Dijon Football Côte-d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dijon FCO

Logo du Dijon FCO
Généralités
Nom complet Dijon Football Côte-d'Or
Surnoms DFCO, Les Rouges
Fondation 29 avril 1998
Statut professionnel Depuis juillet 2004
Couleurs Rouge, Blanc et noir
Stade Stade Gaston-Gérard
(20 099 places)
Siège 9 rue Ernest Champaux, 21000 Dijon
Championnat actuel Ligue 2
Président Drapeau : France Olivier Delcourt
Entraîneur Drapeau : France Olivier Dall'Oglio
Joueur le plus capé Drapeau : France Stéphane Mangione - 181 matchs
Meilleur buteur Drapeau : Uruguay Sebastián Ribas - 55 buts
Site web www.dfco.fr
Palmarès principal
National[1] Championnat de France Amateur (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2014-2015 du Dijon FCO
0

Le Dijon Football Côte-d'Or est un club de football français, fondé le 29 avril 1998 et basé dans la ville de Dijon. Il évolue cette saison en Ligue 2, après sa relégation de Ligue 1 lors de la saison 2011-2012.

Le club bourguignon est présidé par Olivier Delcourt depuis mai 2012 et son entraîneur est Olivier Dall'Oglio.

Histoire du Dijon FCO[modifier | modifier le code]

L'avant DFCO : un siècle de fusions[modifier | modifier le code]

L'histoire du football à Dijon débute en 1903 avec la fondation du Cercle Laïque Dijonnais. C'est à partir de 1913 exactement qu'une section football est mise en place. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Cercle Laïque Dijonnais est remplacé par le Cercle Sportif Dijonnais et celui-ci fusionne avec le FC Dijon. Ce nouveau club baptisé Cercle Sportif Laïque Dijonnais accède à la Division Honneur de Bourgogne dès sa création en 1945. Au printemps 1960, le club fête son premier titre de champion de Bourgogne.

Dijon ne parvient pas à se maintenir en CFA mais retrouve l'élite amateur dès 1962. Léon Glovacki succède à Pierre Danzelle au poste d'entraîneur ; Dijon présente alors une formation solide. Le titre de champion du groupe Centre de CFA décroché en 1964-1965 en est la meilleure illustration. Refusant la possibilité de passer professionnel malgré les propositions répétées de la Ligue, les dirigeants dijonnais provoquent l'éclatement de l'équipe. Le club plonge en DH dès 1966-1967. Après un ultime aller-retour au troisième niveau (CFA 1969-1970 et D3 1970-1971), le club navigue entre le CFA et la DH pendant plusieurs saisons. Philippe Piat, revient dans le club de ses débuts et obtient la promotion en D3 en 1974.

À la fin des années 1970, plusieurs petits clubs de Dijon fusionnent pour former le Dijon Football Club. Ce nouveau club devient le concurrent du Cercle Sportif Laïque Dijonnais dans la capitale bourguignonne. Durant les années 1980 le Cercle est dirigé par Jean Claude Dubouil. Pour la première fois de son histoire, le club évolue entre 1987 et 1991 en D2. Malgré de bonnes saisons, le club sombre tant sportivement que financièrement. Parallèlement, l'autre club de la ville, le Dijon FC, entraîné par Daniel Joseph, rejoint le niveau du Cercle Dijon, en CFA.

1998-2004 : fondation du DFCO, un projet ambitieux[modifier | modifier le code]

En 1998, les deux clubs phares de la ville, le Cercle Football Dijonnais et le Dijon FC décident de fusionner et ainsi former un grand club à Dijon. Un nouveau club est né : le Dijon Football Côte-d'Or. Lors de sa première saison en CFA, le DFCO est dirigé par Noël Tosi. Le club échoue à la montée lors de la dernière journée. Noël Tosi est licencié et remplacé par son adjoint, Daniel Joseph. La saison suivante, la montée en National est obtenue contre le Calais RUFC lors de la dernière journée. Le DFCO remporte par la même occasion le titre de champion de France Amateur contre Alès. C'est le premier trophée du club.

