Dirk Sanders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanders.

Dirk Sanders de son vrai nom Dirk Hans Van Hoogstraten, né à Bogor (Indonésie) le 24 décembre 1933 et mort à Paris le 26 juillet 2002[1],[2],[3], est un danseur, acteur, chorégraphe et réalisateur d'origine néerlandaise et naturalisé français[réf. nécessaire]. Son père travaillait pour le gouvernement hollandais. Il passa toute sa jeunesse à Java et en Europe. À treize ans, il s’installa à Amsterdam pour y finir sa scolarité. Les cours de théâtre étaient son principal passe-temps. Mais, il se rendit vite compte que son accent allait être un handicap s’il voulait, un jour, jouer hors de la Hollande. Momentanément, il se mit donc à la pantomime. Cela ne le satisfit pas, pas plus que la peinture qu’il fit pendant un an. La danse fut la réponse et ses parents l’envoyèrent en Allemagne pour étudier avec Kurt Jooss. Dirk avait 17 ans. Là, Dirk étudia la danse moderne pendant deux ans. Ensuite, il partit pour Paris.

Parcours[modifier | modifier le code]

Dirk était un excellent danseur avec une grande variété de styles. Et pourtant, il débuta sa carrière de danseur très tard. En fait, Dirk a commencé la danse lorsqu'il avait 17 ans, en Allemagne de 1950 à 1952, avec le chorégraphe Kurt Jooss. Il s'installa ensuite à Paris. En arrivant à Paris, il étudia avec la grande professeur, de renommée internationale, Madame Nora Kiss. Sa carrière professionnelle démarra très rapidement. Deux moi après être arrivé à Paris, Dirk s’inscrivit dans un concours de jeune chorégraphe et gagna la 4e place. Beaucoup pensèrent qu’il aurait dû gagner. Cette controverse donna à Dirk une connaissance immédiate dans le métier et dans le cercle des danseurs Français. Durant les 5 années qui suivirent, il fut un membre exceptionnel de plusieurs compagnies françaises de ballet. Son premier contrat fut avec les Ballets de l’Etoile (Roland Petit) où il reprit le rôle de Petrucchio dans La Mégère Apprivoisée de Maurice Béjart. Après trois saisons avec la troupe, Dirk travailla successivement avec les Ballets de la Tour Eiffel, la Compagnie de Janine Charrat, et la Compagnie de Jean Babilée. Parmi ses rôles les plus célèbres, il y a Haut Voltage de Maurice Béjart, Gosse de Paris de Pierre Cotte, Les Liens de Janine Charrat et Divertimento, Sable et Balance à Trois de Jean Babilée. Par la suite, Dirk participa à des créations originales : Récréation, L’Arbre Rouge, Blues, Hôtel de l’Espérance et pour le festival du printemps du casino d’Enghien, L’Emprise et Balletino. Durant la saison parisienne de la Compagnie Jean Babilée, Dirk attira l’attention du producteur/metteur en scène Luchino Visconti. Il invita Dirk à apparaître dans Nuits blanches, film de 1957 avec Maria Schell, dont il fit la chorégraphie. Visconti est également l’auteur de Marathon, un ballet dont Dirk fit la chorégraphie pour le Festival de Berlin de l’été 1957.

Il épousa en première noce, le 1re Aout 1958, à New York, la comédienne Annie Fargue. Ils eurent une fille, Leslie Tabuteau (6 avril 1960). Sur le tournage de Le Tout pour le tout de Patrice Dally, il rencontra Karen Blanguernon qui devint sa seconde femme. Ils eurent une fille, Tessa Van Hoogstraten (26 juillet 1961).

À travers la danse, Dirk rejoint le cinéma et la télévision.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur, danseur
Réalisateur

Puis des documentaires, des séries, des courts métrages et des films de télévision, souvent en relation avec la danse, comme :

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie sur le site fandango.com.
  2. La BNF indique sur cette fiche une naissance à Djakarta. Djakarta et Bogor se trouvent tous deux sur l'île de Java et ne sont éloignés que de 47 km.
  3. Les gens du cinéma
  4. Présentation du documentaire Les Enfants de la danse sur le site du Forum des images.