Diedrich Westermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diedrich Hermann Westermann, né le 24 juin 1875 et mort le 31 mai 1956, est un missionnaire, africaniste et linguiste allemand. Il a substantiellement élargi et révisé les travaux de Carl Meinhof, son professeur, en rejetant implicitement certaines de ses théories. Westermann est considéré comme l'un des fondateurs de la linguistique africaine moderne.

Il a effectué de nombreuses recherches linguistiques et anthropologiques dans la zone allant du Sénégal oriental jusqu'à la région du Haut-Nil. Ses publications linguistiques couvrent un large éventail de langues africaines, dont les langues Gbe, Nuer, Kpelle, Shilluk, Haoussa et Guang.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Afrikaner erzählen ihr Leben. Elf Selbstdarstellungen afrikanischer Eingeborener aller Bildungsgrade und Berufe und aus allen Teilen Afrikas. Essener Verlagsanstalt, 1940 puis Evang. Verlagsgesellschaft, Berlin (RDA) 1965 - Edition française chez Payot, Paris.
  • avec Hermann Baumann & Richard Thurnwald: Völkerkunde von Afrika. Mit besonderer Berücksichtigung der kolonialen Aufgabe. Essener Verlagsanstalt 1940
  • Der Afrikaner heute und morgen, 1937
  • avec Ida C. Ward: Practical Phonetics for Students of African Languages, International African Institute, Oxford University Press, London, 1933.

Liens externes[modifier | modifier le code]