Diocèse de Tournai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 36′ 26″ N 3° 23′ 18″ E / 50.607195, 3.388198

Diocèse de Tournai
(la) Dioecesis Tornacensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Tournai
La cathédrale Notre-Dame de Tournai
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création VIe siècle
Province ecclésiastique Archidiocèse de Malines-Bruxelles
Titulaire actuel Guy Harpigny
Langue(s) liturgique(s) français
Paroisses 584
Prêtres 130
Religieux 130
Religieuses 992
Superficie 3 796 km2
Population totale 1 279 467
Population catholique 900 000
Pourcentage de catholique 70,3 %
Site web www.diocese-tournai.be/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Diocèse de Tournai
Localisation du diocèse

Le diocèse de Tournai (en latin Dioecesis Tornacensis) est un diocèse suffragant de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles. Il a été constitué au VIe siècle et l'on comptait en 2004 près de 900 000 baptisés pour 1 279 467 habitants. L'évêque actuel est Guy Harpigny.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Tournai a été constitué au VIe siècle. Il était initialement suffragant de l'archidiocèse de Reims.

L'évêché de Tournai avait été réuni à Noyon dans le cours du VIe siècle ; il en fut détaché en 1146. Il comprit, sans doute à partir de cette date, deux archidiaconés, celui de Tournai et celui de Flandre. À la fin du XIIIe siècle, l'archidiaconé de Flandre fut subdivisé en archidiaconé de Bruges et archidiaconé de Gand[1].

Le pouillé de 1331 renseigne onze doyennés, auxquels vint, dans le cours du XIVe siècle, s'ajouter un douzième, celui de Seclin, détaché de Lille, le 27 avril 1369. Ce sont :

Lors de la réorganisation religieuse des Pays-Bas de 1559-1561, le diocèse de Tournai devient suffragant de l'archidiocèse de Cambrai. Il perd par ailleurs une grande partie de son territoire, qui constitue dès lors les diocèses de Bruges et de Gand.

Après le concordat de 1801, le diocèse de Tournai devient suffragant de l'archidiocèse de Malines et son territoire est modifié afin de correspondre au département de Jemmapes, qui deviendra la province de Hainaut en 1815. Il est ainsi agrandi aux dépens de l'archidiocèse de Cambrai.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. I, Bruxelles, H. Lamertin,‎ 1902 (réimpr. 1981) (lire en ligne), p. 274
  2. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 274-275.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]