Diocèse de Gap et d'Embrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 33′ 29″ N 6° 04′ 41″ E / 44.558056, 6.078056 ()

Diocèse de Gap (-Embrun)
(la) Dioecesis Vapincensis
(-Ebrodunensis)
Image illustrative de l'article Diocèse de Gap et d'Embrun
La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux de Gap.
Pays France
Église catholique (latine)
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suffragant
Création Ve siècle
Suppression 1790 / 1801-1822
Affiliation Église catholique en France
Province ecclésiastique Marseille
Siège Association diocésaine
18, boulevard Charles de Gaulle
CS 46006
05003 Gap cedex
Conférence des évêques Conférence des évêques de France
Titulaire actuel Mgr Jean-Michel di Falco
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Paroisses 202
Prêtres 72 (68 séculiers et 8 réguliers)
Religieux 11
Religieuses 137
Territoire Hautes-Alpes
Superficie 5 653 km2
Population totale 126 800 (2006)
Population catholique 114 000 (2006)
Pourcentage de catholique 89,9 %
Site web www.diocesedegap.fr/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Diocèse de Gap et d'Embrun
Localisation du diocèse

Le diocèse de Gap (en latin : dioecesis Vapincensis, abréviation : Vapincen.) est une église particulière de l'Église catholique en France.

Érigé au Ve siècle, le diocèse de Gap est un diocèse historique du Dauphiné. Supprimé en 1801, il est rétabli dès 1822 et couvre depuis le département des Alpes-Maritimes. Depuis 2002, il est suffragant de l'archidiocèse de Marseille. Depuis 2003, Jean-Michel di Falco est l'évêque diocésain de Gap. Depuis 2008, il joint à son titre d'évêque de Gap celui de l'ancien archidiocèse d'Embrun. La dénomination du diocèse est diocèse de Gap (-Embrun) (en latin : dioecesis Vapincensis (-Ebrodunensis), abréviation : Vapincen. (-Ebrodunen.)).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de ce diocèse remontent au Ve siècle.

Sous la Révolution française[modifier | modifier le code]

Lors de la création des départements, douze paroisses du diocèse de Gap sont rattachés au département de l'Isère : La Salle-en-Beaumont, Quet-en-Beaumont, Saint-Laurent-en-Beaumont, Saint-Michel-en-Beaumont, Saint-Pierre-de-Méaroz et Sainte-Luce, formant l'archiprêtré de La Salle-en-Beaumont, ainsi que Corps, Ambel, Beaufin, Monestier-d'Ambel et La Salette, relevant du l'archiprêtré de Corps. Deux paroisses sont rattachées au département de la Drôme : Mévouillon et Montauban.

La constitution civile du clergé, décrétée par l'Assemblée nationale constituante le 12 juillet 1790 et sanctionnée par Louis XVI le 24 août suivant, supprime le diocèse de Gap.

Sous le régime concordataire[modifier | modifier le code]

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801[1], le pape Pie VII supprime le diocèse de Gap.

À la suite de la signature du concordat de 1817, par la bulle Commissa divinitus du 27 juillet 1817, Pie VII prévoit de rétablir le diocèse de Gap pour le département des Hautes-Alpes. Mais le concordat n'est pas ratifié.

Par la bulle Paternae charitatis du 6 octobre 1822[2], Pie VII rétablit le diocèse de Gap. Il est alors suffragant de l'archidiocèse d'Aix-en-Provence.

Depuis 1905[modifier | modifier le code]

Le 18 mars 2008, il a annoncé le rattachement du titre d’Embrun dans la dénomination officielle du diocèse qui est alors devenu diocèse de Gap et d’Embrun[3].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le diocèse compte environ 200 paroisses pour environ 80 prêtres. Un grand nombre de communautés religieuses sont installées dans le diocèse. Le rite tridentin, autorisé par le Motu proprio Summorum Pontificum publié le 7 juillet 2007 par Benoît XVI, est pratiqué au sein de la communauté Saint-Pie V pour le diocèse de Gap[4]

Cathédrales et basilique mineure[modifier | modifier le code]

La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux de Gap, dédiée à sainte Marie et à saint Arnoux, est l'église cathédrale du diocèse[5].

La cathédrale Notre-Dame d'Embrun, dédiée à sainte Marie, était l'église cathédrale de l'archidiocèse d'Embrun[6].

La basilique Notre-Dame du Laus, à Saint-Étienne-le-Laus, est, depuis le 18 mars 1892, une basilique mineure[7].

Les évêques de Gap[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques de Gap.

Les évêques et archevêques d'Embrun[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) La bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801, dans Bullarii romani continuatio, t. XI, Rome,1845, pp. 245-249 (consulté le 1er juillet 2013)
  2. (la) La bulle Paternae charitatis du 6 octobre 1822, dans Bullarii romani continuatio, t. XV, Rome, 1853, pp. 577-585 (consulté le 1er juillet 2013)
  3. annonce du rattachement du titre d'Embrun sur le site de l'épiscopat français
  4. http://www.developpementdurable.com/annuaire/boutique/34184/communaute-saint-pie-des-hautes-alpes.html
  5. (en) Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux (Gap) (consulté le 1er juillet 2013)
  6. (en) Ancienne cathédrale Notre-Dame (Embrun) (consulté le 1er juillet 2013)
  7. (en) Basilique Notre-Dame du Laus (Saint-Étienne-le-Laus) (consulté le 1er juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]