Digital Cinema Package

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Digital Cinema Package (DCP) est l'équivalent en cinéma numérique de la copie de projection, qui en cinéma traditionnel (en argentique) se présente sous forme de bobines de film argentique 35 mm.

Un DCP compose un ensemble de fichiers informatiques (images, sons, sous-titres, méta-données...) qui sont destinés à être stockés et lus dans la cabine de projection par un serveur, couplé à un projecteur numérique. Il permet de projeter des films en définition 2K (2048x1080 pixels) et 4K (4096x2160), ainsi qu'en stereoscopie (3D).

Les éléments composant un DCP[modifier | modifier le code]

Le DCP forme un ensemble de fichiers :

  • VOLINDEX : un fichier XML listant les « volumes » constituants le DCP
  • ASSETMAP : un fichier XML listant les composantes du DCP, permettant de retrouver le nom de la « Packing List » (PKL) et celui de la « Composition Playlist » (CPL)
  • <Nom_de_la_PKL>.xml : un fichier XML de la « Packing List » listant les fichiers du package
  • <Nom_de_la_CPL>.xml : un fichier XML de la « Composition Playlist » listant les bobines (« reel », en anglais) constituant le DCP et la façon de les assembler pour la projection (images, son, sous-titres...)
  • <Nom_de_la_piste_Image>.mxf : un ou plusieurs fichier(s), conteneur média au format MXF contenant les images, chacune compressée au format JPEG 2000. Exemple : un fichier pour les images au format d'écran CinémaScope et un fichier pour le format d'écran « flat ».
  • <Nom_de_la_piste_Son>.mxf : un ou plusieurs fichier(s), conteneur média au format MXF contenant une piste son au format audio PCM (non compressé). Exemple : un fichier pour la VO, un fichier pour la VF, un fichier pour l'audio-description.
  • d'autres fichiers : sous-titres, polices de caractères


Conventions de nommage[modifier | modifier le code]

Les DCP suivent des normes strictes pour leurs noms, précisant titre, formats, versions, etc[1],[2].

Différents formats de DCP[modifier | modifier le code]

Historique des formats[modifier | modifier le code]

En 2011, deux formats de DCP coexistent. Depuis 2005, le format de DCP Interop (Transitional JPEG2000 interop DCP format) ; et depuis 2009, le format de DCP SMPTE. Dans les deux cas, les images sont compressées en JPEG 2000. Avant 2005, on pouvait trouver un autre format, désormais abandonné, qu'on nommait parfois MPEG2 MXF Interop et dont les images étaient compressées en MPEG2 vidéo.

Avant que la norme internationale instaurant le format DCP SMPTE entre en vigueur, le DCI a géré la phase transitoire, baptisée "MXF Interop". Durant cette phase qui débuta fin 2005, le format de DCP Interop issu des spécifications du DCI est utilisé. Ce format a permis que tous les fabricants de systèmes puissent faire en sorte qu’une même copie numérique de film puisse être lu sur n’importe-quel lecteur. Cela simplifia le travail des distributeurs, qui auparavant étaient quasiment obligés de livrer le contenu dans le format particulier pris en charge par chaque type de lecteur. Quasiment tous les fabricants de lecteurs sont compatibles avec le format MXF Interop.

En mars 2009, le format SMPTE pour les DCP est finalisé et la norme est publiée par le SMPTE. En avril 2010, tous les lecteurs vendus sur le marché sont compatibles avec ce nouveau format, tout en gardant la compatibilité avec le standard précédent (DCP Interop). En même temps, les fabricants proposent des mises à jour logicielles pour permettre aux lecteurs déjà déployés de gérer ce nouveau format. L'ISDCF (Inter-Society Digital Cinema Forum) a comme objectif que 100 % du parc nord-américain de système D-Cinéma soit compatible dès avril 2011 avec le format de DCP SMPTE.

En 2011, dans la pratique, le format de DCP Interop est toujours celui qui est recommandé du fait que tous les systèmes D-Cinema actuels ne sont pas encore compatibles avec le format de DCP SMPTE.

Identification du format[modifier | modifier le code]

Un moyen simple d'identifier un format d'un autre est de trouver parmi les fichiers qui composent le DCP ceux portant les noms VOLINDEX et ASSETMAP. S'ils possèdent l'extension .xml à la fin du nom de fichier, il s'agit d'un DCP au format SMPTE. Sinon, il s'agit du format de DCP Interop.

Différence d'un format à l'autre[modifier | modifier le code]

Le format de DCP SMPTE apporte plusieurs modifications :

  • davantage de cadences d'images : en plus des modes à 24 et 48 images par seconde, on trouve désormais les modes 25, 30, 50 et 60 images par seconde ;
  • les canaux audio et leur affectation sur les haut-parleurs de la salle sont modifiés ;
  • les sous-titres sont gérés différemment ;
  • l'espace de noms XML utilisé est différent ;
  • les exigences pour la validation du contenu, des KDM et des certificats sont différentes ;

http://isdcf.com/papers/20091111-TimelineForAccessibility.pdf


Contenus D-Cinema libres[modifier | modifier le code]

On peut trouver sur Internet différents contenus D-Cinema libres au format DCP destinés à la projection numérique. En particulier, trois films d'animation de la Fondation Blender disponibles en licence Creative Commons : « Elephants Dream », « Big Buck Bunny » et « Sintel », ce dernier étant disponible en résolution 4K. La version 3D stéréoscopique de « Sintel » est en cours de préparation, alors que « Elephants Dream » est déjà disponible en 3D stéréoscopique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]