Diamant à queue rousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diamant à queue rousse

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Neochmia ruficauda

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Estrildidae
Genre Neochmia

Nom binominal

Neochmia ruficauda
(Gould, 1837)

Synonymes

* Bathilda ruficauda

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Le Diamant à queue rousse (Neochmia ruficauda) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Estrildidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure 11 à 12 cm. Il présente une tête rouge, un dos verdâtre et un ventre jaune.

Répartition[modifier | modifier le code]

Le Diamant à queue rousse vit principalement dans le nord-ouest de l'Australie et dans quelques secteurs orientaux.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est très sociable. Il vit en petits groupes pouvant atteindre une vingtaine d'individus. Ceux-ci s'alimentent, boivent et dorment ensemble.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau consomme les graines sur les plantes et ne mange au sol que les graines bien mûres qui sont tombées. En période d'élevage des jeunes, il mange des bourgeons, des petites feuilles tendres et des insectes de petite taille.

Variété domestique[modifier | modifier le code]

Seul un individu de variété à masque jaune ou pastel, issu d'élevage, est considéré comme étant un animal domestique en droit français. Les autres formes de cet oiseau relèvent donc de la législation concernant les animaux sauvages[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Castel J. (2008) Le Diamant à queue rousse. Revue Oiseaux Exotiques, 329 : 8-13.
  • Dupuyoo M. (2002) Diamants, Papes et Capucins. Estrildés de l'Indo-Pacifique. Jardin d'Oiseaux Tropicaux, La Londe les Maures, 240 p.