Didier Laroque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laroque.

Didier Laroque, né à Châteauroux en 1956, est un architecte, docteur en urbanisme et écrivain français vivant à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome, il est maître-assistant à l’École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine où il dispense le séminaire « Théorie et Philosophie de l'Architecture à l’Époque Moderne ». Il est membre associé au Centre d’histoire de la philosophie moderne (CNRS), chargé de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales (2000-2002), chargé de cours à l’École supérieure d'art et de design d'Orléans (Culture générale).

Il est également un ancien collaborateur de Norman Foster, et ancien associé de Jean Nouvel, notamment pour le concours de l'Arche de la Défense en 1989, classé deuxième.

Didier Laroque est plus particulièrement connu pour son œuvre écrite. Son livre Sublime et architecture a été le sujet de critiques enthousiastes dans plusieurs revues[1] et sur France Culture (par François Chaslin[2], le 31 mars 2010).

Il est spécialiste de théorie de l’architecture moderne.

Diplômes et titres[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du Concours PAN XII, 1981,
  • Architecte DPLG (Paris, UPA no 5), 1982 ;
  • Lauréat de La Villa Médicis Hors les Murs, 1983 ;
  • Lauréat des Albums de la jeune architecture,1984 ;
  • Pensionnaire de l’Académie de France à Rome,1988-90 ;
  • Docteur en urbanisme (IFU/U. Paris VIII), 1997 ;
  • Habilité à diriger les recherches (U. Lille III), 2010 ;
  • Membre titulaire de l’UMR 8210, ANHIMA, 2012.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Outre une centaine d’articles, Didier Laroque a publié :

  • Gravitas[3], Rome, Carte segrete, 1990
  • Le Discours de Piranèse[4], Paris, Éditions de la Passion / Verdier, 1999
  • Le Temple[5], Paris, Bayard, 2002
  • Paysage et ornement[6], (dir. avec B. Saint Girons), Paris, Verdier, 2005
  • Réflexions sur l'architecture, Paris, Manucius, 2010
  • Sublime et architecture[7], Paris, Hermann, 2010
  • Essai sur la grandeur[8], Paris, Manucius, 2014
  • La Mort de Laclos [9], Seyssel, Champ Vallon, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]