Dietrich Kraiß

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dietrich Kraiß
Image illustrative de l'article Dietrich Kraiß

Naissance 16 novembre 1889
Stuttgart
Décès 6 août 1944 (à 54 ans)
Saint-Lô en France
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generalleutnant
Années de service 1909 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 168. Infanterie-Division
355. Infanterie-Division
352. Infanterie-Division
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne
Croix allemande

Le titre de cet article contient le caractère ß. Quand celui-ci n'est pas disponible ou n'est pas désiré, le nom de l'article peut être représenté comme Dietrich Kraiss.

Dietrich Kraiß (16 novembre 1889 à Stuttgart – 6 août 1944 près de Saint-Lô en France) est un Generalleutnant allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le 6 juin 1944, il commandait la 352e division d'infanterie qui était positionnée Normandie sur le littoral face à ce qui allait devenir Omaha Beach lors du débarquement des Alliés en juin 1944 après une carrière typique d'officier allemand de cette génération.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. La Croix de chevalier de la Croix de fer et son grade supérieur: les feuilles de chêne sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi une formation d'officier, Dietrich Kraiß participe à la Première Guerre mondiale au sein de l'Infanterie-Regiment 126 "Großherzog Friedrich von Baden" en tant que commandant de compagnie. Il passe toute la guerre sur le front de l'Ouest (France et Flandres).

Après l'Armistice, il demeure dans l'armée puisqu'il intègre la Reichswehr en tant que Hauptmann (capitaine). Il franchit progressivement les étapes et prend part à la Seconde Guerre mondiale.

Lors de la campagne de Pologne, il est à la tête du 90e régiment d'infanterie motorisée qui est des deux régiments de la 20e division d'infanterie motorisée. Au sein du 19e corps d’armée commandé par le Generaloberst Heinz Guderian, il est l'un des artisans de la rapide victoire de la Wehrmacht.

Il conduit également le 90e régiment d'infanterie motorisée lors de l'offensive à l'Ouest en mai et juin 1940.

Nommé Generalmajor en février 1941, il prend le commandement de la 168e division d'infanterie avec laquelle il prend part à l'opération Barbarossa, l'invasion de l'URSS à partir de juin 1941. La 168e division d'infanterie est affectée au Groupe d'armées Sud et participe aux combats dans les régions de Jytomyr, Kiev, Karkhov, Belgorod et dans la boucle du Don. Fin 1942 et début 1943, Dietrich Kraiß est confronté à l'effondrement du front sud allemand consécutif à l’encerclement de Stalingrad et aux offensives de l'Armée rouge sur le Don.

Le 14 mai 1943, Dietrich Kraiß prend le commandement de la 355e division d'infanterie qui vient d'être formée et de rejoint le Front de l'Est. Elle est dissoute le 2 novembre 1943 compte tenu des pertes enregistrées dans les combats défensifs qui suivent l'échec de l'offensive sur Koursk en juillet 1943.

Dietrick Kraiß rejoint alors la France où est mise sur pied la 352e division d'infanterie forte de 7 400 soldats près de Saint-Lô à partir d'éléments de la 321e division d'infanterie. Il en prend le commandement le 6 novembre 1943. Il décéde le 6 août 1944 suite à des blessures subies 2 jours plus tôt.

Promotions[modifier | modifier le code]

Leutnant 24 mars 1909
Oberleutnant 18 juin 1915
Hauptmann 15 juillet 1918
Major 1er mai 1931
Oberstleutnant 1er septembre 1934
Oberst 1er mars 1937
Generalmajor 1er février 1941
Generalleutnant 1er octobre 1942

Décorations[modifier | modifier le code]

Promotions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes