Diego (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Diego (footballeur))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diego.
Diego Ribas
Diego-Ribas-da-Cunha.jpg
Diego
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Turquie Fenerbahçe
Numéro 10
Biographie
Nom Diego Ribas da Cunha
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de l'Italie Italie Drapeau de la Suisse Suisse
Nat. sportive Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance 28 février 1985 (29 ans)
Lieu Ribeirão Preto
Taille 1,73 m (5 8)
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1991-1994 Drapeau : Brésil Comercial FC
1994-1996 Drapeau : Brésil CA Paulistinha
1996-2001 Drapeau : Brésil Santos FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2001-2004 Drapeau : Brésil Santos FC 133 (38)
2004-2006 Drapeau : Portugal FC Porto 059 0(6)
2006-2009 Drapeau : Allemagne Werder Brême 130 (52)
2009-2010 Drapeau : Italie Juventus Turin 044 0(7)
2010-2014 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg 069 (19)
2011-2012 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 043 0(6)
2014 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 006 0(2)
2014- Drapeau : Turquie Fenerbahçe 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2008 Drapeau : Brésil Brésil Olympique 15 (6)
2003- Drapeau : Brésil Brésil 33 (4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 juillet 2014

Diego Ribas da Cunha, plus connu sous le nom de Diego, est un footballeur brésilien né le 28 février 1985 à Ribeirão Preto. Il occupe le poste de milieu de terrain offensif avec le Fenerbahçe et l'équipe du Brésil. Il a remporté deux copa América, une coupe intercontinentale et une médaille de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé et révélé au pays[modifier | modifier le code]

Formé dès l'âge de six ans au Comercial Futebol Clube de Ribeirão Preto, Diego est invité trois ans plus tard par Marivaldo Campos Degan, le président du Clube Atlético Paulistinha, pour participer à des tournois en Argentine et au Chili[1]. Ravi par cette expérience, il décide à partir de cette date de s'investir totalement dans le football, et s'inscrit à plusieurs stages pour s'aguerrir et se faire remarquer par un bon club[1].

À onze ans, sollicité par plusieurs écuries, Diego choisit de rester dans l'état de São Paulo et signe au Santos Futebol Clube, l'une des meilleures équipes du pays[2]. Éloigné de sa famille, il éprouve des difficultés à s'intégrer et à montrer ses qualités, et pense même à abandonner[1]. Mais poussé par ses parents et son entraîneur Eduardo Jenner, il décide de continuer sa formation. En 2001, à seize ans, il intègre l'équipe professionnelle, dirigée par Celso Roth. Pour sa première saison à Santos, Diego dispute vingt-deux matches et marque huit buts.

C'est dans ce club que Diego se fait remarquer, après avoir remporté à seize ans le tournoi Rio-São Paulo. La même année, il gagne le championnat du Brésil, formant un duo talentueux avec Robinho. La saison suivante, Diego manque de rejoindre Tottenham, mais son transfert est annulé dans les dernières minutes du mercato par le président de Santos[3].

Le 30 avril 2003, il fait ses débuts avec le Brésil, contre le Mexique en match amical à Guadalajara (match nul 0-0).

Il est aussi appelé pour disputer avec l'équipe nationale la Copa América de 2004, où il se distingue grâce à ses bonnes performances, conclues par un tir au but victorieux en finale face à l'Argentine.

Avec Santos, Diego dispute cent-trente-trois matches et marque trente-huit buts[2].

Passage manqué à Porto[modifier | modifier le code]

Diego rejoint le club portugais du FC Porto en juillet 2004, mais il n'y trouve pas sa place et n'est pas souvent titularisé par Co Adriaanse. C'est notamment pour cela que Diego ne figure pas dans le groupe brésilien appelé a disputer la Coupe du Monde 2006.

La renaissance et l'explosion au Werder[modifier | modifier le code]

En mai 2006, Diego signe un contrat le liant au Werder Brême jusqu'en 2010, pour la somme de six millions d'euros. Il arrive à Brême en juillet, et participe, pour son premier match, à la finale de la Coupe de la Ligue face au Bayern Munich. C'est ce jour, le 5 août, que Diego remporte son premier titre avec sa nouvelle équipe (victoire 2-0).

Diego débute parfaitement la saison 2006-07, en inscrivant le premier but de son équipe en Bundesliga lors du déplacement à Hanovre (victoire 4-2). Le match suivant est du même niveau, et se solde par une victoire de Brême 2-1 face au Bayer Leverkusen.

