Disciotis venosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pézize veinée


Disciotis venosa, de son nom vernaculaire la Pézize veinée, ou plus rarement Oreille de cochon, est une espèce de champignons comestibles saprophytes du genre Disciotis de la famille des Morchellaceae dans l’ordre des Pezizales. Elle est cupuliforme et reconnaissable par son odeur prononcée d'eau de Javel. Présentant certaines caractéristiques de l'habitat des espèces de la famille des Morchellaceae, printanières et calcicoles, Disciotis venosa constitue un indicateur important de la croissance et de la distribution des Morchella.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Nom binominal[modifier | modifier le code]

Disciotis venosa (Pers.) Boud. 1893

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Discina venosa (Pers.) Fr.. 1822
  • Peziza venosa Pers. 1801

Variété[modifier | modifier le code]

Disciotis venosa var. reticulata (Grev.) Boud. 1899

Description[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Chapeau : hymenium de forme hémisphérique, cupuliforme puis étalée, discoïdale, large de 5 à 10 voire de grands exemplaires jusqu'à 15 cm, son centre est largement déformé, onduleux, veiné souvent en réseaux denses, plissé.

Marge: la marge est ondulée, fragile et se déchire avec l'âge ;

Cuticule : l'extérieur, blanchâtre à beige, est entièrement furfuracé ; l'intérieur du réceptacle brun fauve à brun foncé ; la cuticule est brune

Chair: Blanc- beige en vieillissant, croquante.

Stipe: pied est très court, d'environ 1 cm, trapu, plissé, concolore à l'extérieur du champignon, enterré, et bien fixé au sol.

Odeur : eau de Javel.

Répartition[modifier | modifier le code]

Europe du Nord

Habitat[modifier | modifier le code]

Champignon printanier, il pousse sur sols calcaires et apparaît souvent après les brûlis. C'est un indicateur important pour trouver des morilles. On le trouve habituellement sous les frênes.

Biologie[modifier | modifier le code]

Saprophyte

Comestibilité[modifier | modifier le code]

Bon comestible, l'odeur de javel disparait à la cuisson[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Régis Courtecuisse et Bernard Duhem, Guide des champignons de France et d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé,‎ second semestre 1994, 480 p. (ISBN 2-603-00953-2).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :