mortalité, qui a été inspirée par le décès de son grand-père, il bénéficie d’un succès commercial, qui est par contre différent de celui apporté aux précédents singles[160]. Ainsi, n’atteignant pas le premier rang, le titre se positionne tout de même dans le « top 10 » de plusieurs pays tels que le Danemark, l’Italie et la Norvège en plus de se classer au premier numéro du hit-parade sud-coréen[161],[162]. Effectuant un retour aux sources de la chanteuse, Yoü and I est envoyé aux radios en août 2011[163]. Parlant de la relation houleuse qu’elle entretient avec son copain, Lüc Carl, le morceau est salué par les journalistes, qui adhèrent au style country qu’il adopte[164],[165].

Initialement prévu pour le 19 août 2013, le premier single issu de l'album Artpop, Applause sort prématurément le 12 août[166], suite à des fuites. En seulement quelques heures, il parvient à se hisser à la première place de 45 pays sur iTunes[166]. Plus d'un mois après sa sortie, il est enfin certifié disque de platine aux Etats-Unis et au Canada, puis par la suite disque de platine en Australie ainsi que disque d'or en Italie, Suède et Nouvelle-Zélande[167],[168],[169],[170],[171],[172].

Le deuxième single de l'album Artpop sort le 21 octobre, il s'agit de Do What U Want en duo avec le chanteur R.Kelly. D'abord prévu comme un single promotionnel, il devient officiellement le second single de l'album à la place du titre Venus dès le 22 octobre, c'est Gaga qui l'annonce elle même via son compte Twitter. La raison de ce brusque changement de stratégie est certainement le succès du single sur iTunes où il prend la première place des téléchargements dans 68 pays et ce dix heures après sa sortie mondiale. Le clip de ce nouveau tube, qui a été tourné, n'est malheureusement jamais sorti, mais cela n'a pas empêché au single de rester dans les classements mondiaux entier pendant plusieurs mois.

Le troisième single de l'album Artpop est G.U.Y.. Avec une longue vidéo de 11:47 tournée au Heart Castle près de Los Angeles, il peine à se faire entendre.

Titre Année Meilleure position Certifications Album
É-U
[173]
R-U
[42]
ALL
[174]
FRA
[40]
AUS
[36]
CAN
[175]
BE-W
[37]
SUI
[43]
Just Dance
(featuring Colby O'Donis)
2008 1 1 10 14 1 1 15 8 The Fame
Poker Face 1 1 1 1 1 1 1 1
Eh, Eh (Nothing Else I Can Say) D 2009 7 15 68 110
LoveGame 5 19 7 5 4 2 5 15
Paparazzi 6 4 1 6 2 3 6 4
Bad Romance 2 1 1 1 2 1 4 2 The Fame Monster
Telephone
(featuring Beyoncé)
2010 3 1 3 3 3 3 1 4
Alejandro 5 7 2 3 2 4 3 3
Dance in the Dark E 122 89 24 88 48
Born This Way 2011 1 3 1 2 1 1 1 1 Born This Way
Judas 10 8 23 7 6 8 4 8
The Edge of Glory 3 6 3 7 2 3 2 10
Yoü and I 6 23 21 98 14 10 104 32
Marry the Night 29 16 17 50 80 11 38 34
Applause 2013 4 5 5 3 11 4 5 7 Artpop
Do What U Want
(featuring R. Kelly)
13 9 27 8 21 7 11 14
G.U.Y. 2014 76 115 92 88
Anything Goes
(avec Tony Bennett)
2014 52 Cheek to Cheek
« — » indique que la chanson ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays

Collaborations[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Album
AUS
[36]
BE-W
[37]
CAN
[175]
É-U
[173]
R-U
[42]
Chillin
(par Wale featuring Lady Gaga)
2009 29 73 99 12 Attention: Deficit
Video Phone
(par Beyoncé featuring Lady Gaga)
31 114 65 58 I Am... Sasha Fierce
« — » indique que la chanson ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays.

Singles promotionnels[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Album
É-U
[173]
R-U
[42]
FRA
[40]
AUS
[36]
CAN
[175]
BE-W
[37]
Beautiful, Dirty, Rich 2008 83 The Fame
Christmas Tree
(featuring Space Cowboy)
79 Aucun album
Hair 2011 12 13 16 20 11 11 Born This Way
Venus 2013 32 76 9 31 19 Artpop
Dope 8 124 8 34 96
« — » indique que la chanson ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays.

