Diane Dufresne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diane Dufresne

Description de cette image, également commentée ci-après

Diane Dufresne lors d'une répétition du spectacle Terre, planète bleue présenté aux FrancoFolies de Montréal, le 3 août 2008.

Informations générales
Naissance (69 ans)
Montréal, Québec
Activité principale Chanteuse, peintre
Années actives 1965[1] - aujourd'hui
Site officiel Dianedufresne.com

Diane Dufresne, née le à Montréal, au Canada, est une chanteuse, comédienne et peintre québécoise. Reconnue pour ses costumes excentriques, elle est considérée comme l'une des plus grandes chanteuses québécoises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diane Dufresne doit abandonner l'école à 15 ans, suite au décès de sa mère. Puis, à 18 ans, juste avant de s'envoler pour la France, Diane Dufresne interprète sur une scène à Montréal des textes d'Aragon, Ferré, Brel. En 1962, elle part, à Paris, étudier le chant chez Jean Lumière et l'art dramatique chez Françoise Rosay et, en 1966-1968, elle est engagée dans des cabarets de la rive gauche où elle chante Vigneault, Ferland, Léveillée, et chante également dans des revues, des musiques de films et, pour la radio, elle fait même des jingles.

Sa carrière démarre vraiment à l'automne 1972, avec la sortie de son premier 33 tours Tiens-toé ben, j'arrive !. En 1973, à la Place des Arts de Montréal, c'est la consécration et les autres pays francophones ne tarderont pas à être également séduits par cette femme.

Le parolier Luc Plamondon écrit les paroles de ses premières chansons marquantes, lesquelles sont mises en musique par le compositeur François Cousineau (qui a été le compagnon de Diane Dufresne dans les années 1970), chansons où se concentrent l'intensité, l'humour, l'autodérision, une certaine dose de provocation, un romantisme rock'n'roll jovial et réjouissant, non dépourvu de violence, qu'elle interprète de sa signature vocale très personnelle.

Puis c'est le triomphe à l'Élysée-Montmartre en 1977 et à l'Olympia, l'année suivante. À Québec, elle donne des spectacles thématiques (comme La Nuit à Fellini, La Nuit en rose…), où les gens viennent déguisés en fonction du thème. Si en France, Diane est une chanteuse, au Québec, elle est devenue une légende vivante. En 1978-1979, elle participe à la comédie musicale Starmania.

Dès les années 1970, parallèlement à sa carrière de chanteuse, elle se consacre à la peinture et fréquente l'atelier du Frère Jérôme, une rencontre qui se révélera déterminante dans son parcours d'artiste et qui lui permettra d'explorer d'autres facettes de la création.

Dans les années 1984-1985, la collaboration avec son parolier Luc Plamondon se termine, car elle veut se tourner vers des poètes français comme Michel Jonasz, Serge Gainsbourg, Jacques Higelin et en particulier Pierre Grosz qui lui écrira l'album Top-secret puis Les Papillons et Épine de rose. Diane Dufresne commence alors à ménager ses forces et elle ne donnera des concerts que tous les deux à trois ans. Pour elle, les mégaconcerts se terminent et, dans les années 1990-98, elle se tourne vers d'autres valeurs, avec des chansons plus calmes, moins rock.

En 1998, elle remonte sur scène pour son spectacle Réservé, mis en scène par Richard Langevin, son mari. Le spectacle, mi-théâtre, mi-tour de chant, est beaucoup plus « sage », on est loin de sa période « rock ». Elle reviendra au rock, avec sa tournée mondiale En liberté conditionnelle entre 2002 et 2003 qui, ne devant faire que quelques dates, deviendra une tournée mondiale, en Europe (où le spectacle avait pour titre Merci).

Au cours des années suivantes, elle se fait plus discrète auprès des médias, mais est toujours présente sur scène, notamment en 2005, alors qu'elle offre un spectacle et un album consacré au compositeur allemand Kurt Weill, avec l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

En 2006, elle crée le spectacle Plurielle, se produisant dans des salles plus intimistes, où ses fans se donnent rendez-vous avec un égal bonheur. Le 29 juillet, au Stade olympique de Montréal, elle participe à la grande cérémonie d'ouverture des premiers Outgames mondiaux. En octobre, lors de la 28e édition du Gala de l’ADISQ (Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo), elle est honorée d'un Félix hommage pour l'ensemble de son œuvre.