Les deux saisons qui suivent en National, sont difficiles pour le club. Lors de la saison 2000-2001, le maintien est assuré de peu. Lors de la saison suivante le DFCO perd Daniel Joseph. Il est remplacé par son adjoint, Mario Relmy, qui maintient le club. En 2002, le club enregistre l'arrivée de Rudi Garcia qui va professionnaliser le club en 2004. Dès sa première saison au club, il amène Dijon dans le haut de tableau du National pour terminer 4e à 3 points de la montée. Dijon a déjà été petit poucet en coupe de France ! En 2004, Dijon réalise des exploits en sortant Saint-Étienne (L2), Lens (L1), Reims (L2) et Amiens (L2) avant de tomber à Châteauroux (L2) en demi-finale. La même année, le DFCO obtient sa montée en Ligue 2.

2004-2011 : le DFCO en Ligue 2[modifier | modifier le code]

La montée en L2 permet la séparation du club en deux entités : pro et amateur. Malgré peu de moyens et d'insuffisantes infrastructures, le club bourguignon réalise une superbe 4e place lors de sa première saison en Ligue 2. Le club réalise lors de la même saison l'élimination des Girondins de Bordeaux en 16e de finale de la Coupe de la Ligue.

À la fin de la saison 2005-2006, le club finit à la 5e place. L'ambition du club est maintenant de monter en Ligue 1. Durant la saison 2006-2007, le club a plusieurs fois l'occasion de monter sur le podium mais la manque à chaque fois. Le DFCO termine à la 8e place.

Juin 2007 marque la fin de l'ère Rudi Garcia qui va entraîner Le Mans. Le nouvel entraîneur, Serge Romano, qui ambitionne d'amener le club vers l'élite française, fait atteindre le podium de Ligue 2 pour la première fois de son histoire au club. Il s'ensuit une chute au classement. Serge Romano est limogé le 17 décembre 2007. Il est remplacé par Faruk Hadžibegić en janvier 2008 après une intérim de Frédéric Bompard. Le nouvel entraîneur sauve alors le club d'une relégation toute proche. Le maintien en Ligue 2 est acquis à l'issue de la dernière journée de championnat, à la faveur d'un match nul (1-1) sur le terrain de l'AC Ajaccio. Dans le même temps, le 15 avril 2008, le club atteint les quarts de finale de la coupe de France mais s'incline contre Amiens.

La saison 2008-2009 est marquée par l'arrivée de l'international français Éric Carrière. Malgré cet apport, le DFCO oscille entre milieu et fin de tableau mais le maintien est assuré dès le mois d'avril. La coupe est l'occasion d'une confrontation en huitième de finale face à une équipe de Ligue 1, Grenoble, rencontre perdue aux tirs aux but après un match nul 1-1.

Suite à un litige lors de l'intersaison en 2009 entre le président Bernard Gnecchi et l'entraîneur de l'époque, Faruk Hadžibegić, ce premier choisit de nommer Patrice Carteron à la tête de l'équipe. Après une première saison terminée dans le ventre mou du classement, le DFCO obtient sa montée en Ligue 1 lors de la saison 2010-2011, grâce à sa troisième place au classement, une première pour une équipe de football dijonnaise.

2011-2012 : le DFCO en Ligue 1[modifier | modifier le code]

L'équipe côte-d'orienne joue pour la première fois de son histoire en Ligue 1 lors de la saison 2011-2012. Le 7 août 2011, le club bourguignon joue le premier match de son histoire en Ligue 1 contre le Stade rennais à domicile. Il enregistre par la même occasion son premier but et sa première défaite dans l'élite (1-5). Le samedi suivant, il s'incline à nouveau au Stadium de Toulouse sur le score de 2-0. La première victoire en Ligue 1 est obtenue le 20 août à domicile contre Lorient lors de la 3e journée (2-0), le club enchaînera sur une 2e victoire à Annecy face à Evian Thonon-Gaillard, pour le compte de la 4e journée (0-1), mais perdra face à l'équipe lyonnaise à domicile la journée suivante (1-2). Le DFCO sera 16e a la trêve hivernale. À la reprise, les Bourguignons enchaînent une bonne série de résultats en accrochant notamment le futur champion Montpellier (1-1) ou en s'imposant à Marseille (1-2) le 17 mars 2012. Malheureusement pour eux, des dissensions en interne et une baisse de performances de ses leaders (Benjamin Corgnet ou Gaël Kakuta, arrivé à la trève de Chelsea) plombent totalement la fin de saison. Après le 25 mars 2012 et une victoire face à Caen (2-0), Dijon ne gagnera plus aucun match, en perdant 6, pour 3 nuls. Le 20 mai 2012, lors de la dernière journée, les Dijonnais s'inclinent lourdement à Rennes (5-0) et sont officiellement relégués en Ligue 2, accompagnés du rival auxerrois lui aussi condamné à évoluer à l'étage inférieur lors de la saison 2012-2013. En encaissant 63 buts en 38 rencontres, le DFCO a été durant sa première saison en Ligue 1, la pire défense du championnat. Suite à cette relégation, le président Bernard Gnecchi démissionne puis l'entraîneur Patrice Carteron quitte le club[2].