Mashups promotionnels[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position
CAN
[175]
É-U
[173]
LoveGame / Poker Face
(live 2009 MuchMusic Video Awards)
2009
Poker Face / Speechless / Your Song
(live 52e cérémonie des Grammy Awards avec Elton John)
2010 94 113
« — » indique que la chanson ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays

Autres chansons classées[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Album
É-U
[180]
R-U
[181]
AUS
[182]
CAN
[183]
BE-W
[37]
The Fame 2008 73 The Fame
Starstruck
(featuring Space Cowboy et Flo Rida)
107 191 74
Big Girl Now
(par New Kids on the Block featuring Lady Gaga)
84 The Block
Monster 2009 112 68 80 The Fame Monster
Speechless 94 88 67
So Happy I Could Die 84
Teeth 107
3-Way (The Golden Rule)[184]
(par The Lonely Island featuring Justin Timberlake et Lady Gaga)
2011 103 Aucun album
The Lady Is a Tramp'
(par Tony Bennett)
188 116 Duets II
White Christmas 87 A Very Gaga Holiday
Scheiße 111 136 Born This Way
Black Jesus + Amen Fashion 172
Fashion of His Love 140
The Queen 150
Heavy Metal Lover 2012 121
« — » indique que la chanson ne s'est pas classée dans le hit-parade de ce pays

Collaborations non-commercialisées[modifier | modifier le code]

Titre Année Album Artiste
Big Girl Now 2008 The Block[185] New Kids on the Block
The Lady Is a Tramp 2011 Duets II[186] Tony Bennett

Vidéos[modifier | modifier le code]

Albums vidéos[modifier | modifier le code]

Titre Détails de l'album
The Fame Monster: Video EP F
Lady Gaga Presents the Monster Ball Tour: At Madison Square Garden
  • Sortie : 21 novembre 2011
  • Label : Interscope

Clips vidéo[modifier | modifier le code]

Titre Année Réalisation
Just Dance
(featuring Colby O' Donis)
2008 Melina Matsoukas[187]
Beautiful, Dirty, Rich
Poker Face Ray Kay[188]
Eh, Eh (Nothing Else I Can Say) 2009 Lady Gaga
LoveGame Lady Gaga
Paparazzi Jonas Akerlund[189]
Bad Romance Francis Lawrence[190]
Video Phone
(de Beyoncé)
Hype Williams[191]
Telephone
(featuring Beyoncé)
2010 Jonas Akerlund[192]
Alejandro Steven Klein[193]
Born This Way 2011 Nick Knight[194]
Judas Lady Gaga et Laurieann Gibson[195]
3-Way (The Golden Rule)
(de The Lonely Island)
Akiva Schaffer et Jorma Taccone[196]
The Edge of Glory Haus of Gaga[197]
Yoü and I Laurieann Gibson[198]
The Lady Is a Tramp
(de Tony Bennett)
Lee Musiker et Unjoo Moon[199]
Marry the Night Lady Gaga[200]
Applause 2013 Inez et Vinoodh
An Artpop Film Starring Lady Gaga
Do What You Want (feat R. Kelly) Terry Richardson[201]
G.U.Y. - An Artpop Film 2014 Lady Gaga