En 2007, elle revient avec l'album Effusions, auquel collaborent plusieurs Québécois, dont le pianiste Alain Lefèvre, l'auteur-compositeur-interprète Daniel Bélanger et l'astrophysicien Hubert Reeves. La sortie de cet album se prolonge avec la présentation, à la Société des arts technologiques de Montréal (du 7 novembre au 23 décembre), de ses tableaux les plus récents. Ce projet s’inscrit dans une démarche artistique intégrant les activités de musique de chant et d’art visuel. Aujourd'hui, ses œuvres sont exposées au Québec, aux États-Unis et en Europe.

L'été 2008, elle monte un spectacle aux FrancoFolies de Montréal, intitulé Terre planète bleue. Diane Dufresne y assure la mise en scène du spectacle aux côtés de Guy Caron, et offre un hymne à la planète, mêlant plusieurs disciplines artistiques et des cultures variées. Elle est aussi promue chevalier de la légion d'honneur en juillet 2008.

En novembre 2008, elle se produit sur la scène du Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, avec une douzaine de dates.

Le , paraît au Québec un livre de Bruno Roy, Les Cent Plus Belles Chansons du Québec, recueil de cent textes incontournables illustrés par Diane Dufresne.

Puis, sort son livre Mots de tête, le au Québec et le en France : 256 pages entre autobiographie et confidences.

L'exposition MURàMUR, de Diane Dufresne et Richard Langevin, se tient du 3 février au 9 mai 2010 à la galerie Loto-Québec, de Montréal.

L'exposition A2 de Diane Dufresne et Richard Langevin est présentée du 20 octobre au 4 décembre 2011 au Centre d'expostion de Repentigny.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums originaux[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Tiens-toé ben, j'arrive !
  • 1972 : François Cousineau : Les plus célèbres musiques de films du Québec (8 titres sur 10)
  • 1973 : À part de d'ça, j'me sens ben - Opéra-cirque
  • 1975 : Sur la même longueur d'ondes
  • 1976 : Mon premier show (double 33 T en public)
  • 1977 : Maman, si tu m'voyais... tu s'rais fière de ta fille !
  • 1978 : Olympia 78
  • 1979 : J’me sens ben – Enregistrement public à l’Olympia, Vol. 2
  • 1979 : J’me sens ben - Olympia 78 vol. 1 et 2 (double 33 T)
  • 1979 : Striptease
  • 1982 : Turbulences
  • 1984 : Dioxine de carbone et son rayon rose. Opéra-cartoon de Luc Plamondon et Angelo Finaldi
  • 1984 : Magie rose (en public)
  • 1986 : Follement vôtre
  • 1987 : Top secret
  • 1993 : Détournement majeur
  • 1997 : Comme un parfum de confession (ou Diane Dufresne)
  • 2005 : Diane Dufresne - Kurt Weil, accompagnée par l'Orchestre Métropolitain du Grand Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin
  • 2007 : Effusions
  • 2013 : Diane Dufresne et les Violons du Roy

Principales compilations[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Les Grands Succès, Barclay, vol. 17 (double 33 T)
  • 1989 : Master série Vol. 1
  • 1990 : Master série Vol. 2
  • 1991 : Diane (coffret 2 CD). Edition canadienne (Amérilys), 28 titres.
  • 1991 : Sans dessous dessus, édition japonaise, (le morceau-titre, inédit, est la première version de la chanson Le locataire, parue sur l’album Détournement majeur) (Victor).
  • 1992 : Diane (coffret 2 CD). Édition française. 25 titres différents de la version canadienne (Columbia).
  • 1993 : Maman si tu m'voyais (coffret 2 CD avec l’album original + 9 titres extraits de l’Olympia 78 + 9 titres divers) (Barclay).
  • 1998 : Les Inoubliables. 11 titres (Wagram).
  • 1998 : Québec (2 CD). Edition française du double coffret Diane 1991 (CNR Musique).
  • 2000 : Merci (coffret 3 CD). Contient 14 titres inédits et 3 titres réenregistrés (BMG Québec) (47 titres) (Meilleur album de l'année catégorie compilation à l'Adisq).
  • 2002 : Les Grands Succès (avec remix de J’ai rencontré l’homme de ma vie) (Sismik Disques Records).
  • 2003 : Merci, édition française. Un seul CD, 12 titres dont 4 titres réenregistrés (EPM Musique).
  • 2006 : The Best Of - The millennium collection. 13 titres (Universal Music)
  • 2009 : Les Grands Succès : 1 CD (19 titres) + 1 DVD (22 titres du spectacle Merci / En liberté conditionnelle) (EPM Musique).
  • 2011 : Merci (coffret 3 CD). Réédition de l'anthologie sortie en 2000. (Progressif inc. et DEP Distribution)