Grâce à ses superbes performances, Diego est nommé meilleur joueur du mois d'août. Il écœure ses adversaires par sa technique, et devient indispensable dans le jeu brêmois, tout comme son coéquipier Torsten Frings. À eux deux, ils forment le meilleur milieu de terrain en Allemagne, et permettent au club de monter sur la première marche du classement. Il est ensuite nommé meilleur joueur du mois d'octobre, puis du mois de décembre, et enfin meilleur joueur de la première partie de saison.

Diego à l'entraînement, avec le Werder.

Fort de « ses titres » obtenus avec le club allemand, Diego est de nouveau appelé par l'équipe du Brésil en novembre, qui dispute un match amical face à la Suisse.

Après la trêve hivernale, Diego « s'éteint » quelque peu, tout comme son équipe en Ligue des Champions. Mais il retrouve son jeu lors du quart de finale retour de Coupe UEFA, qui l'oppose à l'AZ Alkmaar. Lors de ce match, Diego délivre deux passes décisives, l'une à Tim Borowski et l'autre à Miroslav Klose, et inscrit un but en fin de partie. Le 15 avril, Diego retrouve le chemin des filets en championnat, avec un but sur coup-franc face au Borussia Dortmund, qui porte le score à 2-0.

Diego avec le Brésil.

Cinq jours plus tard, et face à Aix-la-Chapelle, il marque un but exceptionnel des 62 mètres, et permet à son équipe de passer la barre des 60 points.

En avril 2007, le Real Madrid souhaite s'entretenir avec le joueur, mais Klaus Allofs, le manager du Werder, refuse toute négociation. Diego annonce par la suite son souhait de rester au club : « Je suis très heureux ici à Brême, et en ce moment je vis les plus beaux moments de ma carrière ». Malgré la 3e place obtenue par son équipe, Diego est sacré par les journalistes allemands meilleur joueur de la saison avec un peu plus de 50 %, devançant Theofánis Ghékas et Mario Gómez. On parle de lui au Bayern Munich pour combler le vide du milieu de terrain laissé par Michael Ballack. Finalement, il décide de prolonger son contrat avec Brême jusqu'en 2011.

La saison suivante est tout aussi prolifique pour le génial joueur brésilien. Avec Franck Ribéry, il fait partie des deux meilleurs milieux de terrain de Bundesliga. Il devient le leader de l'équipe, suite aux absences conjugués de Torsten Frings et de Tim Borowski. Il est de nouveau élu « Joueur du mois » (en septembre). En Ligue des Champions, il marque toutes les rencontres de son empreinte, comme face au Real Madrid de Bernd Schuster, qui était déjà intéressé par son profil lors du mercato d'été 2007. Il continue sa marche en avant tout au long de la saison, synonyme de celle de son club. En championnat, le Werder finit la saison à la 3e place, synonyme une nouvelle fois de Ligue des Champions. Cette qualification permet au club de retenir sa pépite brésilienne, convoitée par les plus grands clubs européens.

Durant le mois d'août 2008, Diego participe aux Jeux olympiques avec le Brésil, bien que son club ait refusé de le laisser partir[4]. Faisant figure « d'ancien » dans le groupe brésilien, il dispute tous les matches de son équipe[5], et inscrit deux buts contre la Chine et lors de la petite-finale face à la Belgique.

Diego avec Naldo, célébrant leur victoire en coupe.

Pour la saison 2008-2009, Diego et le Werder démarrent timidement. À la traîne en championnat, le club allemand déçoit en Ligue des Champions, et accroche sur le fil la 3e place d'un groupe pourtant à sa portée. Cette mauvaise période est liée à la baisse de régime du joueur. À l'hiver 2008, les rumeurs de transfert s'amplifient donc. La Juventus s'invite dans la course pour arracher le joueur au Werder, profitant de la mauvaise première partie de saison des Brêmois pour pouvoir l'engager. Toujours aussi décisif avec Brême, Diego annonce cependant vouloir rester au Werder la saison prochaine, malgré le mauvais classement de son club en championnat, mais son bon parcours en Coupe d'Allemagne et d'Europe[6]. Perturbé par les rumeurs et tout l'agitation créé autour de lui, Diego ne parvient plus à développer son jeu, et par conséquent celui du Werder. Largué en Bundesliga, le Werder ne peut compter que sur les coupes pour sauver sa saison. Après s'être qualifié pour la finale de la DFB-Pokal, le Werder parvient à retourner la situation en Coupe UEFA grâce à son meneur de jeu. Mais lors de cette manche retour décisive, Diego reçoit bêtement un carton jaune, qui le prive de la finale. Ne pouvant faire ses adieux sur la scène européenne, quittée sur une ultime défaite contre le Chakhtar Donetsk, Diego profite de la finale de la Coupe d'Allemagne pour saluer une dernière fois les supporters brêmois, et leur offrir avec une passe décisive délivrée à Mesut Özil, son futur successeur, le seul titre de l'année et la qualification pour la Ligue Europa, unique satisfaction de la saison[7].