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • A. Dans de nombreux pays, The Fame Monster n'est pas considéré comme un album et obtient par défaut le même classement ainsi que la même certification que celui de The Fame.
  • B. The Singles est sorti uniquement au Japon et a été produit à 5000 exemplaires exclusifs.
  • C. Hitmixes est sorti uniquement au Canada.
  • D. Eh, Eh (Nothing Else I Can Say) est sorti uniquement en tant que single dans certains pays d'Europe ainsi qu'en Océanie.
  • E. Dance in the Dark est sorti uniquement en tant que single dans certains pays d'Europe ainsi qu'en Australie et n'a bénéficié que d'une commercialisation numérique.
  • F. The Fame Monster: Video EP est sorti uniquement dans certains pays d'Europe ainsi qu'en Océanie et n'a bénéficié que d'une commercialisation numérique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.billboard.com/articles/news/6114194/lady-gaga-manager-bobby-campbell-join-artist-nation-exclusive
  2. a et b (en) « Lady Gaga Swaps Music for Guest Editing at Metro », Billboard,‎ 17 mai 2011 (lire en ligne)
  3. (en) Mawuse Ziegbe, « Lady Gaga Remix Album Due In The U.S. Next Month », MTV Networks, MTV News,‎ 8 juillet 2010 (lire en ligne)
  4. (en) Vanessa Grigoriadis, « Growing Up Gaga », New York, New York Media Holdings,‎ 28 mars 2010 (lire en ligne)
  5. (en) Staff Reporter, « Lady GaGa Profile », Contactmusic.com,‎ 2008 (lire en ligne)
  6. (en) Chris Harris, « Shes at number one and shes on our Spanking New for 09 list so we had a lil' chat with the Lady », MTV UK, MTV Networks,‎ 15 janvier 2009 (lire en ligne)
  7. (en) Ray Waddell, « Lady Gaga's Monster Ball Tour Breaks Record for Debut Headlining Artist », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 5 mai 2011 (lire en ligne)
  8. (en) « The Nielsen Company and Billboard's 2009 Canadian Industry Report », Business Wire, Nielsen SoundScan,‎ 4 février 2010 (lire en ligne)
  9. (fr) « Tops & Flops music of 2010 », Syndicat National de l'Édition Phonographique, Chartsinfrance.net,‎ 2010 (lire en ligne)
  10. (en) Alan Jones, « Lady GaGa back on top of UK album charts for third time », Music Week,‎ 26 juin 2011 (lire en ligne)
  11. (de) « IFPI Austria – Gold & Platin Datenbank », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 2009 (lire en ligne)
  12. (pt) « Lady Gaga Certificados », Associação Brasileira dos Produtores de Discos,‎ 2009 (Gaga lire en ligne)
  13. (da) « Album Top 40 23.10.2009 », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 23 octobre 2009 (lire en ligne)
  14. a et b (fi) « Finnish Certification », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 2009 (lire en ligne)
  15. (el) « Top 75 Aλμπουμ - Werk 2010_44 », IFPI Greece,‎ 2010 (lire en ligne)
  16. (en) « Metacritic review of The Fame », Metacritic,‎ 2008 (lire en ligne)
  17. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga Is 'Honoring' Fans With Cheaper Fame Monster », MTV,‎ 16 novembre 2009 (lire en ligne)
  18. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga Sings About Loving 'Something Bad For You' On 'Monster' », MTV, MTV Networks,‎ 24 novembre 2009 (lire en ligne)
  19. (en) Press Release, « Lady Gaga Returns With 8 New Songs on 'The Fame Monster' », Yahoo!,‎ 8 octobre 2009 (lire en ligne)
  20. (en) Gary Trust, « Arcade Fire, Lady Antebellum, Esperanza Spalding Were Least Likely Grammy Winners, Based On Chart History », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 15 février 2011 (lire en ligne)
  21. (fr) « Les disques les plus vendus en France depuis début 2010 », ChartsinFrance.net,‎ 9 novembre 2010 (lire en ligne)
  22. (pt) « CD – TOP 20 Semanal », Associação Brasileira dos Produtores de Discos,‎ 2010 (lire en ligne)
  23. (da) « Album Top 20 Week 41 2010 », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 2010 (lire en ligne)
  24. (en) « Lady Gaga got best selling album in Indonesia! », Creative Disc,‎ 13 juillet 2011 (lire en ligne)
  25. (it) « Gfk – Certificano – Albums », Federation of the Italian Music Industry,‎ 2010 (lire en ligne)
  26. (en) « Metacritic: The Fame Monster », Metacritic,‎ 2009 (lire en ligne)
  27. (en) « Lady GaGa: "My Next Album Will Be My Best Yet" », MTV, MTV Network,‎ 26 mars 2010 (lire en ligne)
  28. (en) « Lady Gaga 'Born This Way': Track-By-Track Review », Billboard,‎ 23 mai 2011 (lire en ligne)
  29. a et b (en) « Lady Gaga 'Born This Way' Cover Story », Billboard,‎ 18 février 2011 (lire en ligne)
  30. (pt) « Lady Gaga - Certificados », Associaусo Brasileira de Produtores de Disco,‎ 2009 (lire en ligne)
  31. (es) « Los Màs Vendidos - Semana Del 23 al 29 de Mayo del 2011 », Asociación Mexicana de Productores de Fonogramas y Videogramas,‎ 23 mai 2011 (lire en ligne)
  32. (en) « Top 40 albums of Monday 30 May 2011 », RIANZ,‎ 30 mai 2011 (lire en ligne)
  33. (ru) « Золотой и платиновый альбом в России / International 2011 », National Federation of the Phonogram Producers,‎ 2011 (lire en ligne)
  34. (en) « Metacritic: Born This Way », Metacritic,‎ 2011 (lire en ligne)
  35. (de) Chartverfolgung / Lady Gaga / Longplay sur le site de Music Cline, consulté le 12 septembre 2010.
  36. a, b, c, d et e (en) Artist > Discography > Lady Gaga sur le site Australian Charts, consulté le 12 septembre 2010.
  37. a, b, c, d, e et f (fr) Artiste > Discographie > Lady Gaga sur le site d'Ultratop, consulté le 12 septembre 2010.
  38. a, b et c (en) Meilleures positions des albums au Canada:
  39. a, b et c (en) Lady Gaga Album & Song Chart History: Billboard 200 sur le site de Billboard, consulté le 12 septembre 2010.
  40. a, b, c et d (fr) Artiste > Discographie > Lady Gaga sur le site de Les Charts, consulté le 12 septembre 2010.
  41. a et b (ja) Meilleures positions des albums au Japon:
  42. a, b, c, d et e (en) Meilleures positions des albums et singles au Royaume-Uni:
  43. a et b (en) Artist > Künstlerportal > Lady Gaga sur le site de Swiss Charts, consulté le 12 septembre 2010.
  44. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées annou.
  45. a, b, c, d, e, f, g et h http://www.billboard.com/articles/columns/chart-beat/6029335/ask-billboard-lady-gagas-biggest-hot-100-hits
  46. http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/The-Fame-a104355246.html
  47. a et b http://www.chartsinfrance.net/actualite/news-77820.html
  48. a, b, c, d, e, f, g, h et i (de) Gold & Platin datenbank, sur le site d'IFPI, consulté le 12 septembre 2010.
  49. a, b et c (en) Certifications des albums en Australie:
  50. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Certifications des albums et singles en Belgique:
  51. a, b et c (en) Certifications des albums au Canada:
  52. a, b, c et d (en) Gold & Platinum search result for 'Lady Gaga' album sur le site de RIAA, consulté le 12 septembre 2010.
  53. a, b et c (fr) Certifications des albums en France:
  54. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Certified Awards Search for 'Lady Gaga', sur le site de BPI, consulté le 12 septembre 2010.
  55. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Search 'Lady Gaga's Certifications sur le site de Swiss Charts, consulté le 12 septembre 2010.
  56. http://www.chartsinfrance.net/Les-Enfoires/news-70478.html
  57. a, b, c, d et e (ja) Certifications des albums au Japon:
  58. http://www.billboard.com/articles/news/41681/lady-gaga-named-aps-entertainer-of-the-year
  59. http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/Born-This-Way-a111040787.html
  60. IFPI, « Rapport des ventes de l'année 2013 »,‎ 2013 (consulté le 17 avril 2014)
  61. Vivendi, « Rapport financier et Etats financiers consolidés audités de l'exercice clos le 31 décembre 2013 »,‎ 2013 (consulté le 17 avril 2014)
  62. http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/Artpop-a119180275.html