Depuis 2012 : le retour en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Ils sont remplacés par le président Olivier Delcourt et l'entraîneur Olivier Dall'Oglio. Au bout de leur première expérience dans le monde professionnel, le club termine à la 7e place.

Dates clés[modifier | modifier le code]

Avant la fondation du Dijon Football Côte-d'Or :

  • 1903 : Fondation du Cercle laïque dijonnais
  • 1913 : Apparition des sections sportives du Cercle : Cercle Sportif Laïque Dijonnais (CSLD)
  • 1931 : Création de l'Association Sportive Police Municipale Dijon (ASPM Dijon)
  • 1933 : l'ASPM Dijon est rebaptisé Association Sportive Municipale Dijon (ASM Dijon)
  • 1938 : L'ASM Dijon es rebaptisé Football Club Dijon
  • 1945 : Fusion du FC Dijon et du CSL Dijon : Nom de CSL Dijon
  • 1978 : Création du Dijon FC (Fusion du AO Gazélec Dijon, CS Grésilles et AS Fontaine d'Ouche)
  • 1979 : Le CSL Dijon est rebaptisé Cercle Football Dijonnais

Après la fondation du Dijon Football Côte-d'Or :

  • 1998 : Le Dijon Football Côte-d'Or naît de la fusion entre le Cercle Dijon Football et le Dijon FC
  • 2000 : Montée en National et titre de champion de France Amateur
  • 2004 : Ascension en Ligue 2 et demi-finaliste de la coupe de France. Le club obtient le statut professionnel.
  • 2007 : 26 septembre : Construction de la première tribune du nouveau stade Gaston Gérard (tribune Nord) qui peut contenir jusqu'à 5 417 personnes[3]
  • 2008 : août : Début de la construction de la tribune Sud (5 384 places)
  • 2009 : 29 mai  : Inauguration de la tribune Nord (5 417 places)
  • 2010 : 29 octobre : Inauguration de la tribune Sud (5 384 places)
  • 2011 : 27 mai : Montée en Ligue 1 à la faveur d'une troisième place en Ligue 2
  • 2012 : 20 mai : Relégation officielle en Ligue 2 après une défaite 5-0 à Rennes

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Le premier écusson du Cercle Sportif Laïque Dijonnais représente les quatre initiales du nom du club sur un fond bleu, la couleur dominante du club. Le second représente aussi les trois lettres du club : Cercle Dijon Football. Le nom complet est d'ailleurs inscrit au-dessous du logo. Les lettres CDF sont inscritent en jaune, couleur secondaire de l'équipe. Le troisième, et dernier, logo du CF Dijon est composé d'un ballon bleu et jaune, les couleurs du maillot dijonnais, ainsi que les initiales du club, au-dessous.

Le logo du Dijon Football Club à la forme du blason bourguignon. Il est décomposé en quatre parties. En haut à gauche, une fleur de lys est représentée. En haut à droite, les inscriptions "Dijon F.C." sont écritent, alors que l'on remarque trois joueurs mettant un pied sur un ballon dans la partie basse gauche de l'écusson. En bas à droite, une partie du blason bourguignon est représenté. Tout l'écusson est jaune et rouge, les couleurs du club du Dijon FC.