Peu de temps auparavant, il avait signé à la Juventus pour cinq ans, la transaction s'élevant à 24 millions d'euros[8].

Désillusion à la Juventus[modifier | modifier le code]

Le 12 décembre 2009, contre Bari.

La Juve achète Diego pour en faire son joueur central, un numéro 10 comme l'a été Zidane. Le 28 juillet 2009, Diego est titularisé pour la première fois sous le maillot de la Juventus. Portant le numéro 28, il marque son premier but avec la Vieille Dame contre Seongnam en Peace Cup. Après une bonne première rencontre de Calcio où il finira passeur décisif lors de la victoire du club bianconero un but à zéro à domicile face au Chievo Vérone, il fait parler son talent lors de la deuxième journée de Serie A sur le terrain de l'AS Roma en réalisant un doublé[9], lors de la victoire 3-1 de son club. Après ce début de saison la Juventus croyait avoir trouvé le successeur de Nedved. Pourtant, Diego se blesse à la cuisse droite contre la Lazio, et c'est en quelque sorte le début de la fin. Il se montre plus irrégulier et ne montre pas le talent qui était le sien au Werder. À l'image de la Vieille Dame, qui est très irrégulière, et qui n'exploite que par à-coups son potentiel. En plus de cela, Diego participe à la déroute de la Juventus en Ligue des Champions, qui se fait éliminer dès la phase de poules (ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2000) par le Bayern Munich, se faisant par la même occasion humilier sur son propre terrain, et encaissant sa plus grande défaite à domicile (1-4) de toute son histoire dans cette compétition. Les débuts de Diego à la Juve restent donc somme toute mitigés, comme Zidane qui a connu un temps d'adaptation avant d'exploser.

Retour en Allemagne[modifier | modifier le code]

Le 27 août 2010, il signe un contrat de quatre ans avec le club allemand de Wolfsburg. Le montant du transfert atteindrait les quinze millions d'euros, plus quelques bonus selon les résultats du club et en cas de qualification pour la Ligue des Champions[10].

Le transfert en Espagne[modifier | modifier le code]

Diego est prêté en toute fin du mercato estival 2011 vers l'Atlético de Madrid[11].

Fin janvier 2014, il y est de nouveau prêté. Le 1er avril 2014, Diego marque le seul but de son équipe contre le FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des champions au Camp Nou.Le 10 juillet il s'engage en faveur de Fenerbahce pour un contrat de 3 ans .

Arrivée en Turquie[modifier | modifier le code]

Après six mois à l'Atlético Madrid, Diego rejoint le club turc de Fenerbahçe le 10 juillet 2014.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Collectif[modifier | modifier le code]

En club
En sélection

Individuel[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) À propos de Diego sur diego10.com. Consulté le 5 avril 2010.
  2. a et b (pt) Diego, la star du football qui portait le numéro 10 sur le site officiel de Santos, le 5 août 2006.
  3. Diego, le Bianconero sur football.fr, le 7 mai 2009.
  4. Le Werder retient Diego sur le site de L'Équipe, le 14 juillet 2008.
  5. Statistiques des joueurs brésiliens sur le site de la FIFA. Consulté le 27 juillet 2009.
  6. Diego : « Je ne vais pas partir » sur le site de L'Équipe, le 22 avril 2009.
  7. Werder, un trophée quand même sur le site de L'Équipe, le 30 mai 2009.
  8. (en) Diego est officiellement un joueur de la Juventus sur le site officiel de la Juventus, le 26 mai 2009.
  9. Diego fait briller la Juve sur le site de L'Équipe, le 30 août 2009.
  10. Diego signe à Wolfsburg sur le site de L'Équipe, le 27 août 2010.
  11. Diego est prêté à l'Atlético de Madrid sur le site de L'Équipe, le 31 août 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :