Digimon Data Squad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Digimon Data Squad

alt=Description de l'image DigimonbDTSquadlogo.jpg.
デジモンセイバーズ
(Digimon Savers)
Genre Action, aventure, comédie dramatique, fantasy, science-fiction
Anime japonais
Réalisateur
Naoyuki Itou
Studio d’animation Toei Animation
Licence Drapeau du Japon BEAM, Happinet
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi
1re diffusion 2 avril 200625 mars 2007
Épisodes 48

Autre

Digimon Savers (デジモンセイバーズ, Digimon Savers?), ou Digimon Data Squad, est une série d'animation japonaise, et la cinquième saison de l'anime dérivé et inspiré de la franchise médiatique Digimon créée par Akiyoshi Hongo. Avec un total de 48 épisodes, elle est produite par Toei Animation, et est initialement diffusée du 2 avril 2006 au 25 mars 2007 sur la chaîne télévisée TV Asahi. La saison relate les aventures d'une organisation, nommée DATS, protégeant le digimonde et le monde réel de tout type de menace.

Scénario[modifier | modifier le code]

Marcus Daimon, adolescent et combattant des rues invaincu, fait la rencontre d'Agumon, qui tente en parallèle de fuir la Digital Accident Tactics Squad (DATS), une organisation gouvernementale secrète ayant pour mission de défendre le monde réel face aux menaces en provenance du digimonde. À la suite d'un combat acharné, les deux protagonistes se lient rapidement d'amitié, puis, après une petite série d'événements, sont recruté par le directeur de la DATS, Satsuma[1]. Les deux jeunes recrues font désormais équipe avec Thomas H. Norstein et son partenaire Gaomon, et Yoshino « Yoshi » Fujieda et sa partenaire Lalamon. Au fil des épisodes, Thomas découvre qu'en réalité les digimon se défendent face à la « noirceur » des humains.

L'histoire débute avec Merukimon, un puissant digimon chargé de veiller sur la partie Est du digimonde, et ses deux esclaves : un enfant humain du nom de Keenan Crier et son partenaire Falcomon. Entretemps, l'équipe de la DATS tente de découvrir pourquoi les digimon détestent autant les humains. Mais cette haine est en réalité directement engendrée par un scientifique humain du nom d'Akihiro Kurata. Par le passé, il était le commanditaire d'une extermination massive lancée dans le digimonde, tuant par la même occasion Frigimon (la mère adoptive de Keenan) y compris. À cette période, cette opération était autorisée par le gouvernement japonais, et financée par d'importants hommes d'affaire, comme le père de Thomas, tous considérant les digimon comme une menace. Il ne s'agissait en réalité que d'un prétexte pour mettre son véritable objectif à exécution, c'est-à-dire voler la puissance des digimon qu'il extermine pour la donner à un puissant digimon maléfique nommé Belphemon, qu'il veut utiliser pour conquérir le monde réel (et finalement le monde digital).

Kurata lance le compte à rebours d'une bombe qui éradique la frontière séparant les deux mondes, et met en marche une collision qui pourrait détruire les deux mondes. La collision est empêchée par les efforts désespérés de BanchoLeomon, qui ordonne à Marcus d'aller chercher King Drasil, le Dieu suprême du digimonde. Lorsque les membres de la DATS font la rencontre de King Drasil, ils découvrent que celui-ci préférerait laisser faire la destruction du monde réel, car les deux mondes ne pouvaient coexister dans la même dimension. Pour ce travail, il forme une équipe de digimon nommée les Royal Knights. Marcus se retrouve confus car King Drasil ressemble partiellement à son père, le Dr Spencer Damon, qui avait disparu dans le digimonde quelques années auparavant. En réalité, King Drasil est incarné dans le corps de son père, et son âme est préservé par BanchoLeomon, qui est en réalité le partenaire digimon de Spencer. Les Royal Knights vaincus, les protagonistes se confrontent à King Drasil en personne, qui, après avoir été expulsé du corps de Spencer, se transforme lui-même en une forme robotique vouée à détruire le monde réel par lui-même. Cependant, même si les Royal Knights se retournent contre King Drasil, celui-ci ne change rien à ses objectifs. Marcus et Agumon se confrontent finalement à King Drasil, et les deux mondes se figent dans leur collision. Avant de disparaître, King Drasil ramène Spencer à la vie et retourne à sa famille, mais le digimon décide de retourner dans le digimonde pour aider à sa restauration, puis à la fin, Marcus décide de ne pas rester avec Agumon et de partir avec eux.