Morceaux isolés et divers[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Dans ma chambre / Mon coeur est fou, 45T (Music-Hall).
  • 1969 : Un jour il viendra mon amour 1, Pauvre amour, Un jour il viendra mon amour 2, trois titres inclus dans la B.O.F L'Initiation, film érotique québécois, sur album 13 titres (Initiation Records).
  • 1970 : Here and now 1, So much for love, Here and now 2. Trois titres en anglais inclus dans la B.O.F The Initiation, sur album 13 titres (Initiation Records).
  • 1970 : Une fleur sur la neige, générique du film érotique québécois l'amour humain (45 T Initiation Records).
  • 1970 : Il m'aimera / Si j'étais le soleil, (45 T Grand Prix).
  • 1971 : Le monde commence aujourd'hui / Encore une autre fois, (45 T Trans-Canada).
  • 1971 : D'un jour à l'autre / D'vant ma télévision, j'm'ennuie de toi, extraits du film érotique québécois Le diable est parmi nous (45 T GAP Records).
  • 1971 : Sept fois par jour / Ram da doo di dah, extraits du film érotique québécois Sept fois par jour (45 T ABLE).
  • 1971 : J'ai besoin de ton amour / Les enfants du paradis, extraits du film Sept fois par jour (45 T ABLE).
  • 1972 : D'vant ma télévision, j'm'ennuie de toi (1) / D'un jour à l'autre (1) / Une fleur sur la neige (2) / Les enfants du paradis (3) / J'ai besoin de ton amour (3) / Sept fois par jour (3) / Un jour, il viendra mon amour (4) / La chanson bi (en anglais) (1), inclus dans l'album Les plus célèbres musiques de films du Québec de François Cousineau. Films concernés : (1) Le diable est parmi nous; (2) L'amour humain; (3) Sept fois par jour; (4) L'initiation (33 T GAP Records).
  • 1978 : Starmania (double 33 tours : 2 titres)
  • 1979 : Starmania, le spectacle (quatre 33 tours : 3 titres en public)
  • 1985 : Chanteurs sans frontières, participation au titre collectif du maxi 45 tours (Pathé-Marconi).
  • 1986 : Un souvenir heureux, chanson extraite de la bande originale de la série Le Tiroir secret diffusée sur France 3. Musique de Vladimir Cosma (45 T Carrère).
  • 1990 : Comme un bel oiseau, chanson créée pour le show de la St-Jean "Aux portes du pays" (Fête nationale du Québec).
  • 1993 : Sur album Les Enfoirés chantent Starmania, Les Adieux d'un sex-symbol, titre uniquement présent dans la version VHS (TF1 vidéo).
  • 1995 : La Chanson de l'autruche, version inédite sur la réédition 1995 du conte musical collectif Émilie Jolie (RCA)
  • 1999 : L'agenda du coeur, titre sur la bande originale de la série télévisée canadienne Juliette Pomerleau de Claude Fournier (Les Disques Star).
  • 2000 : À vie de recherche CD mono titre + plage multimedia édité au profit de l'association Le Réseau Enfants Retour Canada, aide aux parents d'enfants en fugue ou disparus (BMG Music).
  • 2005 : 1 titre sur le CD+DVD collectif Aujourd’hui encore... Hommage à Charles Aznavour : De t'avoir aimé (Trilogie Musique).
  • 2006 : Folie douce, en paroles et musique, série radiophonique de quatre heures produite par Radio-Canada (coffret 3 CD Imavision).
  • 2006 : Un musicien parmi tant d'autres (version spectacle inédite 1977), titre bonus inclus dans l'album hommage multi-interprètes, de Serge Fiori, Un musicien parmi tant d'autres (Zone 3/Select ZCD-1067)

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Revue musicale Les Girls de Clémence Desrochers
  • 1972-1973 : Tiens-toé ben, j'arrive
  • 1974 : Opéra-Cirque
Diane Dufresne aux FrancoFolies de Montréal, le 11 juin 2010.
  • 1975 : Mon premier show
  • 1977 : Sans entr'acte
  • 1978 : Comme un film de Fellini
  • 1978 : Spectacle au Café Campus
  • 1979 : Starmania
  • 1980 : J'me mets sur mon 36
  • 1981 : Spectacle de la St-Jean à Montréal et Québec
  • 1982 : Turbulences
  • 1982 : Hollywood/Halloween (aussi appelé Dame de Cœur/Dame de Pique)
  • 1984 : Magie Rose
  • 1984 : Dioxine de carbone (aussi appelé Blitz), opéra-cartoon donné uniquement au Cirque d'hiver de Paris

Diane Dufresne a présenté ses spectacles au Québec, en France et au Japon.

