Diessen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diessen
Blason de Diessen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Hilvarenbeek
Province Brabant-Septentrional
Code postal 5087
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 3 600 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 51° 28′ 31″ N 5° 10′ 31″ E / 51.4752, 5.175253 ()51° 28′ 31″ Nord 5° 10′ 31″ Est / 51.4752, 5.175253 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brabant-Septentrional

Voir sur la carte administrative de la zone Brabant-Septentrional
City locator 14.svg
Diessen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Diessen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Diessen
Liens
L'histoire de Diessen sur le portail des Archives régionales de Tilburg www.regionaalarchieftilburg.nl/index.php?option=com_content&task=view&id=77&Itemid=145

Diessen est un village néerlandais de la commune de Hilvarenbeek dans le Brabant-Septentrional. Le village est situé à 10 km au sud-est de Tilburg, sur la rive gauche de la Reusel.

Dans le centre on trouve une église datant du XVe siècle ; le clocher a été construit dans un style campinois, et achevé aux alentours de 1527.

La commune de Diessen en 1866

Jusqu'au , Diessen fut une commune indépendante, avec les villages de Baarschot au sud et Haghorst au nord-est. Depuis cette date, Diessen fait partie de la commune de Hilvarenbeek.

En 1840, la commune de Diessen comptait 172 maisons et 1 003 habitants, dont 560 dans le bourg de Diessen, 231 à Haghorst et 212 à Baarschot[1].

Il est possible que Deusone puisse être identifié à Diessen. Deusone est le lieu de naissance de Postume, général gaulois qui se fit proclamer empereur en Gaule a émis des monnaies dédiées à l'Hercule de Deusone, ce qui prouverait l'existence d'un temple ou d'un culte localisé[2]. En revanche, supposer que Postume soit né à Diessen[3] n'est qu'un détail imaginaire du roman historique « In het licht van Omega » de Guus van Hemert[4].

Références, sources, lien externe[modifier | modifier le code]

  1. Alphabetisch register van alle bewoonde oorden des Rijks, Departement van Oorlog, Éd. Erven Doorman, 's-Gravenhage, 1850
  2. Xavier Loriot et Daniel Nony, La crise de l'empire romain, 235–285, Paris, Armand Colin, 1997, 304 p. (ISBN 2-200-21677-7), p. 68-69
  3. Archives régionales de Tilburg
  4. Guus van Hemert, In het licht van Omega, 1995, (ISBN 9024289548)