Didi Senft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le diable au Tour d'Allemagne 2005

Dieter "Didi" Senft[1], parfois appelé El Diablo, né le 7 février 1952 à Reichenwalde en Brandebourg (Allemagne), est connu comme le diable du Tour de France. Depuis 1993, on peut le voir sur de nombreuses étapes du Tour, portant un costume de diable rouge, un trident à la main[2]. Il peint un trident sur la route quelques kilomètres avant le lieu où il se montre. Il est également inventeur et a créé plus de 100 bicyclettes, dont la plus grande du monde. Il est présent dans le Livre Guinness des records[3].

Durant le Tour de Suisse 2006, Didi Senft avait peint sa signature en forme de trident la veille du passage des coureurs. Le jour même la police suisse vient lui signaler que la chose étant illégale, il a le choix entre une amende et la prison. Il est même forcé de nettoyer la peinture de la route. Il est à nouveau sous les projecteurs durant l'Euro 2008 lorsqu'il traverse Klagenfurt sur son "Football Bike" spécialement créé, avant le match Croatie-Allemagne.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Lors du Tour d'Italie 2007, alors que Didi Senft courait à côté des échappés, le coureur mexicain Julio Alberto Pérez Cuapio prit le trident du diable et mima de le planter dans le dos de Leonardo Piepoli qui était devant lui. (it) [vidéo] Visionner la vidéo sur YouTube

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Der Teufel sucht Sponsoren », sur radsportnews.net,‎ 2007 (consulté le 4 janvier 2010)
  2. (en) Alan Taylor, « 2008 Tour de France », sur www.boston.com,‎ juillet 2008 (consulté le 4 janvier 2010)
  3. (en) Florian Wenk, « The DEVIL: PEZ-Clusive Interview! », sur www.pezcyclingnews.com,‎ juin 2004 (consulté le 4 janvier 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :