Dino Dini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dini.

Dino Dini

Naissance 5 juin 1965 (49 ans)
Bristol, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni anglais
Profession Développeur
Ascendants
d'origine italienne

Dino Dini (né à Bristol le 5 juin 1965) est un développeur de jeux vidéo spécialisé dans les simulations de football. Dini est reconnu comme étant le "père" des jeux vidéo de football. Il est le créateur de titres devenus des classiques du genre, comme Kick Off, Player Manager, Goal!, et Dino Dini's Soccer[1]. Dino lui même n'était pas un passionné de football, il commença à travailler sur Kick Off à la demande de la société Anco. Au cours de sa carrière, il a également été musicien, compositeur et chanteur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Dès l'enfance, Dino Dini s'intéresse à l'électronique et à l'informatique. Son intérêt pour la conception de jeux serait née vers 1975, après qu'il eut visité une fête foraine ou étaient présentées des bornes d'arcade faisant tourner des jeux tels que Snake ou Space Invaders[2]. En 1979, il réalise ses premiers jeux sur l'Acorn System 1, un ordinateur familial qu'il avait monté en kit. Il conçoit notamment un clone de Breakout en assembleur. Sa première production majeure, programmée en l'espace de deux semaines, fut baptisée Letteroids (mais publiée sous un autre nom). À mi-chemin entre Snake et Asteroids. Letteroids ne fut pas un succès commercial. Malgré cela, Dini réécrit ce jeu en langage Java à la fin des années 90. Par la suite, il développa aussi sous BBC Micro.

Développement de simulations de football[modifier | modifier le code]

En 1989, Dini lança Kick Off, son premier jeu de football. Le titre reçu des critiques très favorables dans la presse spécialisée et chez les joueurs. Dans les années 90, il fut suivi par un jeu de management de football, Player Manager, puis de Kick Off 2, de Goal et de Dino Dini's Soccer[3].

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En 1996, Dini déménagea aux États-Unis, afin d'acquérir de l'expérience. Il fut alors brièvement chef de projet, en aidant notamment l'éditeur Z-Axis dans la conception de Three Lions, une simulation de football entièrement en 3D. Par la suite, Dini dirigea un projet expérimental appelé "Monster Movie", pour le compte des Studios Universal.

Dini travailla aussi pour la société 3DO. Il dirigea alors le développement de Vegas Games 2000, de Family Game Pack (sorti sur PlayStation) et de Army Men Sarge's Heroes développé pour Nintendo 64. Dini orienta aussi la réalisation d'une compilation de jeux (Groovy Bunch Of Games, sorti sur PC), qui comprenait un titre Box Battles, dont le concept original fut inspiré par Dini. Par la suite, il devint ingénieur studio au sein de cette compagnie, afin d'encourager l'uniformisation et le partage du code source entre les différents programmeurs.

Il collabora aussi avec les studios THQ, où il eut la charge de créer un titre appelé Tripple A dans un délai réduit à six mois et avec un petit budget. Paradoxalement, cette compagnie aurait développé dans le même temps un titre concurrent, en tentant d'utiliser (sans succès) une grande partie du code source de Tripple A[4].

Au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Cinq ans plus tard, il revint en Angleterre. En avril 2001, il commença à travailler au sein de Abundant Software, sa nouvelle compagnie de développement. En 2004, Dini signa un contrat avec DC-Studios pour développer un nouveau jeu de football[5] dont le nom de code initial était Soccer 3 et qui fut renommé par la suite Total Control Football. Le développement du produit fut stoppé durant l'été 2005 (la première présentation à la presse, prévue lors du festival d'Edimbourg en août 2005 fut annulée). On a pu attribuer cet échec à la domination déjà durable des deux "poids lourds" du marché, FIFA et Pro Evolution Soccer. Pour Dini, la stratégie de marketing confidentielle a condamné le projet.

Depuis 2005, Dini travaille comme entrepreneur, notamment sur des projets financés par des fonds gouvernementaux. Il est actuellement conférencier aux Pays-Bas, à l'Université de sciences appliquées de Breda, où il enseigne la programmation de jeux vidéo. En parallèle, il travaille comme consultant et développeur au sein de sa compagnie Igneous Entertainment Limited, basée à Bristol[6].

En 2010, Dino fut nommé pour siéger au conseil d'administration de l'IGDA (littéralement en français, "l'association internationale des développeurs de jeu vidéo")[7] mais il n'obtint pas un nombre suffisant de votes.

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Les jeux développés par Dino Dini[8] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]