Diocèse d'Ajaccio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 54′ 59″ N 8° 43′ 47″ E / 41.91639, 8.72972 ()

Diocèse d'Ajaccio
Image illustrative de l'article Diocèse d'Ajaccio
La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption d'Ajaccio.
Pays France
Création IIIe siècle
Titulaire actuel Mgr Olivier de Germay
Paroisses 434
Prêtres 103
Religieux 42
Religieuses 49
Superficie 8 722 km2
Population totale 273 700
Population catholique 243 000
Pourcentage de catholique 92,2 %
Site web www.corse.catholique.fr/
Image illustrative de l'article Diocèse d'Ajaccio
Localisation du diocèse

Le diocèse d'Ajaccio a été érigé canoniquement au IIIe siècle. Son existence est documentée à partir du VIe siècle, dans une lettre du pape Grégoire Ier. Son territoire actuel, d'une superficie de 8 722 km2, est le résultat d'une fusion des cinq diocèses corses (Ajaccio, Mariana-et-Accia, Nebbio, Aléria et Sagone) le 29 novembre 1801. Sa population catholique est de 241 000 habitants. Il y a 100 prêtres, 14 diacres et 434 paroisses. Le nombre de prêtres diocésains a baissé de trois fois depuis 1950. Le siège épiscopal du diocèse est la cathédrale d'Ajaccio, construite à la fin du XVIe siècle à l'initiative du futur pape Grégoire XIII.

Historiquement, son premier évêque se prénommait Evandre, qui assista au concile de Rome de 313. L'évêque Benoît est cependant le premier à avoir été correctement documenté, au VIe siècle. Le dernier évêque d'avant la Révolution, Benoît André Doria, dut émigrer. Pendant la Révolution, on élit Ignace-François Guazio à l'évêché. Joseph Fesch est archidiacre et prévôt à Ajaccio. Louis-Auguste Boileau et Louis-Jules André ont conçu la chapelle du séminaire d'Ajaccio, un séminaire où ont étudié Mgr Casanova et le préfet Jean-Charles Marchiani. Plus de 1400 élèves étudient dans les écoles affiliées au diocèse. En 2002, Ajaccio a changé de métropolitain : autrefois suffragant d'Aix, il fait maintenant partie de l'archidiocèse de Marseille.

Sept saints catholiques sont originaires de ce diocèse corse: saint Euphrase, sainte Dévote, sainte Restitude, saint Appien, saint Alexandre Sauli, saint Theophile de Corte. La paroisse de Cargèse a la particularité de donner la célébration liturgique en rite grec car ses habitants sont des descendants de Stéphane Comnène, expulsé de la Péloponnèse par les Turcs. Près d'une centaine de religieux et religieuses vivent dans ce diocèse, où l'on peut trouver le monastère de Corbara.

Les évêques d'Ajaccio[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques d'Ajaccio.

Évêques originaires du diocèse d'Ajaccio[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

François J. Casta, Histoire du diocèse d'Ajaccio, Éditions Beauchesne, Paris, 1974.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (fr) Site officiel du diocèse
  2. (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org