Didascalie des apôtres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La "Didascalie" ou "Doctrine catholique des 12 Apôtres et saints disciples de notre Sauveur"

L'auteur de cette œuvre est de tout évidence un évêque, juif de naissance du début du IIIe s. en Syrie septentrionale. Il l'aurait écrite pour une communauté chrétienne issue du Paganisme.

En dehors des livres canoniques, l'auteur a utilisé ou consulté des œuvres comme la Didachè, l'"Evangile de Pierre", les Actes de Paul, d'Ignace, le Pasteur d'Hermas et les écrits d'Irénée de Lyon.

Le texte grec original a été perdu (seuls subsistent quelques fragments) mais nous en avons conservé une traduction syriaque complète et une traduction latine partielle. La didascalie des apôtres a servi de base aux six premiers livres des Constitutions apostoliques.

Plan de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

La Didascalie nous renseigne sur la constitution d’une Église au IIIe siècle[1].

1° L’évêque et ses fonctions.

1. La personne de l’évêque
2. L’enseignement.
3. La discipline sacramentelle.
4. L’évêque et les affaires temporelles.

2° La hiérarchie subalterne.

1. Les presbytres.
2. Les diacres.
3. Les veuves.
4. Les diaconesses.
5. Lecteur et sous-diacre.

3° Vie interne de la communauté.

1. La société chrétienne.
2. La famille.
3. Le martyre.
4. La résurrection et la fin du monde.

4° Vie externe de la communauté.

1. Rapport avec les hérétiques et les schismatiques
2. Rapport avec les Juifs et les judaïsants.
3. Rapport avec les païens.
  1. D'après Marcel Viard cité par François Nau.

Traduction[modifier | modifier le code]

  • François Nau, La Didascalie, c’est-à-dire l’enseignement catholique des douze apôtres et des saints disciples de Notre Sauveur, traduite du syriaque pour la première fois, Paris, 1902 (extrait du Canoniste contemporain, février 1901 à mai 1902)

Études[modifier | modifier le code]

  • Marcel Viard, La Didascalie des apôtres, introduction critique, esquisse historique, thèse de doctorat en théologie présentée à la faculté catholique de Lyon, Langres, 1906

Liens externes[modifier | modifier le code]