  63. http://localuknews.co.uk/article/official-charts-analysis-ellie-gouldings-halcyon-becomes-no1-album
  64. (en) « Gaga Remixes », HMV Japan,‎ 2010 (lire en ligne)
  65. (en) « Lady GaGa – The Remix Australian release », Big W,‎ 2010 (lire en ligne)
  66. a et b (en) Jocelyn Vena, « Lady GaGa Releases The Remix LP Track List », MTV Networks, MTV,‎ 14 avril 2010 (lire en ligne)
  67. (en) Paul Grein, « Week Ending Dec. 5, 2010: The "Gift" That Keeps On Giving », Yahoo! Inc,‎ 8 décembre 2010 (lire en ligne)
  68. (pt) « Lady Gaga certifications », ABPD.com.br,‎ 22 octobre 2010 (Gaga lire en ligne)
  69. (ru) « Russian Albums Chart », 2M-Online.ru,‎ 2010 (lire en ligne)
  70. (en) « Charts Year End 2010: Canadian Albums Chart », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 11 décembre 2009 (lire en ligne)
  71. (ja) « アルバム 年間ランキング-ORICON STYLE ランキング », Oricon,‎ 10 décembre 2010 (lire en ligne)
  72. (en) « Lady Gaga – The Remix », Metacritic,‎ 2010 (lire en ligne)
  73. (en) « The Singles [Limited Release] », CDJapan,‎ 2010 (lire en ligne)
  74. a et b (ja) « 『ザ・シングルス』 », Universal Japan,‎ 17 novembre 2010 (lire en ligne)
  75. http://www.mtv.com/news/articles/1643274/lady-gaga-remix-album-due-us-next-month.jhtml
  76. http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/The-Remix-a108419550.html
  77. http://www.musicweek.com/news/read/gaga-on-verge-of-3m-uk-sales/045818
  78. http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/Born-This-Way-The-Remix-a112524718.html
  79. (en) « Live at The Cherrytree House », Cherrytree Records,‎ 2009 (lire en ligne)
  80. (en) « The Cherrytree Sessions (Live) – EP », iTunes, Apple Inc,‎ 3 février 2009 (lire en ligne)
  81. (en) Paul Grein, « Week Ending Sept. 5, 2010: Rihanna Leads The Pack », Yahoo! Music, Yahoo! Inc,‎ 8 septembre 2010 (lire en ligne)
  82. (es) « Lady Gaga – The Cherrytree Sessions (Album) », Asociación Mexicana de Productores de Fonogramas y Videogramas, Hung Medien,‎ 2009 (lire en ligne)
  83. (en) « Hitmixes: Lady Gaga », Amazon.ca Inc,‎ 25 août 2009 (lire en ligne)
  84. (en) Dan Rankin, « Album Reviews – 24/8/09 », Blare Magazine,‎ août 2009 (lire en ligne)
  85. (en) « Canadian Albums - Week of 2009-09-12 », Billboard, Nielsen Business Media,‎ 12 septembre 2009 (lire en ligne)
  86. http://music.yahoo.com/blogs/chart-watch/week-ending-sept-5-2010-rihanna-leads-the-pack.html
  87. « Lady GaGa's Poker Face about bisexuality, Just Dance written in 10 minutes », The Telegraph, News Limited,‎ 17 avril 2009 (lire en ligne)
  88. « Lady Gaga –Just Dance Single », Ladygaga.com, Interscope Records,‎ 2008 (lire en ligne)
  89. (en) « Just Dance by Lady Gaga Songfacts », Songfacts.com,‎ 2008 (lire en ligne)
  90. (en) « Lady Gaga and Colby O'Donis - Just Dance  ; Charts », aCharts,‎ 2008 (lire en ligne)
  91. (en) « Top 50 singles, Week Ending 15 January 2009 », Irish Recorded Music Association,‎ 15 janvier 2009 (lire en ligne)
  92. (en) « Just Dance in the world charts », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2008 (lire en ligne)
  93. (en) « Poker Face release date », Interscope Records,‎ 2008 (lire en ligne)
  94. (en) « Lady Gaga - Poker Face  ; Charts », aCharts,‎ 2008 (lire en ligne)
  95. (en) « Poker Face on world charts », Ultratop 50,‎ 2008 (lire en ligne)
  96. (hu) « Single (track) Top 10 lista – 2009. 39. hét », Mahasz,‎ 2009 (lire en ligne)
  97. (cs) « RADIO TOP100 Oficiálna – Lady Gaga – Poker Face », International Federation of the Phonographic Industry., IFPI CZ,‎ 2009 (lire en ligne)
  98. (en) Austin Scaggs, « The "Just Dance" singer on leotards, the first lady and raunchy lyrics », Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 19 février 2009 (lire en ligne)
  99. (en) « Eh, Eh UK download », iTunes,‎ 20 avril 2009 (lire en ligne)
  100. (en) Joey Guerra, « Bringing real dance music to the masses », Houston Chronicle, Hearst Corporation,‎ 7 novembre 2008 (lire en ligne)
  101. (en) « Lady Gaga - Eh, Eh (Nothing Else I Can Say)  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  102. (sv) « List of Gold and Platinum certifications in Sweden – 2009 », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 2009 (lire en ligne)
  103. (en) « Lady Gaga : Releases : LoveGame [Robots To Mars Remix », Interscope Records,‎ 31 mars 2009 (lire en ligne)
  104. (en) Daily Mail Reporter, « It's kisses all round as Lady GaGa gets affectionate with men & women in video », Daily Mail, Associated News.,‎ 21 mai 2009 (lire en ligne)
  105. (en) « Lady Gaga - LoveGame  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  106. (hu) « Single (track) Top 10 lista – week 2009/30 », Mahasz, Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége,‎ 2009 (lire en ligne)
  107. (en) « New Zealand RIANZ Top 40 », Recording Industry Association of New Zealand, acharts,‎ 11 mai 2009 (lire en ligne)
  108. (en) « Latest Gold / Platinum Singles – RadioScope New Zealand », Recording Industry Association of New Zealand, RadioScope New Zealand,‎ 11 avril 2010 (lire en ligne)
  109. (en) Paul Sexton, « Green Day Rises To European Chart Summit », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 28 mai 2009 (lire en ligne)
  110. (en) Ron Slomowicz, « Lady Gaga Interview », About.com, New York Times Company,‎ 10 juin 2008 (lire en ligne)
  111. (en) « Lady Gaga - Paparazzi  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  112. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální - Czech Airplay Chart », International Federation of the Phonographic Industry, IFPIcr,‎ 5 novembre 2009 (lire en ligne)
  113. (en) « Bad Romance UK Release iTunes Date », iTunes,‎ 2009 (lire en ligne)
  114. (en) Ali Bryan, « Going Ga-Ga », Grazia, Arnoldo Mondadori Editore,‎ 15 janvier 2010 (lire en ligne)
  115. (en) « Lady Gaga - Bad Romance  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  116. (en) « Lady Gaga – Bad Romance (song) », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2010 (lire en ligne)
  117. (en) « Week05 – Bulgarian Airplay Top 5 », Bulgarian Association of Music Producers, Nielsen Broadcast Data Systems,‎ 7 février 2010 (lire en ligne)
  118. (en) « Airplay Chart Romania », Nielsen Business Media,‎ 14 janvier 2010 (lire en ligne)
  119. (en) « RADIO TOP100 Oficiálna – Lady Gaga Bad Romance – Slovak Republic », International Federation of the Phonographic Industry, IFPIcr.cz,‎ 5 novembre 2009 (lire en ligne)
  120. (en) Bill Lamb, « A Real Work of Pop Art – Not a Stopgap Release », About, The New York Times Company,‎ 23 novembre 2009 (lire en ligne)
  121. (fr) « Telephone (feat. Beyoncé) - Single Lady Gaga - Sortie digitale France », iTunes,‎ 15 février 2010 (lire en ligne)
  122. (en) « Pop princess Britney Spears snubbed Lady Gaga », Zee News,‎ 26 novembre 2009 (lire en ligne)
  123. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga Explains Inspiration Behind Beyonce Collabo, "Telephone" », MTV,‎ 25 novembre 2009 (lire en ligne)
  124. (en) « Lady Gaga and Beyoncé - Telephone  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  125. (nl) « Lady Gaga feat. Beyonce – "Telephone" (nummer) », Ultratop,‎ 2010 (lire en ligne)
  126. (en) « Top 50 Singles-Week ending 25th March 2010 », Irish Recorded Music Association,‎ 2010 (lire en ligne)
  127. (en) Michael Hubbard, « Lady Gaga: The Fame Monster, track-by-track », MusicOMH,‎ 23 novembre 2009 (lire en ligne)
  128. (en) « Alejandro – Lady GaGa », iTunes,‎ 2010 (lire en ligne)
  129. (en) « Lady Gaga - Alejandro  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  130. (pt) « Brasil Hot 100 Airplay », Billboard Brasilvolume=2,‎ août 2010, p. 84 (ISSN 977-217605400-2)
  131. (en) « Bulgarian Airplay Top 5 », Nielsen Broadcast Data Systems,‎ 2010 (lire en ligne)
  132. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální – Lady Gaga - Alejandro - Czech Republic », International Federation of the Phonographic Industry,‎ 13 mai 2010 (lire en ligne)
  133. (pl) « ZPAV Top5 Airplay 10.07.2010 – 16.07.2010 », Polish Music Charts,‎ 16 juillet 2010 (lire en ligne)
  134. (ro) « Romanian Top 100 Airplay 23.07.2010 », Romanian Top 100,‎ 17 juillet 2010 (lire en ligne)
  135. (en) Bill Lamb, « Lady Gaga – "Alejandro" », About.com, The New York Times Company,‎ 6 mai 2010 (lire en ligne)
  136. (fr) « 'Dance In The Dark', le nouveau single de Lady Gaga », Universal Music France,‎ 25 août 2010 (lire en ligne)
  137. (en) Erik Ditzian, « Lady Gaga Explains Real Meaning Of 'Dance In The Dark' », MTV Networks, MTV,‎ 16 décembre 2009 (lire en ligne)
  138. (en) Bill Lamb, « Lady Gaga – The Fame Monster review », About.com, The New York Times Company,‎ 11 octobre 2009 (lire en ligne)
  139. (en) « Lady Gaga - Dance in the Dark  ; Charts », aCharts,‎ 2009 (lire en ligne)
  140. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální – Lady Gaga – Dance in the Dark – Czech », International Federation of the Phonographic Industry, IFPI CZ,‎ 2009 (lire en ligne)
  141. (cs) « RADIO TOP100 Oficiální – Lady Gaga – Dance in the Dark – Slovak », International Federation of the Phonographic Industry, IFPI SK,‎ 2010 (lire en ligne)
  142. (en) Daniel Kreps, « Lady Gaga Names Her New Album 'Born This Way' », Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 13 septembre 2010 (lire en ligne)
  143. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga To Make Born This Way Announcement New Year's Eve », MTV Networks, MTV,‎ 27 décembre 2010 (lire en ligne)
  144. (de) « Born This Way - Single », iTunes Store DE, Apple,‎ 11 février 2011 (lire en ligne)
  145. (en) Peter Robinson, « Freak Or Fraud? Lady Gaga: "I'm Not Full Of S**t. Are You », NME, IPC Media,‎ 23 avril 2011 (lire en ligne)
  146. (ko) « 가온차트와 함께하세요 – Digital Comprehensive charts », Gaon Chart,‎ 2011 (lire en ligne)
  147. (en) « GFK Archive – Top 50 Singles: Week Ending 17 February 2011 », Irish Recorded Music Association, GFK,‎ 17 février 2011 (lire en ligne)
  148. (en) « Japan Hot 100: Week Ending April 11, 2011 », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 11 avril 2011 (lire en ligne)
  149. (nl) « Nederlandse Top 40 26 Februari 2011 », MegaCharts,‎ 26 février 2011 (lire en ligne)
  150. (pl) « ZPAV Top5 Airplay 02.04.2011 – 08.04.2011 », Polish Music Charts,‎ 8 avril 2011 (lire en ligne)
  151. (en) Jonathan Van Meter, « Lady Gaga: Our Lady of Pop », Vogue, Condé Nast Publications,‎ 10 février 2011 (lire en ligne)
  152. (ko) « Lady Gaga – Judas Download », Universal Music Korea,‎ 18 avril 2011 (lire en ligne)
  153. (en) Kevin Ritchie, « Pop culture as religion: Lady Gaga explains the controversial biblical imagery in her upcoming music video "Judas" », MSN, Microsoft,‎ 26 avril 2011 (lire en ligne)
  154. (en) James Dinh, « Lady Gaga's 'Judas' Draws Comparisons To 'Bad Romance' », MTV, MTV Networks,‎ 15 avril 2011 (lire en ligne)
  155. (en) « Lady Gaga - Judas  ; Charts », aCharts,‎ 2011 (lire en ligne)
  156. (ko) « Digital Comprehensive Chart: Overseas Week 17 », Gaon Chart,‎ 2011 (lire en ligne)
  157. (en) « The Edge of Glory - Single », iTunes Store UK, Apple,‎ 9 mai 2011 (lire en ligne)
  158. (en) Nick Corner, « Lady Gaga Makes Edge Of Glory Official Single? », Digital Spy,‎ 11 mai 2011 (lire en ligne)
  159. (en) Rick Fulton, « World reacts to new Lady Gaga Album: Here's our review », Daily Record, Trinity Mirror,‎ 19 mai 2011 (lire en ligne)
  160. (en) « Lady Gaga - The Edge of Glory  ; Charts », aCharts,‎ 2011 (lire en ligne)
  161. (nl) « Ultratop.be - Lady Gaga - The Edge Of Glory », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2011 (lire en ligne)
