Diastole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le cœur au cours de la diastole ventriculaire

La diastole (du grec διαστολή qui signifie expansion) est la période au cours de laquelle le cœur se relâche après s'être contracté. On parle de diastole ventriculaire quand les ventricules se relâchent, et de diastole auriculaire lorsque les atriums (ou bien oreillettes) se relâchent.

Description[modifier | modifier le code]

Au cours de la diastole ventriculaire, la pression dans les ventricules (gauche et droit) s'abaisse par rapport au pic qu'elle avait atteint au cours de la systole. Lorsque la tension du ventricule gauche s'abaisse en dessous de celle de l'atrium gauche, la valvule mitrale s'ouvre, et le ventricule gauche se remplit du sang qui s'était accumulé dans l'atrium gauche.

Pression diastolique[modifier | modifier le code]

La pression diastolique, par opposition à la pression systolique, correspond à la tension artérielle mesurée lors de la phase de relâchement du cœur, ou diastole.

La pression diastolique est indiquée par la valeur la plus basse donnée au cours de la mesure de la tension artérielle. On parle d'une hypertension artérielle quand sa valeur est supérieure à 90 millimètres de mercure. La pression diastolique correspond à la pression artérielle mesurée lors du relâchement du coeur

Pathologie[modifier | modifier le code]

Les reflux sanguins artériels liés à des incontinences valvulaires se produisent pendant la diastole.

À l'inverse, les rétrécissements auriculo-ventriculaires s'expriment pendant la systole.

Les souffles cardiaques diastoliques sont toujours pathologiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]