Dignāga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dignāga (Diṅnāga, (chinois : 陳那論師/域龍 , sanskrit : दिग्नाग, Tibetain: ཕྱོགས་ཀྱི་གླང་པོ་) (c. 480- c. 540), célèbre bouddhiste indien du Ve au VIe siècle, réformateur et fondateur de la nouvelle logique (Hetuvidyā) bouddhique[1]. On le considère comme le père de la Nyāya (raison juste) du Moyen-Âge indien.

Il est né dans une famille brahmane à Simhavakta près de Kanchi (Kanchipuram), et peu de choses sont connues de ses jeunes années, sauf qu'il eut pour maître Nagadatta de l'école Vatsiputriya. Après il s'est converti dans le mahāyāna et devint disciple du grand maître Vasubandhu. Très éloquent il vainquit plusieurs adversaires d'autres écoles.

Il a créé la théorie de trois parts de la conscience (vijñāna):la part de la vision, celle de l'apparence et celle de la self-justification.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres, il faut citer:

  • Hetucakra (la roue de la raison logique), considéré comme son premier texte en logique formelle et introduit la notion de vyāpti que l'on peut plus ou moins relier dans la philosophie occidentale à la notion d'implication.
  • Ālambana-parīkṣā (investigation des causes)
  • Pramāṇa-samuccaya (compendium sur la connaissance valide)

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Princeton dictionary of buddhism par Robart E. Buswell Jr et Donald S; Lopez Jr aux éditions Princeton University Press, ISBN 0691157863, page 243.