En tant qu'artiste solo, elle fut la première québécoise à chanter au Stade olympique de Montréal devant 55 000 personnes de même qu'à l'ancien Forum pour les concerts J'me mets sur mon 36 et Hollywood/Halloween.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Let's Call the Whole Thing Orff (série TV).
  • 1996 : L’Oreille de Joé, fiction de 28 min d'Alain Desrochers diffusé sur radio-canada (actrice).
  • 2001 : Une jeune fille à la fenêtre, film de Francis Leclerc (actrice/Mme Hélary).
  • 2004 : Diane Dufresne en liberté conditionnelle, 2003, contenant un titre inédit Mille et une nuits inspiré par la guerre en Irak (Présence Canada).
  • 2004 : Diane Dufresne vous fait une scène, coffret 5 DVD - 5 spectacles (Imavision) :
    • DVD 1 : Tiens-toi bien j'arrive, 1974 + bonus 1970, 1973, 1975.
    • DVD 2 : J'me mets sur mon 36, 1980 + bonus spectacle Sans-Entracte 1977.
    • DVD 3 : Hollywood 1982 + bonus documentaire français 1978, réalisé par François Reichenbach, première partie.
    • DVD 4 : Magie Rose 1984 + bonus documentaire français 1978, réalisé par François Reichenbach, deuxième partie.
    • DVD 5 : Top Secret 1986 + bonus galerie de photos.
  • 2005 : Diane Dufresne vous fait encore une scène, coffret 5 DVD - 5 spectacles (Imavision):
    • DVD 1 : Follement vôtre 1985 + bonus documentaire 1982, Femme d'aujourd'hui.
    • DVD 2 : Symphonique n'roll 1988 + bonus Apparitions télévisuelles.
    • DVD 3 : Détournement majeur 1993 + bonus Le ciel connaît la musique (vidéoclip) + Apparitions télévisuelles.
    • DVD 4 : Réservé 1997 + bonus galerie photos + Rêves à vendre, Diane Dufresne et Félix Leclerc interprètent Dialogue amoureux, 1985.
    • DVD 5 : Kamikaze 2002 + bonus Je passe un mauvais quart d'heure, chanson inédite tirée du spectacle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Rousseau. "Diane Dufresne, sentiments partagés : Hommages de personnalités et de fans". Sortie Québec le 18 octobre 2010. Edition Québecor. 264 pages. IBSN 2764015240
  • Diane Dufresne, Mots de tête, Éditions Michel Lafon,‎ 2 novembre 2009 au Québec, 256 p. (ISBN 2749911680, lire en ligne)
    Autobiographie et témoignages — Parution le en France
  • Bruno Roy (ill. Diane Dufresne), Les Cent Plus Belles Chansons du Québec, Montréal, Les Éditions Fides,‎ 18 septembre 2009, 230 p. (ISBN 9782762129304, lire en ligne)
  • Comme un cri du coeur II. Témoignages (De l'autre côté du miroir). Editions L'Essentiel, Montréal 1995, 157 pages. ISBN 2-9801062-9-1
  • Diane Dufresne, Cendrillon kamikaze. André Ducharme, Edition Mnémosyne, Montréal 1994, 143 pages. ISBN 2-921786-01-X
  • Diane Dufresne. Geneviève Beauvarlet, Editions Seghers, Paris 1984, 197 pages. ISBN 2-221-01186-4
  • Diane Dufresne, sa vie, ses amours, sa carrière, ses spectacles. 75 photos. Gaëtan Racine, Editions Québécor, Montréal 1984, 219 pages. ISBN 2-89089-283-2
  • Diane Dufresne. Christine L'Heureux, (H. Racicot, J.G. Lessard, C. Lignères), Editions L'Aurore, Montréal 1976, 153 pages. ISBN 0-88532-120-0

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]