Le premier logo du Dijon Football Côte d'Or représente la porte Guillaume, située place Darcy, derrière la célèbre chouette (qui est en fait un hibou) dijonnaise. La porte Guillaume est bleue et rouge, la chouette est jaune. Les trois couleurs du CF Dijon et du Dijon FC sont ainsi représentés. Lors du changement de couleurs du club, la chouette change d'apparence et est représentée en plein vol. La porte Guillaume disparait, et le fond est uni. La chouette ouvre ses ailes pour représenter le V de la victoire. Entre les deux ailes, l'inscription "1998", la date de la fusion est inscrite, surmonté des initiales DFCO. Le logo actuel est une sorte de mise à jour du logo de 2006. Le fond, qui devenait noir en haut de l'écusson est maintenant rouge, et toutes les écritures sont blanches.

Maillots[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, le DFCO a choisi le bleu comme couleur principale. Le blanc a fait office de maillot extérieur. Le jaune a fait son apparition pour la finale du CFA, en hommage au Cercle Dijon, club dont est issue le DFCO. En 2005-2006, le rouge fait son apparition en 3e maillot. L'équipe remportant chaque match joué avec celui-ci, il fut décidé de modifier les couleurs et le logo du club. Le rouge devint la couleur principale du Dijon Football Côte-d'Or. Le jaune s'imposa de plus en plus au fil du temps, à la place du blanc et quelques autres couleurs ont fait des brèves apparitions: le noir (3e maillot 2006-2007), l'orange (3e maillot 2008-2009) et même le bleu qui a fait un retour pour la Coupe de France 2008-2009 et 2009-2010. Actuellement, le rouge est la couleur principale, suivi du noir et du blanc.

Maillots du Dijon FCO
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
1998-1999
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
1998-1999
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2000-2001
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2001-2002
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2002-2003


Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2002-2003
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2003-2004
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2003-2004
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2004-2005
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2004-2005


Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2005-2006
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2005-2006
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Third
2005-2006
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2006-2007
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2006-2007


Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2007-2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2007-2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2011-2012
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2011-2012
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2012-2013


Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2012-2013
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Third
2012-2013
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
2013-2014
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
2013-2014
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Third
2013-2014

Résultats sportifs et palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Dijon FCO
Equipe première Equipes réserves Equipes féminines
  • Coupe de Bourgogne
    • 2011
  • Coupe de Côte d'Or
    • 2011
Palmarès des ancêtres du Dijon FCO
Cercle Dijon Dijon FC FC Dijon
  • Champion de Division 4
    • 1992
  • Champion de Bourgogne
    • 1960, 1962, 1969, 1974, 1988, 1993, 1995 et 1998
  • Coupe de Bourgogne
    • 1949, 1980
  • Coupe de Bourgogne
    • 1995
  • Promotion d'Honneur Bourgogne
    • 1938

Palmarès individuel[modifier | modifier le code]



Records du club[modifier | modifier le code]

Structure du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stade Gaston-Gérard[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade Gaston-Gérard.
Vue depuis la tribune Est

Depuis sa création, le DFCO a élu domicile au stade Gaston-Gérard. Alors qu'un projet de stade était dans l'air dans le Dijon des années 1930, l'idée de le construire aux Poussots fut repoussée à cause de l'hygiène douteuse du site (proximité des abattoirs). Le quartier Montmuzard est alors retenu pour ce projet soutenu par le député-maire de l'époque, Gaston Gérard. Le Parc municipal des sports (son nom d'origine encore utilisé aujourd'hui) est inauguré les 19, 20 et 21 mai 1934 par le président de la république: Albert Lebrun. 100 000 personnes prendront part à ces trois jours d'inauguration.

La tribune Dijon Céréales, de face

C'est un stade omnisports qui va accueillir football, athlétisme et rugby mais aussi un concert de Bob Marley ! C'est en 1969 après la mort de Gaston Gérard que le stade va prendre le nom qu'il porte actuellement en l'honneur du principal artisan de sa construction. Le stade a alors une capacité de 8 000 places. En 1974, l'éclairage est installé, la tribune Est est couverte en 1988 et des loges sont construites en tribune Ouest en 1990. Mais le DFCO devenu professionnel et avec une ambition Ligue 1, le stade devient vite trop vétuste. Une première tribune sort de terre à l'emplacement "Nord" puis le virage Sud est détruit pour laisser place à une petite sœur beaucoup plus grande. La tribune Nord est inauguré lors du dernier match de la saison 2008-2009 : Dijon FCO-RC Lens le vendredi 29 mai 2009 portant la capacité du stade à 10 714 spectateurs. La tribune Sud est inaugurée lors du match de la saison 2010-2011 : Dijon-FC Nantes le vendredi 29 octobre 2010 portant la capacité du stade à 16 098 spectateurs. Au début de la saison 2013-2014, les tribunes Nord et Sud sont renommées respectivement "Tribune Dijon Céréales" et "Tribune Rougeot", du nom de deux sponsors. À la suite de la construction des tribunes Est puis Ouest seront détruites pour laisser place à leur tour à un stade neuf grand de 22 000, ce qui fera du Stade Gaston-Gérard le stade le plus grand de Bourgogne[4].

Centre d'entraînement des Poussots[modifier | modifier le code]

Le stade des Poussots fait aussi office de siège du club et de centre d'entraînement de l'équipe professionnelle. De nouveaux terrains et bâtiments ont été construits après le passage du club en Championnat de France de football de Ligue 2|Ligue 2]] afin d'avoir de meilleures conditions d'entraînement et de séparer la section professionnelle de l'association DFCO. Une boutique du club est présente aux Stade des Poussots.

Aujourd'hui, un vaste bâtiment est dédié aux professionnels, il contient au rez-de-chaussée une laverie, un grand vestiaire pour les joueurs, un plus petit pour le staff, une salle de musculation, une salle de kiné, un jacuzzi, un sauna et de vastes douches. A l'étage, le coach et le staff ont leurs bureaux respectifs. À côté de ceux-ci, il y a la salle vidéo, où sont faites les séances vidéos et les entretiens avec la presse. A l’extérieur, un grand espace contenant plusieurs demi-terrains, plusieurs surfaces de réparations pour les gardiens ainsi que des terrains de tennis-ballon est dédié au groupe pro.

Du côté de l'Association, de nombreux bureaux sont regroupés dans un grand bâtiment, c'est le siège social du club. Tous les employés administratifs travaillent donc dans ces locaux. Les entraîneurs et éducateurs possèdent tout de même un bureau commun au rez-de-chaussée. Les vestiaires sont limitrophes a ces bureaux. Un passage entre les deux bâtiments permet d'accéder au Stade des Poussots, un terrain synthétique où se déroule toutes les rencontres à domicile des équipes du DFCO. Le centre de formation, qui a vu le jour à l'été 2013, est situé tout près du terrain.

Entre les deux parties, un troisième terrain est principalement utilisé pour les entraînement des professionnels en hiver, car le gazon est synthétique.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Le Dijon Football Côte d'Or est une Société anonyme sportive professionnelle (SASP).

Equipmentier[modifier | modifier le code]

Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre Umbro 1999-2002
2 Drapeau : Allemagne Adidas 2002-2004
3 Drapeau : États-Unis Nike 2005-2006
4 Drapeau : Allemagne Puma 2006-2008
5 Drapeau : Italie Givova 2008-2009
6 Drapeau : États-Unis Nike 2009-2013
7 Drapeau : Italie Kappa 2013-

Sponsors[modifier | modifier le code]

Partenaires principaux : Dijonnaise de voies ferrées, Veolia Propreté, IPS, Dalkia, Rougeot, Ineo GDF Suez

Partenaires officiels : Leader Intérim, Doras, Keolis, Roger Martin, Groupe Dijon Céréales, Jipé

Fournisseurs officiels : Kappa, Europcar, AVS Communication

Collectivités : Grand Dijon, Conseil général de la Côte-d'Or, Conseil régional de Bourgogne, Ville de Dijon.

Associations : Autour des Williams, Coup d'pouce

Budget du club[modifier | modifier le code]

Le DFCO a acquis son statut de club professionnel en 2004, à la suite de la montée en Ligue 2.

Budget prévisionnel du Dijon FCO

Saison 2004-2005 2005-2006 2006-2007 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
Budget 5,5 M€ 6,8 M€ 8,5 M€ 8,6 M€ 9 M€ 9,3 M€ 8,2 M€ 22 M€ 12 M€ 10,5 M€ 9,5 M€
Légende : M€ = millions d'euros.

Supporters[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, plusieurs groupes se sont succédé dans les travées du stade. En 2002, les "Supras Dijon", vite renommé "Blue Panthers Dijon" est le premier groupe a revendiqué une tendance ultra. Malheureusement, plusieurs différents avec le club forceront les supporters de dissoudre leur groupe, en 2004.


Cette même année, deux autres groupes voient le jour : les "Dogs Dijon" et les "Fanatics". Les deux fusionnent pour donner la "Brigade Ouest" puis reprendront le nom de "Dogs Dijon". Les saisons se suivent et se ressemblent de manière mitigée pour le groupe qui devra attendre la prise d'un emplacement dans la toute nouvelle tribune Nord en 2010 pour prendre son essort durant la saison qui se concluera par la montée du club en Ligue 1.La saison en Ligue 1 permettra au groupe de s'agrandir davantage, mais pour des raisons internes, le groupe prendra la douloureuse décision de se mettre en sommeil au début de la saison 2012-2013.

Aujourd'hui, deux groupes de supporters anniment le Stade Gaston-Gérard. Du côté de la Tribune Rougeot, ce sont "Les Téméraires", un groupe de plus de 300 membres, présidé par Jean-Pierre Colé, créé en 1998 en même temps que le club, qui chantent pour Dijon. Dans la tribune Dijon Céréales, en face, se situe les "Lingon's Boys". Créé en 2012, le groupe a fêter ses deux ans lors du match contre Caen en mai 2014. Pour la plupart des membres, ce sont d'anciens de la "Jeune Garde des Téméraires", qui ont pris leur indépendance. Le groupe, qui se rapproche du mouvement ultra, est présidé par Pelo.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

L'effectif professionnel de la saison 2014-2015 du Dijon FCO, entraîné par Olivier Dall'Oglio, comporte au total 27 joueurs, dont 3 internationaux et 5 formés au club.

Effectif de la saison 2014-2015 du Dijon FCO, au 7 décembre 2014[5]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[6] Nom Date de naissance Sélection[7] Club précédent Contrat
1 G Drapeau de la France Perraud, FlorentFlorent Perraud 11/6/1982 (32 ans)
CS Sedan Ardennes 2013-2015
16 G Drapeau de la France Basilio, EnzoEnzo Basilio 3/10/1994 (20 ans)
0 Formé au club Apprenti
30 G Drapeau de la France flèche vers la droite Reynet, BaptisteBaptiste Reynet 28/10/1990 (24 ans)
FC Lorient 2014-2015
2 D Drapeau de la France Lemonnier, PierrePierre Lemonnier 6/7/1993 (21 ans)
Stade rennais rés. Apprenti
4 D Drapeau de la France Rémy, WilliamWilliam Rémy 4/4/1991 (23 ans)
RC Lens 2012-2015
5 D Drapeau de la France Diallo, ZakariaZakaria Diallo 13/8/1986 (28 ans)
Royal Charleroi SC 2012-2016
13 D Drapeau de la France Paye, PapePape Paye 31/5/1990 (24 ans)
AS Lyon-Duchère 2012-2015
15 D Drapeau : Côte d'Ivoire Bamba, AbdoulayeAbdoulaye Bamba 25/4/1990 (24 ans)
Juventus de Turin rés. 2010-2016
19 D Drapeau de la France Souprayen, SamuelSamuel Souprayen 18/2/1989 (25 ans) France espoirs Stade rennais 2011-2015
24 D Drapeau : Côte d'Ivoire Diabaté, ZiéZié Diabaté 2/3/1989 (25 ans)
La Gantoise 2012-2015
25 D Drapeau de la France Paulle, StevenSteven Paulle 10/2/1986 (28 ans)
AS Cannes 2010-2016
27 D Drapeau de la France Varrault, CédricCédric Varrault Capitaine 30/1/1980 (34 ans)
Paniónios GSS 2011-2015
6 M Drapeau de la France Cissé, OusseynouOusseynou Cissé 7/4/1991 (23 ans)
Amiens SC 2012-2015
7 M Drapeau de la France Rodrigues, KévinKévin Rodrigues 5/3/1994 (20 ans)
Toulouse FC rés. Apprenti
10 M Drapeau de la France Bela, JérémieJérémie Bela 8/4/1993 (21 ans)
RC Lens 2014-2016
14 M Drapeau de la France Marié, JordanJordan Marié 29/9/1991 (23 ans)
0 Formé au club 2012-2015
18 M Drapeau de la France Sorin, EliottEliott Sorin 1/3/1993 (21 ans)
Helsingborgs IF Apprenti
20 M Drapeau de la France Amalfitano, RomainRomain Amalfitano 27/8/1989 (25 ans)
Newcastle United FC 2014-2017
21 M Drapeau de la France Benet, JessyJessy Benet 24/6/1995 (19 ans)
FC Montceau 2014-2017
22 M Drapeau de la France Gastien, JohanJohan Gastien 25/1/1988 (26 ans)
Chamois niortais 2013-2016
28 M Drapeau de la France Mollet, FlorentFlorent Mollet 19/11/1991 (23 ans)
0 Formé au club 2010-2016
29 M Drapeau de la France Philippoteaux, RomainRomain Philippoteaux 2/3/1988 (26 ans)
US Le Pontet 2012-2017
9 A Drapeau de la France Diony, LoïsLoïs Diony 20/12/1992 (22 ans)
Stade montois 2014-2016
11 A Drapeau du Cap-Vert Tavarès, JulioJulio Tavarès 19/11/1988 (26 ans) Cap-Vert FC Bourg-Péronnas 2012-2016
12 A Drapeau : Côte d'Ivoire Koné, KoroKoro Koné 5/7/1989 (25 ans)
Spartak Trnava 2012-2015
17 A Drapeau de la France Babit, BrianBrian Babit 21/3/1993 (21 ans)
EN Saint-Avold 2012-2016
26 A Drapeau de la France Rivière, YohannYohann Rivière 18/8/1984 (30 ans)
Le Havre AC 2014-2016
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Stéphane Jobard
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Benjamin Guy
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Nicolas Didry
  • Drapeau : France Mathieu Maître-Pierre
Médecin(s)
  • Drapeau : France Patrick Marion



Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
A Drapeau : France Grégory Thil 15 mars 1980 (34 ans) - Châteauroux

Présidents[modifier | modifier le code]

Rang Nom Période
1 Drapeau : France Bernard Gnecchi 1998-2012
2 Drapeau : France Olivier Delcourt 2012-

Directeurs sportifs[modifier | modifier le code]

Rang Nom Période
1 Drapeau : France Jean-Christophe Thomas 1998-1999
2 Drapeau : France Rudi Garcia * 2002-2007
3 Drapeau : France Frédéric Dobraje 2009-2009
4 Drapeau : France Patrice Carteron * 2010-2012
5 Drapeau : France Sébastien Pérez 2012-
* = Egalement entraîneur de l'équipe première

Anciens entraîneurs du DFCO[modifier | modifier le code]

Rang Nom Période
1 Drapeau : France Noël Tosi 1998-1999
2 Drapeau : France Daniel Joseph 1999-2001
3 Drapeau : France Mario Relmy 2001-2002
4 Drapeau : France Rudi Garcia 2002-2007
Rang Nom Période
5 Drapeau : France Serge Romano 2007-dec. 2007
6 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Faruk Hadžibegić dec. 2007-2009
7 Drapeau : France Patrice Carteron 2009-2012
8 Drapeau : France Olivier Dall'Oglio 2012-

Joueurs internationaux[modifier | modifier le code]