Cinq ans plus tard, Keenan et Kristy, la sœur de Marcus, partent ensemble dans le même établissement scolaire. Thomas réussit finalement à trouver un remède pour guérir sa sœur et devient le plus jeune prodige récompensé du prix Nobel à l'âge de 19 ans. Yoshi rejoint les rangs de la police en compagnie du reste des membres de la DATS, et Marcus et Agumon maintiennent la paix qui règne dans le digimonde, calmant une tension entre deux digimon rivaux, un Goblimon et un Shamanmon.

Personnages[modifier | modifier le code]

La série se centre sur le protagoniste principal, Marcus Daimon, l'un des membres de l'organisation DATS, âgé de 14 ans, et de son partenaire Agumon[1]. Bien qu'impulsif et bagarreur, il fait preuve de courage et d'improvisation lors de combats et n'hésite pas à faire usage de ses poings. Le second protagoniste, Thomas H. Norstein, âgé de 13 ans et diplômé de l'Université de Stockholm, est également membre de la DATS, aux côtés de son partenaire Gaomon. Thomas sait faire preuve de sang froid et s'avère beaucoup plus réfléchi que Marcus. La troisième protagoniste, Yoshino « Yoshi » Fujieda, 18 ans et la plus âgée du groupe, travaille elle aussi pour la DATS aux côtés de sa partenaire Lalamon. N'étant pas aussi robuste que Marcus ou Thomas, elle prend son travail à l'organisation très au sérieux. Durant son enfance, Yoshi souffrait de manque de confiance en elle, mais surmonte ces épreuves grâce à Lalamon.

Le quatrième et dernier protagoniste de l'équipe, Keenan Crier, est un mystérieux garçon sauvage âgé de 10 ans. Il est absorbé par accident dans une porte dimensionnelle menant au digimonde. N'étant encore qu'un bébé, il est recueilli par une mère digimon nommée Frigimon (tuée lors d'une extermination massive menée par Akihiro Kurata). Élevé dans le digimonde, Keenan se persuade d'être un digimon et éprouve de la haine envers les humains ; il changera cependant de point de vue lorsqu'il apprendra sa véritable origine.

Développement[modifier | modifier le code]

Une cinquième saison dérivée de la franchise Digimon, intitulée Digimon Savers est annoncée en janvier 2006 sur le site officiel de Toei Animation. Elle est néanmoins initialement annoncée lors du Jump Festa de décembre 2005, sans précision de date de diffusion[2]. Il s'agit d'une nouvelle saison annoncée en production après trois à quatre ans d'inactivité[3],[1], depuis la fin de Digimon Frontier en 2002. Contrairement aux précédentes saisons, dans lesquelles le design des personnages est effectué par Akihiro Asanuma, ceux de Savers le sont par Sayo Aoi[4],[5]. Toei Animation décide d'amener de nouveau la série à l'écran, avec l'idée d'attirer une nouvelle audience tout en gardant l'esprit nostalgique[1]. La société décide d'y inclure d'anciens et de nouveaux personnages afin d'attirer les téléspectateurs accoutumés aux deux premières saisons de l'anime[1].

En mars 2006, Toei Animation conçoit un site web uniquement dédié à la saison[6]. Le même mois, la date de diffusion est annoncée pour le 2 avril 2006 au Japon[7]. Entretemps, Bandai espère exporter rapidement la saison et ses produits dérivés aux États-Unis d'ici l'été 2007[7]. Au final, en avril 2007, la chaîne américaine ABC Cable Network signe un contrat d'adaptation de la saison en anglais, et sa diffusion sur la chaîne Toon Disney[3].

Média[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Digimon Data Squad est produit par Toei Animation, et diffusé en 48 épisodes du 2 avril 2006 au 25 mars 2007, sur TV Asahi au Japon[4]. Un film de la série, intitulé Digimon Savers: Ultimate Power! Activate Burst Mode!!, est sorti au Japon le 9 décembre 2006[8].

