Diaspora africaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La diaspora africaine est une population qui résulte de la déportation d'Africains à l'époque de la traite esclavagiste du XVIe au XIXe siècle et de leurs descendants à travers le monde d'une part, et du phénomène d'émigration d'autre part.

Ils habitent plus particulièrement sur le continent américain dans les Caraïbes, aux Guyanes (Guyane française, Guyana et Suriname), aux États-Unis, au Canada, en Amérique centrale et en Amérique du Sud (dans tous les pays sauf au Chili et Argentine). Ils sont minoritaires partout sauf aux Antilles, où la population résulte du métissage entre Européens et Africains.

Ils habitent aussi dans l'océan Indien dans les îles Seychelles, la Réunion et à Maurice. Ils sont minoritaires dans cette dernière île.

Dans les îles du Cap-Vert[1] et à Sao Tomé-et-Principe, [2] les Portugais ont aussi importé des esclaves qui y constituent la population majoritaire de ces deux pays aujourd'hui.

Au XIXe siècle aux États-Unis, les Américains ont permis à des esclaves affranchis de repartir en Afrique de l'ouest où ils ont pu créer des colonies qui ont donné naissance au Libéria en 1843, on en trouve aussi en Sierra Leone.

On peut aussi mentionner les communautés d'immigrants ou fils d'immigrants antillais :

Enfin on peut aussi parler des immigrants africains pendant le XXe siècle en France, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, Canada, Pays du Golfe, etc.

En Amérique latine[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Afro-Américains.

Afro-Arabes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Afro-Arabes.

Afro-Européens[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Afro-Européens.

Les Afro-Européens sont des Européens noirs ou métisses, des personnes européennes ayant la nationalité (très souvent nées) d’un pays européen en ayant des origines africaines (Afro). Ces personnes ont très souvent une double culture, africaine et européenne. Ils sont particulièrement présents en France, au Royaume-Uni, au Portugal, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne, en Belgique, en Italie et en Suède

Afro-Indiens[modifier | modifier le code]

Un Afro-Indien(ne) est une personne possédant à la fois des origines africaine et indienne. Aux Antilles, la part de la population ayant des ancêtres indiens est importante.

En effet, beaucoup d'Antillais pensent qu'ils ont uniquement des origines africaines et/ou européenne parce que souvent ils ne reconnaissent pas les traits physiques indiens sur leur visage et que l'opinion publique a tendance à croire qu'aux Antilles on est soit noir ou blanc sans être métissé.

Comme dans le reste du monde, il est plus ou moins difficile selon le pays de dire ses origines ethniques quand celles-ci ne se voient que très peu sur l'apparence physique comme c'est le cas aux États-Unis où une grande partie de la population noire a des ancêtres européens (ils sont considérés comme noirs et non métis quelle que soit leur nuance de couleur de peau).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Cap-Vert est un petit pays qui regroupe plusieurs îles portugaises jusqu'en 1975. Il se situe dans l'océan Atlantique en Afrique de l'ouest en face du Sénégal.
  2. Sao Tomé-et-Principe sont 2 îles qui ont la même histoire que le Cap-Vert et qui se situent plus au sud dans le Golfe de Guinée au sud du Nigeria et à l'ouest du Gabon.

Voir également[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]