Diagramme de Hjulström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le diagramme de Hjulström permet de connaître l'activité d'un grain en fonction de la vitesse du courant dans le cours d'eau où il se trouve, et en fonction de sa taille.

Diagramme-de-hjulstrom

Par exemple, un grain de sable de 0,3 mm de diamètre, va pouvoir être arraché au "substrat" s'il est solidaire du fond lorsque la vitesse du courant atteint les 100 cm/s. Si la vitesse du courant est de 10 cm/s, les grains de sable circulants de cette taille vont continuer leur chemin; et pour une faible vitesse de l'ordre de 1 cm/s, les grains vont se déposer.


On peut donc définir l'activité des particules, à savoir s'il y a érosion, transport ou dépôt, en fonction de leur taille et de la vitesse du courant.

Ce diagramme date du début du 20e siècle et n'a aujourd'hui plus qu'une valeur historique, bien que sa simplicité reste attractive. Parmi les défauts de ce diagramme on note qu'il ne tient pas compte de la profondeur d'eau et, plus grave, qu'il ne montre pas que la sédimentation est causée par une décélération de l'écoulement et l'érosion par une accélération de l'écoulement. Le diagramme adimensionnel de Shields est maintenant unanimement accepté pour l'initiation du mouvement des sédiments fluviaux. Beaucoup de recherches ont été effectuées sur la dynamique fluviale durant la deuxième moitié du 20e siècle et ce travail devrait être utilisé de préférence au diagramme de Hjulström, par exemple Meyer-Peter & Müller (1948), Engelund-Hansen (1967), Lefort (1991), Belleudy (2012)[1].

Se reporter aussi à la page beaucoup très détaillée de "en.wikipedia.org/wiki/Sediment_transport".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Belleudy, Ph. « Transport solide et morphologie fluviale », éd. UJF Grenoble, 2012
    Malavoi, J. et al, « Éléments de connaissance pour la gestion du transport solide en rivière », éd. ONEMA, 2011