Diocèse d'Urgell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 21′ 28″ N 1° 27′ 42″ E / 42.357778, 1.461667 ()

Diocèse d'Urgell
(ca)Diòcesi d'Urgell
(es)Diócesis de Urgel
(oc) Diocèsi d'Urgèl
(la) Dioecesis Urgellensis
Image illustrative de l'article Diocèse d'Urgell
Le cloître de la cathédrale Sainte-Marie d'Urgell.
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau d'Andorre Andorre
Église catholique latine
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suffragant
Création IVe siècle
Province ecclésiastique Tarragone
Siège Obispado
Pati de Palau, 1-5
25700 La Seu d'Urgell
Conférence des évêques Conférence épiscopale espagnole
Titulaire actuel Mgr Joan-Enric Vives i Sicília
Langue(s) liturgique(s) catalan
espagnol
occitan
Calendrier grégorien
Paroisses 363
Prêtres 107
Religieux 37
Religieuses 115
Territoire comarque d'Alt Urgell
Drapeau d'Andorre Andorre
Superficie 7 630 km2
Population totale 202 803 (2010)
Population catholique 195 270 (2010)
Pourcentage de catholique 96,3 %
Site web www.bisbaturgell.org/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

Le diocèse d'Urgell (en latin : dioecesis Urgellensis ; en catalan : diòcesi d'Urgell ; en espagnol : diócesis de Urgel ; en occitan : diocèsi d'Urgèl) est une église particulière de l'Église catholique en Espagne et en Andorre, situé dans l'ouest de la Catalogne, ayant son siège à la cathédrale Sainte-Marie de La Seu d'Urgell.

Érigé au IVe siècle, le diocèse d'Urgell est un diocèse historique des Pays catalans. À la fin de l'Ancien Régime, il couvrait le pays d'Urgell et la Cerdagne ainsi que la principauté d'Andorre dont l'évêque d'Urgell est le coprince depuis 1278.

Suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Tarragone, le diocèse d'Urgell relève de la province ecclésiastique de Tarragone.

Depuis le 12 mai 2003, Joan-Enric Vives i Sicília est l'évêque diocésain d'Urgell. Il est archevêque ad personam depuis le 19 mars 2010

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Urgell confine : au nord, avec l'archidiocèse de Toulouse, le diocèse de Pamiers et celui de Perpignan ; à l'est, avec le diocèse de Vic et celui de Solsona ; au sud, avec le diocèse précité et celui de Lérida ; et, à l'ouest, avec le diocèse précité et celui de Barbastro-Monzón.

Il couvre le nord-ouest de la communauté autonome de Catalogne, en Espagne, et l'intégralité de la principauté d'Andorre.

Municipalités et comarques de Catalogne[modifier | modifier le code]

Au 1er juin 2013[1], le diocèse comprend cent vingt municipalités de Catalogne :

Dix-sept municipalités sont situées dans la province civile de Gérone, à savoir : Alp, Bolvir, Campelles, Das, Fontanals de Cerdanya, Ger, Guils de Cerdanya, Isòvol, Llívia, Meranges, Pardines, Planoles, Puigcerdà, Queralbs, Ribes de Freser, Toses et Urús.

Le diocèse d'Urgell couvre ainsi l'intégralité de quatre comarques de Catalogne, à savoir : le Haut-Urgell, la (Basse-) Cerdagne, le Pallars-Supérieur et le Val d'Aran.

Il s'étend aussi sur neuf autres comarques : l'Alt Ribagorça, le Berguedà, le Nogera, le Pallars Jussà, le Pla d'Urgell, le Ripollès, le Segrià, le Segara et l'Urgell.

Paroisses civiles de la principauté d'Andorre[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Urgell comprend aussi les sept paroisses civiles de la principauté d'Andorre, à savoir : Andorre-la-Vieille, Canillo, Encamp, Escaldes-Engordany, La Massana, Ordino et Sant Julià de Lòria.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Au 1er juin 2013[2], le diocèse d'Urgell est divisé en trois cent soixante-deux paroisses réparties entre neuf archiprêtrés.

Ces archiprètrés sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Urgell est érigé au IVe siècle. Le premier évêque d'Urgell est saint Just d'Urgell. Sous le règne d'Amalaric, il participe au deuxième concile de Tolède, en 527. Il participe ensuite aux conciles de Lérida et de Valence, en 546.

Le 19 juillet 1593, le diocèse de Solsona est érigé. Le diocèse d'Urgell lui cède une partie de son territoire.

Par le traité des Pyrénées, signé le 7 novembre 1659, le roi d'Espagne, Philippe IV cède au roi de France, Louis XIV, trente-trois villages de Cerdagne. Leur liste est arrêtée par le traité de Llívia, signé le 12 novembre 1660.

En 1956, le diocèse d'Urgell gagne les seize paroisses de l'enclave d'Artesa de Segre mais cède aux diocèses de Lérida et de Barbastro les dix-neuf paroisses de la Frange d'Aragon, groupées en trois enclaves.

Cathédrale et basiliques mineures[modifier | modifier le code]

La cathédrale Sainte-Marie d'Urgell, dédiée à sainte Marie, est la cathédrale du diocèse et une basilique mineure[3].

L'autre basilique mineure du diocèse est la basilique de la Mère-de-Dieu de Valldeflors à Tremps[4].

Autres édifices cultuels[modifier | modifier le code]

Neuf églises du diocèse sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO :

  • l'église de la Nativité de Durro[5] ;
  • l'église Saint-Clément de Taüll[6] ;
  • l'église Saint-Félieu de Barruera[7] ;
  • l'église Saint-Jean de Boí[8] ;
  • l'église Sainte-Eulalie d'Erill la Vall[9] ;
  • l'église Sainte-Marie de Taüll[10] ;
  • l'église Sainte-Marie de Cardet[11] ;
  • l'église Sainte-Marie-de-l'Assomption de Coll de Nargó[12] ;
  • l'ermitage de Saint-Cyrus de Durro[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Municipios de la diócesis de Urgell (consulté le 3 juin 2013)
  2. (es) Parroquias de la diócesis de Urgell (consulté le 3 juin 2013)
  3. (en) Catedral de Santa Maria de la Seu d’Urgell (consulté le 3 juin 2013)
  4. (en) Basílica de la Mare de Deu de Valldeflors (consulté le 3 juin 2013)
  5. (en) Eglésia de la Nativitat (consulté le 3 juin 2013)
  6. (en) Eglésia de Sant Climent (consulté le 3 juin 2013)
  7. (en) Eglésia de Sant Feliu (consulté le 3 juin 2013)
  8. (en) Eglésia de Sant Joan (consulté le 3 juin 2013)
  9. (en) Eglésia de Santa Eulàlia (consulté le 3 juin 2013)
  10. (en) Eglésia de Santa Maria (consulté le 3 juin 2013)
  11. (en) Eglésia de Santa Maria (consulté le 3 juin 2013)
  12. (en) Eglésia de Santa Maria de l’Assumpció (consulté le 3 juin 2013)
  13. (en) Ermitage de Sant Quirc (consulté le 3 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]