Diocèse de Groningue-Leeuwarden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Groningue-Leeuwarden
(la) Dioecesis Groningensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Groningue-Leeuwarden
La Cathédrale Saint-Joseph de Groningue
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Église Catholique
Rite liturgique Romain
Type de juridiction Diocèse
Création 12 mai 1559
Province ecclésiastique Archidiocèse d'Utrecht
Siège Groningue
Titulaire actuel Gerard Johannes Nicolaas de Korte
Langue(s) liturgique(s) Néerlandais
Paroisses 84
Prêtres 49
Religieux 22
Religieuses 30
Superficie 9 205 km2
Population totale 1 700 000
Population catholique 120 000
Pourcentage de catholique 7,1 %
Site web www.bisdomgroningen.nl/
Image illustrative de l'article Diocèse de Groningue-Leeuwarden
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Groningue-Leeuwarden (en latin : dioecesis Groningensis-Leovardiensis ; en néerlandais : bisdom Groningen-Leeuwarden) est une Église particulière de l'Église catholique aux Pays-Bas.

Il est suffragant de l'Archidiocèse d'Utrecht. Il a été constitué en 12 mai 1559 et l'on comptait en 2004 près de 120 000 baptisés pour 1 700 000 habitants.

Sa cathédrale est depuis 1981 la cathédrale Saint-Joseph de Groningue.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Groningue-Leeuwarden couvre les trois provinces civiles de Drenthe, de Groningue et de Frise ainsi que le Noordoostpolder, la partie septentrionale de la province civile du Flevoland.

Il compte quatre-vingt-quatre paroisses[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 12 mai 1559, dans le cadre de la réorganisation religieuse des Pays-Bas espagnols, Groningue devint le siège d'un évêché suffragant d'Utrecht. Le territoire du nouveau diocèse avait relevé précédemment des diocèses d'Utrecht et de Münster. Il n'était pas aussi étendu que le diocèse actuel : la Frise formait alors un diocèse autonome, le diocèse de Leeuwarden.

En 1580, à cause de la Réforme, le diocèse de Groningue fut supprimé. L'Église créa en 1592 le vicariat apostolique de Batavia (mission de Hollande). En 1853, le nouvel archidiocèse d'Utrecht recouvrit toute la région.

Par la constitution apostolique Dioecesium immutationes du 16 juillet 1955[2], le pape Pie XII rétablit le diocèse de Groningue pour les provinces civiles de Drenthe, de Groningue et de Frise.

Sous le pontificat de Benoît XVI, par le décret Multum conferre potest du 26 novembre 2005[3], la Congrégation pour les évêques change le nom du diocèse en diocèse de Groningue-Leeuwarden.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Le diocèse connaît une chute brutale de la pratique à partir des années 1970 et un effondrement des vocations. Il n'y a plus en 2007 que vingt-six prêtres en activité à plein temps sur une quarantaine de prêtres dont beaucoup malgré leur âge avancé continuent à exercer à temps partiel. Le diocèse dispose de quatre-vingt-neuf églises pour quatre-vingt-trois paroisses et de vingt-huit « travailleurs paroissaux » ou diacres, car les prêtres doivent s'occuper souvent de plusieurs églises. Une grande réorganisation des paroisses avec des regroupements a lieu en 2006. Il n'y a plus de doyenné. La plupart des paroisses ont connu un effondrement de la pratique de 80 % en une vingtaine d'années.

Le 26 novembre 2011 le diocèse est organisé en 81 paroisses dans 19 « grandes paroisses ». En 2008, le nombre de baptisés catholiques baisse à 109 000 fidèles représentant 6,1 % de la population totale. Les statistiques diocésaines chiffrent à 7 120 personnes le nombre de pratiquants réguliers, soit 0,4 % de la population totale. Cependant le nombre de pratiquants est en légère augmentation depuis quelques années.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Liste des paroisses (consulté le 22 novembre 2013)
  2. (la) La constitution apostolique Dioecesium immutationes du 16 juillet 1955, publiée aux Acta Apostolicae Sedis (AAS), vol. XLVIII (1956), n° 2 (25 février 1956), pp. 65-68 (consulté le 22 novembre 2013)
  3. (la) Le décret Multum conferre potest du 26 novembre 2005, publié aux AAC, vol. XCVIII (2006), n° 6 (2 juin 2006), pp. 485-486 (consulté le 22 novembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]