La série est par la suite diffusée aux États-Unis sur Toon Disney[3], et Jetix le 1er octobre 2007[4]. Les droits de distribution en DVD sont acquis par Well Go USA[9]. Au Brésil, la série fait son apparition sur Rede Globo le 10 août 2009, et en Amérique du Sud sur Disney XD le 22 février 2010[4]. En Allemagne, il est diffusé sur RTL2 du 30 novembre 2007 au 14 février 2008[4]. Aucune diffusion en français n'est prévue, ni annoncée dans les pays francophones, bien qu'il existe une version originale sous-titrée en français circulant sur Internet[10].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Plusieurs jeux vidéo accompagnent — directement ou indirectement — la diffusion de Digimon Data Squad. Le premier indirect s'intitule Digimon World DS, commercialisé sur console portable Nintendo DS en 2006[11], dans lequel se présente pour la première fois dans un jeu vidéo le partenaire de Marcus, Agumon. Le second s'intitule Digimon World Dusk dans lequel Agumon apparaît également.

En 2007, Namco Bandai fait paraître Digimon World Data Squad, directement inspiré de la série, et développé par BEC[12]. Il s'agit d'un jeu vidéo commercialisé sur console PlayStation 2 dans lequel le joueur suit les aventures de Marcus, Yoshino et Thomas, notamment, dans le but de protéger le monde réel contre l'attaque de digimon[12]. En 2011, la société sud-coréenne Joymax lance un jeu vidéo gratuit en ligne, intitulé Digimon Masters[13].

Accueil[modifier | modifier le code]

Digimon Data Squad est plutôt bien accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée. Neil Lumbard du site DVD Talk félicite son contenu expliquant « La série était commercialisée en coffrets DVD en Amérique du Nord composés que d'une partie de toute la saison. C'est ce qui a déçu les fans de Digimon qui voulaient avoir toute la collection d'épisodes ou qui attendaient la mise en vente de la série intégrale. La bonne nouvelle, c'est que les fans peuvent désormais acheter toute la saison[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Neil Lumbard, « Digimon Data Squad Season 5 », sur DVD Talk,‎ 11 mars 2014 (consulté le 21 décembre 2014).
  2. (en) « Digimon Fifth TV Series Announced », sur Anime News Network,‎ 24 janvier 2006 (consulté le 21 décembre 2014).
  3. a, b et c (en) « Disney Nabs 5th Digimon Anime. Debuting This Fall. », sur iCV2,‎ 25 avril 2007 (consulté le 21 décembre 2014).
  4. a, b, c, d et e (en) « Digimon: Data Squad (TV) », sur Anime News Network (consulté le 29 novembre 2011)
  5. (en) « Profil de Sayo AOI (青井 ; 小夜) », sur Anime News Network (consulté le 29 novembre 2011).
  6. (en) « Dai Mahou Touge OP, Digimon Savers site », sur Anime News Network,‎ 24 janvier 2006 (consulté le 21 décembre 2014).
  7. a et b (en) « Digimon Re-Launch in Japan. New Anime, Toys & CCG Cards », sur iCV2,‎ 23 mars 2006 (consulté le 21 décembre 2014).
  8. (en) « Digimon Savers the Movie - Ultimate Power! Burst Mode Invoke!! », sur Anime News Network (consulté le 21 décembre 2014).
  9. (en) « Digimon: Data Squad on DVD this Spring », sur Anime News Network,‎ 17 février 2009 (consulté le 21 décembre 2014).
  10. « Digimon Savers en VOSTFR, premier épisode », sur Wat.tv (consulté le 25 mars 2011).
  11. (en) Jack DeVries, « Digimon World DS Review. Waiting for Pokemon? This might tide you over. », sur IGN,‎ 22 novembre 2006 (consulté le 21 décembre 2014).
  12. a et b (en) Ryan Clements, « Digimon World: Data Squad Review. This one needs to digivolve. », sur IGN,‎ 24 septembre 2007 (consulté le 21 décembre 2014).
  13. (en) « Joymax Launches Teaser Site for Digimon Masters Online », sur Anime News Network,‎ 21 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]