Diocèse d'Arras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 53′ 41″ N 2° 18′ 04″ E / 49.8947, 2.30104 ()

Diocèse d'Arras
(Boulogne et Saint-Omer)
(la) Dioecesis Atrebatensis
(-Bononiena-Audomarensis)
Image illustrative de l'article Diocèse d'Arras
Intérieur cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast d'Arras.
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création VIe siècle
Affiliation Église catholique en France
Province ecclésiastique Lille
Siège Arras
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel Mgr Jean-Paul Jaeger
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Territoire Pas-de-Calais
Population totale 1 440 000
Site web arras.catholique.fr/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Diocèse d'Arras
Localisation du diocèse

Le diocèse d'Arras (en latin : Dioecesis Atrebatensis) est un diocèse de l'Église catholique en France. Il a été érigé au VIe siècle. Il est un diocèse historique de l'Artois. Depuis 1801, il couvre le département du Pas-de-Calais. Depuis 1853, les évêques diocésains d'Arras relèvent le titre d'évêque de Boulogne et celui d'évêque de Saint-Omer. Depuis 1998, Mgr Jean-Paul Jaeger est l'évêque diocésain d'Arras. Depuis 2002, le diocèse est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Lille.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 499, Clovis qui a rattaché la ville d'Arras ( en latin : Nemetacum) de la provinciae romaniae Belgica secunda à son royaume des Francs, Remi de Reims, archevêque de la province ecclésiastique de Reims érige l'archidiaconé d'Arras en diocèse. Remi nomme Vaast d'Arras (Gaston) évêque du diocèse d'Arras[1].

En 510, Clovis fait exécuter Ragnacaire, roi de Cambrai, dans la ville du Mans[2]. Cambrai est rattachée au royaume des Francs de Clovis. Remi rattache l'archidiaconé d'Arras au diocèse de Cambrai et nomme Vaast d'Arras évêque du diocèse de Cambrai qui y transforme l'église Notre-Dame de Cambrais en cathédrale en 525 [3] [4]. Vaast évangélise plusieurs vallées irriguées par des affluents de l'Escaut : Scarpe, Clarence, Haute-Deûle, la Haine et meurt à Arras († 6 février 540).

C'est en 1094, au cours de la querelle des Investitures, que l'ancien diocèse d'Arras, uni pendant longtemps à celui de Cambrai, en fut séparé et considéré comme un ressort distinct. Le roi de France et le comte de Flandre avaient tous deux intérêt à se débarrasser de l'ingérence d'un évêque allemand[5].

On voit dès le XIe siècle deux archidiaconés au sein du diocèse d'Arras : celui d'Arras et celui de l'Ostrevent. Les pouillés qui y ont été publiés ne remontent pas au-delà du XVIIe siècle ; ils renseignent douze doyennés :

À partir du 12 mai 1559 (réorganisation religieuse des Pays-Bas espagnols), il fait partie de la nouvelle province ecclésiastique de Cambrai.

Le 29 novembre 1801 (Concordat), les diocèses de Boulogne-sur-Mer et de Saint-Omer sont supprimés. Une partie du territoire de ces diocèses est jointe au diocèse d'Arras, afin que celui-ci corresponde au département du Pas-de-Calais. Le 23 novembre 1853, le diocèse d'Arras devient officiellement le diocèse d'Arras-Boulogne-Saint-Omer. À partir du 30 mars 2008, il devient suffragant de Lille[7].

Les évêques d'Arras[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques d'Arras.

Évêques originaires du diocèse d'Arras[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

Historiquement, il comprend :

  • 3 archidiaconnés (donc 3 cathédrales) à Arras, Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer
  • un millier d'églises regroupées en une centaine de paroisses nouvelles
  • 3 maisons diocésaines à Arras (Maison st Vaast), Wardrecques (Maison de l'Ave Maria) et Condette (Maison des Tourelles).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.catholic-hierarchy.org/diocese/darra.html
  2. Godefroid Kurth, Clovis, le fondateur, Paris, Éditions Tallandier, 1896 (réimpr. 2000) (ISBN 2-235-02266-9), p. 255-6
  3. Adolphe Bruyelle, Les monuments religieux de Cambrai avant et depuis 1789, Valenciennes, E. Prignet, 1854, p. 3
  4. http://monumentshistoriques.free.fr/cathedrales/cambrai/chronologie.html
  5. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. I, Bruxelles, H. Lamertin,‎ 1902 (réimpr. 1981) (lire en ligne), p. 141
  6. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 275.
  7. Site Catholic Hierarchy

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]