Diera-Zehren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diera-Zehren
Église Saint-Michel de Zehren
Église Saint-Michel de Zehren
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Saxe Saxe
District
(Regierungsbezirk)
district de Dresde
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Meissen
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Friedmar Haufe
Code postal 01665
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
14 6 27 020
Indicatif téléphonique 035267-035247-03521
Immatriculation MEI
Démographie
Population 3 694 hab. (31 décembre 2008)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 12′ 00″ N 13° 26′ 00″ E / 51.2, 13.43333351° 12′ 00″ Nord 13° 26′ 00″ Est / 51.2, 13.433333  
Altitude 157 m
Superficie 4 320 ha = 43,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Diera-Zehren

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Diera-Zehren
Liens
Site web www.diera-zehren.de

Diera-Zehren est une commune de Saxe (Allemagne), située dans l'arrondissement de Meissen, dans le district de Dresde. Elle regroupe plusieurs villages de vignobles et se trouve au nord de l'arrondissement, à 6km au nord-ouest de Meissen et à 16km au sud de Riesa.

Municipalité[modifier | modifier le code]

  • La commune de Diera-Zehren regroupe les villages suivants sur la rive gauche de l'Elbe: Hebelei, Keilbusch, Mischwitz, Naundorf, Niederlommatzsch, Niedermuschütz, Oberlommatzsch, Obermuschütz, Schieritz (connu pour son château de Schieritz), Seebschütz, Seilitz, Wölkisch, Zehren.
  • Sur la rive droite de l'Elbe: Diera, Golk, Karpfenschänke, Kleinzadel, Löbsal, Naundörfel, Nieschütz et Zadel (connu pour son château de Proschwitz).

Histoire[modifier | modifier le code]

Zehren est mentionné pour son castellum (château) de Cirin en l'an 1003 par l'évêque Thietmar de Mersebourg. Diera est mentionnée en 1205 pour la première fois. Ces terres sont habitées depuis les temps anciens, colonisées par les Sorabes, elles le sont aussi durablement par les Germains au fil des siècles.