Disco-funk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le disco-funk est un type de musique regroupant le disco et le funk/urban de la fin des années 1970 à aujourd'hui. Ce genre est l'objet de nombreuses compilations et remixes. Il est diffusé sur de nombreuses radios, webradios, et en discothèque.

Le style est venu avec l'arrivée du Disco ayant gardé la caractéristique de la prédominance de la basse et du rythme, mais contrairement à la plupart des morceaux Funk, il y a des influences beaucoup plus pop voire rock ainsi que la présence de violons. Certains artistes de l'époque après avoir eu une certain expérience dans le Funk ont commencer à faire un amalgame de Disco et de leur style de base. Un des premiers fut Jimmy Bo Horne, ensuite des groupe comme Chic dont les deux premiers album furent un parfait amalgame disco et funk avec par exemple Le Freak ou Dance Dance Dance ou encore Good Times ou l'on peut distinguer le riff de basse funky avec la présence de violons et beaucoup moins d'influences jazzy comme l'était le funk avant la venue du Disco.

Exemples[modifier | modifier le code]

Le style disco-funk ne concerne que certaines parties de discographie ou d'albums de groupe Disco et/ou Funk. Voici des exemples type :

  • Michael Jackson - Donn't Stop Till You Get Enough
  • Rick James - Superfreak
  • Everyn "Champane" King - Shame
  • Chic - Good Times
  • Jimmy Bo Horne - Dance Across The Floor
  • GQ - Disco Night
  • One Way - You Can Do It
  • Raydio - It's Time to Party Now
  • D-Train - You're the One for Me
  • Taana Gardner - Heart Beat

etc.

Les principaux labels sont :

  • Salsoul Records (Skyy, Funk Deluxe, Joe Bataan Etc...)
  • Solar Records (Midnight Star, The Whispers, Lakeside, Dynasty Etc...)
  • Prelude Records (The Strikers, D.Train, France Joli, Sharon Redd, Etc...)

À noter qu'une nouvelle scène française se base sur ce style : Enois Scroggins, Breakbot, Thomas G, Magoo, Swade Etc ...