Direction - Social-démocratie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SMER.
SMER – sociálna demokracia
Direction - social-démocratie
Image illustrative de l'article Direction - Social-démocratie
Logo officiel
Présentation
Président Robert Fico
Fondation 1999
Siège Bratislava
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Idéologie Social-démocratie,
nationalisme de gauche,
socialisme démocratique
Affiliation internationale Internationale socialiste
Affiliation européenne Parti socialiste européen
Couleurs Rouge, vert
Site web www.strana-smer.sk
Représentation
Députés
83 / 150
Eurodéputé
5 / 13

SMER - sociálna demokracia (Direction - social-démocratie en slovaque) est un parti politique slovaque créé en 1999 sous le nom de SMER, devenu en 2003 SMER (tretia cesta) (Direction : la 3e voie), qui a pris son nom officiel actuel après la fusion en 2005 avec le Parti de la gauche démocratique et le Parti social-démocrate slovaque. Il utilise le plus souvent la dénomination abrégée SMER ou SMER-SD.

Il est dirigé depuis sa création par Robert Fico qui a formé de 2006 à 2010 une coalition gouvernementale "rose-brun"[1].

Il est membre de l'Internationale socialiste et du Parti socialiste européen, mais a été suspendu du parti socialiste européen pendant 17 mois, du 12 octobre 2006 au 14 février 2008 pour son alliance avec le parti ultra-nationaliste Slovenská národná strana[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Développement rapide d'une nouvelle opposition social-démocrate[modifier | modifier le code]

Ce parti résulte d'une scission du Parti de la gauche démocratique (Strana demokratickej ľavice, SDĽ) en 1999 (Robert Fico étant le membre le plus populaire du SDĽ à cette époque) et devient rapidement l'un des principaux partis de Slovaquie, tandis que l'assise du SDĽ, successeur social-démocrate du Parti communiste de Slovaquie (d'avant 1990) et partie prenante du gouvernement de 1998 à 2002, décline régulièrement.

En 2004, SMER est le troisième parti au Conseil national de la République slovaque, avec 25 de ses 150 sièges. Au début 2005, il est en tête des sondages d'opinion avec 30 % de soutien.

Au 1er janvier 2005, SMER absorbe plusieurs petits partis de gauche :

L’exercice du pouvoir[modifier | modifier le code]

Aux élections générales de 2006, le parti remporte à lui seul 29,14 % des voix et son chef constitue une coalition gouvernementale majoritaire avec les autres partis de l'opposition sortante, le parti nationaliste SNS et le parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie démocratique ĽS-HZDS créé par l'ancien chef populiste du gouvernement Vladimír Mečiar.

Article détaillé : Gouvernement Fico.

Il reste au pouvoir pendant quatre ans.

Retour dans l'opposition après un succès électoral[modifier | modifier le code]

Lors des 12 juin 2010, le parti SMER-SD arrive en première position avec 34,79 % des voix et 62 sièges sur 150 mais les mauvais résultats de ses alliés du gouvernement sortant, SNS 9 sièges et ĽS-HZDS 0 siège, l'empêchent de former un nouveau gouvernement, avec uniquement 71 sièges contre les quatre partis de l'opposition sortante qui en obtiennent 79 au total.

Retour en force[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Radičová ayant été sanctionné par une motion de censure, des nouvelles élections sont décidées. L’affaire de corruption Gorila secoue le monde politique au moment de la campagne électorale. L’ensemble des partis politiques, du centre droit à l'extrême droite perdent des sièges. Le parti SMER-SD est la seule formation sortante du parlement à progresser. Il devient ainsi le premier parti politique de l'histoire slovaque à obtenir la majorité absolue au Conseil national de la République slovaque. Le gouvernement Fico II, soutenu par le parti SMER-SD, succède au gouvernement sortant et dispose d'une confortable majorité de 83 députés, soit 55 % des sièges au parlement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]