Direction des ressources et des compétences de la police nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La direction des ressources et des compétences de la police nationale (DRCPN) est un service central de la direction générale de la Police nationale qui assure la gestion des moyens financiers et humains et mis à la disposition de la police nationale française et participe à celle des moyens matériels.

Histoire[modifier | modifier le code]

La direction des ressources et des compétences de la police nationale a été créée par le décret no 2010-973 du 27 août 2010. Elle remplace la direction de l'administration (2005) et la direction de la formation (1999) de la Police nationale. Son organisation a été fixée par un arrêté du 27 août 2010[1], remplacé par un arrêté du 12 août 2013[2].

Les missions de recherche, de développement de technologies et de matériels, propres à la police, assurées par le service des technologies de la sécurité intérieure, ont été transférées à une entité positionnée sous l'autorité de la direction générale de la Gendarmerie nationale et la direction générale de la police nationale, le service des technologies et des systèmes d'information de la sécurité intérieure (STSI²). Ce dernier assure également la gestion des applications opérationnelles et de gestion.

À partir du 1er janvier 2014, les missions relatives aux moyens matériels et à la logistique sont transférées au service de l'achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (SAELSI), commun à la direction générale de la Police nationale, à la direction générale de la Gendarmerie nationale et à la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises.

Missions[modifier | modifier le code]

La DRCPN gère les ressources humaines, budgétaires, technologiques de la police nationale et notamment, elle :

  • est chargée des relations sociales et du dialogue social ;
  • initie et élabore les réformes structurelles et statutaires de la police nationale ;
  • assure l'emploi des ressources humaines (recrutement, gestion des carrières, relations sociales) ;
  • gère les crédits de fonctionnement de la police nationale en organisant une déconcentration maximale de ses crédits ;
  • recense les besoins nécessaires à l'équipement et au fonctionnement des services de police et répartit les moyens financiers et les matériels correspondants ;
  • prépare et suit l'exécution des décisions concernant les programmes immobiliers, informatiques et les moyens de communication de la police nationale ;
  • définit les politiques en matière de logement et de petite enfance au profit de l'ensemble des fonctionnaires du ministère et pilote les mesures d'action sociale individuelles au profit des personnels de la police nationale ;
  • conduit les programmes de développement des grands systèmes d'information, expertise les nouveaux équipements, participe aux programmes de recherche et développement et assure la veille technologique de la police nationale dans le cadre national et européen.

Organisation[modifier | modifier le code]

La DRCPN possède des implantations à Clermont-Ferrand, Paris, Lognes et Limoges.

Elle se compose d'un cabinet, d'une mission de veille, des études et de la prospective et de quatre sous-directions :

  • La sous-direction de l'administration des ressources humaines : affaires statutaires, recrutement et gestion des personnels actifs, administratifs, techniques, scientifiques et contractuels, rémunérations et régimes indemnitaires, affaires disciplinaires, promotion des carrières, coordination et animation du réseau des délégations régionales au recrutement et à la formation (DRRF), service médical, réserve civile ;
  • La sous-direction de la formation et du développement des compétences : organisation et suivi de la formation du personnel, promotion des métiers de la police nationale ;
  • La sous-direction de l'action sociale et de l'accompagnement du personnel : politique du logement, politique de la petite enfance, relations avec les associations et mutuelles de la police, aides sociales individuelles ou collectives, hygiène et sécurité, soutien psychologique opérationnel ;
  • La sous-direction des finances et de la performance : affaires financières et politique immobilière de la police, marchés publics, mission CHORUS de la police nationale, mission pilotage de la performance.

La sous-direction de l’équipement et de la logistique, qui s'occupait de la gestion du parc automobile, de l'acquisition des effets d'habillement ainsi que des moyens de protection individuels et collectifs des policiers (gilets pare-balles, armements etc.) et comprenait notamment un service délocalisé implanté à Limoges, l'établissement central logistique de la police nationale (ECLPN) comprenant l'atelier central automobile (ACA), le magasin central de la police nationale (MCPN) et le centre technique de l'armement (CTA), a été remplacé par le SAELSI.

La DRCPN est la tête de réseau des sept secrétariats généraux pour l'administration de la police (SGAP) placés sous l'autorité des préfets des zones de défense et de sécurité ainsi que des sept services administratifs et techniques de la police (SATP) d'outre-mer compétents, dans leur ressort territorial, pour la gestion des personnels, des finances et des moyens logistiques (immobilier, moyens divers de fonctionnement, habillement, armement, moyens mobiles).

La mission de soutien de la DRCPN est fondamentale pour le bon fonctionnement de la police nationale.

Organismes de formation en relevant[modifier | modifier le code]

La DRCPN supervise de nombreuses écoles supérieures, écoles et centres de formation de la police nationale :

  • Les personnels administratifs, techniques et scientifiques sont formés par l'institut national de la formation des personnels administratifs, techniques et scientifiques (INFPATS);
  • Les gardiens de la paix sont formés dans une école nationale de police (ENP) :
    • Reims (51),
    • Sens (89),
    • Roubaix (59),
    • Oissel (76),
    • Saint-Malo (35),
    • Montbéliard (25),
    • Périgueux (24),
    • Nîmes (30);
  • Les adjoints de sécurité et les cadets de la République sont formés en ENP ou dans un centre de formation de police (CFP) :
    • Béthune (62),
    • Troyes (10),
    • Mulhouse (68),
    • Saint-Brieuc (22),
    • Nantes (44),
    • Sancerre (18),
    • Chassieu (69),
    • Grenoble (38),
    • Carcassonne (11),
    • Nice (06),
    • Perpignan (66),
    • Toulouse (31).

Directeur[modifier | modifier le code]

  • Michel ROUZEAU, inspecteur général de l’administration, directeur des ressources et des compétences de la police nationale[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 27 août 2010 relatif aux missions et à l'organisation de la direction des ressources et des compétences de la police nationale.
  2. Légifrance Arrêté du 12 août 2013 relatif aux missions et à l'organisation de la direction des ressources et des compétences de la police nationale.
  3. Décret du 5 août 2013 portant nomination d'un directeur à l'administration centrale du ministère de l'intérieur - M. ROUZEAU (Michel).