Diaspora arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La diaspora arabe est constituée de l'ensemble des personnes qui s'identifient comme arabes et ne vivent pas dans un des vingt-deux pays de la Ligue arabe.

La diaspora arabe est particulièrement présente en Europe (notamment en France), au Proche-Orient, en Afrique subsaharienne et en Amérique du Nord.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

La diaspora arabe dans le monde est estimée à environ 40 millions de personnes[réf. nécessaire].

Canada[modifier | modifier le code]

Québec[modifier | modifier le code]

D'après l'enquête nationale auprès des ménages de 2011, les Arabes représentent 2,2 % de la population du Québec[1] et 5,9 % de la population de Montréal[2].

Les Arabes au Québec sont principalement originaires du Maghreb.

France[modifier | modifier le code]

La loi française interdisant les statistiques ethniques, il n'existe que des estimations variables et discutées. Les Arabes en France sont probablement principalement venus du Maghreb (d'Algérie, du Maroc et de Tunisie), même si tous ne se considèrent pas comme «arabes» et ne sont pas arabophones. On estime[Qui ?] que les personnes d'origine maghrébine représentent au moins 6,5 % de la population française en 2008.

Nouvelle-Calédonie

Après la «révolte» dite des Mokranis en 1871, une centaine de «chefs insurgés» algériens ont été déportés avec leur famille en Nouvelle-Calédonie en 1873[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]