  162. (ko) « Gaon Chart Download list: Week May 22, 2011 to May 29, 2011 », Gaon Chart,‎ 29 mai 2011 (lire en ligne)
  163. (en) « Top 40/Mainstream > Future Releases », All Access,‎ 2011 (lire en ligne)
  164. (en) Neil Strauss, « The Broken Heart and Violent Fantasies of Lady Gaga », Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 8 juillet 2010 (lire en ligne)
  165. (en) Kitty Empire, « Lady Gaga: Born This Way – review », The Guardian, Guardian Media Group,‎ 22 mai 2011 (lire en ligne)
  166. a et b http://www.chartsinfrance.net/Lady-GaGa/news-87521.html
  167. (en) « Applause sold 1 million copies, certify platinium »
  168. (en) « Applause passes Platinium »
  169. (en) « Applause goes platinium »
  170. (en) « Kworb announces a gold certification for Gaga »
  171. (en) « Applause goes gold in Sweden »
  172. (en) « Applause goes gold in NZ »
  173. a, b, c et d (en) Meilleures positions des singles aux États-Unis:
  174. (de) Meilleures positions des singles en Allemagne:
  175. a, b, c et d (en) Meilleures positions des singles au Canada:
  176. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) Certifications des singles en Australie :
  177. a, b, c, d, e, f et g (en) Certifications des singles au Canada:
  178. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) Gold & Patinum search results for 'Lady Gaga' sur le site de RIAA, consulté le 12 septembre 2010.
  179. a, b, c et d (fr) Certifications des singles en France:
  180. (en) Meilleures positions des autres chansons classées aux États-Unis:
  181. (en) Meilleures positions des autres chansons classées au Royaume-Uni:
  182. (en) Meilleures positions des autres chansons classées en Australie:
  183. (en) Meilleures positions des autres chansons classées au Canada:
  184. (en) « 3-Way (The Golden Rule) : MP3 Download », Amazon.com, Amazon, inc.,‎ 28 juin 2011 (lire en ligne)
  185. (en) Stephen Thomas Erlewine, « The Block - News Kids on the Block », Allmusic, Rovi Corporation,‎ 2008 (lire en ligne)
  186. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Duets II - Tony Bennett », Allmusic, Rovi Corporation,‎ 2008 (lire en ligne)
  187. (en) « Pop Ate My Heart Lady Gaga Her Videos and Her Fame Monster », Slant Magazine,‎ 14 décembre 2009 (lire en ligne)
  188. (en) « Lady Gaga's VMA-Nominated 'Poker Face' Video Almost Went To The Dogs », MTV,‎ 10 septembre 2009 (lire en ligne)
  189. (en) « Epic! GaGa's New Paparazzi Video », Perez Hilton,‎ 28 mai 2009 (lire en ligne)
  190. (en) « Inside the Monster Ball Tour Lady Gaga Reveals Plans for Ambitious New Tour », Rolling Stone,‎ 21 octobre 2009 (lire en ligne)
  191. (en) « Beyonce And Lady Gaga's 'Video Phone' Clip Confirmed! », MTV,‎ 15 octobre 2009 (lire en ligne)
  192. (en) « Lady Gaga Has 'Potential' To Be The Next Madonna, Director Says », MTV,‎ 16 mars 2010 (lire en ligne)
  193. (en) « Lady Gaga Wants To Offend With 'Alejandro,' Experts Say », MTV,‎ 11 juin 2010 (lire en ligne)
  194. (en) « Lady Gaga's 'Born This Way' Video Premieres », MTV,‎ 28 février 2011 (lire en ligne)
  195. (en) « Lady Gaga To Direct 'Judas' Video With Laurieann Gibson », MTV,‎ 23 mars 2011 (lire en ligne)
  196. (en) « 3-Way (The Golden Rrule) (feat. Justin Timberlake & Lady Gaga) », thelonelyisland.com,‎ 21 mai 2011 (lire en ligne)
  197. (en) « Lady GaGa "Had Issues" With New Video Director », MTV,‎ 16 juin 2011 (lire en ligne)
  198. (en) « Lady Gaga And Laurieann Gibson's Path To 'Yoü And I' », MTV,‎ 17 août 2011 (lire en ligne)
  199. (en) « "The Lady Is a Tramp" Video », Vevo,‎ 3 octobre 2011 (lire en ligne)
  200. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga 'Marries The Night' In India Singer performs her latest Born This Way track, reveals video details in India », MTV,‎ 31 octobre 2011 (lire en ligne)
  201. http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/20/lady-gaga-do-what-you-want-clip-terry-richardson-r-kelly-censure_n_5514042.html