Diaphragme (contraception)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir diaphragme.
un diaphragme
(avec une pièce de 25 cents pour l'échelle)
Positionnement du diaphragme dans le corps

Le diaphragme est un capuchon en silicone, en forme de dôme, tendu par un anneau rigide (en métal ou en nylon souple) et qui se place au fond du vagin, contre le col de l'utérus.

Ce mode de contraception est mécanique, il fait obstacle à la progression des spermatozoïdes vers l'utérus. Pour garantir son efficacité, on lui adjoint un gel ou une crème spermicide.

Définition[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une coupelle en silicone qui couvre le col de l'utérus et qui bloque l'entrée des spermatozoïdes. Le diaphragme doit toujours être utilisé conjointement avec un spermicide en gel à l'intérieur du diaphragme, pour protéger contre la grossesse.

Avantages[modifier | modifier le code]

Son emploi est très discret et il est sous le contrôle de la femme, puisqu'il peut être inséré avant les rapports sexuels (jusqu'à 2 heures avant). Lorsqu'il est utilisé parfaitement, son taux d'échec est de 4 à 8 %[réf. nécessaire]. En d'autres mots, si 100 femmes l'utilisent correctement pendant une année, 4 à 8 d'entre elles peuvent tomber enceintes. Les échecs sont constatés principalement lors des premières utilisations par un manque d'habitude à la pose[réf. nécessaire].

En pratique, l'efficacité du diaphragme est équivalente à celle d'un préservatif. Pour bien l'utiliser : porter le diaphragme lors de chaque rapport, toujours l'utiliser avec du gel contraceptif ou spermicide, vérifier que le col de l'utérus est bien recouvert par la coupelle lors de l'insertion, et le retirer 6 heures après le dernier rapport sexuel (il peut être gardé jusqu'à 24 h).

Après quelque temps, le taux d'échec diminue fortement et est inférieur à 2 %[réf. nécessaire]. Lors des premiers rapports avec un diaphragme, il est conseillé d'utiliser un autre mode de contraception en parallèle, jusqu'à ce que son utilisation soit sûre.

Désavantages[modifier | modifier le code]

Certaines jeunes femmes ont des difficultés à l'insérer, et d'autres affirment qu'il n'est pas bien ajusté pour elles en ce qui concerne le modèle à différentes tailles. Son emploi entraîne également des risques de développer une infection des voies urinaires[réf. nécessaire]. La femme doit aussi être à l'aise avec son corps, notamment pour l'insertion. Il n'empêche pas les infections sexuellement transmissibles (IST). Après un accouchement, il est nécessaire d'attendre 6 semaines avant de pouvoir utiliser un diaphragme[réf. nécessaire]. Il est inutilisable en cas de prolapsus.

Disponibilité[modifier | modifier le code]

En France, le diaphragme est disponible sur ordonnance (par son médecin ou sa sage-femme) : il en existe différents modèles de taille variable. Il est disponible en pharmacie ou au planning familial. Il existe un modèle utilisable pendant 10 ans[réf. nécessaire] et coûtant 62,14 euros[réf. nécessaire], et un modèle à taille unique coûtant 34 euros[réf. nécessaire] pour une durée possible d'utilisation de 2 ans[réf. nécessaire]. Le remboursement est dans tous les cas de 3,14 euros par la sécurité sociale, certaines mutuelles prenant en charge une partie du coût[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]