Dialogue entre un prêtre et un moribond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dialogue entre un prêtre et un moribond
Auteur D.-A.-F. de Sade
Genre Philosophie
Pays d'origine France
Lieu de parution Paris
Éditeur Stendhal et Cie
Date de parution 1926 (posthume)

Le Dialogue entre un prêtre et un moribond est un court ouvrage écrit en prison par le marquis de Sade en 1782.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

Dans ce dialogue philosophique, le marquis de Sade affirme son libertinage et son athéisme à travers le moribond qui refuse de se repentir. Ce dernier, athée, s’oppose au prêtre qui tente de lui faire admettre la nécessité de l’existence de Dieu. Le moribond, lui, insiste au contraire sur l’impossibilité de prouver rationnellement cette existence.

La fin du dialogue s’achève sur la victoire rhétorique du moribond sur le prédicant qui devient, dans les bras des femmes,

« un homme corrompu par la nature, pour n’avoir pas su expliquer ce que c’était que la nature corrompue. »

Le moribond développe une pensée rationnelle et matérialiste, sur laquelle il fait reposer la morale et la justice humaine. Opposé à l’obscurantisme, il critique notamment la crédulité face aux miracles et met en cause les historiens et leurs récits.

Éditions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]