Diane de Poitiers (film, 1956)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diane de Poitiers

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pedro Armendáriz et Lana Turner

Titre original Diane
Réalisation David Miller
Scénario Christopher Isherwood
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film historique
Sortie 1956
Durée 110 min (1 h 50)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Diane de Poitiers (titre original : Diane) est un film américain réalisé par David Miller, sorti en 1956.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la cour de François Ier, la comtesse Diane de Brézé vient défendre la tête de son mari soupçonné de complot contre le roi. Elle obtient finalement sa grâce en acceptant de prendre en charge l'éducation du prince Henri, dont le roi déplore les mœurs grossières ; le jeune homme ne s'intéresse selon lui qu'à la chasse, aux chiens et aux chevaux. Parallèlement, François Ier a arrangé le mariage du prince avec la jeune Catherine de Médicis. Pourtant, avant que celle-ci n'arrive à la cour de France, Diane et Henri sont déjà unis par une liaison passionnée. D'emblée, Catherine de Médicis déteste sa rivale. Mais doit supporter sa présence constante auprès du prince, même lorsque ce dernier, sous le nom d'Henri II, accède au trône après la mort de son père et de son frère aîné. Victime d'un accident au cours d'un tournoi, Henri meurt le 10 juillet 1559. Le pouvoir revient à Catherine de Médicis. Dès lors, le sort de Diane est aussi entre ses mains...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Tout le film fut tourné en France, sur les lieux même des faits[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire mondial des films – Sous la direction de Bernard Rapp et Jean-Claude Lamy – Larousse – 2005 (ISBN 2-03-505544-X), p233.

Lien externe[modifier | modifier le code]