Dictionnaire du Diable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dictionnaire du Diable est un recueil de neuf-cent-quatre-vingt-dix-huit définitions formulées de manière très corrosive, écrit de 1881 à 1906 par Ambrose Bierce.

Publié par bribes dans les journaux pendant plus de vingt ans, sa version définitive sortit en 1911. Recueillant un succès mitigé à sa sortie[1], en pleine période d'optimisme — suite à la Guerre de Sécession — le livre eut surtout une reconnaissance posthume.

Sa première traduction française date de 1955. Elle est traduite par Jacques Papy, et comporte une préface de Jean Cocteau. De nos jours, la traduction la plus populaire est celle de Bernard Sallé, à partir de l'édition définitive de 1911, datant de 1989.

Quelques centaines d'articles inédits du Dictionnaire du diable sont publiés par les éditions Voix d’encre en 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pour tout l'or des mots, Claude Gagnière, p 375, Ed. Robert Laffont, ISBN 2-221-08255-9

Liens externes[modifier | modifier le code]