Dii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duru et Dourou.
Dii
dii, duru
Parlée au Cameroun
Région Région du Nord et région de l'Adamaoua
Nombre de locuteurs 47 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 dur
IETF dur

Le dii ou duru est une langue adamawa-oubanguienne de la région de l'Adamaoua et de la région du Nord du Cameroun. Il est parlé par près de 50 000 personnes.

Écriture[modifier | modifier le code]

Alphabet
Majuscules
A B Ɓ D E Ɛ Ə F G Gb H I Ɨ L M ʼM Mb Mgb N ʼN Nd Nz Ŋ Ŋg O Ɔ R S U Ʉ V Vb W ʼW Y ʼY Z
Minuscules
a b ɓ d e ɛ ə f g gb h i ɨ l m ʼm mb mgb n ʼn nd nz ŋ ŋg o ɔ r s u ʉ v vb w ʼw y ʼy z

La nasalisation est habituellement indiquée à l’aide de la cédille sous la voyelle nasalisée : ‹ a̧, ȩ, ə̧, i̧, o̧, u̧ › ; les voyelles ‹ ɨ, ɔ, ʉ › ne sont pas nasalisées.

Les tons ne sont pas habituellement indiqués mais peuvent l’être à l’aide de diacritique selon les règles de l’Alphabet général des langues camerounaises :

  • le ton haut est indiqué à l’aide de l’accent aigu : ‹ á, á̧, é, ȩ́, ə́, ə̧́, í, í̧, ɨ́, ó, ó̧, ɔ́, ú, ú̧, ʉ́ › ;
  • le ton bas est indiqué à l’aide de l’accent grave : ‹ à, à̧, è, ȩ̀, ə̀, ə̧̀, ì, ì̧, ɨ̀, ò, ò̧, ɔ̀, ù, ù̧, ʉ̀ › ;
  • le ton moyen est indiqué par l’absence de diacritique : ‹ a, a̧, e, ȩ, ə, ə̧, i, i̧, ɨ, o, o̧, ɔ, u, u̧, ʉ ›.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SIL 1982 (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche langue[1] dans sumale.vjf.cnrs.fr, WEB Bibliography for African Languages and Linguistics, J.F. Maho, G. Segerer. 2006-2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lee E. Bohnhoff, A Description of Dii Phonology, Grammar, and Discourse, 2010, SIL, ([2]copie en ligne)