Diana (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diana.

Diana

Réalisation Oliver Hirschbiegel
Scénario Stephen Jeffreys
Acteurs principaux
Sociétés de production Ecosse Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre biographie
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Diana est un film biographique britanno-franco-belge d'Oliver Hirschbiegel sorti en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1er septembre 1995 : la princesse de Galles et le docteur Hasnat Khan sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo, amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelque temps secrète leur liaison. Son divorce définitivement prononcé en août 1996, Diana veut croire à un avenir possible avec cet homme qui l’aime avec ses qualités et ses défauts, indifférent à l’image d’icône princière qu'elle incarne aux yeux du monde depuis plus de quinze ans.

6 septembre 1997 : un homme effondré derrière ses lunettes noires assiste aux obsèques de Diana. Peu de gens reconnaissent Hasnat Khan. Alors que les tabloïds affirment que Diana s’apprêtait à épouser Dodi Al-Fayed, rares sont ceux qui savent que, peu avant son accident, elle essayait encore de joindre Hasnat pour le convaincre de revenir à elle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[1]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

  • Majesty Magazine : pour Ingrid Seward, rédactrice en chef, « la mémoire de Diana a une nouvelle fois été prise en otage »[2].
  • The Times : Kate Muir, responsable de la rubrique cinéma, a déclaré avoir envoyé sa critique « de façon appropriée, depuis les toilettes »[2].
  • Pour le Daily Mail, le résultat est « désastreux » et le The Guardian moque « des dialogues en carton-pâte » ; « seize ans après ce jour terrible de 1997, Diana est morte une nouvelle fois de façon horrible »[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 13 septembre 2013
  2. a, b et c Florentin Collomp, « Tempête londonienne autour de la mémoire de Diana », in Le Figaro, samedi 7 / dimanche 8 septembre 2013, page 29.