Dialogue 5+5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dialogue 5+5 est le plus ancien cadre de rencontre entre pays du bassin Méditerranéen. Il regroupe les pays de la Méditerranée occidentale, et a été instauré en 1990 à l’issue d’une réunion des Ministres des Affaires Étrangères tenue à Rome[1], avec l'objectif d’engager un processus de coopération régionale en Méditerranée Occidentale entre les dix pays suivants : l’Italie, la France, l’Espagne, le Portugal ainsi que Malte pour la rive Nord, et les cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe pour la rive sud.

Pays Membres[modifier | modifier le code]

Pour la rive nord :

Pour la rive sud :

Au départ, c'était un dialogue "5+4", Malte n'en faisait pas partie. L'Égypte avait tenté d'adhérer mais sa demande n'a pas abouti. La Belgique aussi. Elle avait sondé les pays membres arguant du fait qu'elle peut être considérée comme un pays proche car une partie de sa population est méditerranéenne (Italiens et Maghrébins). L'institution européenne n'était pas elle aussi impliquée dans ce dialogue. Il a fallu attendre le premier "sommet" "5+5" à Tunis pour voir le président de la Commission européenne aux côtés de ses pairs de la Méditerranée occidentale. Il s'agissait il est vrai de Romano Prodi qui avait été un des artisans de ce dialogue lorsqu'il présidait aux destinées de l'Italie. L'initiative a été relancée en 2001 après dix ans de suspension suite à la guerre du Golfe de 1991. En 2010, lors de la réunion en Libye, le pays hôte ainsi que l'Italie ont plaidé pour un élargissement du dialogue à "6+6" en élargissant le dialogue à la Grèce et à l'Égypte.

Activités[modifier | modifier le code]

Sommets des chefs d'État et de Gouvernement[modifier | modifier le code]

  • 1er sommet : Tunis, 6 et 7 décembre 2003
  • 2e sommet : Malte, 5 et 6 octobre 2012
- Thèmes principaux : sécurité et coopération économique

Conférences des ministres des affaires étrangères[modifier | modifier le code]

Les ministres des affaires étrangères animent le Dialogue 5+5. Ils se réunissent régulièrement :

  • Rome, octobre 1990
  • Alger, octobre 1991
  • 1re conférence : Lisbonne, 25 et 26 janvier 2001
  • Tripoli, mai 2002
  • Sainte-Maxime, 9 et 10 avril 2003
  • Oran, novembre 2004
  • Malte, juin 2005
  • 6e conférence : Rabat, 20-21 janvier 2008
  • 7e conférence : Cordoue, avril 2009
  • 8e conférence : Tunis, 15 - 16 avril 2010
  • 9e conférence : Rome, 20 février 2012
  • 10e conférence : Nouakchott, 16 avril 2013

Activités sectorielles[modifier | modifier le code]

Les activités conduites dans le cadre du Dialogue 5+5 couvrent un nombre croissant de sujets sectoriels.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Les Ministres de l’Intérieur des pays de la Méditerranée occidentale conduisent un dialogue portant sur des actions concrètes relatives notamment à la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le crime organisé, la lutte contre l’immigration illégale et la coopération dans le domaine de la protection civile et des collectivités locales :

  • 14e conférence : Venise, 23-24 novembre 2009

Transports[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du Dialogue 5+5, un groupe de travail spécifique s'intéresse aux questions liées au transport : le Groupe des ministres de transport de la Méditerranée Occidentale (GTMO 5+5). La Direction générale de l'Énergie et des Transports de la Commission Européenne y participe avec un rôle de d’observateur. Le secrétariat technique du GTMO est assuré par le Centre d'Études des Transports pour la Méditerranée Occidentale (CETMO) basé à Barcelone. La présidence est assurée à tour de rôle par chacun des pays pour deux ans (Espagne 2005-2007, Tunisie 2007-2009, Italie 2009-2011). Conférences des ministres des transports :

  • 1re conférence : Paris, 1995
  • 2e conférence : Rabat, 1995
  • 2e conférence : Madrid, 1997
  • 4e conférence : Tunis, 2 mars 2007
Signature d'un protocole de coopération régionale
  • 5e conférence : Tunis, 17 novembre 2008
  • 6e conférence : Rome, 19 et 20 mai 2009
  • 7e conférence : Alger, 13 mars 2012

Défense[modifier | modifier le code]

Sur proposition de la France, les Ministres de la Défense des pays du "Dialogue 5+5" se sont réunis une première fois à Paris le 21 décembre 2004. L'objectif était de renforcer la coopération militaire, notamment à travers des opérations de maintien de la paix, gestion des crises, opérations de sauvetage, sécurité maritime, etc. D'autres réunions ont suivi :

  • Alger, 12 décembre 2005
  • Tripoli, 16 et 17 mai 2009
  • Malte, 1er et 2 décembre 2010
  • Nouakchott, 25 octobre 2011

Migration[modifier | modifier le code]

  • 1re conférence : Tunis, 16 et 17 octobre 2002
  • 2e conférence : Rabat, 22 et 23 octobre 2003
  • 3e conférence : Alger, 15 et 16 septembre 2004
  • 4e conférence : Paris, 9 et 10 novembre 2005
  • 7e conférence : Tripoli, 13 et 14 octobre 2010

Éducation[modifier | modifier le code]

  • 1re réunion : Biarritz, 28-29 septembre 2009

Environnement et énergies renouvelables[modifier | modifier le code]

  • 1re conférence : Oran, 26 et 27 avril 2010
Les discussions ont porté sur l'environnement, le développement durable et les énergies renouvelables. Le but de cette réunions était de mettre en commun les projets. Les pays de la rive sud sont très intéressés des expériences des pays de la rive nord telle que le développement du solaire en Espagne et au Portugal, avec notamment dans ce dernier la construction de la plus grande centrale photovoltaïque du monde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « www.diplomatie.gouv.fr » (consulté le 21 juillet 2011)