Joueurs internationaux lors de leur passage au Dijon FCO

Rang Nom Equipe Période au DFCO Période internationale
1 Rachid Bourabia Drapeau : Maroc Maroc espoirs 2003-2005  ?
2 Moké Kajima Drapeau : Congo-Brazzaville Congo 2003-2006 2005-2006
3 Barel Mouko Drapeau : Congo-Brazzaville Congo 2004-2008 2004-2013
4 Mickaël Tacalfred Drapeau : France Guadeloupe 2004-2008 2007-2011
5 Jacob Ba Drapeau : Sénégal Sénégal espoirs 2005-2006 et 2007-2008  ?
6 Jacob Ba Drapeau : Mauritanie Mauritanie 2005-2006 et 2007-2008 2008
7 Yannick Yenga Drapeau : République démocratique du Congo RD Congo 2006-2008 2008-2011
8 David Abwo Drapeau : Nigeria Nigeria olympique 2006-2008  ?
9 Walid Regragui Drapeau : Maroc Maroc 2007 2001-2009
10 Hervé Batoménila Drapeau : Gabon Gabon 2007-2010  ?
11 Pierre-Emerick Aubameyang Drapeau : France France espoirs 2008-2009 2009
12 Pierre-Emerick Aubameyang Drapeau : Gabon Gabon 2008-2009 2009-
13 Lynel Kitambala Drapeau : France France espoirs 2009-2010 2009
14 Franck Grandel Drapeau : France Guadeloupe 2009-2011 2007-
15 Samuel Souprayen Drapeau : France France espoirs 2009- 2009-2010
16 Baba Tchagouni Drapeau : Togo Togo 2009-2013 2009-2013
17 Rudy Mpassi Drapeau : Congo-Brazzaville Congo 2009-2011 2010
18 Lesly Malouda Drapeau : France Guyane 2009-2014 2012
19 Kévin Bru Drapeau : Maurice Île Maurice 2009-2011 2011-2014
20 Abdoulaye Bamba Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire olympique 2010-  ?
21 Charley Fomen Drapeau : Cameroun Cameroun espoirs 2010-2011 2010
22 Brice Jovial Drapeau : France Guadeloupe 2011-2013 2011
23 Daisuke Matsui Drapeau : Japon Japon 2011-2012 2003-2011
24 Baptiste Reynet Drapeau : France France espoirs 2011-2013 et 2014-2015  ?
25 Daniel Yeboah Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 2012-2014 2003-2013
26 Julio Tavarès Drapeau : Cap-Vert Cap-Vert 2012- 2012-
27 Gaël Kakuta Drapeau : France France espoirs 2012 2011-
28 Rémi Mulumba Drapeau : France France espoirs 2013-2014 2012
29 Jessy Benet Drapeau : France France U20 2014- 2014-

Anciens joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des joueurs du Dijon FCO.
     

Le DFCO au fil des saisons[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Le DFCO est relayé par la presse régionale principalement. Ainsi, les radios France Bleu Bourgogne et K6FM diffusent souvent des interviews ou des podcasts concernants le club de foot dijonnais. Le journal régional Le Bien public publie souvent des informations relatives au DFCO. L'hebsomadaire La Gazette de Côte d'Or transmet aussi les actualités footbalistiques.

Deux sources d'informations sont aussi publiés par le club lui-même : La Gazette du DFCO, un mini-journal émis a chaque match à Gaston-Gérard et le trimestriel DFCO Mag, plus de 50 pages 100% DFCO !

Clubs affiliés[modifier | modifier le code]

Clubs affiliés au DFCO

Clubs associés Pays Depuis Action
Udinese Calcio Drapeau de l'Italie Italie 1995 Accords facilités sur des transferts
FC Nania Drapeau du Ghana Ghana Permettre aux jeunes ghanéens de découvrir le monde professionnel en France
Chengdu Blades Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2014 Permettre aux jeunes chinois de découvrir le monde professionnel en France
Jura Dolois Drapeau de la France France Permettre aux meilleurs jeunes de la région d'intégrer le DFCO et aux jeunes non conservés d'alimenter les clubs de la région
FC Villenes-Orgeval Drapeau de la France France 2010 Entente entre les équipes de jeunes des deux clubs

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Foot - L2 - Dijon - Finalement, Carteron part ! », sur lequipe.fr,‎ 24 mai 2012 (consulté le 24 mai 2012)
  3. DFCO Stade
  4. [1]
  5. « Saison 2014-2015 - Effectif », sur dfco.fr (consulté le 7 décembre 2014)
  6. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  7. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :